Classe Champlain


Classe Champlain

Le BÂtiment de TRAnsport Léger (acronyme BATRAL) Classe Champlain est une classe de bâtiment de débarquement de taille moyenne, de conception française, et en service dans la Marine nationale à partir de 1974 (5 unités construites) et les marines du Chili (2 unités), de la Côte d'Ivoire (1 unité), du Gabon (1 unité) et du Maroc (3 unités).

Dans la terminologie OTAN, il s'agit d'un LCT ou d'un LST ; l'indicatif visuel est un "L" suivi de 4 chiffres.

Le BATRAL est un bâtiment conçu pour le transport de troupe motorisée. Il est à fond plat ce qui lui permet de s'échouer sur une plage (plageage) ou un slip (rampe en béton servant à la mise à l'eau de bateaux), il ouvre ensuite ses portes d'étrave et à l'aide d'une rampe de débarquement permet aux hommes et aux véhicules de débarquer (ou d'embarquer).

Il dispose d'un mât de charge ou d'une grue lui permettant d'embarquer rapidement depuis un quai du matériel lourd, ainsi que d'une plate-forme pour hélicoptère mais sans hangar.

Pour les opérations de plageage, il dispose d'une ligne de mouillage à l'arrière (ancre de détroit) pour s'embosser, lui permettant ainsi de conserver sa position perpendiculaire à la plage, puis de se déséchouer après avoir déballasté.

Le transit par BATRAL, à charge maximum, avec un minimum de mer formée, ne doit pas excéder 24 heures pour ne pas handicaper sensiblement la capacité opérationnelle des unités transportées[1].

Sommaire

Liste des navires de cette classe

Marine nationale

Article connexe : Marine nationale (France).
Le Dumont d'Urville en manœuvre en rade de Papeete

Dans la Marine nationale, ces bâtiments sont déployés dans les DOM-TOM, où leurs missions principales sont le soutien amphibie aux troupes pré-positionnées et le transport logistique.

Le La Grandière était prévu initialement pour l'Indonésie. Les trois derniers BATRAL, Dumont d'Urville, Jacques Cartier et La Grandière ont été construit par les chantiers du Grand-Quévilly et sont différents des deux premiers car ils disposent d'un pont supplémentaire au niveau des logements supérieurs avec des aménagements plus confortables, et d'une grue à la place d'un mât de charge.

Marine du Chili

Article connexe : Armada de Chile.
  • Rancagua (R92)
  • Chacabuco (R95)
  • " Maipo" (R91),1981-1998 (Décomptabilisé et vendu)

Marine de la Côte d'Ivoire

  • L’Éléphant

Marine du Gabon

Article connexe : Marine nationale (Gabon).
  • President el Hadj Omar Bongo (L05)

Marine du Maroc

Article connexe : Marine royale (Maroc).
  • Daoud Ben Aicha (402)
  • Ahmed Es Skali (403)
  • Abou Abdallah El Ayachi (404)

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Classe Champlain de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Champlain (bateau) — Champlain Histoire A servi dans  Marine nationale française Lancement 17 novembre 1973 Armé 5 octobre 1974 Statut …   Wikipédia en Français

  • Classe Essex — L’Essex, premier de la série Hist …   Wikipédia en Français

  • Classe Le Fantasque — Le Fantasque en 1944 après sa modernisation aux États Unis …   Wikipédia en Français

  • Classe Arquebuse — Le Sarbacane Histoire …   Wikipédia en Français

  • Classe Bisson — Le Bisson Histoire …   Wikipédia en Français

  • Classe Bouclier — Le Bouclier Noms : Contre torpilleurs de Type Casque …   Wikipédia en Français

  • Classe Enseigne Roux — Le Enseigne Roux Histoire …   Wikipédia en Français

  • Classe Rochefortais — Le Flamberge Noms : Classe Pertuisane …   Wikipédia en Français

  • Classe Scharnhorst — Diagramme classe Scharnhorst …   Wikipédia en Français

  • Classe Arabe — l Arabe Histoire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.