Bretigny-sur-Orge


Bretigny-sur-Orge

Brétigny-sur-Orge

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brétigny.

48°36′41″N 2°18′21″E / 48.61139, 2.30583

Brétigny-sur-Orge

L'hôtel de ville.
L'hôtel de ville.

Administration
Pays France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement Palaiseau
Canton Brétigny-sur-Orge (chef-lieu)
Code Insee abr. 91103
Code postal 91220
Maire
Mandat en cours
Bernard Decaux (PS)
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Val d'Orge
Démographie
Population 22 753 hab. (2006)
Densité 1 563 hab./km²
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 41″ Nord
       2° 18′ 21″ Est
/ 48.611434, 2.3059487
Altitudes mini. 41 m — maxi. 97 m
Superficie 14,56 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Brétigny-sur-Orge (prononcé [bʁeiɲi sʏʁ ɔʁʒ] Prononciation du titre dans sa version originale) est une commune française située à vingt-sept kilomètres au sud de Paris dans le département de l'Essonne et la région Île-de-France. Elle est le chef-lieu du canton de Brétigny-sur-Orge et le siège du doyenné de Brétigny.

La commune abritait jusqu'en 2001 le Centre d'Essais en Vol, et des paneaux « berceau de l'aviation » sont visibles à son entrée.

Ses habitants sont appelés les Brétignolais[1].

Sommaire

Géographie

Situation

Position de Brétigny-sur-Orge en Essonne.
Brétigny-sur-Orge
Position de Brétigny-sur-Orge en Essonne.
Occupation des sols en 2003
Type d'occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 40,58 % 593,53
Espace urbain non construit 10,46 % 153,04
Espace rural 48,96 % 716,09
Source : Iaurif[2]

Brétigny-sur-Orge est située dans la région d'Île-de-France, au sud de l'agglomération parisienne et au nord du département français de l'Essonne. La commune est située à vingt-sept kilomètres au sud-est de Paris-Notre-Dame, point zéro des routes de France. L'institut géographique national donne les coordonnées géographiques 48°36'41" N et 02°18'22" E[3].

Elle occupe un territoire d'une superficie, approximativement, de mille quatre cent soixante trois hectares soit 14,56 km². Les espaces ruraux sont majoritaires bien que les espaces urbains construits atteignent près de 41 % de la surface totale de la ville. La commune est située dans une cuvette.

L'axe majeure de Brétigny-sur-Orge est la voie ferroviaire du RER C. L'accessibilité de la commune fut par la suite complétée par l'arrivée de l'autoroute A6 et de la Francilienne au Nord, complétées par un réseau important de routes départementales.

Hydrographie

L'Orge, rivière délimitant la frontière Ouest de Brétigny-sur-Orge.

La limite Ouest de la commune de Brétigny-sur-Orge est délimitée par la rivière de l'Orge, affluent de la rive gauche de la Seine. La rivière forme par ailleurs plusieurs bassins, dont le « Petit Bassin de Paris » et le « Lac du Carouge », ce dernier étant le plus grand des deux. L'ensemble des deux bassins forme environ 5 km de circonférence. Il s'agit de la seule rivière de la commune et des communes avoisinantes.

Relief et géologie

Le terrain occupé par la commune, placé dans la large vallée de la Seine, forme une cuvette d'une altitude variant entre 41 et 97 mètres. C'est à cette altitude que se trouve le plateau sur lequel se trouve l'autoroute A6.

Communes limitrophes

Climat

Article détaillé : Climat de l'Essonne.

Brétigny-sur-Orge est située en Île-de-France, elle bénéficie d'un climat océanique dégradé aux hivers frais et aux étés doux, en étant régulièrement arrosée sur l'ensemble de l'année. En moyenne brute annuelle, la température s'établit à 10,8°C, avec une moyenne maximale de 15,2°C et une moyenne minimale à 6,4°C. Les températures moyennes mensuelles extrêmes relevées sont de 24,5°C en juillet au maximum et 0,7°C en janvier au minimum. Du fait de la moindre densité urbaine entre Paris et sa banlieue, une différence négative de un à deux degrés celsius se fait sentir, surtout en début de journée. L'ensoleillement est comparable à la moyenne des régions du nord de la Loire avec un total de 1 798 heures par an, une moyenne haute à deux cent quarante heures en juillet et basse à cinquante trois heures en décembre. Les précipitations sont également réparties sur l'année, avec un total annuel de 598,3 millimètres de pluie et une moyenne approximative de cinquante millimètres par mois.

Données climatiques à Brétigny-sur-Orge
mois jan. fév. mar. avr. mai. jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,7 1,0 2,8 4,8 8,3 11,1 13,0 12,8 10,4 7,2 3,5 1,7 6,4
Température moyenne (°C) 3,4 4,3 7,1 9,7 13,4 16,4 18,8 18,5 15,6 11,5 6,7 4,3 10,8
Température maximale moyenne (°C) 6,1 7,6 11,4 14,6 18,6 21,8 24,5 24,2 20,8 15,8 9,9 6,8 15,2
Ensoleillement (h) 59 89 134 176 203 221 240 228 183 133 79 53 1 798
Précipitations (mm) 47,6 42,5 44,4 45,6 53,7 51,0 52,2 48,5 55,6 51,6 54,1 51,5 598,3
Source : Climatologie mensuelle à la station départementale de Brétigny-sur-Orge de 1948 à 2002[4],[5].

Transports

La Gare de Brétigny-sur-Orge.

En 1841, le territoire est profondément bouleversé par les travaux pour le passage de la voie ferrée de Paris à Orléans. Depuis, la commune est desservie par la gare de Brétigny, sur le RER (C). Cette voie ferroviaire est l'une des voies principales de communication de la commune. Cette dernière est traversée de part en part du Nord au Sud.

Trois lignes de bus locales desservent la commune. La ligne 227-01 relie la gare au centre commercial Maison Neuve et au Techniparc de Saint-Michel-sur-Orge. La ligne 227-02 relie quant à elle, la gare au quartier des 80 arpents et du Bois de Vétille. Enfin, la ligne 227-03 relie la gare à la commune voisine du Plessis-Pâté.

Plusieurs ligne départementales relient Brétigny-sur-Orge aux autres villes du département : la 18-05 vers Lisses, Évry, la 18-10 vers Ballancourt-sur-Essonne, la 55-13 vers Linas, la 55-19 vers Saint-Germain-lès-Arpajon et la 91-04 vers Arpajon, Évry. La fin de l'année 2008 se caractérise par ailleurs par le doublement de la route départementale D19.

Lieux-dits, écarts et quartiers

Toponymie

Les origines de Brétigny remonte à l'ère de la Gaule romaine. L’étymologie du nom provient du latin « britiniacum » ce qui veut dire « propriété du breton ». Le nom atteste donc que la ville était à cette période attribuée à un originaire de Grande-Bretagne, dénommée Bretagne insulaire à cette époque. Brétigny fait partie du domaine royal des rois mérovingiens (Vème siècle au VIIIème siècle)[6].

Histoire

Moyen-Âge

Le territoire de Brétigny-sur-Orge, au Moyen-Âge, se découpe en deux paroisses, plusieurs seigneuries dont une principale. C'est donc à cette période que Brétigny-sur-Orge est séparée du hameau de Plessis-Pâté. Les Seigneurs avaient réussi à la rendre indépendante du bailliage royal de Monthléry en 1480, puis en 1614, elle obtient alors son propre bailliage, son tribunal et sa geôle[6].

La Guerre de Cent Ans provoque de nombreux dégâts si bien que les chiffres de populations sont au plus bas. Le 8 mai 1360, Français et Anglais s'entendent à Brétigny pour faire la paix, mais il s'agit ici d'un hameau d'Eure-et-Loir faisant partie de la commune de Sours, près de Chartres.

Aviation

Brétigny-sur-Orge est connu pour être le berceau de l'aviation[7]. Sur la commune se trouve la base aérienne 217 qui abrite notamment l'Institut de médecine aérospatiale du service de santé des armées et le site départemental de Météo-France fermé en 2006. Dans le passé, la base aérienne 217 a également abrité le Centre d'Essais en Vol (CEV) qui était un des plus importants au monde. Construit en 1938, utilisé par les Allemands pendant la guerre, il était utilisé par des tests et des mises au point de matériel sophistiqués. Cette tâche est maintenant réalisée sur la base aérienne 125 d'Istres.

Le 15 août 1953, Jacqueline Auriol fut la première femme à passer le mur du son avec 1 223 km/h à bord d'un Mystère II. Aujourd'hui, il n'y a plus d'avions à Brétigny ; la piste est inutilisée car bien que longue, elle est située en zone très urbanisée.

Démographie

Évolution démographique

Évolution démographique de Brétigny-sur-Orge
1793 1800 1806 1821 1831 1836
700 725 789 792 781 729
1841 1846 1851 1856 1861 1866
808 830 829 868 943 1 015
1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 093 983 1 065 1 180 1 160 1 134
1901 1906 1911 1921 1926 1931
1 251 1 329 1 438 2 205 2 640 3 076
1936 1946 1954 1962 1968 1975
3 300 3 673 4 759 6 830 12 688 19 572
1982 1990 1999 2006 - -
18 662 19 671 21 650 22 753 - -
(Sources : Cassini[8] et Insee[9])


Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Pyramide des âges

Pyramide des âges à Brétigny-sur-Orge en 2006 en pourcentage[10].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,1  90 ans ou +  0,2
3,1  75 à 89 ans  5,2
8,5  60 à 74 ans  10,2
18,6  45 à 59 ans  18,4
24,5  30 à 44 ans  23,4
22,0  15 à 29 ans  21,5
23,2  0 à 14 ans  21,1
Pyramide des âges en Essonne en 2006 en pourcentage[11].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,3  90 ans ou +  0,8
3,8  75 à 89 ans  6,1
10,6  60 à 74 ans  11,2
20,1  45 à 59 ans  20,1
22,7  30 à 44 ans  22,3
20,9  15 à 29 ans  19,6
21,6  0 à 14 ans  19,9

Administration et politique

Politique locale

Elle fait partie de la Communauté d'agglomération du Val d'Orge. En 2007 et 2008, la commune a reçu le label « Ville Internet @@ »[12],[13].

Maires de Brétigny-sur-Orge

Liste des maires successifs[14]
Période Identité Parti Qualité
1790 1794 Michel Paille
1794 1796 Nicolas Antoine Gaultry
1796  ? Jean Pillet-Laronce
 ? 1984  ?
1984 2001 Jean de Boishue RPR
2001 en cours Bernard Decaux PS Directeur des Ressources Humaines
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Tendances et résultats politiques

Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours :

Élections législatives, résultats des deuxièmes tours :

Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores :

Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores :

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours :

Élections municipales, résultats des deuxièmes tours :

Élections référendaires :

Enseignement

À Brétigny-Sur-Orge se trouve un IUT de l'Université d'Évry-Val d'Essonne implanté dans le Château La Fontaine situé dans le quartier du même nom. On peut y suivre un Diplôme Universitaire Technologique en Gestion des Administrations et des Entreprises (continue, alternance, formation continue) ou en Génie Technique et civil.

La commune accueille par ailleurs le lycée public Jean Pierre Timbaud et les collèges Paul Éluard, Pablo Neruda et Jeanne d'Arc

Santé

La Clinique dans le quartier La Fontaine de Brétigny-sur-Orge.

La clinique, situé dans le quartier de La Fontaine, est le premier gros équipement médical et le seul de la commune. Elle est néanmoins fermée depuis 2007. Son style architectural est contemporain. De forme octogonale, elle présente des murs extérieurs rehaussés d'un carrelage de couleur vert[26].

Durant la période du Moyen Âge jusqu'à la Révolution, une église, un cimetière et un presbytère dédiés à Saint-Philibert, aujourd'hui disparus, occupaient l'emplacement actuelle de la clinique. D'ailleurs, des sarcophages, des squelettes et des murs ont été mis au jour lors des travaux de terrassement de la clinique[26].

La ville de Brétigny-sur-Orge est néanmoins pourvue de centres médicaux-psychologiques, ainsi que d'établissements publics de soins en santé mentale, rattachés à un centre hospitalier psychiatrique. Ils assurent la prophylaxie, le dépistage, le diagnostic et le traitement des troubles d'ordre psychologique, troubles de l'adaptation, problèmes relationnels etc.

Services publics

Jumelages

Vie quotidienne à Brétigny-sur-Orge

Culture

Le cinéma Ciné 220 de Brétigny-sur-Orge.

Trois aménagements majeures forment les établissements de culture dans la commune. Le premier est l'Espace Jules Verne qui accueille une médiathèque, un théatre et le centre d'art contemporain (CAC). Ce dernier est par ailleurs labellisé par le Ministère de la Culture, pour son action en faveur des arts plastiques, et déclaré pôle d'intérêt départemental[27].

En 2006, l'Espace Nelson Mandela termine sa construction. Cet espace propose diverses activités, pour tout âges. Différentes organisations associatives s'y réunissent pour y proposer leurs services. Outre l'aspect purement divertissement, il s'agit d'une « maison de quartier », proposant accompagnement social.

Enfin, le troisième espace culturel de Brétigny-sur-Orge est son cinéma, le Ciné 220, qui propose aussi bien des films à gros budget que du cinéma d'auteur. Sa construction date des années 1930, suite à un plan d'urbanisation de la ville. Un moment fermé puis rénové et modernisé, le cinéma est désormais pourvu de deux salles[28].

Sport

Le Dojo, gymnase pour pratiquer le judo, de Brétigny-sur-Orge.

De nombreux club sportifs sont représentés dans la communes : le CSB Cyclisme, le CSB Basket, etc. Le Rugby Club Sportif de Bretigny sur Orge (RSCB) évolue en Fédérale 3 (secteur Nord Est, Poule 3). Son école de rugby, dont le président est Jean Marc Grillet Aubert, est l'une des premières de France à avoir été labellisée par la Fédération française de rugby (FFR)[29].

Plusieurs aménagements sportifs ont été construit par la commune, à l'image de la piscine Léo Lagrange. Cette dernière subit des rénovations en 2008, notamment pour les vestiaires. La piscine fait partie d'un programme d'aménagement par le Val d'Orge, qui a mis en place trois autres piscine dans les villes avoisinantes. Plusieurs courts de tennis, des stades et des gymnases complètent les aménagements sportifs de la ville. Le Dojo, gymnase dédié au CSB Judo et au CSB Aïkido, est la construction la plus récente, datant de 1993. Le gymnase est situé à la limite entre Brétigny-sur-Orge et Le Plessis-Paté.

Lieux de culte

L'église catholique Saint Paul de Brétigny-sur-Orge.

Les lieux de cultes dans Brétigny-sur-Orge se résument à deux églises catholiques : L'église Saint-Pierre et l'église Saint-Paul. L'église Saint-Pierre, la plus ancienne des deux, semble dater des années 1030. Néanmoins, certains blocs architecturaux et tessons de poterie laissent à penser que l'origine de l'édifice est préromane. Elle est agrandie au XIIe ou XIIIe siècle, puis endommagée pendant la guerre de Cent Ans, elle subit une restauration aux XVe et XVIe siècles. Son organisation est typique de la région : un chevet plat, trois nefs et d'un clocher surmontant un bas-côté. Elle occupe un temps, durant l'Ancien Régime, une fonction d'inhumation. Jusqu'à 250 sépultures y sont présentent. Au cours de la Révolution, l'église est vendue comme bien national et sert de cadre à des fêtes civiques ainsi qu'à l'élection du premier maire de Brétigny-sur-Orge[30].

En raison de la forte croissance démographique de Brétigny-sur-Orge au début des années 1960, l'église Saint-Pierre devient beaucoup trop petite et modeste si bien qu'un nouveau lieu de culte est construit à proximité des nouveaux quartiers pour accueillir les nouveaux paroissiens. L'église, dédiée à Saint-Paul, est beaucoup plus vaste que la précédente. Désormais, l'église Saint-Paul est le premier édifice de culte de la commune[31].

Médias

Économie

Le magasin Décathlon de Brétigny-sur-Orge.

Brétigny-sur-Orge dispose d'un grand centre commercial, le centre commercial Maison neuve, avec plus d'une centaine d'enseignes.

Culture locale et patrimoine

Patrimoine environnemental

Patrimoine architectural

Personnalités

Chateau de la Fontaine, à Brétigny-sur-Orge.
  • Jean de Boishue, maire de Brétigny-sur-Orge de 1984 à 2001, est également un ancien secrétaire d'état à l'enseignement supérieur en 1995.
  • Antoine-Gaspard Boucher d'Argis, (1708-1791), est un encyclopédiste et fut propriétaire du Château de la Fontaine.
  • Paul-Gabriel Chevrier, cultivateur de Brétigny-sur-Orge, découvre par hasard un procédé de séchage du haricot flageolet qui lui maintient sa couleur verte. Une statue lui est d'ailleurs dédié dans la commune. La culture de cette légumineuse va se développer et Arpajon en devient le centre. Aujourd'hui s'y déroule encore une foire aux haricots et le chevrier est devenu un nom commun.
  • Lucien Clause rachète un commerce de graines à Paris en 1892. Soucieux de développer ses activités, il s'installe à Brétigny-sur-Orge en 1899 à proximité de la gare, nœud de communications important étant donné que le train y arrive depuis 1843. L'entreprise va prendre une ampleur extraordinaire et Clause sera connu mondialement. L'entreprise décline à la fin du XXe siècle. Aujourd'hui, Clause fait partie du groupe Limagrain.
  • Agathon Jean François Fain, (1778-1837), écrivain et homme politique, fut maire de la commune et propriétaire du Château de la Fontaine.
  • Benoît Hamon, député européen, a été aussi conseiller municipal de la ville de Brétigny-sur-Orge de 2001 à 2008.
  • Paul Jullemier est un cuisinier français, auteur d'un Manuel de l'emploi des conserves.
  • Grégory Sertic, footballeur international français, évolue chez les Girondins de Bordeaux depuis 2005.

Héraldique et logotype

Blason de Brétigny-sur-Orge

Les armes de Brétigny-sur-Orge se blasonnent : D'or aux deux marteaux de gueules posés en pal et rangés en fasce, soutenus d'une rose du même, au chef d'azur chargé d'un vol d'argent, enfermant une roue d'engrenage surchargée en cœur de deux lettres « E » minuscule et « V » capitale rangées en pal et surmontée d'une étoile, le tout d'or.[32]

La création d'un blason pour la ville est du à l'initiative du maire de Brétigny-sur-Orge en 1956, René Bourgeron. Le 15 mai 1956, le secrétaire de la commission héraldique, de la société héraldique de Seine-et-Oise, dépendant des Archives Départementales, propose un projet d’armes au maire. Louis Robert est ainsi chargé d’étudier la composition du futur blason. Ce dernier s'inspire des anciens châtelains de la ville : « la famille Martel pour les marteaux, armes parlantes de cette famille ; la rose en raison de l’exploitation de la culture grainière, représentée par les établissements Clause ; la couronne en hommage aux pilotes du Centre d’Essais en Vol ; la roue dentée qui renferme les initiales en V (en vol) pour la délicate mécanique de l’avion ; enfin l’étoile est, depuis Bethléem, le guide du voyageur »[33],[34]. Le blason municipal est utilisé sur la motrice no Z5697 au titre du parrainage des matériels SNCF par les communes[35].

La commune s'est en outre dotée d'un logotype.

Logotype de Brétigny-sur-Orge

Mythes, légendes et anecdotes

Pour approfondir

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Bertrandy-Lacabane, Bretigny-Sur-Orge, Marolles-En-Hurepoix, St-Michel-Sur-Orge. : Essais Et Notices Pour Servir Le Departement, Livre d'histoire (ISBN 9782877604581) 
  • Jean-François Vallin, Si mon canton m'était conté : Brétigny-sur-Orge - Le Plessis-Paté - Marolles-en-Hurepoix - Saint-Vrain - Leudeville, Brétigny Dialogue, janvier 1987 (ISBN 9782950204509) 
  • André Di-Lecce, Brétigny-sur-Orge : Mémoire d'un siècle, André Di-Lecce, janvier 1988 (ISBN 9782950184016) 
  • Alexandre Grondard, Connaître, comprendre Brétigny, Syndicat d'initiative de Brétigny-sur-Orge, janvier 1998 (ISBN 9782951337701) 

Sources

  1. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 11/01/2009.
  2. (fr) Données d'occupation des sols des communes d'Île-de-France en 2003 sur site de l'Iaurif, Consulté le 08/01/2009.
  3. (fr) Fiche d'Orsay sur le site de l'IGN, Consulté le 06/09/2008.
  4. (fr) Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge sur le site de lameteo.org. Consulté le 9 août 2009.
  5. (fr) Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge sur infoclimat.fr. Consulté le 18 août 2009
  6. a  et b (fr) Brétigny-sur-Orge - Bref historique sur Val d'Orge - Communauté d'agglomération
  7. (fr) La base aérienne de Brétigny va fermer sur Le Parisien
  8. Notice communale sur la base de données Cassini. Consulté le 23/02/2009.
  9. Données démographiques sur le site de l'Insee. Consulté le 23/02/2009.
  10. Pyramide des âges à Brétigny-sur-Orge en 2006 sur le site de l'Insee. Consulté le 03/09/2009.
  11. Pyramide des âges de l'Essonne en 2006 sur le site de l'Insee. Consulté le 20/07/2009.
  12. Palmares 2007 sur www.villes-internet.net. Consulté le 10 septembre 2009
  13. Palmares 2008 sur www.villes-internet.net. Consulté le 10 septembre 2009
  14. (fr) Liste des maires sur francegenweb.org, Consulté le 08/01/2009.
  15. (fr) Résultats de l'élection présidentielle de 2002 sur Le site du ministère de l'Intérieur, Consulté le 22/08/2008.
  16. (fr) Résultats de l'élection présidentielle de 2002 sur Le site du ministère de l'Intérieur, Consulté le 22/08/2008.
  17. (fr) Résultats de l'élection législative 2002 sur Le site du ministère de l'Intérieur, Consulté le 23/08/2008.
  18. (fr) Résultats de l'élection législative 2007 sur Le site du ministère de l'Intérieur, Consulté le 23/08/2008.
  19. (fr) Résultats de l'élection européenne 2004 sur Le site du ministère de l'Intérieur, Consulté le 23/08/2008.
  20. Résultats de l'élection européenne 2009 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 29/06/2009.
  21. (fr) Résultats de l'élection régionale 2004 sur Le site du ministère de l'Intérieur, Consulté le 23/08/2008.
  22. (fr) Résultats de l'élection cantonale 2008 sur Le site du ministère de l'Intérieur, Consulté le 19/03/2008.
  23. (fr) Résultats de l'élection municipale 2008 sur Le site du ministère de l'Intérieur, Consulté le 17/03/2008.
  24. Résultats du référendum 2000 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 29/06/2009.
  25. (fr) Résultats du référendum 2005 sur Le site du ministère de l'Intérieur, Consulté le 23/08/2008.
  26. a  et b (fr) Clinique La Fontaine sur Topic - Topos : le patrimoine de France
  27. (fr) CAC Brétigny : Centre d'art contemporain de Brétigny sur Val d'Orge - Communauté d'agglomérations
  28. (fr) Cinéma Brétigny-sur-Orge sur Topics - Topos : Patrimoine de France
  29. (fr) Le Rugby Club Sportif de Bretigny sur Orge
  30. (fr) Église Saint-Pierre sur Topics - Topos : Le patrimoine de France
  31. (fr) Église Saint-Paul sur Topics - Topos : Le patrimoine de France
  32. Blasonnement sur le site de Gaso, la banque du blason. Consulté le 03/09/2009.
  33. (fr) Petite histoire du blason de Brétigny sur Site Officiel de Brétigny-sur-Orge
  34. (fr) A. Di-Lecce (1988), Brétigny-sur-Orge : Mémoires d'un siècle
  35. Liste des blasons du parrainage SNCF. Consulté le 26/05/2009.
  • Portail de l’Essonne Portail de l’Essonne
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Br%C3%A9tigny-sur-Orge ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bretigny-sur-Orge de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Brétigny sur Orge — Pour les articles homonymes, voir Brétigny. 48°36′41″N 2°18′21″E / …   Wikipédia en Français

  • Brétigny sur orge — Pour les articles homonymes, voir Brétigny. 48°36′41″N 2°18′21″E / …   Wikipédia en Français

  • Brétigny-sur-Orge — Saltar a navegación, búsqueda Brétigny sur Orge País …   Wikipedia Español

  • Brétigny-sur-Orge — Pour les articles homonymes, voir Brétigny. 48° 36′ 41″ N 2° 18′ 21″ E …   Wikipédia en Français

  • Brétigny-sur-Orge — French commune nomcommune=Brétigny sur Orge map size=270px adjustable mapcaption=Location (in red) within Paris inner and outer suburbs lat long=coord|48|36|37|N|2|18|31|E|region:FR type:city source:enwiki GNS région=Île de France… …   Wikipedia

  • Bretigny-sur-Orge — Original name in latin Brtigny sur Orge Name in other language Bretigny, Bretigny sur Orge, Bretin i sjur Orzh, Bretini sir Orz, Brtigny sur Orge, ao er ri he pan bu lei di ni, brwtny swr awrzh, buretini=shuru=oruju, Бретиньи сюр Орж, Бретињи сир …   Cities with a population over 1000 database

  • Centre d'essais en vol de Brétigny-sur-Orge — Brétigny sur Orge Code AITA Code OACI LFPY Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Canton De Brétigny-sur-Orge — Situation du canton de Brétigny sur Orge dans le département Essonne Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Canton de Bretigny-sur-Orge — Canton de Brétigny sur Orge Canton de Brétigny sur Orge Situation du canton de Brétigny sur Orge dans le département Essonne Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Canton de Brétigny-sur-Orge — Situation du canton de Brétigny sur Orge dans le département Essonne Administration Pays …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.