Linas


Linas
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir : Lina's.


48° 37′ 53″ N 2° 16′ 00″ E / 48.6313132, 2.2667885

Linas
L'hôtel de ville.
L'hôtel de ville.
Administration
Pays France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement Palaiseau
Canton Montlhéry
Code commune 91339
Code postal 91310
Maire
Mandat en cours
François Pelletant (Cap21)
2008-2014
Intercommunalité sans
Démographie
Population 6 354 hab. (2008)
Densité 846 hab./km²
Gentilé Linois
Géographie
Coordonnées 48° 37′ 53″ Nord
       2° 16′ 00″ Est
/ 48.6313132, 2.2667885
Altitudes mini. 46 m — maxi. 168 m
Superficie 7,51 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Linas (prononcé [linas] Prononciation du titre dans sa version originale) est une commune française située à vingt-cinq kilomètres au sud-ouest de Paris dans le département de l'Essonne et la région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Linois[1].

Sommaire

Géographie

Situation

Occupation des sols en 2008.
Type d'occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 42,5 % 322,45
Espace urbain non construit 6,7 % 50,92
Espace rural 50,8 % 384,80
Source : Iaurif[2]
Position de Linas en Essonne.

Linas est une commune située dans le département de l'Essonne, au sud de l’Île-de-France. Elle est implantée au carrefour de la route de Paris à Orléans (RN20) et de la Francilienne (N104). Ces axes routiers reçoivent de grands flux de circulation, ayant un impact important sur la commune. Le territoire se présente donc comme un espace fragmenté en raison de la présence d’infrastructures routières constituant de véritables barrières physiques et partageant le territoire. Le territoire de Linas se situe dans la région de l’Hurepoix.

Hydrographie

La Sallemouille à Linas.

La commune est arrosée par la Sallemouille qui rejoint plus bas la vallée de l'Orge.

Relief et géologie

Son relief est relativement accidenté, l’altitude variant de soixante mètres à cent soixante mètres.

Communes limitrophes

Climat

Article détaillé : Climat de l'Essonne.

Linas, située en Île-de-France, bénéficie d'un climat océanique dégradé aux hivers frais et aux étés doux, et est régulièrement arrosée sur l'ensemble de l'année. En moyenne annuelle, la température s'établit à 10,8 °C, avec une maximale de 15,2 °C et une minimale à 6,4 °C. Les températures réelles relevées sont de 24,5 °C en juillet au maximum et 0,7 °C en janvier au minimum, mais les records enregistrés sont de 38,2 °C le 1er juillet 1952 et -19,6 °C le 17 janvier 1985. Du fait de la moindre densité urbaine entre Paris et sa banlieue, une différence négative de un à deux degrés celsius se fait sentir. L'ensoleillement est comparable à la moyenne des régions du nord de la Loire avec 1 798 heures par an. Les précipitations sont également réparties sur l'année, avec un total de 598,3 millimètres de pluie et une moyenne approximative de cinquante millimètres par mois.

Données climatiques à Linas.
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,7 1,0 2,8 4,8 8,3 11,1 13,0 12,8 10,4 7,2 3,5 1,7 6,4
Température moyenne (°C) 3,4 4,3 7,1 9,7 13,4 16,4 18,8 18,5 15,6 11,5 6,7 4,3 10,8
Température maximale moyenne (°C) 6,1 7,6 11,4 14,6 18,6 21,8 24,5 24,2 20,8 15,8 9,9 6,8 15,2
Ensoleillement (h) 59 89 134 176 203 221 240 228 183 133 79 53 1 798
Précipitations (mm) 47,6 42,5 44,4 45,6 53,7 51,0 52,2 48,5 55,6 51,6 54,1 51,5 598,3
Source : Climatologie mensuelle à la station départementale de Brétigny-sur-Orge de 1948 à 2002[3],[4].


Transports

Lieux-dits, écarts et quartiers

Le plateau de Saint-Eutrope et les coteaux boisés, situé au sud-ouest de la commune, il est occupé par l’Autodrome de Linas-Montlhéry ainsi que par des espaces boisés et culmine à 140 mètres d’altitude. La butte de Montlhéry, située au Nord, en dehors des limites communales, elle marque le paysage tout en donnant une identité au site. C’est un repère visible dans le faisceau des vues de la RN20 et de la Francilienne. La vallée de la Sallemouille représente, du Nord-Ouest vers le sud est, d’amont en aval, un talweg relativement large, qui s’élargit en rejoignant l’Orge. En prolongement de la plaine légumière de Marcoussis, la vallée apparaît à cet endroit comme un large corridor privilégié pour l’agriculture.

Urbanisme

Château d'eau de Linas avec, au fond, la tour de Montlhéry.

Le village de Linas s’étend principalement le long de la RN 20. En quelques décennies, la commune a vu doubler sa population, passant de 2156 habitants en 1968 à 4767 habitants en 1990. Historiquement développée autour de la division Leclerc et de l’Eglise de Saint-Merry, l’urbanisation de la ville s’est ensuite effectuée par la conquête d’espaces périphériques, sous l’impulsion de programmes de lotissements, lancés à partir des années 1960-70, mais également par la mutation plus spontanée de terrains naturels ou cultivés vers une destination résidentielle.

Toponymie

Le lieu était auparavant appelé Linais, il fut cité en 936 dans une charte de Louis IV[5]. La commune fut créée en 1793 sous le nom de Linois, l'orthographe actuelle fut introduite en 1801 dans le bulletin des lois[6].

Histoire

Le tramway à vapeur de l'Arpajonnais à son arrêt rue Saint-Merry.

Des sépultures datées des IIIe et IVe siècles attestent qu'un village mérovingien durable s'est installé autour d'un édifice religieux situé à peu près à l'emplacement de l'actuelle église[réf. nécessaire].

La commune a formé un district, aujourd'hui dissout, avec la commune de Montlhéry.

La commune est implantée le long de la route de Paris à Orléans (RN20). De ce fait, l'activité a toujours été centrée sur l'hébergement (relais de poste). Une activité maraîchère profitait largement du fumier laissé par les chevaux. La construction du chemin de fer entre Paris et Orléans amena la ruine des relais et la disparition des petits métiers (maréchaux-ferrants..)

Le XXe siècle vit la construction du circuit de vitesse (1924) et d'un anneau routier, l'année suivante. Ce fut le berceau du sport automobile en France[réf. nécessaire].

Aujourd'hui, l'anneau de vitesse, appelé improprement « l'autodrome de Linas-Montlhéry » du nom de la ville voisine, ne répond plus aux normes et est menacé de disparition. Le circuit routier est utilisé pour des essais de prototype dans le plus grand secret[réf. nécessaire]. Aujourd'hui, ces activités de service ont été remplacées par une zone commerciale et industrielle importante. Une partie des terrains de sport du Centre national du rugby sont sur la commune de Linas.

Seigneurs et seigneuries

  • Les seigneurs de Linas

Quatre principales seigneuries ont existé à Linas:

  • La Roue
  • Guillerville
  • - 1626, mort de Hiérosme Lemaistre, seigneur de Bellejambe et Guillerville.
  • Les frères hospitaliers du Déluge
  • - 1303, vente par Jean de Poissy de biens et droits seigneuriaux assis à Linas au trésorier de ma maison de l'hôpital de saint Jean de Jérusalem à Paris.
  • Les chanoines de St Merry
  • -1284, acquisition par Messieurs du Chapître de la moitié de la terre et seigneurie de Linas;
  • -1725, le Sieur Jean Pernet, du diocèse de Verdun, vicaire dudit lieu demande et obtient la prébende du defunt sieur Muidebled

Démographie

Évolution démographique

Évolution démographique de Linas.
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 1 372 1 271 1 250 1 220 1 313 1 245 1 197 1 187 1 128
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 1 118 1 183 1 216 1 141 1 143 1 060 1 137 1 164 1 204
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 1 229 1 228 1 170 1 141 1 270 1 308 1 278 1 184 1 408
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 -
Population 1 833 2 156 2 830 4 042 4 767 4 982 6 249 6 354 -
Notes, sources, ... (Sources : Nombres retenus jusqu'en 1962 : base Cassini de l'EHESS[6] puis à partir de 1968 : Insee[7],[8].)
Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Pyramide des âges

Pyramide des âges à Linas en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,1 
90 ans ou +
0,6 
2,8 
75 à 89 ans
4,6 
11,1 
60 à 74 ans
11,2 
18,4 
45 à 59 ans
19,1 
23,3 
30 à 44 ans
24,1 
21,8 
15 à 29 ans
18,4 
22,5 
0 à 14 ans
21,9 
Pyramide des âges en Essonne en 2007 en pourcentage[10].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,0 
75 à 89 ans
6,4 
10,8 
60 à 74 ans
11,3 
20,0 
45 à 59 ans
20,1 
22,5 
30 à 44 ans
22,0 
20,9 
15 à 29 ans
19,5 
21,6 
0 à 14 ans
19,9 

Administration et politique

Politique locale

L'Insee attribue à la commune le code 91 3 20 339[11]. La commune de Linas est enregistrée au répertoire des entreprises sous le code SIREN 219 103 397. Son activité est enregistrée sous le code APE 8411Z[12]. La commune est administrée par un conseil municipal composé de vingt-sept membres, présidé par le maire François Pelletant (Cap21) assisté de huit adjoints et cinq conseillers municipaux délégués parmi les vingt-deux conseillers majoritaires. En 2003, la commune a reçu le label « Mention Ville Internet »[13].

Conseil municipal de Linas (mandature 2008-2014)[14].
Liste Tendance Président Effectif Statut
« Linas de cœur et d'action » DVD François Pelletant 22 Majorité
« L8, l'avenir ensemble » DVD Jean Chiquet 5 Opposition

Maires de Linas

Liste des maires successifs[15].
Période Identité Étiquette Qualité
1995 en cours François Pelletant Cap21 informaticien[16]
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Tendances et résultats politiques

Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours :

Élections législatives, résultats des deuxièmes tours :

Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores :

Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores :

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours :

Élections municipales, résultats des deuxièmes tours :

Élections référendaires :

Enseignement

Les élèves de Linas sont rattachés à l'académie de Versailles. La commune dispose de l'école primaire des Sources[30]. Au-delà de l'enseignement primaire, les élèves sont envoyés au collège Paul Fort à Montlhéry et ensuite au lycée Edmond Michelet à Arpajon.

Santé

Les hôpitaux les plus proches sont ceux de Arpajon et de Longjumeau, la Clinique La Fontaine à Brétigny-sur-Orge et l'Hôpital Privé du Sud Francilien (Ex Clinique des Charmilles) à Arpajon.

Services publics

La commune dispose sur son territoire d'une agence postale[31].

Jumelages

Localisation des villes jumelées avec Linas.
Localisation de la ville
Linas
Localisation de la ville
Zingan

Linas a développé des associations de jumelage avec :

Vie quotidienne à Linas

Culture

  • Loto de la Caisse des Écoles : mois de février à l'Espace Carzou. Ce loto est organisé par la Caisse des Écoles de Linas.
  • Carnaval de Bineau : Le dernier samedi du mois de mars dans l’après-midi (centre ville et sur la place de la Mairie). Le défilé de Bineau est une coutume de la région. Les enfants défilent dans le centre ville de Linas avec Bineau. Ensuite, Bineau est brûlé sur la place de Mairie.
  • Fête de la peinture.
  • Fête de Linas: dernier week-end de juin. Elle est couplée avec la fête des enfants des centres de loisirs. Elle se déroule dans le centre ville, elle se compose d'une brocante, d'une fête foraine, d'animations festives et se termine par un feu d'artifice tiré de la mairie.
  • Spectacle Son et Lumière : 14 juillet à partir de 22h00 au COSOM de Linas. La troupe du 14 juillet organise chaque année un spectacle son et lumière sur un thème différent.
  • Fête des associations : 1er week-end de septembre de 14h00 à 18h00, place de la Mairie. Cette fête regroupe le 1er week-end de septembre une grande partie des associations linoises. Plusieurs démonstrations sportives et culturelles se déroulent sur le podium durant cet événement.
  • Salon des plaisirs d'aiguille : 1er week-end d'octobre à l'Espace Carzou, Salle de la Lampe et salle de la Châtaigneraie. Ce salon regroupe les passionnés de broderie. Deux jours des démonstrations de brodeuses, des stands pour acheter du matériel, des expositions de travaux réalisés par l’association Linas Point de Croix et les exposants.
  • Carrefour des arts : Dernier week-end de novembre à l’Espace Carzou. Le Carrefour des Arts est une exposition de peintres et sculpteurs sélectionnés en amont par l’association du Carrefour des Arts. Chaque année pour le salon, l’association du Carrefour des Arts reçoit un invité d’honneur. Le fil rouge (un métier d’art) est présenté chaque année lors de cette exposition.
  • Marché de Noël : 1er Week-end de décembre sur la place de la Mairie. Une quarantaine d’exposants propose différents produits artisanaux.

Sport

Lieux de culte

L'église Saint-Merry.

La paroisse catholique de Linas est rattachée au secteur pastoral de Montlhéry-Longpont et au diocèse d'Évry-Corbeil-Essonnes. Elle dispose de l'église Saint-Merry[33].

Médias

L'hebdomadaire Le Républicain relate les informations locales. La commune est en outre dans le bassin d'émission des chaînes de télévision France 3 Paris Île-de-France Centre, IDF1 et Téléssonne intégré à Télif. La commune est le lieu de diffusion de RadioLSL, radio destinée à une population jeune diffusant de la musique généraliste en continue, ainsi que de LinasJazz, webradio diffusant du jazz et des informations locales 24h/24.

Économie

Le taux de chômage à Linas est de 8,3 %[Quand ?]. Les revenus moyens sont très nettement au-dessus de la moyenne nationale avec 22 377 €/an. Le prix de l'immobilier est légèrement au-dessus de la moyenne nationale avec 3 362 € le m2 en vente et 15,38 € le m2 en location[Quand ?].

Emplois, revenus et niveau de vie

En 2007, le revenu fiscal médian par ménage était de 23 184 €, ce qui plaçait Linas au 1 188e rang parmi les 30 714 communes de plus de 50 ménages en métropole[34].

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d'entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Linas 0,0 % 14,0 % 11,4 % 28,0 % 25,0 % 21,6 %
Zone d'emploi d'Orly 0,1 % 4,6 % 15,2 % 27,8 % 30,3 % 22,1 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d'activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Linas 0,7 % 12,3 % 12,4 % 18,2 % 15,6 % 8,9 %
Zone d'emploi d'Orly 0,5 % 8,1 % 7,2 % 15,0 % 14,3 % 6,3 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[35],[36],[37]

Culture locale et patrimoine

Patrimoine environnemental

La commune a été récompensée par une fleur au concours des villes et villages fleuris[38].

Patrimoine architectural

  • La Mairie.

La Mairie telle qu'elle fut construite en 1846 ne différait pas fondamentalement de la version que nous en connaissons aujourd'hui (bâtiment moins haut, toit nu et sans ouvertures). C'est en 1902, sous le mandat d'Ernest Pillon, que la Mairie acquiert son aspect moderne. L'école déménage dans de nouveaux locaux, la partie gauche se transforme en une salle de réunion et les bureaux sont aménagés sur la droite du bâtiment. Dès lors, n'interviendront que peu de modifications jusqu'en 1973, année où la Mairie fait peau neuve. Les services administratifs de la Mairie ne comptent à cette époque que 3 personnes, mais l'augmentation constante de la population va induire un développement des services publics locaux, s'installant au premier étage au détriment des logements des instituteurs. Aujourd'hui encore, la Mairie demeure plus que jamais un lieu vivant et se modernise régulièrement, notamment par l'aménagement de nouveaux bureaux, l'informatisation des services ...

Les premières mentions écrites qui font état de la paroisse et de l'Eglise de Linas datent de 936. (une petite abbaye de laquelle dépendent 20 ménages au village de Linas). Le nom de St Merry viendrait quant à lui du fait que l'abbaye aurait reçu de Saint-Merry de Paris quelques reliques du Saint à la suite de la translation de son corps en 884. Elle devient par là même une église de pèlerinage. Les sources deviennent plus précises à partir du XIIIe siècle, époque à laquelle l'église devient une collégiale. La reconstruction de l'église aurait eu lieu dans le courant du XIIIe siècle. Au XVIe siècle, après les destructions de la guerre de cent ans, le chœur de l'édifice est remanié et très largement reconstruit. Au milieu du XIXe siècle, l'église tombant en ruine est démolie puis reconstruite sur le style du chœur. L'église a été classée aux monuments historiques le 5 octobre 1918[39]. Le clocher de l'église Saint-Merry des XIIe et XIIIe siècles a été classé aux monuments historiques le 5 octobre 1928[40].

L'autodrome de Linas-Montlhéry construit en 1924 par l'architecte Raymond Jamin a reçu le label « Patrimoine du XXe siècle »[41].

Personnalités

Différents personnages publics sont nés, décédés ou ont vécu à Linas :

Héraldique et logotype

Blason de Linas

Les armes de Linas se blasonnent : De gueules à la crosse d'or senestrée d'une palme cousue de sinople, accompagnée d'une étoile d'argent au point du chef.[42]

La commune s'est en outre dotée d'un logotype.

blason

Mythes, légendes et anecdotes

Pour approfondir

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

Sources

  1. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 05/04/2009.
  2. Fiche communale d'occupation des sols en 2008 sur le site de l'Iaurif. Consulté le 11/11/2010.
  3. Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge sur le site de lameteo.org. Consulté le 9 août 2009.
  4. Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge sur infoclimat.fr. Consulté le 18 août 2009
  5. Fiche de Linas sur le site du Quid. (Archive, Wikiwix, que faire ?) Consulté le 17/03/2010.
  6. a et b Notice communale sur la base de données Cassini. Consulté le 16/03/2009.
  7. Données démographiques de 1968 à 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 16/03/2009.
  8. Population municipale 2006 sur le site de l'Insee. Consulté le 11/01/2010.
  9. Pyramide des âges à Linas en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 16/07/2010.
  10. Pyramide des âges de l'Essonne en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 03/07/2010.
  11. Fiche communale sur le site de l'Insee. Consulté le 11/01/2010.
  12. Fiche entreprise de la commune de Linas sur le site verif.com Consulté le 18/04/2011.
  13. Palmarès des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 01/10/2009.
  14. Composition du conseil municipal issu des élections de 2008 sur le site linternaute.com Consulté le 29/01/2010.
  15. Liste des maires successifs sur la base de données mairesgenweb.org Consulté le 04/06/2009.
  16. Fiche de la commune sur le site du conseil général de l'Essonne. Consulté le 11/05/2010.
  17. Résultats de l'élection présidentielle 2002 sur le site du Ministère de l'Intérieur. Consulté le 09/04/2008.
  18. Résultats de l'élection présidentielle 2007 sur le site du Ministère de l'Intérieur. Consulté le 09/04/2008.
  19. Résultats de l'élection législative 2002 sur le site du Ministère de l'Intérieur. Consulté le 09/04/2008.
  20. Résultats de l'élection législative 2007 sur le site du Ministère de l'Intérieur. Consulté le 09/04/2008.
  21. Résultats de l'élection européenne 2004 sur le site du Ministère de l'Intérieur. Consulté le 09/04/2008.
  22. Résultats de l'élection européenne 2009 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 04/08/2009.
  23. Résultats de l'élection régionale 2004 sur le site du Ministère de l'Intérieur. Consulté le 09/04/2008.
  24. Résultats de l'élection régionale 2010 sur le site du Ministère de l'Intérieur. Consulté le 31/03/2010.
  25. Résultats de l'élection cantonale 2004 sur le site du Ministère de l'Intérieur. Consulté le 19/03/2008.
  26. Résultats de l'élection cantonale 2011 sur le site du Ministère de l'Intérieur. Consulté le 02/04/2011.
  27. Résultats élection municipale 2008 sur le site du Ministère de l'Intérieur. Consulté le 10/03/2008.
  28. Résultats du référendum 2000 sur le site politiquemania.com Consulté le 04/08/2009.
  29. Résultats référendum de 2005 relatif au traité établissant une Constitution pour l'Europe sur le site du Ministère de l'Intérieur. Consulté le 09/04/2008.
  30. Liste des écoles de l'Essonne sur le site officiel de l'Inspection académique. Consulté le 15/09/2010.
  31. Coordonnées de l'agence postale de Linas sur le site de La Poste. Consulté le 15/05/2011.
  32. Fiche du jumelage avec Zingan sur le site du ministère français des Affaires étrangères. Consulté le 16/11/2009.
  33. Fiche de la paroisse sur le site officiel du diocèse. Consulté le 16/11/2009.
  34. CC-Résumé statistique/com,dep,zone empl sur site de l'Insee. Consulté le 4 mai 2010
  35. Rapport statistique communal sur le site de l'Insee. Consulté le 25/05/2010.
  36. Rapport statistique de la zone d'emploi d'Orly sur le site de l'Insee. Consulté le 25/05/2010.
  37. Rapport statistique national sur le site de l'Insee. Consulté le 05/07/2009.
  38. Palmarès des villes et villages fleuris du département sur le site officiel de l'association. Consulté le 16/11/2009.
  39. Notice no IA91000170, sur la base Mérimée, ministère de la Culture. Consulté le 15/03/2010.
  40. Notice no PA00087938, sur la base Mérimée, ministère de la Culture. Consulté le 17/03/2010.
  41. Monuments labellisés Patrimoine du XXe siècle en Essonne sur le site du ministère français de la Culture. Consulté le 22/01/2010.
  42. Blasonnement sur le site de Gaso, la banque du blason. Consulté le 14/09/2009.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Linas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Linas — Linas …   Deutsch Wikipedia

  • Linas — Escudo …   Wikipedia Español

  • linas — statusas T sritis vardynas apibrėžtis Lininių (Linaceae) šeimos augalų gentis (Linum). atitikmenys: lot. Linum angl. flax vok. Flachs; Lein rus. лен lenk. len ryšiai: susijęs terminas – sėjamasis linas …   Dekoratyvinių augalų vardynas

  • linas — statusas T sritis augalininkystė apibrėžtis Lininių (Linaceae) šeimos augalų gentis. atitikmenys: lot. Linum angl. flax rus. лён …   Žemės ūkio augalų selekcijos ir sėklininkystės terminų žodynas

  • linas — lìnas sm. ppr. pl. (4) 1. SD131, K bot. pluoštinis ir aliejinis augalas (Linum): Linai auginami Lietuvoje nuo senų laikų sp. Ilgūnėliai linai ir striukūnėliai Grž. Miško būtė[je] linų nesėk Trš. Linai kaip rūta žaliavo rš. Kap giria linaĩ… …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • Linas — Эта статья слишком короткая. Пожалуйста, дополните её ещё хотя бы нескол …   Википедия

  • Linas — for|the town in France|Linas, EssonneLinas is a common given name among people of Lithuanian descent and comes from the name of a plant.Its female form is Lina.Lithuanian useLithuanian children are traditionally given one pagan name and one… …   Wikipedia

  • Linas — Original name in latin Linas Name in other language Linas State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.63041 latitude 2.26266 altitude 74 Population 6050 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Linas — Sp Linas Ap Linn L JAV: apyg., Oseidžo apyg. c. (Misūrio v ja), apyg. (Ajovos, Kanzaso, Oregono v jos) …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Linas — Sp Linas Ap Linå L u. ir g tė Danijoje …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.