Bernard Destremau


Bernard Destremau
Bernard Destremau
Pays Drapeau de France France
Naissance 11 février 1917
Drapeau : France Paris
Décès 6 juin 2002 (à 85 ans)
Drapeau : France Neuilly-sur-Seine
Prise de raquette Droitier
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R.-G. Wim. US
Simple - 1/2 1/8 1/8
Double - V(1) - -
Consultez la documentation du modèle

Bernard Jean Yves Destremau, né le 11 février 1917 à Paris XVIe et mort le 6 juin 2002 à Neuilly-sur-Seine, est un joueur de tennis et un homme politique français, député puis secrétaire d'État.

Sommaire

Biographie

Dernier enfant du général Félix Destremau et de Renée Malinet[1] , il appartient à une famille qui donna des notaires et des médecins avant de produire de nombreux soldats et marins. La famille Destremau, d'origine gasconne (Le Houga, Gers) essaimera au fil du temps ou au gré des garnisons d'abord à Paris, puis à Provins, à Lure, en Bretagne, dans le Var et dans les Hautes-Pyrénées. Le frère ainé de Bernard, Jean Destremau, colonel d'infanterie, sera tué au combat en 1948 en Indochine.

Bernard Destremau passe son enfance à Colmar, à Lyon (où son père commande la place militaire) et à Paris. La famille de sa mère possède une exploitation d'oliviers en Tunisie (Sfax).

Doué pour le tennis qu'il pratique d'abord en famille puis au Tennis Park de Lyon, il rejoint le Racing club de France en 1930. De 1931 à 1936 il traverse le classement français, gagne le championnat de France juniors en 1934 et 1935, entre en première série à 17 ans et devient N° 1 en décembre 1936 à 19 ans. Cette année-là il est sélectionné pour ses premiers matches de Coupe Davis contre la Chine, les Pays-Bas et la Yougoslavie. Champion du monde universitaire et demi-finaliste des Internationaux de Roland Garros en 1937 (battu par le vainqueur Henner Henkel), quart de finaliste en 1938 (battu par le vainqueur Donald Budge), il remporte cette année-là le double avec Yvon Petra en battant la meilleure paire mondiale Budge-Mako.

Diplômé d'HEC en 1939, la déclaration de guerre le trouve aux États-Unis où il vient de disputer son troisième Forest-Hills. Il rentre en France pour être incorporé dans la cavalerie, d'abord comme élève-officier à Rambouillet (en compagnie de Maurice Druon et de Gabriel Kaspereit) puis comme aspirant. Démobilisé en 1940, il s'inscrit à l'École libre des sciences politiques (diplômé section générale 1942), et poursuit parallèlement sa carrière sportive en remportant en 1941 et 1942 le Tournoi de France de Roland Garros.

En février 1943, il passe clandestinement en Espagne en compagnie d'Henri Gentien (frère du joueur de tennis Antoine Gentien), par la filière du « réseau de La Comète » animé par Marguerite de Gramont. Il est interné à Madrid puis rejoint l'Afrique du Nord où il est incorporé dans un régiment de chars, le 5e chasseurs d'Afrique. À la tête d'un peloton de cinq chars légers, il participe au débarquement de Provence, est engagé en pointe dans les combats autour de La Valette et Toulon, puis en Bourgogne, en Alsace et en Allemagne. Blessé trois fois, il reçoit la Légion d'honneur des mains du général de Lattre à Dijon en 1944, ainsi que la Croix de guerre avec cinq citations (dont trois à l'ordre de l'Armée).

Démobilisé en novembre 1945 seulement, il reprend vite la raquette pour disputer des matches de Coupe Davis, des rencontres internationales et des championnats nationaux. Longiligne, doté d'un jeu plat classique, agressif et très bon tacticien, il joue peu et remporte souvent ses matches à l'arraché grâce à son énergie et son tempérament de battant. Vainqueur de champions étrangers tels que Puncec, Henkel, Austin, Riggs, Patty, Bromwich, Quist, Asboth, Trabert et Rosewall, il remporte le championnat national en 1951 et 1953 et sera classé six fois N° 1 français sur l'ensemble de sa carrière. Très attaché à son club le Racing, il en sera vice-président pendant de nombreuses années. Il sera aussi capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis en 1954-1955, et président de l'International Lawn-Tennis Club de France (ILTCF).

Admis en 1945 dans le corps des secrétaires des Affaires étrangères, il entame une carrière diplomatique, qui le conduit successivement en Belgique, au Caire pendant la crise de Suez, à New York, en Afrique du Sud, à Bruxelles et en Argentine où il sera ambassadeur de France de 1978 à 1981.

En 1967, il entre en politique et se présente aux élections législatives à Versailles sous l'étiquette des Républicains Indépendants. Il y est élu, puis sera réélu en 1968, 1973, ainsi qu'aux élections partielles de 1976[2] .

Proche de Valéry Giscard d'Estaing, il est nommé secrétaire d'État aux Affaires étrangères dans le premier gouvernement Chirac de 1974 à 1976, retrouve ensuite son siège de député puis est battu en 1978.

Après sa retraite il se consacre à l'écriture d'ouvrages historiques (Weygand, De Lattre, Quai d'Orsay) ou autobiographiques (Le Cinquième Set, À chacun sa guerre). Très éclectique, il écrit également sur le vin (Bacchus est-il Français ?) ainsi que de nombreux articles sur la politique, la diplomatie et le sport. En 1995, il est élu membre de l'Institut, à l'Académie des sciences morales et politiques. En 2000, il crée un prix à son nom qui récompense chaque année un sportif de haut niveau qui poursuit avec succès des études supérieures[3].

Bernard Destremau était marié et père de trois enfants. Il décède en 2002 et est inhumé au cimetière de Boulogne-Billancourt[4] .

Principaux résultats en tennis

  • Internationaux de France : demi-finaliste en 1937 ; quart de finale en 1936 et 1938 ; huitième de finale en 1939, 1946 et 1950 ; vainqueur du double en 1938.
  • Tournoi de France: vainqueur en 1941 et 1942 ; finaliste en 1945
  • Masters d'Hambourg : finaliste en 1938
  • National : champion de France en 1951 et 1953

Notes et références

  1. (fr)Généalogie sur gw1.geneanet.org. Consulté le 27 septembre 2010.
  2. (fr)Carrière politique sur www.assemblee-nationale.fr. Consulté le 27 septembre 2010.
  3. (fr)Le Prix Bernard Destremau, en souvenir du champion de Roland-Garros sur www.canalacademie.com. Consulté le 27 septembre 2010.
  4. (fr)Bernard DESTREMAU (1917-2002) sur www.landrucimetieres.fr. Consulté le 27 septembre 2010.

Sources

  • Le Cinquième Set, par Bernard Destremau ;
  • Nos champions, par Denis Lalanne



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bernard Destremau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bernard Destremau — (1917 ndash;2002) was a top level French tennis player. Destremau won two major tournaments, including the 1942 French Open, and the 1941 French Open. [cite web |url= http://mcubed.net/tennis/pid86.shtml|title=Bernard Destremau |accessdate=2008… …   Wikipedia

  • Félix Alexis Destremau — Naissance 17 janvier 1868 Décès 6 mai 1945 Arme Cavalerie Grade Général de division Années de service 1887 1930 …   Wikipédia en Français

  • Marcel Bernard — (born May 18, 1914 in La Madeleine, Nord died April 29, 1994) was a former French male tennis player. He is best remembered for having won the French Championships in 1946. He defeated Jaroslav Drobný in the finals by the score of 3 6, 2 6, 6 1,… …   Wikipedia

  • 1937 French Championships - Men's Singles — Henner Henkel defeated Bunny Austin 6 1 6 4 6 3 in the final to win the Men s Singles title at the 1937 French Championships. See also:: 1937 French Championships Women s Singles eedsThe seeded players are listed below. Henner Henkel is the… …   Wikipedia

  • Circonscriptions des Yvelines — Liste des députés des Yvelines Sommaire 1 Circonscriptions 2 Législature 2007 2012 3 Législature 2002 2007 4 Législature 1997 2002 …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Députés Des Yvelines — Sommaire 1 Circonscriptions 2 Législature 2007 2012 3 Législature 2002 2007 4 Législature 1997 2002 …   Wikipédia en Français

  • Liste des deputes des Yvelines — Liste des députés des Yvelines Sommaire 1 Circonscriptions 2 Législature 2007 2012 3 Législature 2002 2007 4 Législature 1997 2002 …   Wikipédia en Français

  • Liste des députés des Yvelines — Sommaire 1 Le découpage de 2012 2017 1.1 Circonscriptions 2 Le découpage de 1988 2012 2.1 Circonscriptions …   Wikipédia en Français

  • Liste des députés des yvelines — Sommaire 1 Circonscriptions 2 Législature 2007 2012 3 Législature 2002 2007 4 Législature 1997 2002 …   Wikipédia en Français

  • 1936 French Championships - Men's Singles — Gottfried Von Cramm defeated Fred J. Perry 6 0 2 6 6 2 2 6 6 0 in the final to win the Men s Singles title at the 1936 French Championships. See also:: 1936 French Championships Women s Singles eedsThe seeded players are listed below. Gottfried… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.