Berchem-Sainte-Agathe


Berchem-Sainte-Agathe
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berchem.
Drapeau communal Berchem-Sainte-Agathe
(nl) Sint-Agatha-Berchem

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique
Berchem-Sainte-Agathe

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative
Berchem-Sainte-Agathe
Armoiries de la commune
Localisation de Bechem-Sainte-Agathe dans la région bruxelloise
Géographie
Pays Drapeau de Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région Bruxelles-Capitale Bruxelles-Capitale
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Drapeau : Flandre Communauté flamande
Arrondissement Bruxelles-Capitale
Coordonnées 50° 51′ 00″ N 4° 20′ 00″ E / 50.85, 4.333333333333350° 51′ 00″ Nord
       4° 20′ 00″ Est
/ 50.85, 4.3333333333333
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
2,95 km² (2005)
17,89 %
0,59 %
78,75 %
2,77 %
Données sociologiques
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
22 185 (1er janvier 2008)
47,58 %
52,42 %
7 520 hab./km²
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2008)
22,93 %
59,96 %
17,11 %
Étrangers 14,15 % (1er janvier 2008)
Économie
Taux de chômage 17,08 % (janvier 2009)
Revenu annuel moyen 13 928 €/hab. (2005)
Politique
Bourgmestre Joël Riguelle (LBR - cdH)
Majorité LBR-MR
Sièges
LBR
MR
PS-sp.a
Ecolo
Vlaams Belang
BERCH'M
27
11
7
4
2
2
1
Sections de commune
Section Code postal
Berchem-Sainte-Agathe 1082
Autres informations
Gentilé Berchemois(e)
Zone téléphonique 02
Code INS 21003
Site officiel www.berchem-sainte-agathe

Berchem-Sainte-Agathe (néerlandais : Sint-Agatha-Berchem) est l'une des 19 communes bilingues de Belgique située dans la Région de Bruxelles-Capitale.

Au 1er janvier 2009, elle comptait 22 224 habitants (Berchemois). Sa superficie est de 2,9 km2.

Sommaire

Géographie de la commune

Depuis 1954, Berchem-Sainte-Agathe fait partie des 19 communes de l’agglomération de Bruxelles-capitale. Avant 1954, la commune appartenait à la partie néerlandophone de l'ancienne province de Brabant. Entourée au nord par les communes d'Asse et de Ganshoren, au sud par Molenbeek-Saint-Jean, à l’ouest par Dilbeek, à l’est par Koekelberg et Molenbeek-Saint-Jean, la commune se situe au nord-ouest de Bruxelles.

Commune intermédiaire entre les communes résidentielles que sont Koekelberg et Molenbeek, et le nord-ouest du Brabant flamand (Pajottenland), région encore vouée aujourd’hui en grande partie à l’agriculture, les 295 hectares de superficie totale font de Berchem-Sainte-Agathe une des communes les moins étendue de la région bruxelloise.

Ayant une altitude variant de 35 à 75 mètres, Berchem-Sainte-Agathe est traversée par trois ruisseaux (le Molenbeek, le Paruck et le collecteur de Bruxelles), disposant chacun de leur propre bassin, qui se jettent dans la Senne. Le relief de la commune est directement influencé par son réseau hydrographique; aux trois bassins hydrographiques correspondent trois vallées orientées sud-nord pour celle du Molenbeek et ouest-est pour celle du Paruck et du collecteur de Bruxelles.

Histoire et Démographie de la Commune

On a découvert trois outils préhistoriques à Berchem-Sainte-Agathe, datant du Mésolithique et du Néolithique. On peut donc penser qu’il y eut une occupation du territoire de la commune à ces époques.

La présence romaine sur la commune est totalement méconnue. Les villas romaines des communes voisines (Anderlecht, Jette et Wemmel), ainsi que l’importance de la concentration de l’habitat romain sur la rive gauche de la Senne peuvent laisser supposer que Berchem-Sainte-Agathe ait été occupée durant cette période.

Aux temps médiévaux, et ce partiellement jusqu’au XIXe siècle, le territoire de Berchem englobait une partie des actuelles communes de Ganshoren, Dilbeek, Grand-Bigard, et Asse ainsi que la totalité de l’actuelle commune de Koekelberg. Ainsi la superficie de Berchem aux époques médiévales et post-médiévales devait atteindre au moins 420 hectares .

La plus ancienne mention de Berchem date de 1132, dans un acte dans lequel l’église de Berchem est présentée comme une dépendance de celle de Wemmel, dépendance confirmée jusqu’en 1258 . Berchem apparaît assez clairement comme un hameau né au Xe ou au XIe siècle, période de poussée démographique importante et de défrichements. Ce hameau fut doté, à la fin du XIe siècle ou au début du siècle suivant, d’une chapelle dépendante de l’église paroissiale primitive. Enfin, dans la première moitié du XIIe siècle, dans le vaste mouvement de restitution des églises aux abbayes, par les seigneurs laïcs, la jeune abbaye de Grimbergen acquiert l’église de Wemmel et dès lors la chapelle de Berchem.

Au XVe siècle, le village s’avère être un site d’extraction de pierres à bâtir ainsi qu’un lieu de production céréalière dépendant de cinq ou six grandes fermes. Berchem présente vers la fin du XVIIe siècle trois cent bonniers de terres de cultures, cinquante de bois et vingt-cinq de prés. Dans le courant du XVIIIe siècle, des cultures maraîchères ainsi que des briqueteries et des tuileries s’ajoutent aux activités traditionnelles. De plus un nombre important d’auberges et de brasseries voient le jour grâce à la situation géographique de Berchem, dernier village étape sur la route de Gand à Bruxelles avant de pénétrer dans la capitale.

A la fin du XVIe siècle et au XVIIe siècle, Berchem subit de lourdes pertes démographiques ainsi que des destructions de bâtiments, suite aux guerres multiples (guerre de religion, marche de Louis XIV vers la Hollande, bombardement de Bruxelles) ayant entraîné des occupations successives. Mais cette diminution de la population va faire place, au XVIIIe siècle, à une importante augmentation de cette dernière (doublement de la population entre 1709 et 1800 ). En 1841, le hameau Koekelberg, jusque là attaché à Berchem, devient indépendant après un long conflit juridique remontant à la fin du XVIIe siècle, ce qui a pour conséquence de voir la population de Berchem passer de 1560 à 672 habitants.

La population de la commune est estimée à 3500 habitants avant la « grande guerre » de 1914-1918. Après celle-ci, Berchem connaît à nouveau une augmentation démographique importante due, d’une part, à l’urbanisation bourgeoise et, d’autre part, à la création d’une des premières cités sociales, la Cité moderne (construite par l’architecte Victor Bourgeois en 1927 ).

Les décennies suivant la seconde guerre font place à l’urbanisation et à l’immigration, avec pour conséquence un accroissement de la population qui atteint 18500 habitants en 1976. Les vingt-cinq dernières années ne connaissent pas d’augmentation importante de la démographie.

Urbanisme de la commune

Au début du XXe siècle, Berchem-Sainte-Agathe fut englobée dans le tissu urbain bruxellois, suite à l’extension radio-concentrique de la ville et à l’arrivée du tramway.

À l’instar des villages médiévaux, l’urbanisation de la commune s’est effectuée de manière peu organisée et la plupart des projets de développement urbanistique du XXe siècle ont été abandonnés ou partiellement réalisés (projet de construction de la place communale dans un style néorenaissance par l’architecte Victor Degand en 1911, projet d’urbanisation du Zavelenberg, du Hogenbos, du bois du Wilder, ainsi que la construction d’un boulevard de rocade entre Ganshoren et Molenbeek, après la Seconde Guerre mondiale).

Hormis l’église de style roman construite entre 1287 et 1311 (restauration en 1744 et 1974) et l’auberge-relais la couronne bâtie au début du XVIIIe siècle et reconstruite en 1869 dans le style néo-classique sur décision de l’échevin Vandendriesch, l’ensemble des bâtiments actuels de la commune fut construit après 1800.

La vieille Église de Berchem-Sainte-Agathe

En effet, on distingue des bâtisses de style néo-classique construites au XIXe siècle (Place de l’Église, rue de l’Église et chaussée de Gand) ; un nombre important de maisons ou villas bourgeoises de style cottage anglais, construites au début du XXe siècle, (rue de l’Église, Avenue des Cottages, Avenue Gisseleire-Versé, Avenue René Comhaire et rue Openveld), des maisons ou villas Art-Déco (Avenue du Roi Albert, Avenue Selliers de Moranville et la Cité moderne) et enfin, des constructions contemporaines d’habitations individuelles ou collectives (quartier résidentiel du Kattebroek, t’Hof te Overbeke, drève des Maricoles et logements sociaux de l’Hunderenveld).

L’urbanisme berchemois est très peu tourné vers l’industrie. Par contre le secteur marchand y est très représenté, particulièrement depuis les années 1980 avec la création du complexe commercial, le Basilix.

Parmi les richesses architecturales de la commune, la Cité moderne, construite en 1925 par l’architecte Victor Bourgeois, est un des premiers exemples d’architecture cubiste à grande échelle en Europe, selon les idées du Bauhaus de Dessau. On peut voir sur la place des Coopérateurs une géométrie typiquement bauhausienne (maisons disposées en dents de scie, présentant des façades à 45 ° par rapport à l’alignement de la voirie). Cet édifice valut à Victor Bourgeois d’obtenir le grand prix de l’exposition internationale des arts décoratifs de Paris en 1925.

Un autre fleuron de Berchem est la villa Marie-Mirande située au no 11 de l’avenue Selliers de Moranville, seule maison classée de la commune. Cette villa constitue un des très rares exemples de façade affiche à Bruxelles. En effet, le céramiste Guillaume Janssens la fit construire en 1912 sur les plans de l’architecte Tinant et fit recouvrir toute la façade de carrelages artisanaux réalisés dans ses ateliers. Une alternance de frises et de tableaux Art Nouveau décore tous les étages.

Actuellement, la commune continue à s’urbaniser sous la pression des promoteurs immobiliers (construction d’un complexe d’habitations en face de l’Hunderenveld).

On peut penser que l’ensemble des zones non bâties de la commune, excepté le bois du Wilder (propriété de la commune) ainsi que le Zavelenberg (site classé), seront urbanisés, dans les prochaines décennies, sous la pression des sociétés immobilières toujours plus forte sur une commune de l’agglomération bruxelloise disposant encore de nombreux espaces à bâtir. Espérons que les pouvoirs politiques ainsi que les organisations locales prendront leurs responsabilités afin que Berchem-Sainte-Agathe demeure cette commune mi-rurale, mi-urbaine où le nombre d’espaces verts agrémente le cadre de vie.

Administration

Liste des bourgmestres successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2003   Joël Riguelle cdH, LBR  
1994 2003 Julien Gooskens LBG  
1965 1994 Victor Guns CVP, LBG  
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Berchem-Sainte-Agathe de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Berchem-Sainte-Agathe — Berchem Santa Ágata, Berchem Sainte Agathe (francés) o Sint Agatha Berchem (neerlandés) es una de las 19 comunas de Bruselas. El 1 de enero de 2005 contaba con 19.968 habitantes. Área total de 2,95 km², lo que da una densidad de población de… …   Enciclopedia Universal

  • Berchem-Sainte-Agathe — Dieser Artikel behandelt die Gemeinde Berchem Sainte Agathe/Sint Agatha Berchem, welche gemeinsam mit 18 anderen Gemeinden der Region Brüssel Hauptstadt ein zusammenhängendes städtisches Siedlungsgebiet bildet. Für alle Artikel um das Thema… …   Deutsch Wikipedia

  • Berchem-Sainte-Agathe — {{{nombre}}} Bandera …   Wikipedia Español

  • Berchem-Sainte-Agathe/Sint-Agatha-Berchem — Berchem Sainte Agathe/Sint Agatha Berchem …   Deutsch Wikipedia

  • Berchem-Sainte-Agathe/Sint-Agatha-Berchem —    The commune of Berchem Sainte Agathe is located on the western edge of the Brussels Capital Region. It acquired the additional title of Sainte Agathe from the name of the local church in order to distinguish it from several other towns named… …   Historical Dictionary of Brussels

  • Gare de Berchem-Sainte-Agathe — Berchem Sainte Agathe Sint Agatha Berchem La gare de Berchem Sainte Agathe Localisation Pays Belgique Ville Berchem Sainte Agathe ( …   Wikipédia en Français

  • Rue de Dilbeek (Berchem-Sainte-Agathe) — Rue de Dilbeek (Bruxelles, Berchem Sainte Agathe) 50° 51′ 40″ N 4° 17′ 08″ E / 50.860997, 4 …   Wikipédia en Français

  • Rue de dilbeek (berchem-sainte-agathe) — Rue de Dilbeek (Bruxelles, Berchem Sainte Agathe) 50° 51′ 40″ N 4° 17′ 08″ E / 50.860997, 4 …   Wikipédia en Français

  • Rue de Dilbeek (Bruxelles, Berchem-Sainte-Agathe) — 50° 51′ 40″ N 4° 17′ 08″ E / 50.860997, 4.285666 …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Rues De Berchem-Sainte-Agathe — Ci dessous, la liste des rues de Berchem Sainte Agathe, commune belge située en région bruxelloise. Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.