Belledune

Belledune
Belledune

L'église et le presbytère de Belledune, vers 1925.
L'église et le presbytère de Belledune, vers 1925.

Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick
Région Restigouche
Région Chaleur
Comté ou équivalent Restigouche
Gloucester
Statut municipal Village
Fondateur
Date de fondation
François Guitard
1799
Constitution 1968
Maire
Mandat en cours
Nick Duivenvoorden
2008-2012
Site Web http://www.belledune.com/
Démographie
Population 1 711 hab. (2006)
Densité 9,1 hab./km2
Langue(s) Anglais (officielle), français (minorité)
Géographie
Coordonnées
géographiques
47° 53′ 09″ N 65° 48′ 44″ W / 47.88596, -65.81222547° 53′ 09″ N 65° 48′ 44″ W / 47.88596, -65.812225
Altitude mini. 0 m — maxi. ~200 m
Superficie 189,03 km2
Fuseau horaire UTC-4
Indicatif +1-506
Code géographique 13 14025

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

(Voir situation sur carte : Nouveau-Brunswick)
Belledune

Belledune est un village canadien situé à la fois dans le comté de Restigouche et dans le comté de Gloucester, au nord du Nouveau-Brunswick.

Sommaire

Toponyme

Article connexe : Toponymie néo-brunswickoise.

Le village est nommé ainsi d'après sa position sur la pointe du même nom. Les Micmacs appelaient l'endroit Meskeeseegeach ou Edelwisooltedichulnook, ce qui signifie endroit où les amérindiens cueillent des canneberges. Le nom actuel figure pour la première fois en 1739 sur un titre de propriété, sous l'orthographe Grand Belle Doune. L'endroit s'appelait Belle Down en 1799 et à nouveau Belledune en 1878. Le bureau de poste porte le nom Turgeon de 1906 à 1907[1].

Géographie

Belledune est situé à mi-chemin entre Campbellton et Bathurst, à cheval entre la Région Chaleur et le Comté de Restigouche. Le village a une superficie de 189,03 km2.

Belledune s'étend sur la rive sud de la baie des Chaleurs. Le village est limitrophe de Pointe-Verte au sud-est, de la paroisse de Beresford au sud et de Durham à l'ouest.

Topographie

Hydrographie

Le principal cours d'eau est la rivière Jacquet, qui se déverse dans la baie des Chaleurs à l'extrémité ouest du territoire.

Climat

Une station météorologique est située à Belledune. Le village bénéficie d'un climat continental humide. Le mois le plus chaud a une température moyenne de 18,5 °C et le plus froid une température de -11,3 °C[2]. Le village reçoit 1 000 mm de précipitation annuellement dont 300 cm de neige[2]. La journée la plus chaude fut le 5 juillet 1983, avec 37 °C et la plus froide fut le 22 janvier 1984, avec -36 °C[2]. La journée ayant eu le plus de précipitations fut le 22 juillet 1982, avec 82,2 mm de pluie[2]. Le 24 mars 1972 a le record de neige, avec 45,7 centimètres, alors que la plus importante accumulation a eu lieu le 16 janvier 1981, avec 83 cm[2]. Le vent le plus fort, 80 kilomètres à l'heure, a soufflé le 2 mai 1974[2].

Relevé météorologique de Belledune (1971-2000)
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) -15,8 -14,3 -8,7 -2 3,7 9,6 13,2 12,4 7,6 2 -3,1 -11,7 -0,6
Température moyenne (°C) -11,3 -9,6 -4,3 1,8 8,7 14,8 18,5 17,3 12,3 6,2 0,2 -7,7 3,9
Température maximale moyenne (°C) -6,8 -4,9 0 5,7 13,7 20 23,7 22,2 17 10,4 3,4 -3,6 8,4
Précipitations (mm) 76,7 60,8 80,5 75,3 82,4 81,2 96,3 84,2 68,7 78,1 82,4 103,3 970
dont pluie (mm) 12 11 26,4 52,1 81,7 81,2 96,3 84,2 68,7 77,6 59,2 34,2 684,6
dont neige (cm) 64,7 49,8 54,1 23,2 0,7 0 0 0 0 0,5 23,2 69 285,2


Villages et hameaux

Durham-Centre, Armstrong Brook,

Logement

Le village comptait 863 logements privés en 2006, dont 770 occupés par des résidents habituels. Parmi ces logements, 90,9% sont individuels, 1,3% sont jumelés, 0,0% sont en rangée et 1,3% sont des appartements ou duplex, alors que 0,0% ne font plus de cinq étages de haut. Enfin, 1,3% des logements entrent dans la catégorie autres, tels que les maisons-mobiles. 84,4% des logements sont possédés alors que 15,6% sont loués. 77,3% ont été construits avant 1986 et 11,0% ont besoin de réparations majeures. Les logements comptent en moyenne 6,7 pièces et 0,0% des logements comptent plus d'une personne habitant par pièce. Les logements possédés ont une valeur moyenne de 73 318 $, comparativement à 119 549 $ pour la province[3].

Histoire

Un pont au ruisseau Hendry vers 1920.

Belledune est fondé en 1799 par François Guitard. Né à Saint-Antoine[Lequel ?] en France, il commença sa carrière militaire en 1793 à l'âge de 19 ans et servit à Marengo et Lodi avant d'aller à la campagne d'Égypte. À son arrivée, il commença à faire de l'agriculture et de la pêche[4].

En 1825, de nombreux Irlandais, suivi en 1832 d'Écossais, viennent s'établir à Belledune à la suite des Grands feux de la Miramichi[4],[5]. La première église est construite en 1830. Un nombre important d'immigrants arrivent d'Angleterre, d'Écosse, d'Irlande et de France durant les deux décennies suivantes. Quatre écoles à classe unique ouvrent leur portes vers 1850[6]. Un premier bureau de poste est fondé en 1845[5]. La pêche l'agriculture et l'exploitation forestière forment alors la base de l'économie[5]. En 1904, Belledune compte quatre magasin, un hôtel et deux églises[5].

La fonderie Noranda, aujourd'hui Xstrata, est construite en 1966[4]. Le port de Belledune est construit en 1968. Plusieurs installations sont construites par la suite, dont une centrale thermique, des usines d'engrais et traitement du gypse et une scierie[4].

Belledune est constitué en municipalité en 1968[5]. En 1994, le village de Belledune fusionne avec le village de Jacquet River et des DSL environnants, mais conserve son nom[7].

Bennett Environnemental

Un projet de construction d'une usine de traitement de déchets toxiques proposé par la société Bennett Environmental suscite l'opposition de certains résidents de la région depuis 2003.

Démographie

Selon les données de Statistique Canada, il y avait 1 923 habitants en 2001, comparativement à 2 060 en 1996, soit une baisse de 6,7%. Le village a une superficie de 189,03 km2 et une densité de population de 10,2 habitants au km².

Évolution démographique de Belledune depuis 1981
Années 1981 1986 1991 1996 2001 2006 2011
Population 678 829 2 087 2 060 1 923 1 711 non disponible
Notes, sources, ... Belledune annexe Jacquet River et des DSL environnants en 1994.
Sources : [8],[9],[10]
Évolution des langues maternelles (en %) Légende

     Anglais      Français      Anglais et français      Autre(s) langue(s)

Sources: [11],[12],[13]

Administration

Conseil municipal

Le conseil municipal est formé d'un maire et de cinq conseillers de quartier. Le village est en effet divisé en trois quartiers à des fins administratives, dont deux comptant deux conseillers.

Le conseil actuel est formé suite à l'élection du 12 mai 2008[14].

Mandat Fonctions Nom(s)
2008 - 2012 Maire Nick Duivenvoorden
Conseillers de quartier
#1 Paul J. Daley, Élaine Lévesque-Godin
#2 Mario Alexander Lapointe
#3 Mary Emma Flanagan, Jerry G. Guitard
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2004 en cours Nick Duivenvoorden    
2001 2004 Joseph R. Noël    
1995 2001 Andy Flanagan    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Représentation

Drapeau : Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick: Belledune fait partie de la circonscription de Nigadoo-Chaleur, qui est représentée à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick par Roland Haché, du parti libéral. Il fut élu en 1999 et réélu depuis.

Drapeau du Canada Canada: Belledune fait partie de la circonscription électorale fédérale de Miramichi, qui est représentée à la Chambre des communes du Canada par Tilly O'Neill-Gordon, du Parti conservateur. Elle fut élue lors de la 40e élection fédérale, en 2008.

Économie

L'agriculture, la pêche et l'exploitation forestière constituent la base de l'économie traditionnelle de la région, à laquelle s'ajoute aujourd'hui le tourisme, les services, les transports et l'industrie lourde[7]. Le village possède en effet plusieurs usines, un port en eau profonde et une centrale thermique ayant une capacité de 450 MW. Les usines produisent ou transforment le plomb, l'acide sulfurique, l'argent, l'or, le gypse et l'engrais[15]. L'économie est en fait favorisée par la présence, depuis les années 1990, de plusieurs mines dans la localité limitrophe de Chaleur[7]. Entreprise Restigouche a la responsabilité du développement économique[7]. Le développement de l'énergie éolienne ainsi que les technologies et services connexes est souhaité dans la région[7].

Vivre à Belledune

Images externes
Photo de l'église unie Saint Luke de Belledune, par rebapep / Léola, sur Flickr.
Photo de l'église unie Saint-Gabriel de Jacquet River, par la même auteure.
Photo de l'église Saint-Jean-l'Évangéliste de Belledune, par la même auteure.

Éducation

Belledune compte deux écoles publiques anglophones faisant partie du district scolaire #15. L'école Belledune accueille les élèves de la maternelle à la 5e année alors que l'école Jaquet River offre les cours de la maternelle à la 8e année.

Autres services publics

La gare de Jacquet River est desservie par VIA Rail.

Le village est desservi par le centre de santé de Jacquet River, un poste d'Ambulance Nouveau-Brunswick et une caserne de pompiers.

La ville possède un poste de la Gendarmerie royale du Canada. Il dépend du district 9, dont le bureau principal est situé à Campbellton.

La collecte des déchets et matières recyclables est effectuée par la Commission de gestion des déchets solides de Restigouche[7]. Le village possède sa propre commission d'urbanisme et n'est donc pas desservi par la Commission d'urbanisme du district de Restigouche[7]; elle fournit ses services aux districts de services locaux de la région Chaleur[16].

Belledune compte un bureau de poste et des institutions financières mais la population doit se rendre jusqu'à Bathurst ou Campbellton, qui disposent d'un grand nombre de commerces et de services[7].

Sport et parcs

La plage de Jacquet River est une plage d'eau salée non surveillée avec toilettes, stationnement, terrain de camping et aires de pique-nique. La plage Roherty Point possède quant à elle une aire de pique-nique et de sentiers. Les services de loisirs sont partagés avec Lorne et Chaleur[7].

Culture

La plupart des familles sont d'origine acadienne, irlandaise et écossaise[7].

Langues

Selon la Loi sur les langues officielles, Belledune est officiellement anglophone[17] puisque moins de 20% de la population parle le français.

Personnalités

  • Arthur Culligan (1879-1929), agriculteur, bûcheron et homme politique, né à Belledune ;
  • John Hendry (1843-1916), homme d'affaires, né à Belledune ;
  • John McAlister (1842-1918), avocat, enseignant et homme politique, né à Durham Centre.

Municipalités limitrophes

Notes et références

Notes

Références

  1. (en) Alan Rayburn, Geographical Names of New Brunswick, Ottawa, Énergie, Mines et Ressources Canada, 1975, p. 50 .
  2. a, b, c, d, e, f et g Normales climatiques au Canada 1971-2000 - Belledune sur Environnement Canada. Consulté le 12 mars 2011.
  3. Profils des communautés de 2006 - Belledune - Familles et ménages sur Statistique Canada. Consulté le 20 octobre 2009.
  4. a, b, c et d Burton Glenndenning, « Belledune » sur L'encyclopédie canadienne.
  5. a, b, c, d et e Noms de lieux du Nouveau-Brunswick - Belledune sur Archives provinciales du Nouveau-Brunswick. Consulté le 1er novembre 2011.
  6. (en) Village of Belledune: History, page consultée le 21 septembre 2008.
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j District de services régionaux 2 sur Bâtir des gouvernements locaux et des régions viables (Rapport Finn), sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick. Consulté le 25 juillet 2011.
  8. 1986 (2A) questionnaire abrégé des provinces aux municipalités sur Statistique Canada. Consulté le 1er novembre 2011.
  9. Profils des communautés de 1996 - Belledune - Population sur Statistique Canada. Consulté le 1er novembre 2011.
  10. Profils des communautés de 2006 - Belledune - Population sur Statistique Canada. Consulté le 1er novembre 2011.
  11. Profils des communautés de 1996 - Belledune - Population page 1 sur Statistique Canada. Consulté le 9 novembre 2011.
  12. Profils des communautés de 2001 - Belledune - Population sur Statistique Canada. Consulté le 9 novembre 2011.
  13. Profils des communautés de 2006 - Belledune - Langue sur Statistique Canada. Consulté le 9 novembre 2011.
  14. Événements électoraux locaux de 2008 sur Élections N.-B.. Consulté le 15 octobre 2011
  15. (en) Business overview sur Belledune. Consulté le 29 décembre 2010.
  16. District de services régionaux 3 sur Bâtir des gouvernements locaux et des régions viables (Rapport Finn), sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick. Consulté le 26 juillet 2011.
  17. Canada, Nouveau-Brunswick. Loi sur les langues officielles, art. 35, 36, 37, 38 [lire en ligne (page consultée le 15 mars 2011)].

Voir aussi

Liens et documents externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Belledune de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Belledune, New Brunswick — Belledune (2006 population: 1,711) is a Canadian village in Gloucester County, New Brunswick.Located on Chaleur Bay, the village was amalgamated in 1994 with the community of Jacquet River. Belledune s population meets the requirements for Town… …   Wikipedia

  • Rivière Belledune — Belledune Caractéristiques Longueur  ? Bassin  ? Débit moyen  ? (l embouchure) Régime …   Wikipédia en Français

  • Port de Belledune — Ajouter une image Présentation Tirant d eau 14,6 m Géographie Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Lorne (comté de Restigouche) — Lorne Administration Pays  Canada Province …   Wikipédia en Français

  • Chaleur (Nouveau-Brunswick) — Pour les articles homonymes, voir Chaleur. Chaleur Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Madran — Administration Pays  Canada Province …   Wikipédia en Français

  • Acadie — Pour les articles homonymes, voir Acadie (homonymie). Cet article concerne la région nord américaine. Pour la région historique, voir Acadie (Nouvelle France). Pour les autres régions associées, voir Cadie …   Wikipédia en Français

  • Pointe-Verte — Administration Pays  Canada Province …   Wikipédia en Français

  • Petit-Rocher-Nord — Administration Pays  Canada Province …   Wikipédia en Français

  • Élections municipales au Nouveau-Brunswick — Dans la province canadienne du Nouveau Brunswick, des élections municipales sont organisées à chaque quatre ans afin d élire les maires et conseillers municipaux des 104 municipalités. Les élections sont organisées par Élections Nouveau Brunswick …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»