Tremblement de terre du 8 octobre 2005


Tremblement de terre du 8 octobre 2005

Tremblement de terre du 8 octobre 2005

Tremblement de terre du 8 octobre 2005
Localisation de l'épicentre du séisme
Localisation de l'épicentre du séisme

Date 8 octobre 2005 à 3h50 UTC
Magnitude 7,6 à 7,8
Régions nord de l'Inde, Pakistan et Afghanistan
Victimes 75 638 morts, 71 690 blessés
Carte de l'inde.

Le 8 octobre 2005 à 3 h 50 UTC a eu lieu à l'est de Srinagar, au Cachemire pakistanais, près de la frontière entre l'Inde et le Pakistan, au nord-est d'Islamabad un séisme d'une magnitude de 7,6 d'après l'Institut géologique américain et le Réseau national de surveillance sismique de Strasbourg et de 7,8 selon l'agence météorologique japonaise.

Le tremblement de terre a frappé principalement le nord de l'Inde, le Pakistan et l'Afghanistan.

Les témoignages en provenance des trois pays laissaient craindre un nombre de victimes très élevé : On l'estimait au 11 octobre 2005, entre 30 000 à 40 000, au 1er novembre, le bilan provisoire a dépassé les 75 000 .

Sommaire

Caractéristiques du séisme

Épicentre d'après l'USGS.an.

Le front sud de l’Himalaya est marqué par une faille majeure (chevauchement) qui absorbe une part importante (à peu près 2cm/an) de cette convergence. Ce chevauchement limite au nord la plaine du Gange, très peuplée, et est responsable de nombreux séismes destructeurs.

Des séismes comparables à celui du 8 octobre sont documentés tout au long du front chevauchant himalayen. Par exemple : 1905 à environ 500km au SE de l’Hazara (séisme de Kangra, magnitude 7,8 à 8, environ 20 000 victimes) ; 1934 (Est du Népal, magnitude 8,1, environ 10 000 victimes) ;

Chronologie

Pour limiter les confusions, les heures indiquées ici sont françaises (CEST = UTC+2)

Nota: Les heures locales des pays concernés sont : en Afghanistan UTC + 4 h 30, au Pakistan UTC + 5 heures, en Inde UTC + 5 h 30, en Chine UTC + 8 heures.

8 octobre 2005

  • 6 h 5 : un violent tremblement de terre secoue le Pakistan, l'Afghanistan et l'Inde. À Islamabad, les bâtiments ont tremblé et les murs ont oscillé pendant environ une minute. Des répliques légères se produisent peu après.
  • 6 h 40 : Le séisme est d'une magnitude de 6,8, selon selon les services météorologiques indiens.
  • 6 h 50 : Le séisme était d'une magnitude de 7,6 sur l'échelle de Richter, annonce l'Institut Géologique national américain.
  • 6 h 55 : Le séisme était d'une magnitude de 7,6 sur l'échelle de Richter, selon les sismologues japonais.
  • 7 heures : Le séisme a fait d'importants dégâts et probablement des victimes, selon des responsables pakistanais et des témoignages.
  • 7 h 05 : Les deux étages supérieurs d'un immeuble d'habitation s'écroulent, faisant un nombre indéterminé de victimes.
  • 7 h 30 : Selon le réseau national de surveillance sismique de Strasbourg, le séisme est d'une magnitude de 7,6 sur l'échelle de Richter, et son épicentre est situé à l'est de Srinagar (Cachemire indien).
  • 7 h 30 : Le séisme a entièrement détruit un village dans la partie pakistanaise du Cachemire, annonce un porte-parole militaire.
  • 7 h 45 : Au moins deux enfants ont été tués en Afghanistan et des maisons détruites, indique un responsable à Jalalabad, dans l'est du pays.
  • 8 h 30 : Un responsable des services pakistanais de sécurité indique qu'il y a plusieurs dizaines de personnes tuées dans le nord du Pakistan.
  • 8 h 50 : On apprend qu'un séisme d'une magnitude de 5,8 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans la province indonésienne d'Aceh (Nord de Sumatra), vers 11 h 30 heure locale (06 h 30 à Paris).
  • 9 h 10 : La chaîne de télévision pakistanaise Geo fait état de la mort possible de 25 personnes dans une localité du Cachemire pakistanais.
  • 9 h 35 : On apprend de source militaire que quinze soldats indiens ont été tués et plusieurs autres blessés au Cachemire indien.
  • 9 h 35 : Un responsable gouvernemental pakistanais parle de "dégâts massifs".
  • 10 h 30 : Le bilan "pourrait atteindre une centaine de morts", selon le chef de la cellule de crise pakistanaise.
  • 10 h 35 : Trente et une personnes au moins dont quinze soldats et seize civils, ont été tuées et plus de 300 autres blessées au Cachemire indien, selon des sources officielles indiennes.
  • 11 h 15 : Quelque 25 personnes seraient mortes dans l'effondrement d'un tribunal dans le nord du Pakistan et dix autres ont été tuées dans deux écoles dans la même région, selon la police pakistanaise.
  • 11 h 20 : Plus de mille morts probables au Pakistan, selon un porte parole militaire.
  • 12 h 20 : Au moins 157 personnes ont été tuées au Cachemire indien indique un responsable gouvernemental indien.
  • 12 h 40 : Au moins 250 personnes ont été tuées à Muzaffarabad, la capitale du Cachemire sous administration pakistanaise indique un responsable du gouvernement.
  • 12 h 50 : De fortes répliques du séisme ont été ressenties à Islamabad, provoquant des mouvements de panique dans la population.
  • 13 heures : La Commission européenne propose une aide d'urgence allant jusqu'à trois millions d'euros aux sinistrés du tremblement de terre.
  • 13 h 45 : Au moins 157 morts dans le nord-ouest de l'Inde, au Cachemire et à Jammu, selon un responsable du gouvernement indien.
  • 13 h 50 : "Dans le contexte global, (ce séisme) est un test pour nous tous, pour la nation tout entière et je suis sûr que nous saurons y faire face" déclare le président pakistanais Pervez Musharraf.
  • 14 h 15 : "Nous sommes prêts à faire toute sorte d'aide", déclare le ministre turc des Affaires étrangères Abdullah Gül, il ajoute qu'il est un "devoir" pour la Turquie de venir en aide aux sinistrés au Pakistan "pays frère".
  • 14 h 20 : L'Allemagne débloque 50 000 euros d'aide d'urgence au Pakistan. La somme sera versée par l'ambassade d'Allemagne à Islamabad, selon le ministre allemand des Affaires étrangères Joschka Fischer. Ce dernier annonce également la prochaine coopération de la Croix-Rouge allemande avec le Croissant-Rouge pakistanais.
  • 14 h 30 : Au moins 178 personnes, dont 21 militaires ont été tuées au Cachemire indien, selon le gouvernement indien.
  • 14 h 30 : Il y aurait plusieurs milliers de morts au Pakistan, selon le porte-parole des forces armées pakistanaises.
  • 14 h 55 : Le ministère grec des Affaires étrangères propose l'envoi d'une équipe de sauveteurs appartenant aux forces spéciales de lutte contre les catastrophes naturelles.
  • 14 h 55 : Plus de 500 personnes ont été tuées dans plusieurs districts de la Province Frontière du Nord-ouest du Pakistan, selon un officier de la police locale.
  • 15 heures : Les sources officielles pakistanaises confirment le bilan qui fait état de plus de mille morts dans le pays.
  • 15 h 5 : Plus de 1 700 personnes ont été blessés, dans certains districts de la Province Frontière du Nord-ouest du Pakistan, selon le chef de la police provinciale. Le bilan pourrait s'alourdir.
  • 15 h 15 : Le ministère grec de l'Ordre public annonce le report d'une réunion quadripartite avec la Turquie, l'Iran et le Pakistan, initialement prévue lundi car "le ministre pakistanais de l'Intérieur ne pourra y assister".
  • 15 h 30 : Londres offre son aide au gouvernement pakistanais et se déclare prête à répondre à "toutes les demandes" d'Islamabad. Jack Straw le ministre britannique des Affaires étrangères se déclare "triste des conséquences du séisme au Pakistan (…), d'autant que de nombreux britanniques d'origine pakistanaise viennent des régions touchées ou y ont de la famille".
  • 17 heures : Au moins 237 personnes, dont 36 militaires, ont été tuées au Cachemire indien (nord-ouest) selon un nouveau bilan établi de source policière.
  • 17 heures : Le gouvernement irlandais promet une aide d'un million d'euros au Pakistan. Le ministre irlandais du Développement et de la coopération internationale insiste sur les "conséquences dévastatrices" du séisme et sur les "besoins immédiats en eau, nourriture, tentes, vêtements et autres objets de première nécessité".
  • 17 h 20 : Le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan présente "ses sincères condoléances à toutes les victimes et à leurs familles". "Le bureau de l'Onu pour la coordination des affaires humanitaires (...) envisage tous les moyens de venir en aide aux victimes et de participer à la reconstruction".
  • 18 h 20 : Près de 300 personnes ont été tuées au Cachemire indien, selon le ministre indien de l'Information S. Jaipal Reddy.
  • 18 h 30 : Un avion prêté par la Suisse et affrété par le bureau de l'ONU (l'OCHA) a décollé en fin d'après midi de Genève pour Islamabad pour coordonner l'aide humanitaire dans les régions sinistrées.
  • 18 h 35 : Plus de 1 800 personnes ont été tuées en Asie du Sud-est selon des responsables pakistanais.
  • 18 h 50 : Vingt-cinq militaires de la Sécurité civile quitteront la France pour Islamabad, annonce la Sécurité civile, et ce, "à la demande" du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy. Le détachement compte une équipe d'évaluation et de reconnaissance de cinq personnes, vingt sauveteurs spécialisés en sauvetage et déblaiement et 14 m³ de matériel.
  • 19 h 40 : Islamabad met en place un fonds d'aide aux victimes pour recevoir des aides financières internationales, annonce le premier ministre pakistanais Shaukat Aziz dans un entretien à la BBC.
  • 19 h 50 : "Près de 200 militaires pakistanais ont été tués" dans le Cachemire pakistanais, précise le porte-parole des forces armées pakistanaises à la chaîne de télévision publique PTV.
  • 19 h 55 : L'ONU envoie sa première équipe de coordination dans les zones sinistrées. Le Pakistan a demandé l'aide internationale, indique Elizabeth Byrs, porte-parole du bureau onusien à Genève.
  • 20 h 5 : Israël établit un "premier contact" avec les autorités indiennes concernant leurs éventuels besoins d'assistance, apprend-on auprès du ministère israélien des Affaires étrangères.
  • 20 h 30 : "Les pensées et les prières du président George W. Bush et de la première dame Laura Bush sont avec les familles et les amis des victimes", déclare un porte-parole de la Maison Blanche. La Secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice, quant à elle, « offre toute l'assistance nécessaire » aux premiers ministres du Pakistan et de l'Inde.
  • 20 h 30 : Plusieurs milliers de personnes ont été tuées au Cachemire pakistanais, selon le porte-parole des forces armées pakistanaises, le général Shaukat Sultan.
  • 20 h 35 : Au moins 1 135 personnes ont été tuées dans la Province Frontière du Nord-ouest du Pakistan, annonce le quartier général provincial de la police.
  • 20 h 45 : Une équipe de 26 policiers d'Abou Dhabi ont été envoyés au Pakistan pour participer aux opérations de recherches et de soins aux blessés, rapporte l'agence officielle Wam. Il s'agit de « la première opération outremer d'une telle échelle » pour les Emirats.
  • 20 h 55 : Au moins 1 700 personnes ont été tuées dans la Province Frontière du Nord-ouest, affirme le chef de la police de la province, Rifaat Pasha.
  • 21 h 15 : Le chancelier et le président allemands, Gerhard Schröder et Horst Köhler, adressent leurs condoléances aux dirigeants indiens et pakistanais, en les assurant que l'Allemagne est aux côtés des milliers de victimes.
  • 21 h 20 : L'Unicef a envoyé de l'aide au gouvernement du Pakistan, annonce la directrice générale de l'organisme, Ann Veneman. « Notre priorité est d'envoyer des secours de survie. » Des équipes de l'Unicef vont être déployées sur place au départ du bureau de l'organisation à Peshawar (nord-ouest) à partir de dimanche matin.
  • 23 h 15 : Le président George W. Bush annonce qu'une aide des États-Unis est en voie d'acheminement pour les victimes de "l'horrible tragédie" que connaît l'Asie du sud.

9 octobre 2005

  • 2 h 30 : Deux japonais, un employé d'une organisation d'aide au développement de 36 ans et son fils de deux ans, ont été tués à Islamabad, apprend-t-on de source officielle à Tōkyō.
  • 4 h 20 : Plus de dix-huit mille morts au Pakistan selon un porte-parole militaire.
  • 5 heures : "Plus de 18 000 personnes sont mortes et 41 000 personnes ont été blessées", nous apprend le porte-parole des forces armées pakistanaises, même si "le bilan reste provisoire". Les premiers secours commencent à être dépêchés.
  • 5 h 10 : Au moins 18 000 morts en Asie du Sud selon un porte-parole de l'armée pakistanaise.
  • 5 h 20 : Le séisme représente "la plus grande catastrophe dans l'histoire du Pakistan", selon le porte-parole des forces armées pakistanaises, le général Shaukat Sultan.
  • 6 h 5 : La Grande-Bretagne envoie des équipes de secours en Pakistan, en Afghanistan et en Inde.
  • 7 h 50 : L'Arabie saoudite et le Qatar annoncent des aides d'urgence au Pakistan.
  • 8 h 20 : Le bilan dépasserait les 25 000 morts dans le Cachemire pakistanais, selon la chaîne pakistanaise Aaj.
  • 9 h 5 : Cinq équipes de secouristes turcs sont partis dimanche matin pour le Pakistan : une équipe du ministère de la Santé composée de 32 personnes et quatre de la défense civile, du Croissant rouge et de l'armée. Onze tonnes d'assistance humanitaire sont prêts à l'envoi.
  • 11 h 25 : Quelque 45 répliques de la secousse initiale ont été enregistrées depuis 24 heures, provoquant de nouveau dégâts dans le nord du pays, selon le département de météorologie du Pakistan.
  • 11 h 50 : 583 morts dans le seul Cachemire indien, selon un haut fonctionnaire indien.
  • 11 h 55 : Le président pakistanais Pervez Musharraf lance un appel à l'aide internationale. " Nous avons besoin d'aide financière" pour faire face à cette tragédie". "Nous avons des besoins très importants en médicaments, tentes et hélicoptères pour atteindre les gens dans les régions éloignées et coupées du monde", a-t-il déclaré.
  • 12 h 10 : 19 136 morts et 42 397 blessés au Pakistan selon le ministère.
  • 12 h 30 : Le Japon a dépêché dimanche une équipe de 50 spécialistes au Pakistan afin de contribuer aux opérations de secours d'urgence.
  • 12 h 50 : La reine d'Angleterre exprime sa "profonde sympathie" au président Pervez Musharraf et au peuple pakistanais.
  • 13 heures : La Banque mondiale a déjà offert au Pakistan 20 millions de dollars d'aide. "Le défi est de coordonner cette générosité pour la rendre plus efficace", a souligné Paul Wolfowitz, le président de l'institution.
  • 13 h 25 : Sonia Gandhi, présidente du parti du Congrès au pouvoir en Inde, s'est rendue dans la municipalité d'Uri, dans le Cachemire indien. "Quelle que soit l'aide dont vous ayez besoin pour reconstruire vos maisons et vos commerces, les gouvernements central et provincial vous la fourniront", promet-elle.
  • 13 h 40 : Le Pakistan déclare trois jours de deuil national.
  • 13 h 45 : Israël a proposé son assistance au Pakistan avec lequel il n'a pas de relations diplomatiques, apprend-on auprès du ministère israélien des Affaires étrangères.
  • 14 heures : L'ONU renforce sa présence au Pakistan. "Six membres supplémentaires doivent arriver plus tard dans la journée", déclare Elisabeth Byrs porte-parole du Bureau de l'OCAH. L'équipe déjà en place a créé des unités de coordination à Islamabad ainsi qu'à Muzaffarabad, la capitale du Cachemire pakistanais.
  • 14 h 20 : L'Afghanistan annonce l'envoi de 4 hélicoptères, de 2 équipes médicales et deux tonnes de médicaments au Pakistan voisin. "Le Croissant-Rouge local va également dépêcher de l'aide, dont de la nourriture, plus tard au cours de la semaine prochaine", selon le porte-parole de la présidence afghane, Karim Rahimi.
  • 14 h 30 : Le président syrien Bachar el-Assad adresse un message de condoléances à son homologue pakistanais Pervez Musharraf. Bachar al-Assad exprime sa "douleur profonde devant les informations sur le séisme qui a fait des milliers de victimes parmi le peuple pakistanais ami".
  • 14 h 30 : Le pape Benoît XVI déclare à la foule réunie place St Pierre: "Je prie pour que la communauté internationale soit rapide et généreuse dans sa réponse à la catastrophe et je demande à Dieu d'accorder le courage et la force à ceux qui sont impliqués dans les opérations de secours et de reconstruction".
  • 14 h 45 : La République tchèque envisage de débloquer un million de dollars d'aide, si la décision est approuvée mercredi lors du conseil des ministres précise le premier ministre Jiri Paroubek. Envoi immédiat, en revanche, d'équipes de sauveteurs. Les autorités tchèques sont encore sans nouvelles de 6 ou 7 de leurs compatriotes disparus dans une province à 300 km de l'épicentre du séisme.
  • 14 h 50 : La commission européenne a débloqué une aide d'urgence de 3,6 millions d'euros (4,3 millions de dollars) soulignant que des fonds supplémentaires pourraient être disponibles rapidement si nécessaire.
  • 15 heures : Le ministre de l'Intérieur allemand annonce l'envoi d'une équipe de la sécurité civile (THW) au Pakistan. Ses 15 membres, spécialisés dans la recherche de victimes lors des catastrophes naturelles, sont partis avec du matériel de localisation et de sauvetage.
  • 15 h 30 : Une équipe de secouristes russes est partie pour Islamabad à bord d'un avion Iliouchine 76, et une cargaison d'aide humanitaire suivra lundi indique le ministère russe des Affaires étrangères. Le ministère des Situations d'urgence précise, quant à lui, que l'équipe dépêchée sera dotée d'assez de matériel de sauvetage et d'équipements médicaux pour travailler de façon autonome.
  • 15 h 30 : Le président de la Banque mondiale Paul Wolfowitz annonce que son organisation est prête à donner une aide de 20 millions de dollars (16,5 millions d'euros) au Pakistan.
  • 15 h 35 : Les ONG commencent à se mobiliser en France. Le Secours islamique annonce "l'envoi prochain" par avion de matériel de première urgence et d'une mission pour évaluer les besoins ; un premier fonds de secours de 3 millions d'euros a été débloqué et un appel d'aide d'urgence pour 7 millions d'euros est lancé. Le Secours catholique Caritas France débloque 100 000 euros pour "participer au financement des premières initiatives" qui vont être organisées par le réseau Caritas ; il lance également un appel aux dons. La Fondation de France a ouvert trois comptes qui peuvent être alimentés par chèques. Médecins du monde a déclaré dispose d'une équipe sur les lieux du séisme pour évaluer les besoins et Action contre la faim a précisé que l'un de ses spécialistes, basé à Kaboul, allait entamer une mission d'évaluation.
  • 15 h 40 : Les pakistanais vivant aux Émirats arabes unis sont appelés à faire des dons à leurs compatriotes du pays frappé. "Un centre a été ouvert au consulat (du Pakistan à Dubai) pour collecter des vêtements, des couvertures et des médicaments mais aussi de l'argent". En outre "le consulat et l'ambassade ont pris les dispositions pour accorder des passeports et des visas", aux Pakistanais et aux étrangers voulant rejoindre leurs familles ou leurs proches dans les zones touchées. Le Pakistan Business Council, organisation d'hommes d'affaires pakistanais se dit prêt à "apporter son aide pour secourir (les victimes) de la catastrophe" et invite "ses membres et tous les Pakistanais ainsi que les frères et les amis à apporter une aide d'urgence" aux victimes du séisme.
  • 15 h 40 : La Chine a offert 6,2 millions de dollars d'aide au Pakistan, selon un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères cité par l'agence Chine Nouvelle.
  • 15 h 50 : La Banque asiatique de développement (ADB) offre 10 millions de dollars d'aide aux régions pakistanaises les plus touchées et se dite prête à donner plus, si le besoin s'en faisait sentir.
  • 16 h 15 : Le Danemark fait don de 10 millions de couronnes danoises (1,34 M EUR) pour financer les opérations de secours au Pakistan, indique le ministère de la Coopération et du Développement. La moitié de cette somme sera attribuée à la Croix-Rouge internationale et l'autre moitié aux Nations unies, précise le ministère qui dépend du ministère danois des Affaires étrangères.
  • 17 h 15 : Islamic Relief, une ONG musulmane basée à Birmingham (centre de l'Angleterre), alloue 2 millions de livres (2,9 M EUR) pour son programme d'aide d'urgence au Pakistan. Aziz Rajab-Ali, directeur adjoint de Islamic Relief, en appelle à la générosité des Britanniques.
  • 17 h 45 : La Suède va envoyer 75 grandes tentes de survie et 3 000 couvertures pour aider les équipes de secours au Pakistan, annonce l'agence suédoise chargée des secours.
  • 17 h 50 : La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge annonce avoir envoyé une équipe d'évaluation et de secours à Muzaffarabad, au Cachemire pakistanais, région la plus durement touchée.
  • 17 h 55 : "Plus de 600 personnes ont trouvé la mort" mais "il faut s'attendre à ce que le bilan s'alourdisse, déclare un haut responsable du gouvernement indien sous couvert d'anonymat.
  • 18 h 10 : "Huit hélicoptères militaires américains vont participer aux opérations de secours", selon un communiqué de l'ambassade américaine.
  • 18 h 35 : Le ministère des Affaires étrangères annonce que la France va dépêcher lundi au Pakistan une équipe médicale ainsi que des médicaments et des systèmes de purification d'eau.
  • 19 h 20 : L'Amérique "a commencé à envoyer de l'argent, des équipements et d'autres provisions" au Pakistan, déclare le président George W. Bush.
  • 19 h 25 : Le pape Benoît XVI exprime sa "profonde tristesse" pour les victimes du séisme survenu samedi en Asie du sud.
  • 19 h 40 : Les organisations humanitaires françaises continuent à se mobiliser pour venir en aide aux victimes du séisme.
  • 19 h 40 : L'Arabie saoudite, le Qatar et Bahreïn annonce des aides humanitaires d'urgence au Pakistan après le séisme ayant frappé aussi l'Inde et l'Afghanistan.
  • 20 h 30 : Le coordonnateur de l'aide humanitaire d'urgence de l'ONU, Jan Egeland, déclare que le Pakistan a un besoin urgent d'hélicoptères pour participer aux secours des victimes du tremblement de terre.
  • 21 h 15 : Les récentes catastrophes naturelles comme les cyclones dans le Golfe du Mexique ou le séisme au Pakistan samedi marquent la fin du monde et annoncent le retour imminent de Jésus Christ, affirme sur CNN le télévangéliste ultra-conservateur américain Pat Robertson.
  • 22 h 50 : Des milliers de personnes sont prises de panique et quittent leurs maisons, après l'annonce par des mosquées de la région de nouvelles secousses telluriques attendues dans la journée.

10 octobre 2005

  • 2 h 35 : Le Japon va envoyer au Pakistan une aide matérielle d'urgence d'un montant de 25 millions de yens (180 000 euros) à la requête des autorités d'Islamabad, rapporte lundi la presse japonaise, citant des sources gouvernementales.
  • 4 h 30 : L'aide internationale se mobilise après l'appel solennel lancé par le président pakistanais Pervez Musharraf à la suite du violent séisme qui a fait dans le seul Pakistan plus de 19 000 morts confirmés, voire 30 000 selon une estimation des autorités.
  • 4 h 35 : Des organisations islamiques américaines lancent des appels aux dons pour venir en aide aux victimes du séisme qui a frappé l'Asie du Sud.

12 octobre 2005

"Je tiens à affirmer au peuple pakistanais que la communauté internationale et les États-Unis sont à ses côtés en ces temps difficiles".

1er novembre 2005

  • Dans le cadre de l'aide internationale, les États-Unis ont déjà livré 1.750 tonnes de vivres et affecté 156 millions de dollars à l'aide aux sinistrés, 2 hôpitaux de campagne ont été installés; un pont aérien avec des avions de transport d'autre nations de l'OTAN est en cours; 20 hélicoptères de transport de l'US Army Aviation stationnée en Afghanistan ainsi que 4 de l'US Navy ont été dépéchés pour participer aux secours, ils ont évacué 3 200 blessés à ce jour, des équipements de génie militaire stationnés au Koweït ont été envoyés au Pakistan pour aider au rétablissement des routes dans la zone sinistrée.

11 novembre 2005

  • Le bilan humains pour le Pakistan fourni à cette date dépasse les 88 000 morts et les 100 000 blessés. 1 100 ont été amputés.
  • Le Pakistan a reçu 211,2 millions de dollars de l'étranger pour les personnes atteintes par tremblement de terre tandis que des promesses de 2336,4 millions de dollars d'autres pays ont été faits jusqu'ici
  • 1 200 militaires des États-Unis se trouvent sur place à cette date pour aider au secours.

19 novembre 2005

Le Pakistan a réussi samedi à mobiliser la communauté internationale en obtenant des donateurs des engagements de 5,4 milliards de dollars pour la reconstruction après le séisme du 8 octobre, pour un objectif annoncé de 5,2 milliards.

"Le total approximatif que nous avons atteint jusqu'à présent est de 5,4 milliards de dollars", a affirmé le Premier ministre pakistanais Shaukat Aziz à la clôture de la conférence qui réunissait les représentants d'une cinquantaine de pays, d'une dizaine d'institutions financières internationales et d'autant d'organisations et groupes privés.

Les Nations unies, sur la base d'un rapport réalisé notamment par la Banque mondiale, avaient chiffré les besoins à 5,2 milliards de dollars, et le secrétaire général de l'Onu Kofi Annan, qui a assisté au début de la conférence, avait chaudement et longuement appelé la communauté internationale à se montrer généreuse. "Beaucoup (de ces engagements) sont en liquide, beaucoup sous forme de prêts privilégiés, et beaucoup sont en nature", a résumé le Premier ministre en remerciant les participants à la conférence.

"Je veux offrir ma plus profonde gratitude à la communauté internationale pour son aide au Pakistan en cette heure de besoin", a affirmé pour sa part le président pakistanais Pervez Musharraf en conclusion de la conférence. "C'est cet héritage commun d'humanité qui fait avancer les pays", a-t-il ajouté.

La Banque mondiale et la Banque asiatique de Développement (BAD), qui avaient dirigé les études préliminaires, ont apporté chacune un milliard de dollars, essentiellement sous formes de prêts à conditions préférentielles. Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé une contribution de 275 millions de dollars et la Banque islamique de Développement a relevé son engagement de 250,6 à 501,6 millions de dollars.

Les États-Unis ont offert une assistance de 510 millions de dollars, dont 156 déjà engagés, à Islamabad, un de ses alliés-clés dans sa guerre contre le terrorisme. L'Arabie saoudite a annoncé une enveloppe globale de l'ordre de 340 millions de dollars - 153 M USD en dons et 187 M USD en prêts concessionnels - auxquels s'ajouteront plusieurs dizaines de millions de dollars dans le cadre du Fonds saoudien de Développement (SFD). La Chine (300 millions de dollars) et l'Iran (200 millions) figurent également parmi les plus gros contributeurs.

L'Union européenne s'est engagée à hauteur de 110 millions de dollars, comme l'Allemagne (111,6 millions, dont 32,2 en annulation de dettes). Le Japon, la Turquie, le Royaume-Uni ont de leur côté annoncé des promesses d'engagement supérieures à 100 millions de dollars, sous diverses formes. La France a annoncé un apport de 94 millions de dollars sous forme de prêts.

Les Émirats arabes unis (100 M USD), Pays-Bas (70 M USD), Suisse (40 M USD), Norvège (35 M USD), Espagne (23 M USD), Suède (20 M USD), Canada (16 M USD), Australie (15 M USD) et Finlande (11 M USD) se sont également engagés à participer à la reconstruction des zones affectées, d'une superficie égale à celle de la Belgique. D'autres pays, comme le Danemark, la Grèce, l'Indonésie, Singapour, le Sri Lanka, le Bhoutan, le Bangladesh et l'Afghanistan ont annoncé des contributions plus symboliques. La Fondation Aga Khan a pour sa part avancé une contribution de 50 millions de dollars.

15 décembre 2005

Le secrétaire général de l'Onu Kofi Annan a nommé jeudi l'ancien président américain George Herbert Walker Bush au poste d'envoyé spécial pour le tremblement de terre qui a frappé l'Asie du Sud

En tant qu'envoyé spécial, il représentera le secrétaire général et le système des Nations unies dans le cadre des efforts nationaux et internationaux pour répondre aux besoins liés au tremblement de terre qui a frappé l'Asie du Sud le 8 octobre dernier

Pays touchés

Afghanistan

La secousse a semé la panique dans la capitale Kaboul et dans plusieurs villes de l'est et du nord-est. Le ministère de l'Intérieur estimait toutefois en milieu de journée que les dégâts n'étaient pas étendus dans le pays.

Peu d'informations parviennent d'Afghanistan. Un fonctionnaire de Jalalabad, dans l'est du pays, a indiqué qu'au moins deux enfants ont été tués et plusieurs maisons détruites.

Inde

Des milliers d'habitants apeurés ont fui leurs domiciles. Des habitants de New Delhi ont été pris de panique lors de la secousse et sont sortis dans les rues.

Le séisme a fait 1 360 morts dans le seul Cachemire indien.

La majorité des victimes ont péri dans les districts de Baramulla et de Kupwara, le long de la "Ligne de Contrôle" (LoC), frontière de fait qui sépare le Cachemire indien du Cachemire sous contrôle pakistanais, et source de tensions depuis des décennies entre les deux pays.

Pakistan

Un immeuble d'appartements détruit au Pakistan

Les lignes téléphoniques sont coupées ou surchargées, ce qui isole certaines régions. Les nouvelles les plus graves parviennent des zones montagneuses du nord du pays, difficiles d'accès, villages détruits, maisons rasées et des dizaines de victimes sont rapportées par les rares officiers de police locaux qui ont pu être contactés.

Les secours tentent toujours de venir en aide aux résidents coincés sous les décombres d'un immeuble écroulé dans la capitale Islamabad.

Au Cachemire sous administration pakistanaise, plus de 75 000 morts et 77 000 blessés ont été enregistrés. Parmi ceux-ci, quelque 11 000 personnes ont trouvé la mort dans la capitale du Cachemire pakistanais, Muzaffarabad, et ses environs. Plus à l'ouest, dans les montagnes de l'Hindu Kuch dépendant de la Province-Frontière du Nord-Ouest (NWFP), un total de 1 760 personnes ont été tuées et 1 797 blessées. 3,5 millions de personnes sont sans abri.

Bilan provisoire

Bilan des victimes
État Morts Blessés
Afghanistan &0000000000000002.0000002 &-1-1-1-1-1-1-1-1-1-1-1-1-1-1-1-1.0000000
Inde &0000000000001360.0000001 360 &0000000000002430.0000002 430
Pakistan &0000000000073276.00000073 276 &0000000000069260.00000069 260
Total &0000000000075638.00000075 638 &0000000000071690.00000071 690

Comme pour toute catastrophe d'envergure, le bilan des victimes est donné à titre indicatif, les chiffres étant des estimations globales certainement inexactes.

Voici le détail des bilans, pays par pays (les chiffres ne sont pas définitifs) :

Bilan du mardi 1er novembre 2005.


Voir aussi

Commons-logo.svg

Lien interne

Lien externe

Ce document provient de « Tremblement de terre du 8 octobre 2005 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tremblement de terre du 8 octobre 2005 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tremblement de terre — Un tremblement de terre, ou séisme, résulte de la libération brusque d énergie accumulée par les déplacements et les frictions des différentes plaques de la croûte terrestre (phénomènes regroupés sous le nom de tectonique des plaques). La plupart …   Wikipédia en Français

  • Tremblement de terre / Séisme — Tremblement de terre Un tremblement de terre, ou séisme, résulte de la libération brusque d énergie accumulée par les déplacements et les frictions des différentes plaques de la croûte terrestre (phénomènes regroupés sous le nom de tectonique des …   Wikipédia en Français

  • Octobre 2005 — Années : 2002 2003 2004  2005  2006 2007 2008 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Tremblement de terre de Lisbonne — Localisation de l épicentre présumé du séisme Date 1er novembre 1755 à …   Wikipédia en Français

  • Tremblement de terre de Bâle — Le tremblement de terre de Bâle illustré par Karl Jauslin (1842–1904) Date 18 octobre 1356 vers 22h00, heure locale …   Wikipédia en Français

  • Tremblement de terre de Bale de 1356 — Tremblement de terre de Bâle de 1356 Tremblement de terre de Bâle Le tremblement de terre de Bâle illustré par Karl Jauslin (1842–1904) Date 18 octobre 1356 vers 22h00, heure locale Magnitude …   Wikipédia en Français

  • Tremblement de terre de Bâle de 1356 — Tremblement de terre de Bâle Le tremblement de terre de Bâle illustré par Karl Jauslin (1842–1904) Date 18 octobre 1356 vers 22h00, heure locale Magnitude …   Wikipédia en Français

  • Tremblement de terre de bâle de 1356 — Tremblement de terre de Bâle Le tremblement de terre de Bâle illustré par Karl Jauslin (1842–1904) Date 18 octobre 1356 vers 22h00, heure locale Magnitude …   Wikipédia en Français

  • Tremblement de terre de Kanto de 1923 — Tremblement de terre de Kantō de 1923 Tremblement de terre de Kantō Date 1er septembre 1923 à 11h58 Magnitude 7,9[1] à 8,4[réf. nécessaire] Régions plaine du Kantō …   Wikipédia en Français

  • Tremblement de terre de Kantō de 1923 — Tremblement de terre de Kantō Date 1er septembre 1923 à 11h58 Magnitude 7,9[1] à 8,4[réf. nécessaire] Régions plaine du Kantō …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.