Position d'attente


Position d'attente

La position d'attente est la position dans laquelle il convient d'installer une victime en attendant les secours. Les positions d'attente sont aussi utilisées par les ambulanciers et les secouristes pour l'évacuation et le transport des victimes vers l'hôpital, on parle donc de manière plus générale de position d'attente et de transport.

Sommaire

Victime consciente

Dans la plupart des cas, il convient d'éviter de mobiliser une victime, notamment si celle-ci présente un traumatisme des os ou des articulations : si la personne présente une douleur ou un gonflement localisé accompagné par une difficulté ou une impossibilité de bouger, ou si la personne a fait une chute de hauteur ou est victime d'un accident de la circulation.

Si la victime ne présente pas de traumatisme

Si la victime ne présente pas de traumatisme (elle n'a pas subi de choc important et elle bouge sans douleur), on va lui proposer de manière générale la position allongée plat-dos (ou décubitus dorsal) : cela permet d'éviter une chute, et cela facilite le transport du sang vers le cerveau (en position debout ou assise, la pesanteur attire le sang vers les pieds).

Si la personne présente une difficulté à respirer, on va proposer de l'installer en position assise ou semi-assise (le dos incliné) : en effet, lorsque la personne est allongée, les viscères exercent une pression sur le diaphragme et donc le bas des poumons, ce qui gêne la respiration. Cette position peut être

  • soit par terre (contre un mur, ou dos appuyé sur une personne ou un objet) ou sur un lit (dos contre le mur ou relevé par des coussins), jambes allongées, ce qui permet d'avoir un bon compromis avec l'irrigation du cerveau, c'est la position recommandée en premiers secours,
  • soit assise sur une chaise (ou au bord d'un lit) jambes pendante, ce qui permet de diminuer la pression du sang dans les poumons ; la victime présente alors un risque de chute et le cerveau est moins bien irrigué, cela ne se fera donc que sur conseil médical.

Si la personne n'a pas de difficulté respiratoire mais ressent une grande sensation de faiblesse, lui propose de s'allonger et de lui relever légèrement les jambes (position de Trendelenburg modifiée), ce qui permet de mieux irriguer le cerveau ; il ne faut alors plus descendre les jambes, car cela provoquerait une brusque chute de la pression sanguine au niveau du cerveau qui risquerait d'aggraver l'état de la personne. De fait, on ne relèvera les jambes de préférence qu'après avis médical.

Mais on ne fait que proposer ces positions : la victime sent elle-même la position dans laquelle elle se sent le mieux. Si elle refuse la position proposée, il convient de lui expliquer l'avantage de cette position, mais de respecter son refus si celui-ci persiste.

Si la victime présente une plaie ou une brûlure

Si la personne présente une plaie au ventre, on la positionne plat-dos en fléchissant les cuisses, afin de relâcher la tension sur les muscles abdominaux. Pour soutenir les jambes, on peut mettre une chaise, ou bien se positionner en trépied : un genou à terre, l'autre genou levé, les jambes de la victime reposant sur la cuisse du genou levé.

Si la personne a une plaie ou une brûlure à la poitrine, au cou ou vers le nez et le bouche, on la placera en position semi-assise afin de faciliter sa respiration (cf. section précédente).

Si la victime présente une plaie ou une brûlure au dos, on la placera à plat-ventre (décubitus ventral), les bras au-dessus de la tête et la tête tournée sur le côté.

Sur une femme visiblement enceinte

Une femme visiblement enceinte sera allongée sur le côté gauche (décubitus latéral gauche) : à plat-dos, le fœtus vient appuyer sur le veine cave inférieure et gêne le retour veineux de la femme.

Le piège du traumatisé du dos debout ou assis

Dans certains cas rares, une personne peut avoir subi une chute de hauteur ou un accident de la circulation et se retrouver debout ou assise. Il convient de suspecter un traumatisme de la colonne vertébrale, qui, s'il ne s'est pas manifesté pour l'instant, peut dégénérer et provoquer une paralysie irréversible, notamment en cas de mouvement intempestif.

Or, si l'on tente d'allonger la victime, le mouvement peut provoquer une mobilisation du traumatisme et l'aggraver. Il convient donc de respecter la position assise de la victime ; si celle-ci est assise par terre, on essaiera de lui fournir un appui rigide (dossier). Si la personne est debout, on essaiera de l'asseoir sur une chaise, ou de la faire s'appuyer sur le capot d'une voiture afin d'éviter qu'elle ne bouge en marchant et de réduire sa fatigue.

Il n'existe malheureusement pas de solution idéale sans matériel pour ce cas, qui reste heureusement rare.

Si l'on dispose de matériel, un secouriste maintient la tête (maintien latéro-latéral), un autre pose le collier cervical, puis :

  • si l'on dispose d'un matelas immobilisateur à dépression : on peut « coquiller » la personne debout, puis l'allonger ;
  • si l'on dispose d'un plan dur :
    1. on vient plaquer le plan dur contre le dos de la victime ;
    2. deux secouristes se placent face à la victime, de chaque côté ; le bras côté victime passe sous l'aisselle opposée de la victime et saisit la haut de la planche ; l'autre main souritnet la planche, les pieds bloquent le bas de la planche et l'empêchent de glisser ;
    3. le plan dur est incliné jusqu'à l'horizontale.

Victime inconsciente qui respire

La position d'attente si l'on trouve la personne allongée plat-dos est la position latérale de sécurité (PLS, ou décubitus latéral). Le risque est qu'elle s'étouffe soit par une obstruction du trajet de l'air par la langue ou l'épiglotte, soit par une vidange du contenu de l'estomac. La PLS permet de maintenir les voies aériennes libres.

Si la victime présente une déformation d'un membre, ou si l'on sait que la personne présente un traumatisme (par exemple elle a pu exprimer une douleur ou une difficulté à bouger avant de tomber inconsciente), on la tournera du côté de ce membre lésé : les membres situé au-dessus servent d'appui, or on ne peut pas s'appuyer sur un membre cassé.

Si la victime présente une plaie au thorax, on la tournera pour que cette plaie soit vers le bas : il faut faciliter l'écoulement des liquides pour éviter que le poumon ne se remplisse de liquide d'une part, et d'autre part, le poids du corps appuie sur le poumon blessé et laisse le poumon sain respirer normalement.

Si la victime présente une plaie à l'abdomen, on la tournera pour que cette plaie soit vers le haut, afin d'éviter une sortie des viscères.

Si la victime est visiblement enceinte, on la tournera sur son côté gauche (cf. section précédente).

En cas d'atteinte multiple, l'ordre des affections ci-dessus est l'ordre des priorités (le traumatisme des membres prime sur celui du thorax qui prime sur celui de l'abdomen...).

Si on trouve la personne à plat-ventre, on la laisse dans cette position en s'assurant qu'elle respire bien.

Si on trouve la personne assise, il faut la redresser contre le dossier pour vérifier sa respiration (mise de la tête en bascule prudente), on peut alors conserver cette position en attendant les secours. Si la personne est assise sur un banc ou un tabouret, on l'allongera en PLS puisque l'on ne peut pas l'appuyer sur le dossier (de même si elle est assise dans une simple chaise et que sa stabilité n'est pas assurée).

Victime qui ne respire pas

Une victime qui ne respire pas doit être mise plat-dos pour pouvoir pratiquer les manœuvres de réanimation cardio-pulmonaire.

Liens externes


Prompt secours > Techniques de prompt secours > Position d'attente



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Position d'attente de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • position d’attente — laukimo vieta statusas T sritis Gynyba apibrėžtis Tam tikra nurodyta aerodromo vieta netoli kilimo ir tūpimo tako, pažymėta matomais ženklais, per kurią orlaiviai pagal skrydžių valdymo instrukcijas išrieda į kilimo ir tūpimo taką. atitikmenys:… …   NATO terminų aiškinamasis žodynas

  • position d’attente — laukimo pozicija statusas T sritis Gynyba apibrėžtis Sraigtasparnių operacijų metu – nurodyta vieta, kurioje kariai ir (ar) įranga laukia paimami sraigtasparnių. atitikmenys: angl. ready position pranc. position d’attente …   NATO terminų aiškinamasis žodynas

  • position d’attente — laukimo vieta statusas T sritis Gynyba apibrėžtis Bet kokia tinkama vieta, kurioje laivyno padaliniai gali būti laikomi pasirengę operacijai. atitikmenys: angl. waiting position pranc. position d’attente …   NATO terminų aiškinamasis žodynas

  • attente — [ atɑ̃t ] n. f. • 1567; atente fin XIe; d un p. p. fém. lat. °attendita, de attendere « attendre » 1 ♦ Le fait d attendre; temps pendant lequel on attend. L attente n a pas été longue. Une attente prolongée. ⇒ faction, pause, station. Deux heures …   Encyclopédie Universelle

  • Position de Trendelenburg — Décubitus Pour les articles homonymes, voir Décubitus (homonymie). En médecine, le terme décubitus décrit un corps allongé à l horizontale. On distingue : le décubitus latéral : la personne est tournée sur le côté (voir position… …   Wikipédia en Français

  • Attente de Dieu — est un recueil de lettres écrites par Simone Weil de janvier à mai 1942 au Père Joseph Marie Perrin, O. P. La philosophe y explicite sa position par rapport à l Eglise, son attachement pour elle et son refus de compter parmi les convertis.… …   Wikipédia en Français

  • Position dépressive — En psychanalyse, la position dépressive est une phase survenant vers le quatrième mois de vie du nourrisson. Elle fut décrite par Melanie Klein. Sommaire 1 Introduction 2 Développement du concept 2.1 Position …   Wikipédia en Français

  • Position schizo-paranoïde — La position schizo paranoïde a été théorisée dès 1946 par Mélanie Klein et elle est vue par elle et par les analystes qui suivent ses idées ou celle ci en particulier comme une étape, la plus archaïque, du développement de l humain. Sur le plan… …   Wikipédia en Français

  • Position de Lucena — Cet article utilise la notation algébrique pour décrire des coups du jeu d échecs …   Wikipédia en Français

  • Position de Philidor — Cet article concerne la position du jeu d échecs. Pour le roman, voir La Position de Philidor. Cet article utilise la notation algébrique pour décrire des coups du jeu d échecs …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.