Polyedre regulier


Polyedre regulier

Polyèdre régulier

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir régulier.

Un polyèdre est dit régulier s'il est constitué de faces toutes identiques et régulières, et que tous ses sommets sont identiques. Ils sont au nombre de neuf, dont cinq sont convexes et étaient connus de Platon. On appelle parfois polyèdres réguliers uniquement les solides de Platon.

Sommaire

Historique

Polyedres reguliers.png

Il semble que Pythagore lui-même (vers 530 av. J.-C.) ou le pythagoricien Archytas de Tarente (vers 360 av. J.-C.), ait découvert les trois premiers des cinq : le tétraèdre (la pyramide), l'hexaèdre (le cube), le dodécaèdre. Ensuite, Théétète d'Athènes (mort en 395 ou en 369 av. J.-C.) découvrit les deux autres : l'octaèdre et l'icosaèdre. Platon les utilise profondément dans le Timée (55e-56c), qui date de 358 av. J.-C. Euclide les étudie dans ses Éléments (vers 300 av. J.-C.).

Il existe cinq solides de Platon (polyèdres réguliers) :

Le tétraèdre régulier (pyramide)

Article détaillé : tétraèdre.
  • tétraèdre : "tétra-" = "quatre", "-èdre" = "base" : polyèdre à 4 faces triangulaires
  • constitué de 4 faces en triangle équilatéral
  • possède 4 sommets et 6 arêtes
  • 24 triangles rectangles scalènes (dont les trois côtés sont inégaux)

L'hexaèdre régulier (cube)

Article détaillé : cube.
  • hexaèdre : "hexa-" = "six", "-èdre" = "base"
  • constitué de 6 faces carrées
  • possède 8 sommets et 12 arêtes
  • 24 triangles rectangles isocèles (avec deux côtés égaux)

L'octaèdre régulier

Article détaillé : octaèdre.
  • octaèdre : "octa-" = "huit", "-èdre" = "base"
  • constitué de 8 faces en triangle équilatéral
  • possède 6 sommets et 12 arêtes
  • 48 triangles rectangles scalènes

Le dodécaèdre régulier

Article détaillé : dodécaèdre.
  • "dodéacèdre" : "dodéca-" = "douze", "-èdre" = "base"
  • constitué de 12 faces pentagonales égales
  • possède 20 sommets et 30 arêtes

L'icosaèdre

Article détaillé : icosaèdre.
  • "icosaèdre" : "icosa-" = "vingt", "-èdre" = "base"
  • constitué de 20 faces en triangle équilatéral
  • possède 12 sommets et 30 arêtes.
  • 120 triangles rectangles scalènes.

Les centres des faces d'un solide de Platon sont les sommets d'un solide de Platon. Cette correspondance est interne parmi les tétraèdres ; elle échange cubes et octaèdres d'une part, dodécaèdres et icosaèdres d'autre part.

Article détaillé : Dual d'un polyèdre.

.

Platon considérait ces solides comme l'image de la perfection ; pour lui, comme il l'explique dans son dialogue "Timée", le tétraèdre est le symbole du feu, l'octaèdre celui de l'air, l'icosaèdre celui de l'eau, le cube celui de la terre et le dodécaèdre celui de l'univers tout entier.

Les mathématiques modernes rattachent ces 5 solides réguliers à la notion de groupe.

Cf: Memoire de Cauchy a l'ecole polytechnique

http://math-doc.ujf-grenoble.fr/cgi-bin/oetoc?id=OE_CAUCHY_2_1

Les polyèdres de Kepler-Poinsot

Outre les cinq solides de Platon, on peut construire quatre autres solides réguliers, deux dont les faces sont des polygones réguliers étoilés (ou croisés) : les solides de Kepler, et deux ayant des faces régulières, mais qui peuvent s'interpénétrer : les solides de Poinsot. les solides

  • Le petit dodécaèdre étoilé a été découvert par Kepler vingt-deux siècles après Platon, en 1619. Il a 12 faces qui sont des pentagones étoilés, 12 sommets et 30 arêtes. En chaque sommet se réunissent trois faces.
  • Kepler a aussi découvert le grand dodécaèdre étoilé, formé des mêmes douze pentagones étoilés, qui a aussi 30 arêtes mais seulement 20 sommets.
  • Poinsot découvre le grand dodécaèdre en 1809. Ses 12 faces sont des pentagones réguliers, il a 12 sommets et 30 arêtes.
  • Il découvre enfin le grand icosaèdre, formé de 20 triangles équilatéraux, et qui possède 12 sommets et 30 arêtes.

Liens internes

Liens externes


Solides géométriques
Les polyèdres
Les solides de Platon
Tétraèdre - Cube - Octaèdre - Icosaèdre - Dodécaèdre
Les solides d'Archimède
Tétraèdre tronqué - Cube tronqué - Octaèdre tronqué - Dodécaèdre tronqué - Icosaèdre tronqué - Cuboctaèdre - Cube adouci - Icosidodécaèdre - Dodécaèdre adouci - Petit rhombicuboctaèdre - Grand rhombicuboctaèdre - Petit rhombicosidodécaèdre - Grand rhombicosidodécaèdre
Les solides de Kepler-Poinsot
Petit dodécaèdre étoilé - Grand dodécaèdre étoilé - Grand dodécaèdre - Grand icosaèdre
Les solides de Catalan
Triakioctaèdre - Tétrakihexaèdre - Triakitétraèdre - Pentakidodécaèdre - Triaki-icosaèdre - Dodécaèdre rhombique - Icositétraèdre pentagonal - Triacontaèdre rhombique - Hexacontaèdre pentagonal - Icositétraèdre trapézoïdal - Hexakioctaèdre - Hexacontaèdre trapézoïdal - Hexaki icosaèdre
Les solides de Johnson
Les solides de révolution
Boule - Cylindre de révolution - Cône de révolution - Tore - Paraboloïde de révolution
  • Portail de la géométrie Portail de la géométrie
Ce document provient de « Poly%C3%A8dre r%C3%A9gulier ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Polyedre regulier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Polyèdre régulier — Pour les articles homonymes, voir régulier. Un polyèdre est dit régulier s il est constitué de faces toutes identiques et régulières, et que tous ses sommets sont identiques. Ils sont au nombre de neuf, dont cinq sont convexes et étaient connus… …   Wikipédia en Français

  • Polyedre — Polyèdre Un polyèdre particulier en dimension 3 : le dodécaèdre Un polyèdre est une forme géométrique à trois dimensions ayant des faces planes qui se rencontrent le long d arêtes droites. Le mot polyèdre provient du grec classique πολυεδρον …   Wikipédia en Français

  • polyèdre — [ pɔljɛdr; pɔliɛdr ] n. m. et adj. • 1690; gr. poluedros; cf. poly et èdre ♦ Géom. Solide limité par un nombre fini de polygones plans ou faces. Polyèdre convexe. Polyèdre régulier. ⇒ cube, parallélépipède, pyramide. Polyèdre (concave) à faces… …   Encyclopédie Universelle

  • Polyedre quasi-regulier — Polyèdre quasi régulier Sommaire 1 Définition 2 Les polyèdres quasi réguliers convexes 3 Exemples non convexes 4 Duaux quasi réguliers …   Wikipédia en Français

  • Polyedre uniforme — Polyèdre uniforme Un polyèdre uniforme est un polyèdre qui a pour faces des polygones réguliers et peut passer d un sommet à l autre (i.e. il existe une isométrie qui applique un sommet quelconque sur un autre. Il en découle que tous les sommets… …   Wikipédia en Français

  • régulier — régulier, ière [ regylje, jɛr ] adj. et n. m. • 1119 jurs regulers; lat. regularis, de regula « règle » I ♦ (Choses) 1 ♦ (1552) Qui est conforme aux règles, ne fait pas exception à la norme. ⇒ normal. Verbes réguliers, qui suivent les règles… …   Encyclopédie Universelle

  • Polyèdre — Un polyèdre est une forme géométrique à trois dimensions ayant des faces planes polygonales qui se rencontrent selon des segments de droite qu on appelle arêtes. Le mot « polyèdre »[1] provient du grec classique πολύεδρον (polyedron)… …   Wikipédia en Français

  • Polyèdre uniforme — Un polyèdre uniforme (en) est un polyèdre qui a pour faces des polygones réguliers et tel qu il existe une isométrie qui applique un sommet quelconque sur un autre. Il en découle que tous les sommets sont congruents, et que le polyèdre… …   Wikipédia en Français

  • Régulier (géométrie) — Polytope régulier Pour les articles homonymes, voir régulier. Le Dodécaèdre, un des cinq solides platoniciens. E …   Wikipédia en Français

  • Polyèdre quasi-régulier — Sommaire 1 Définition 2 Les polyèdres quasi réguliers convexes 3 Exemples non convexes 4 Duaux quasi réguliers …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.