Nant


Nant
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nant (homonymie).

44° 01′ 18″ N 3° 18′ 02″ E / 44.0217, 3.3006

Nant
commune de Nant: son bourg chef-lieu. Vue générale
commune de Nant: son bourg chef-lieu. Vue générale
Administration
Pays France
Région Midi-Pyrénées
Département Aveyron
Arrondissement Millau
Canton Nant
(chef-lieu)
Code commune 12168
Code postal 12230
Maire
Mandat en cours
Bernard Saquet
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Larzac Dourbie
Démographie
Population 907 hab. (2006)
Densité 8,3 hab./km²
Gentilé Nantais et Nantaise
Géographie
Coordonnées 44° 01′ 18″ Nord
       3° 18′ 02″ Est
/ 44.0217, 3.3006
Altitudes mini. 421 m — maxi. 926 m
Superficie 109,4 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Nant, prononcé [nɑ̃], est une commune française, située dans le département de l'Aveyron et la région Midi-Pyrénées. Avant la Révolution, la paroisse de Nant faisait partie de la province du Rouergue.

Les habitants de Nant se nomment, comme ceux de Nantes (Loire-Atlantique), les Nantais et les Nantaises, .

Sommaire

Géographie

Situation

Nant se trouve dans le sud du Massif central, dans la moyenne vallée de la Dourbie, affluent du Tarn.

La commune est située au sud-est du département de l'Aveyron, à proximité de la limite avec le Gard. Nant est en effet à 17 km du col de la Barrière et à 14 km du col de la Pierre plantée qui marquent (entre autres) la limite entre les deux départements. La commune est du reste limitrophe du Gard pour sa partie nord.

Les communes limitrophes sont[1] : Revens, Lanuéjols et Trèves dans le Gard, Saint-Jean-du-Bruel, Sauclières, La Couvertoirade, L'Hospitalet-du-Larzac, La Cavalerie, Millau et La Roque-Sainte-Marguerite dans l'Aveyron.

Selon la classification de l'INSEE, Nant est une commune rurale qui ne fait partie d'aucune aire ou espace urbain, bien qu'elle soit adjacente à l'aire urbaine de Millau et à son espace urbain[2].

Les villes les plus proches sont Millau au nord-ouest, à 32 km (via La Roque-Sainte-Marguerite ; 34 km via La Cavalerie) du bourg de Nant ; Saint-Affrique à 44 km à l'ouest ; Le Vigan, dans le Gard, à 42 km à l'est.

En ce qui concerne les villes plus importantes : Rodez, chef-lieu du département, est la plus proche à environ 85 km au nord-ouest ; Toulouse, chef-lieu de région, à environ 180 km. Montpellier à 110 km ; Clermont-Ferrand est à environ 200 km au nord.

Géographie physique

La commune s'étend sur une partie du plateau du Larzac et de ses contreforts, une partie du causse Bégon, englobe la vallée du Durzon et comprend une partie de la vallée de la Dourbie.

Le causse Bégon est un élément méridional du causse Noir ; sont rebord sud surplombe le bourg de Nant au Roc nantais (altitude : 808 m).

Géographie humaine

Outre le bourg de Nant, chef-lieu de la commune, on trouve plusieurs écarts parfois relativement importants : les Cuns, Cantobre, Saint-Sauveur, Ambouls, Saint-Michel-de-Rouviac, le Liquier, Mas du Pré, Mas-de-Pomier, les Liquisses Hautes et Basses.

Le camp militaire du Larzac, dont le centre est à la Cavalerie, s'étend jusqu'à la commune de Nant (sa limite).

En ce qui concerne les communications, Nant est au carrefour de quatre routes : vers Millau, par la vallée de la Dourbie  ; vers Saint-Jean-du-Bruel, aussi par la vallée ; vers la route de l'Hospitalet-du-Larzac au Vigan ; vers La Cavalerie sur le versant Est du Larzac. Cette dernière route atteint l'autoroute A75 (Clermont-Ferrand-Montpellier) et est donc particulièrement importante pour les communications de Nant[3].

La commune compte un nombre élevé de résidences secondaires (57 %).

Économie

L'économie de la commune est caractérisée par une agriculture traditionnelle extensive basée sur l'élevage pour la production laitière de brebis destinée à l'élaboration des fromages de roquefort, pérail, tome et pour la production de veaux et agneaux destinés à l'engraissement. Une diversification existe tournée vers le maraîchage, la pisciculture, l'apiculture, la production de bois de chauffe et le tourisme rural. Des agriculteurs de la commune et des communes voisines vendent leurs productions transformées ou pas au marché du bourg le mardi matin, la halle communale aux marchés (voir "Lieux et monuments") étant pour l'heure baillée au profit d'un commerce de débit de boissons.

Troupeau de brebis laitières dans le bourg

Des revendeurs de produits alimentaires divers sont également présents sur le marché.

Chaque année, se tient sur la place, un marché vivrier nocturne estival organisé par une association d'agriculteurs: fermiers de l'Aveyron.

Des artisans et prestataires de services (scierie, métiers du bâtiment, boulanger, chocolatier...) existent.

Les loisirs influent également sur l'économie communale: équitation, locations saisonnières de meublés, camping, randonnée, vélo tout terrain, découverte nature, pêche de parcours 1ère catégorie et piscine municipale. La chasse, indispensable à l'agriculture et à la flore en ce qui concerne le grand gibier, ne se pratique qu'à partir du quinze Août.

Deux maisons pour personnes âgées se trouvent dans le bourg.

Toponymie

Le nom de Nant vient du gaulois « nanto », qui signifie « vallée », et qui désignait autrefois la vallée du Durzon.

Histoire

Au Xe siècle, des moines drainent les marécages de la vallée du Durzon près du confluent avec la Dourbie; ils créent un réseau de canaux empierrés et développent l'agriculture. En 926, ils bâtissent sur ces terres assèchées un monastère. En 1135, le monastère est érigé en abbaye par le pape Innocent II[4].

L'économie et la population se développent. Progressivement, le bourg de Nant est érigé autour du monastère.

La paroisse est marquée par la guerre de Cent Ans et par les guerres de religion, pendant lesquelles le cloître et les bâtiments monastiques sont détruits.

Nant connaît une grande prospérité dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Un collège, dirigé par les prêtres de la doctrine chrétienne, est créé en 1665. Sous les halles de la place principale se tiennent les foires et le marché déjà florissant à cette époque.

En 1777, l'abbaye est supprimée par décret royal.

Langue

Comme dans le reste de l'Aveyron, une forme d'occitan languedocien est employée pour communiquer: le dialecte rouergat[5].
Dans la Revue des langues romanes[6], le parler nantais, jugé suffisamment spécifique, fut l'objet d'une séries d'articles.
Aujourd'hui, comparé à l'emploi du français, ce dialecte ou patois est minoritaire.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 2014 Bernard Saquet[7]    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Le changement de maire correspond à une volonté de mettre fin à une politique systématiquement orientée vers le développement touristique.

Démographie

Évolution démographique

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1550 2271 2761 2980 3203 3419 3134 3445 3038
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2953 3106 3117 2986 2624 2501 2596 2681 2171
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2103 1977 1819 1801 1659 1592 1547 1274 1105
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006    
1057 1016 959 972 773 846 907    

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Lieux et monuments

Architecture religieuse

Intérieur de l'église Saint-Pierre-de-Nant
  • Église-abbatiale Saint-Pierre-de-Nant Classée M.H.1862.
  • Église Saint-Jacques. Construction du XIVe siècle en Gothique méridional. Vendue en 1810. Propriété privée.
  • Église Saint-Martin-du-Vican. Edifice roman des XIe et XIIe siècles Inscrite M.H.1936. Aujourd'hui désaffectée et servant pour exploitation agricole. Propriété privée.
  • Église Saint-Michel de Rouviac. XIIe et XVe siècles. Inscrite M.H. 2003.
  • Église Notre-Dame-des-Cuns. Edifice roman des XIIe et XIIIe siècles. Classée M.H. 1942. Désaffectée.
  • Église du Mas du pré (Mas del prat). Bâtiment édifié sous la Restauration (1828).
  • Église des Liquisses. Edifice reconstruit en 1856.
  • Chapelle des Pénitents (XVIIe siècle).
  • Chapelle de Saint-Sulpice XVIe et XXe siècles.
  • Chapelle Notre-Dame du Claux XVIIe et XVIIIe siècles.
  • Ruine d'une chapelle au sommet du puech Saint-Alban. Point de vue sur toute la vallée du Durzon.

Architecture civile

  • Hôtel Ayrolle des Angles. Vaste demeure construite vers 1762-1765 par l'architecte Viguier pour Pierre-François Ayrolle des Angles, Mestre de Camp de cavalerie et Inspecteur de la Maréchaussée. Propriété de la commune de Nant depuis 1912, le bâtiment abrite aujourd'hui la mairie, la Poste, la Trésorerie, l'ADMR. La façade sud, la salle d'entrée et son escalier, et deux salles sont inscrites M.H. 2003.
  • Halle aux marchés et foires. Droit de tenir foires et marchés accordé par le Duc d'Anjou en 1370. Halle reconstruite en 1706.XVIIIe siècle, inscrit MH 1944.
  • Château de Roquefeuil dit aussi d'Algues. Ensemble fortifié situé sur un puech dominant le bourg de Nant et Saint-Jean-du-Bruel. Antérieur au (XIIIe siècle), il est le berceau de la famille de Roquefeuil. Il fut ruiné sur ordre du cardinal de Richelieu en 1629.
  • Saint-Etienne de Cantobre XIIe et XVIe siècles: aujourd'hui, village majoritairement touristique.
  • Saint-Sauveur du Larzac XIIe,XVe et XIXe siècles.

Personnalités liées à la commune

  • Edmond Bouty (1846-1922), membre de l'Académie des sciences le 23 novembre 1908 dans la section de physique générale. Il fut président de la Société française de physique et de la Société internationale des électriciens. Ce physicien dont les travaux ont porté principalement sur le magnétisme et l'électricité, est né sur la commune.

Galerie de photos

Voir aussi

Bibliographie

  • Christian-Pierre Bedel, Nant : La Cavalariá, La Cobertoirada, L'Espitalet, Sauclièras, Sent-Joan-del-Bruèlh/ Nant : La Cavalerie, La Couvertoirade, L'Hospitalet, Sauclières, Saint-Jean-du-Bruel, Mission départementale de la Culture, Rodez, 1994, 239 p. (ISBN 2-907279-20-3)
  • Jean-Marie Berland, Nant, Nouvelles Éditions Latines, 1960, 30 p.
  • Anne-Marie Giuganti, Les chapitaux de l'église Saint-Pierre de Nant, Université de Montpellier 3, 1964, 2 vol. (thèse)
  • Alain Julien, Perspectives socio-économiques d'une commune rurale : Nant-d'Aveyron, Université de Montpellier 1, 1970 (mémoire de DES)
  • Liliane Meignen (dir.), L'abri des Canalettes : un habitat moustérien sur les grands Causses (Nant, Aveyron) : fouilles 1980-1986, CNRS, Paris, 1993, 359 p. (ISBN 2-271-05083-9)
  • Jacques Nicot, Deux églises rurales de Nant : St-Martin du Vican et Notre-Dame des Cuns, Université de Montpellier 3, 1964 (thèse)
  • Anne Marie Pêcheur, L'Église Saint Pierre de Nant, Université de Paris IV Sorbonne, 1987 (thèse)

Liens internes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Notes et références

  1. Partant du nord dans le sens des aiguilles
  2. Cf. carte INSEE : [1], choisir "Départements", sélectionner Nant et demander "Aire urbaine", "Espace urbain", etc.
  3. Les communications dépendent ici de la qualité des routes : grâce à l'A75, Nant est plus facilement relié à Clermont-Ferrand via Rodez, à Montpellier, ainsi qu'à Toulouse. En ce qui concerne Millau, il faut compter environ 40 minutes[réf. nécessaire] de route et 45[réf. nécessaire] pour Saint-Affrique
  4. Office de Tourisme de Nant, Nant, Aveyron, 2003
  5. http://www.cnrtl.fr/definition/rouergat
  6. Auteurs: société pour l'étude des langues romanes (France), faculté des lettres et sciences humaines de l'université de Montpellier, centre d'études occitanes (Montpellier)
  7. Site des maires de l‘Aveyron-liste des maires (doc pdf)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nant de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nant — Nant …   Deutsch Wikipedia

  • nant — ⇒NANT, subst. masc. Région. (Est et sud est de la France). Cours d eau, ruisseau, torrent. Les populations sont de même souche sur les bords de la Meuse que sur ceux de la Moselle, mais la teinte germanique s efface: c est une Lorraine au parler… …   Encyclopédie Universelle

  • Nant — Nant …   Wikipedia Español

  • NAnt — Тип Автоматизация сборки Операционная система Cross platform Последняя версия 0.92 (9 июня 2012) Лицензия GPL Сайт nant.sourcef …   Википедия

  • nant- —     nant     English meaning: to dare, risk     Deutsche Übersetzung: “wagen, sich erkũhnen”     Note: only Celt. and Gmc.     Material: O.Ir. néit m. “fight, struggle (*nanti ); Goth. ana nanÞjan “venture, risk”, O.Ice. nenna “ũbers heart… …   Proto-Indo-European etymological dictionary

  • nant — ab·so·nant; al·tis·o·nant; an·ti·det·o·nant; be·nig·nant; be·nig·nant·ly; con·glu·ti·nant; con·so·nant·ism; con·so·nant·ly; con·so·nant·ness; con·tam·i·nant; cul·mi·nant; dis·so·nant; dom·i·nant·ly; elim·i·nant; em·a·nant; ex·am·i·nant;… …   English syllables

  • NAnt — For other uses, see Nant (disambiguation). NAnt Stable release 0.91 / October 22, 2011; 21 days ago (2011 10 22) Preview release n/a Written in C# …   Wikipedia

  • Nant — nm ruisseau; vallée Savoie, Dauphiné …   Glossaire des noms topographiques en France

  • nant — sillon …   Dictionnaire Breton-Français

  • nant — nm. fl. => Ruisseau …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.