Maîtrise (musique)


Maîtrise (musique)

Chœur d'enfants

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chœur.

Un chœur d’enfants est un chœur où les parties de soprano, ainsi que souvent celles d’alto, sont chantées par des enfants et/ou des adolescentes. La Maîtrise de Radio France en est un des exemples les plus renommés en France.

Il en existe trois grandes catégories :

  • les Chœurs de garçons (souvent associées à des voix d'hommes) ;
  • les chœurs mixtes mêlant enfants des deux sexes ainsi généralement que des adolescentes (éventuellement associés à des voix d'hommes) ;
  • les chœurs de filles (enfants et adolescentes).

Les chœurs de garçons ont longtemps été les plus répandus, en raison de leur rôle liturgique et de l'interdiction autrefois faite aux femmes de chanter dans les églises. En fonction des traditions nationales ou régionales, les parties d’alto sont chantées ou bien par des garçons ou bien par des falsettistes. Les chœurs de filles étaient quant à eux rattachés aux couvents.

Les termes plus spécifiques de manécanterie et maîtrise désignent à l’origine, en France, des chœurs de garçons, liés historiquement aux liturgies de l’Église catholique. En plus d’offrir des formations musicale et religieuse poussées, les maîtrises étaient de véritables écoles d’éducation générale, rattachées à de grandes paroisses ou à des cours royales.

Aujourd’hui existent des chœurs de garçons autonomes et laïques. Par ailleurs, la généralisation de la mixité dans l’éducation et des activités péri-éducatives s’est traduit par l’apparition et le développement de chœurs d’enfants mixtes.


Sommaire

Histoire des chœurs d'enfants

Étymologiquement, le terme de manécanterie signifie « chanteurs du matin » : à la Renaissance, des formations de chœurs d'enfants rattachés à la paroisse d'une cathédrale chantaient lors des offices religieux. Les maîtrises étaient des écoles qui offraient aux enfants membres une formation musicale de haut niveau mais aussi une solide formation générale ainsi que religieuse. Elles étaient donc particulièrement prisées par les familles ayant les moyens d'y inscrire leurs enfants. L'immense majorité des musiciens de l'époque sont formés dans ces écoles. Plusieurs grands noms de l'histoire de la musique y ont fait leurs premières gammes, comme Jean-Sébastien Bach, Wolfgang Amadeus Mozart, Schubert...

Du IVe siècle au VIIIe siècle

En 313, l'édit de Milan promulgué par l'empereur romain Constantin reconnait aux chrétiens le droit de pratiquer leur religion et fait du christianisme une religion d'État. Dès lors, les chrétiens commencent à organiser leur liturgie afin de s'implanter dans la société romaine. Ils comprennent vite l'importance de la musique lors des liturgies et commencent donc à s'intéresser au chant choral et à la formation des choristes. À partir de ce moment, les papes romains ont entretenu leurs chœurs de chantres spécialement formés.

On ne sait pas avec exactitude quand les premières écoles musicales, ou maîtrises, furent créées, mais on dispose de documents décrivant la pureté des voix d'enfants dès le milieu du VIe siècle. Sous le pontificat du pape Saint Grégoire, à la fin du même siècle, se développent les premières schola structurées de Rome, sortes de conservatoires du chant liturgique romain.

À la fin du VIIIe siècle, Charlemagne rêve de reconstruire le Saint Empire Romain d'Occident démantelé lors des invasions barbares, afin de contrer l'influence grandissante de l'empire Byzantin. Il souhaite entre autres une renaissance culturelle de l'Occident et s'appuie à cette fin sur l'Église, seule structure pérenne de l'ancien empire et seule force capable de diffuser la culture par le moyen de l'éducation et de l'évangélisation. Il crée ainsi des écoles liées aux paroisses, monastères et évêchés, dont les maîtrises d'enseignement du chant font partie intégrante. C'est dans ces écoles que naissent les premières messes polyphoniques ainsi que l'art du contrepoint, jetant ainsi les fondations de ce qui deviendra la musique occidentale.

La première maîtrise française aurait été créée à Amiens en 1324, suivie par Senlis en 1349, St Quentin en 1356 et Beauvais en 1369.

La Renaissance

À la Renaissance, l'excellence de la formation musicale est disputée entre quatre grandes chapelles : celle du Pape à Rome, celle du Roi de France, celle du Roi d'Angleterre et celle des Ducs de Bourgogne et Comtes de Flandres. À cette époque sortent de ces écoles certains grands noms de la musique d'alors : Josquin des Prés, Clément Janequin ou Roland de Lassus.

Les maîtrises étaient très élitistes : le recrutement s'effectuait par des concours de haut niveau. Les enfants lauréats recevaient une éducation stricte et complète, apprenant la discipline, le catéchisme, la grammaire, le latin et bien sûr la musique vocale et instrumentale. L'Église fournissait les locaux aux écoles et en assurait l'entretien. Les choristes étaient bien sûr tenus d'assurer les différents offices liturgiques tout au long de l'année. À la sortie de l'école après la mue, les jeunes gens fréquentaient l'université puis faisaient carrière soit dans l'Église soit à la cour du roi.

Ainsi les maîtrises étaient-elles très convoitées des familles bourgeoises du fait qu'elles assuraient un avenir brillant aux enfants sélectionnés.

Au XVIIe siècle, l'importance des maîtrises diminua progressivement dans les liturgies, remplacées par de l'instrumentation. De plus, le maintien de ces écoles coûtait cher et peu de paroisses en avaient les moyens en ces temps difficiles pour l'Église.

La Révolution Française

En France, la Révolution voulut se débarrasser des symboles religieux : les maîtrises furent supprimées par la loi de 1791, puis remplacées par le Conservatoire de Paris, structure centralisée destinée à mieux contrôler l'éducation musicale. Si quelques maîtrises furent timidement reconstituées après la Révolution, il fallut attendre le Concordat et surtout la Restauration pour que l'Église retrouve les moyens financiers de gérer ces écoles.

Le XIXe siècle

La première moitié du XIXe siècle fut difficile pour les maîtrises, tantôt encouragées par des subventions d'État, tantôt livrées à elles-mêmes ou même attaquées en fonction du régime politique en place, l'Église n'ayant plus les moyens d'en gérer autant qu'au Moyen Âge. Les plus petites structures disparurent définitivement. Les plus grandes survécurent au prix d'une réorganisation sociale : ne pouvant plus assurer l'ensemble de l'éducation de ses enfants membres, elles se cantonnèrent à leur formation musicale, en complément de l'éducation assurée au sein d'autres structures.

La seconde moitié du XIXe siècle connut une certaine renaissance des maîtrises sous des formes plus modernes : de nouvelles formations virent le jour. Elles restaient toutefois très élitistes et ne recrutaient que sur concours.

Le XXe siècle

En 1906, deux étudiants fondèrent le coeur des Petits Chanteurs à la Croix de Bois indépendamment de toute paroisse ou cathédrale, rompant ainsi avec la tradition millénaire. Il était conçu comme une formation itinérante, allant d'église en église, partout en France, dans le but de faire connaître la musique sacrée ainsi que le caractère particulier des voix d'enfants. À partir de 1931, sous la direction de l'abbé Fernand Maillet, le chœur commença à effectuer des tournées dans le monde entier.

Le succès sans précédent des Petits Chanteurs à la Croix de Bois donna une nouvelle impulsion au chant choral d'enfants : de nombreux chœurs commencèrent à voir le jour un peu partout en Europe après la fin de la Seconde Guerre mondiale, auxquels on donna le nom de manécanteries, empruntant un ancien terme utilisé pour les offices religieux. L'organisation de ces chœurs prend de nouvelles formes : d'abord exclusivement composés de garçons - la mixité n'apparaîtra que vers les années 1970 - elles occupent les enfants en dehors du temps scolaire, pendant les week-ends, les jeudis (alors fériés pour les enfants) et les vacances. La gestion du chœur et l'organisation des concerts et des tournées sont en grande partie assurées par des bénévoles proches de la structure (choristes adultes des pupitres d'homme, parents des enfants, anciens choristes, amis, etc.). Beaucoup d'anciennes maîtrises traditionnelles ont fini par adopter ce type de fonctionnement.

Cet essor se concrétisa dans les années 1950 dans le mouvement des Pueri Cantores, organisé en une fédération du même nom, qui existe encore aujourd'hui. La plupart des manécanteries (mais pas toutes) restent confessionnelles, plus ou moins rattachées à une structure religieuse comme une paroisse ou un collège, et continuent d'assurer des liturgies. Elles sont caractérisées par une valorisation du bénévolat ainsi qu'une certaine idéologie : fraternité au sein du chœur, importance du travail, beauté du chant, construction d'un monde meilleur, etc.

En France, à partir des années 1980 l'État a commencé à favoriser le chant choral en permettant certaines organisations et adaptations du temps scolaire pour les enfants souhaitant travailler dans un chœur. Malgré cela, la fréquentation des manécanteries se faisait de plus en plus rare à la fin des années 90. Des scandales d'abus sexuel révélés au sein de quelques chœurs d'enfants ainsi que dans l'Église catholique ont beaucoup contribué à la désertion de ces structures, à une époque où la pédophilie devenait un problème de société brûlant.

En 2004, le succès sans précédent du film Les Choristes a entraîné une multiplication soudaine et importante des demandes d'inscription auprès des chœurs d'enfants. On ne sait pas encore en 2006 s'il s'agit d'un simple épiphénomène ou bien d'un véritable renouveau, solide et durable.

Les chœurs d'enfants aujourd'hui

Depuis quelques années le chant choral d'enfants connaît un certain renouveau, particulièrement en France depuis le succès du film Les Choristes en 2004.

Les voix d'enfants

À écrire : spécificité par rapport aux voix d'adultes, données physiques et anatomiques, différences (supposées ou réelles) entre les voix de filles et de garçons, etc.

Quelques chœurs célèbres

La Maîtrise du CRD de Chartres[1]

Créée en 1992 et dirigée par le chef de chœur Philippe Frémont qui est également maître de chapelle de la cathédrale de Chartres, la Maîtrise a remporté en 2005 le 1er prix du Festival International de Chant Choral de Vérone et son chef de chœur s'est vu attribué un prix spécial du jury. La Maîtrise s'est également produite en Allemagne, au Portugal, au Japon, en Italie,... Elle est constituée d'un chœur d'enfants mais aussi depuis 2 ans d'un chœur d'adultes et d'adolescents (d'anciens(nes) maîtrisiens(nes)) ce qui permet d'élargir le répertoire. Ce dernier est très varié : Bach, Haydn, Mozart, Mendelssohn, Britten, Messiaen etc. La Maîtrise a également enregistré de nombreux disques.

Thomanerchor de Liepzig (chœur de l'église Saint-Thomas de Leipzig)

La Schola Thomana, rattachée au cloître des augustins de Saint Thomas est citée en 1254. Le choeur fut rattaché au conseil de la ville lors de la réforme en 1539. Bach y fut nommé en 1723 et y resta attaché jusqu'à sa mort en 1750.[2]

Le Tölzer Knabenchor (Choeur de garçons de Tölz)

Chœur allemand basé aujourd'hui à Munich en Bavière. Il a été créé à Bad Tölz en 1956 par Gerhard Schmidt-Gaden, qui en est toujours le chef de chœur. Le sérieux et la qualité musicale de ses interprétations en font l'un des chœurs d'enfants les plus célèbres au monde.

Son répertoire est essentiellement baroque et classique, allemand et autrichien (Bach, Schütz, Haydn, Mozart etc.) mais inclut également d'autres répertoires (Renaissance, romantique et contemporain), ainsi que celui des chants traditionnels allemands. Le chœur est exclusivement composé de garçons (soprano et alto) et de jeunes hommes (ténor et basse).

Tant au disque qu'au concert, le Tölzer Knabenchor a été dirigé par nombre de chefs d'orchestre célèbres, comme John Eliot Gardiner, Nikolaus Harnoncourt, Herbert von Karajan, Gustav Leonhardt, Bruno Weil, Michael Gielen, Sylvain Cambreling, Claudio Abbado. Il fait régulièrement de grandes tournées à travers le monde.

Le choeur est en mesure de fournir au pied levé pour n'importe quelle maison d'opéra des solistes pour interpréter les 3 garçons de La Flûte enchantée, Apollon et Hyacinthe, Bastien et Bastienne, l'Amour dans Orfeo et Euridice, les petits bergers de Tosca ou Tannhäuser, l'Oiseau de la forêt dans Siegfried, Yniold dans Pelléas, etc.

Les Wiener Sängerknaben (Petits chanteurs de Vienne)

Petits chanteurs de Vienne

Les Wiener Sängerknaben, basé à Vienne, est un des plus anciens et prestigieux chœurs d'enfants puisqu'il a été fondé en 1498 par l'empereur Maximilien, qui souhaitait entendre des voix d'enfants parmi les musiciens officiels de la cour.

Le chœur a formé plusieurs musiciens ou chefs d'orchestre célèbres comme Michael Haydn, Franz Schubert ou Hans Richter. Il a également travaillé avec de grandes figures de l'histoire de la musique : Heinrich Ignaz Franz Biber, Mozart, Salieri, Anton Bruckner, Wilhelm Furtwängler et d'autres encore.

Aujourd'hui, le chœur est composé d'une centaine de choristes, tous garçons entre dix et quatorze ans, divisés en quatre formations. Il effectue de nombreuses tournées à travers le monde, en plus des messes traditionnelles chantées chaque dimanche à la Chapelle Impériale de Vienne.

Mais la formation n'est pas seulement un chœur : elle possède sa propre école mixte où deux cent cinquante enfants reçoivent une éducation complète en plus de l'éducation musicale, depuis la maternelle jusqu'à la fin du collège, dans un palais baroque de Vienne, le Augartenpalais. Seuls les plus talentueux des garçons de l'école rejoignent le chœur à l'âge de dix ans.

Maîtrise de Radio France

Chœur français basé à Paris et créé en 1946. C'est un chœur mixte composé d'une centaine de choristes, dont le répertoire est très étendu : depuis les polyphonies du XVe siècle à la musique contemporaine.

Fondée en 1946 par Henry Barraud et Maurice David la Maîtrise de Radio France est, avec l'Orchestre national de France, l'Orchestre philharmonique de Radio France et le Chœur de Radio France, l'une des quatre formations permanentes de Radio France.

Outre une formation musicale de très haut niveau destinée à des enfants de neuf ans et plus, la Maîtrise de Radio France offre la possibilité de participer à des manifestations musicales prestigieuses sous la direction des plus grands chefs.

Elle fut à l'origine des premières expériences du système dit de mi-temps pédagogique appliqué aux enseignements artistiques.

Chœur d'enfants et d'adolescents, la Maîtrise a pour mission d'illustrer et de défendre le répertoire choral français et de favoriser la création, notamment en interprétant des œuvres commandées à son intention par Radio France à des compositeurs tels que Jorge Antunes, Iannis Xenakis ou Patrick Burgan.

Son répertoire éclectique va des polyphonies du XVe siècle à la musique contemporaine et à la comédie musicale, des œuvres a cappella aux partitions à grand effectif. Il illustre bien sa capacité à s'adapter aux styles les plus variés et aux expressions chorales les plus larges.

La Maîtrise s'est produite en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Elle a acquis une reconnaissance internationale. En 1995, elle a reçu le premier Orphée d'or de la musique lyrique attribué à un chœur d'enfants, pour la création de l'oratorio de N'Guyen-Tien Dao, les Enfants d'Izieu. La Maîtrise de Radio Francee était présente au festival Sympaatti en Finlande.

Article détaillé : Maîtrise de Radio France.

Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois

Chœur français créé en 1906 et composé uniquement de garçons, cette formation est également une école générale pour ses chanteurs, depuis le primaire jusqu'à la fin du collège. Après avoir passé plus de 20 ans dans un chateau à Glaignes, ils ont déménagé à Paris en 2006, en étant logés et en partie financés par la municipalité.

Le répertoire du chœur était à l'origine exclusivement composé de musique polyphonique des XVe et XVIe siècles : Jean Mouton, Josquin des Prés, Palestrina, Victoria ou Roland de Lassus. Ont été ajoutées depuis beaucoup de pièces d'auteurs contemporains, parfois composées spécialement pour la Manécanterie : Darius Milhaud, Francis Poulenc ou Arthur Honegger ; ainsi qu'un répertoire profane de chansons populaires françaises ou étrangères.

Le chœur des Petits Chanteurs à la Croix de Bois est l'un des plus célèbres au monde, tout particulièrement apprécié en Asie. Il effectue très régulièrement des tournées à travers la France et le monde. Son succès et son fonctionnement alors très original ont provoqué un véritable essor des chœurs d'enfants en Europe à partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale, qui s'est notamment concrétisé dans la création de la fédération des Pueri Cantores à laquelle l'abbé Maillet, chef du chœur, a considérablement contribué.

Article détaillé et filmographie : Manécanterie des Petits Chanteurs à la Croix de Bois

Le Knabenchor Hannover

Ce chœur allemand, aujourd'hui dirigé par Jörg Breding, fondé à Hanovre en 1950 par Heinz Hennig (1927-2002), s'est notamment illustré par sa participation à l'enregistrement de l'intégrale des cantates de Jean-Sébastien Bach sous la direction de Gustav Leonhardt.

Les petits chanteurs de Saint-Marc

Chœur français, rendu particulièrement célèbre par le film Les Choristes en 2004.

Article détaillé : Petits chanteurs de Saint-Marc.

La Maîtrise des Petits Chanteurs de Lambres lez Douai

Chœur français créé en 2002. La Maîtrise a été créée en décembre 2002 par son jeune chef Jérôme Cupelli, au sein de l'Ecole Municipale de Musique de Lambres-Lez-Douai (59), dirigée par M. Albert Jonville et présidée par M. Jean-Claude Bonhomme. La chorale adopte un répertoire classique avec une dominante de chants sacrés afin de permettre aux enfants de s'initier dès le plus jeune âge à l'interprétation d'œuvres polyphoniques d'une grande exigence musicale, tels que des motets, cantates, nocturnes et autres cantiques de Noël anciens, des plus grands compositeurs classiques. La chorale au complet se compose d'une quarantaine de choristes et adopte le modèle des manécanteries anglaises (voix d'enfants : soprano, mezzo, alto couplées aux voix d'hommes : ténors, barytons et basses). La Maîtrise se produit une fois par mois en moyenne. Elle n'a de cesse de sillonner les églises, à la demande du public de plus en plus nombreux pour l'applaudir. Les Petits Chanteurs ont eu l'occasion de se produire lors de messes et concerts prestigieux : Collégiale St Pierre de Douai en présence des Archevêques de Cambrai et Birmingham, Cathédrale St Martin d'Ypres en Belgique, Collégiale St Pierre d'Aire-sur-la-Lys, Festival Franco-polonais du Douaisis, Église Saint Paterne d'Orléans... Elle a eu récemment, en juin 2007, l'honneur de clôturer le Sint-Maartenskerk Kortrijk musikale cultuurkrans en l'Eglise Saint Martin de Courtrai en Belgique dans lequel sont intervenues des maîtrises d'envergure internationale comme le Choeur de garçons d'Oxford ou encore de donner un concert en la Collégiale Ste Waudru de Mons en Belgique, le 1er juin 2008, à l'occasion des opérations " églises ouvertes ", véritable journée du Patrimoine des édifices religieux, organisées à travers toute la Belgique… La Maîtrise poursuit ainsi sa formation et ses tournées à travers la France et l'Eurorégion, à la recherche d'une qualité musicale constante et d'une communion avec le public. Elle a conçu des projets ambitieux pour cette nouvelle année.

Site internet : http//:www.pcld.net

Chœur d'Enfants Sotto Voce[3]

Dirigé par le chef de chœur américain Scott Alan Prouty, ce chœur d'enfants est composé de 60 choristes âgés de 9 à 17 ans. Considéré comme « l’un des chœurs d’enfants les plus dynamiques et inventifs en France aujourd’hui », le Choeur d'Enfants Sotto Voce est en résidence au Théâtre du Châtelet à Paris. En 11 ans d’existence, ce chœur s’est acquis un large répertoire et a séduit des publics variés à l’occasion de plus de 300 concerts tant en région parisienne qu’en France et à l’étranger. La plupart des enfants jouent d’un instrument et étudient le solfège dans un conservatoire de musique. Le chœur répète deux fois par semaine et travaille régulièrement le chant, la technique vocale, l’expression corporelle, la danse et le théâtre et obtient dès 2001 le parrainage de la Fondation Orange et le soutien des Ministères de la Culture et de l'Éducation Nationale et en 2005 le soutien de la DRAC et du Fonds d'Action de la SACEM.

Chœur d'Enfants La Cigale de Lyon[4]

La Cigale de Lyon, membre du Mouvement Choral Francophone A Coeur Joie, est un chœur d’enfants sélectionnés parmi les jeunes choristes de la région lyonnaise. Fondée en 1947 par Christian Wagner, elle est dirigée depuis 1995 par Anne-Marie Cabut. Elle fut le premier chœur d’enfants à intégrer la Fédération Européenne de Chant Choral Europa Cantat, et est également membre de la Fédération Internationale pour la Musique Chorale FIMC. Son répertoire à voix égales est essentiellement constitué de pièces a cappella, mais certaines nécessitent l'accompagnement d'un piano ou d'un orchestre. Elle aborde tous les styles musicaux apparus depuis la Renaissance jusqu'à nos jours.

La Cigale de Lyon a remporté de nombreux prix internationaux et a eu la chance de bénéficier d'expériences musicales fortes en travaillant en particulier avec des chefs d'exception. Elle a participé à de nombreux festivals et effectue régulièrement des tournées dans toute l’Europe, mais également aux Etats-Unis, en Amérique du Sud, en Russie, en Chine, au Japon. Elle reçoit régulièrement en France des chœurs d'enfants du monde entier.

En près de 60 ans, La Cigale de Lyon a eu l'honneur de chanter devant des personnalités aussi différentes et prestigieuses que le général de Gaulle, François Mitterrand ou le pape Jean Paul II. Elle a également été invitée à participer à des commémorations ou évènements internationaux :

  • Représente la France lors de la commémoration du D.Day, le 6 juin 1994.
  • A la demande de l'UNESCO, représente la France et l'Europe à Hiroshima pour les célébrations commémoratives en 1995.
  • Participe au concert de clôture du G7 à Lyon en 1996.
  • Participe au concert organisé par J.M. Jarre pour la venue du Pape à Lyon.
  • Participe au quatre vingtième anniversaire de l'Armistice de 1918.

Elle compte à son actif de nombreuses apparitions dans les media.

Les petits chanteurs du Mont-Royal

Fondée à Montréal en 1956 par le père Léandre Brault, la maîtrise des petits chanteurs du Mont-Royal compte aujourd'hui 170 jeunes garçons âgés de 9 à 17 ans. À son activité première, soit la participation aux services religieux de l'Oratoire Saint-Joseph, se sont ajoutés au fil des ans de nombreux concerts, enregistrements et tournées internationales. Son répertoire très diversifié s'étend du chant grégorien aux œuvres contemporaines. Membre de la Fédération Internationale des Pueri Cantores, elle constitue aujourd'hui l'une des meilleures chorales d'enfants en Amérique. La direction musicale de la maîtrise est assurée depuis 1978 par Gilbert Patenaude.

Article détaillé : Petits chanteurs du Mont-Royal.

Chœur de garçons de Bâle

Article détaillé : Chœur de garçons de Bâle.

L'Escolania de Montserrat

L'abbaye bénédictine de Montserrat est située en Catalogne, à une trentaine de kilomètres de Barcelone. Un chœur d'enfants y est apparu au moins à la fin du XIIe siècle. Cette tradition, qui ne s'est jamais interrompue, a été reprise et portée à un degré de grande perfection par le père Ireneu Segarra, directeur de l'Escolania de 1953 à 1997.

Article détaillé : Escolania de Monserrat.

Le Kreuzchor de Dresde

Le Dresdner Kreuzchor est situé à Dresde en Saxe à l'est de l'Allemagne. C'est l'un des choeurs d'enfants les plus anciens d'Europe. Il se produit régulièrement à la Kreuzkirche à Dresde et lors de tournées en Allemagne, aux Etats-Unis, au Canada, en Israel ou au Japon. Le choeur est composé de 140 choristes âgés de 9 à 19 ans. Il est dirigé par Roderich Kreile.

Le King's College Choir de Cambridge

Choeur fondé par le roi Henry VI au XVème siècle, il est composé de 16 choristes qui chantent quotidiennement dans la chapelle du King's College de Cambridge. Le choeur se produit aussi lors de tournées au Royaume-Uni et à l'étranger. Il est dirigé par Stephen Cleobury.

Le choeur du New College d'Oxford

La Manécanterie des Petits Chanteurs de Strasbourg

Logo PCS.JPG

Chœur Français mixte de Strasbourg dirigé par Philippe Utard.La Manécanterie des Petits Chanteurs de Strasbourg a su se faire une place dans le paysage musical régional et national grâce au travail, à l’exigence artistique et à la justesse de ses interprétations. Le chœur interprète un répertoire profane et sacré, classique et contemporain.Les Petits Chanteurs de Strasbourg se produisent en concerts publics, pendant leur saison artistique et la tournée annuelle en France ou à l'étranger, ou encore dans les spectacles de l' Opéra National du Rhin dont les Petits Chanteurs de Strasbourg sont le Chœur d’enfant associé.


Quelques enfants solistes célèbres

Depuis la fin du XXe siècle des solistes de chœurs d'enfants sont parfois remarqués par le public et suivent une carrière musicale indépendante avant leur mue. Voici quelques uns parmi les plus célèbres :

  • Sebastian Hennig, soliste soprano du Knabenchor Hannover dans les années 1980. Il a notamment interprété une version du Stabat Mater de Pergolèse avec René Jacobs, disque qui fut l'une des plus grosses ventes de musique classique des vingt dernières années en France.
  • Aled Jones, soprano gallois durant les années 1980
  • Allan Bergius, soprano du Tölzer Knabenchor de 1980 à 1986
  • Christian Fliegner, soprano du Tölzer Knabenchor (de la fin des années 1980 à 1991)
  • Liam O'Kane, soliste du chœur anglais Libera
  • Jack Ellison, soliste du choeur du New College d'Oxford
  • François Mortreux, soliste de la Maîtrise des Petits Chanteurs de Lambres lez Douai.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Notes et références

  1. Site de la Maîtrise du CRD de Chartres
  2. Histoire des maîtrises en occident par A. Gout éditions universitaires 1987
  3. Site du Chœur d'Enfants Sotto Voce
  4. Site du Chœur d'Enfants La Cigale de Lyon

Liens externes

  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique


Ce document provient de « Ch%C5%93ur d%27enfants ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Maîtrise (musique) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Maîtrise Saint-Evode Cathédrale de Rouen (France) — Maîtrise Saint Evode de la cathédrale de Rouen La maîtrise Saint Evode de la Cathédrale de Rouen Sommaire 1 Des origines à la Révolution 2 La Vie du Maîtrisien au Moyen Âge 3 La fête des Innocents …   Wikipédia en Français

  • Maitrise de Radio France — Maîtrise de Radio France La Maîtrise de Radio France Ville de résidence Paris Direction Sofi Jeannin Structure de rattachement Les Concerts de Radio France Site internet …   Wikipédia en Français

  • Maîtrise De Radio France — La Maîtrise de Radio France Ville de résidence Paris Direction Sofi Jeannin Structure de rattachement Les Concerts de Radio France Site internet …   Wikipédia en Français

  • Maîtrise de radio france — La Maîtrise de Radio France Ville de résidence Paris Direction Sofi Jeannin Structure de rattachement Les Concerts de Radio France Site internet …   Wikipédia en Français

  • maîtrise — [ metriz ] n. f. • XVIe; mestrise v. 1175; de maître ♦ Qualité de maître. I ♦ 1 ♦ (XVe) Rare Qualité, fonction d une personne qui commande, exerce sa domination. ⇒ autorité, domination, 2. pouvoir, souveraineté. « la dialectique maîtrise et… …   Encyclopédie Universelle

  • Maitrise de la Perverie — Maîtrise de la Perverie La Maîtrise de la Perverie (aussi connue sous le nom de Chœurs de la Perverie) est un ensemble de formations vocales qui constitue l école maîtrisienne de l établissement d enseignement primaire et secondaire La Perverie à …   Wikipédia en Français

  • Maîtrise De La Perverie — La Maîtrise de la Perverie (aussi connue sous le nom de Chœurs de la Perverie) est un ensemble de formations vocales qui constitue l école maîtrisienne de l établissement d enseignement primaire et secondaire La Perverie à Nantes. Créés en 1987,… …   Wikipédia en Français

  • Maîtrise de la perverie — La Maîtrise de la Perverie (aussi connue sous le nom de Chœurs de la Perverie) est un ensemble de formations vocales qui constitue l école maîtrisienne de l établissement d enseignement primaire et secondaire La Perverie à Nantes. Créés en 1987,… …   Wikipédia en Français

  • Maîtrise de Caen — Concert hebdomadaire à Notre Dame de la Gloriette Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Maîtrise des hauts de seine — La Maîtrise des Hauts de Seine est une association qui fut créée en 1985 à l’initiative du Conseil général des Hauts de Seine. Elle est le chœur d enfants de l Opéra national de Paris. Depuis cette date, le Conseil général des Hauts de Seine n’a… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.