Edit de Milan


Edit de Milan

Édit de Milan

L'édit de Milan ou édit de Constantin, promulgué par les empereurs Constantin Ier et Licinius en avril 313, est un édit de tolérance par lequel chacun peut « adorer à sa manière la divinité qui se trouve dans le ciel » ; il accorde la liberté de culte à toutes les religions et permet aux chrétiens de ne plus devoir vénérer l'empereur comme un dieu.

Sommaire

Incidence sur les différents cultes

Aujourd’hui l’ampleur de la christianisation de l’Empire à cette époque est remise en question, entre autres par Alan Cameron et Robin Lane Fox aux États-Unis, ainsi que par Pierre Chuvin et Claude Lepelley en France. Robin Lane Fox pense que le paganisme est toujours très bien implanté au début du IVe siècle et que le christianisme est encore un phénomène très minoritaire. Selon lui, les chrétiens ne représentent en 312, que 4 à 5 % de la population totale de l’Empire[1]. Le débat est d’autant plus délicat que, derrière les chiffres, il y a un enjeu idéologique fort.

Certains points semblent néanmoins établis. L’inégalité de la christianisation selon les régions et le retard de la Gaule en particulier sont admis par tous. À un moindre degré, la situation est la même en Espagne et en Italie, mais avec en plus de fortes différences régionales. On pense qu’à Rome, la ville la plus christianisée d’Italie, peut-être un peu moins de 10 % des habitants sont chrétiens en 312. L’étude des papyrus égyptiens permet d'évaluer à 20 % le pourcentage de chrétiens à la même période en Égypte[2]. En Asie Mineure, une proportion d’1/3 de chrétiens est envisageable, 10 à 20 % en Afrique. En 312, les chrétiens ne sont donc qu’une minorité dans l’Empire[3].

Les cultes anciens

Durant l'apogée de l'empire, la religion polythéiste,est très étendu en son sein.Cette religions est très pratique dans le sens ou pour chaque conquête, des dieux se rajoute à ceux déjà existant; exemples: Toutatis(gaules), Isis(Égypte), etc... qui ne sont en général ouvert uniquement aux initier. Ce système religieux, protéger les empereur et leur assure l'autorité, en les placent au dessus des dieux du polythéismes.Ils instaure un culte à l'empereur, tel les pharaons,dieux vivant d'Égypte.

Les cultes émergents

Au Ie siècles (Auguste vois maitre J-C)les croyances change, la population cherche un salut spirituel, tous ceux-ci et transporter par les voie de commerce, étendu dans tout l'empire.Les armée adore le dieu Mithras (ce qui ne pose pas de problème aux empereurs).Mais des religions monothéiste apparaisse en orient, chez les Perses.Le Manichéisme qui fait beaucoup d'adepte puis le Christianisme avec sa venu du "sauveur" qui dérange l'empereur. De plus ces religions sépare la religion de la politique. Le dieux unique et au dessus de toute autorité(même impérial) c'est perçu comme une violation du pouvoir, les persécution commence. Le christianisme en effet se propage très vite car cette religions prêche la bonne parole, le salue spirituel(promesse d'un paradis après la mort)et leur adepte profite de rite qui les satisfait pleinement. Cette religion ce veut universelle, tout le monde peu se faire baptisé, de plus il y a un désintéressement des richesse qui attire tous les horizons. Les persécutions font connaître ce mouvement religion, les martyres (Ste Blandine, St Potin à Lugdunum en gaules)font grandir la mystique autour de cette religion qui devient de plus en plus présente dans l'empire surtout vers le début du IIIe siècle les persécution atteigne des sommets (sous Dioclètein et Maxime). Constantin fait barrière au carnage avec son édit de Milan et acquis l'appui chrétien pour son règne(surtout l'orient, l'Afrique, l'Égypte, les Gaules), peut après sa proclamation d'empereur il fonde Constantinople(ex Bysances grecque) qui devient la capital chrétienne de l'empire.Le règne de Constantin dura 31ans de 306 à 337 ap.J-C.

Le christianisme

A l'époque de l'édit de Milan, les chrétiens constituent en Orient de petites communautés, plus ou moins indépendantes les unes des autres, surtout situées dans les cités. Chaque cité a son évêque, désigné par le peuple chrétien (en fait par le clergé et les notables), son clergé majeur (prêtres, diacres, sous-diacres) et mineur (lecteur, portiers, fossoyeurs), ses femmes consacrées (diaconesses). En Égypte le christianisme a déjà profondément pénétré dans les villages.

Pour les communautés chrétiennes de Dacie, cet édit a une moindre importance, cette région vivant de façon très libre le christianisme depuis la retraite romaine de 256.

Autres cultes

Articles détaillés : Mithra, Sol Invictus et Isis.

Notes et références

  1. Robin Lane Fox, Païens et chrétiens : La religion et la vie religieuse dans l’Empire romain de la mort de Commode au Concile de Nicée, Presses Universitaires du Mirail, 1997
  2. Roger S. Bagnall, Egypt in Late Antiquity, Princeton, Princeton University Press, 1993.
  3. Yves Modéran, La conversion de Constantin et la christianisation de l’Empire romain, conférence pour la Régionale de l’APHG en juin 2001.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « %C3%89dit de Milan ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Edit de Milan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Édit de Milan — L édit de Milan ou édit de Constantin, promulgué par les empereurs Constantin Ier et Licinius en avril 313, est un édit de tolérance par lequel chacun peut « adorer à sa manière la divinité qui se trouve dans le ciel » ; il accorde …   Wikipédia en Français

  • Édit de tolérance de Milan — Édit de Milan L édit de Milan ou édit de Constantin, promulgué par les empereurs Constantin Ier et Licinius en avril 313, est un édit de tolérance par lequel chacun peut « adorer à sa manière la divinité qui se trouve dans le… …   Wikipédia en Français

  • Milan (ville) — Milan Pour les articles homonymes, voir Milan (homonymie) et Milano (homonymie). Milan Piazza del Duomo …   Wikipédia en Français

  • Edit de Constantin — Édit de Milan L édit de Milan ou édit de Constantin, promulgué par les empereurs Constantin Ier et Licinius en avril 313, est un édit de tolérance par lequel chacun peut « adorer à sa manière la divinité qui se trouve dans le… …   Wikipédia en Français

  • Édit de Constantin — Édit de Milan L édit de Milan ou édit de Constantin, promulgué par les empereurs Constantin Ier et Licinius en avril 313, est un édit de tolérance par lequel chacun peut « adorer à sa manière la divinité qui se trouve dans le… …   Wikipédia en Français

  • Édit de constantin — Édit de Milan L édit de Milan ou édit de Constantin, promulgué par les empereurs Constantin Ier et Licinius en avril 313, est un édit de tolérance par lequel chacun peut « adorer à sa manière la divinité qui se trouve dans le… …   Wikipédia en Français

  • Edit de Thessalonique — Édit de Thessalonique L édit de Thessalonique fut décrété par l empereur romain Théodose Ier le 28 février 380. Par ce décret, le Christianisme devient religion officielle de l empire romain. Sommaire 1 Constantin et la fin de la persécution 2 L… …   Wikipédia en Français

  • Édit de Théodose — Édit de Thessalonique L édit de Thessalonique fut décrété par l empereur romain Théodose Ier le 28 février 380. Par ce décret, le Christianisme devient religion officielle de l empire romain. Sommaire 1 Constantin et la fin de la persécution 2 L… …   Wikipédia en Français

  • Edit — Édit  Pour l éditeur de texte de MS DOS, voir EDIT …   Wikipédia en Français

  • Edit royal — Édit  Pour l éditeur de texte de MS DOS, voir EDIT …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.