Louis-Alexandre Taschereau


Louis-Alexandre Taschereau
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Taschereau (homonymie).
Louis-Alexandre Taschereau
Image de l'ancien premier ministre Louis-Alexandre Taschereau
Mandats
14e premier ministre du Québec
9 juillet 192011 juin 1936
(&&&&&&&&&&&0581615 ans, 11 mois et 2 jours)
Prédécesseur Lomer Gouin
Successeur Adélard Godbout
Biographie
Date de naissance 5 mars 1867
Lieu de naissance Québec (ville)
Date de décès 6 juillet 1952 (à 85 ans)
Lieu de décès Québec (ville)
Parti politique Libéral
Conjoint Adine Dionne
Profession Avocat
(À gauche) Howard Ferguson, le neuvième premier ministre de l'Ontario (au centre) avec le dixième premier ministre du Canada William Lyon Mackenzie King et (à droite) le quatorzième premier ministre du Québec Louis-Alexandre Taschereau dans la conférence de Dominion-Provincial, le 23 novembre 1927

Louis-Alexandre Taschereau, né le 5 mars 1867 et mort le 6 juillet 1952, est un avocat et politicien québécois. Il a été élu quatre fois dans la circonscription de Montmorency, à partir de 1900, et a été premier ministre du Québec de 1920 à 1936.

Sommaire

Biographie

Né à Québec, fils de Jean-Thomas Taschereau, avocat et juge à la Cour suprême, et de Marie-Louise-Joséphine Caron, il fait ses études au séminaire de Québec et à l'Université Laval, où il obtient un diplôme en droit. Il est admis au Barreau du Québec le 9 juillet 1889.

Après s'être lancé dans la vie politique, il sert comme chef lieutenant au sein du gouvernement libéral de Lomer Gouin. Il pratique sa profession au cabinet d'avocat de Charles Fitzpatrick et de Simon-Napoléon Parent. Il est également journaliste à l'Action libérale et président et vice-président de la Banque d'économie de Québec.

Son oncle Elzéar-Alexandre Taschereau avait été archevêque de Québec et avait lui aussi pris ses distances avec les ultramontains.

Élection à l'Assemblée législative

Élu député à l'Assemblée législative pour la première fois en 1900, il devient plus tard le ministre des Travaux publics sous Lomer Gouin de 1907 à 1919. Élu premier ministre en 1920, à une époque où l'économie nord-américaine commence à éprouver des difficultés qui mèneront finalement à la Grande dépression, Taschereau encourage vigoureusement le développement, par l'entreprise privée, des ressources forestières et minérales importantes dans la région d'Ungava et de Nunavik que le Parlement du Canada avait ajoutée à la province de Québec.

Un des premiers à prôner l'exploitation de l'énorme potentiel hydraulique des cours d'eau du nouveau Québec, Taschereau comprend les limites du capital disponible dans un Canada peu peuplé, et travaille activement à attirer des investissements américains pour développer le potentiel industriel du Québec et tenter d'arrêter l'émigration massive vers les États-Unis.

Ses politiques mettent à l'épreuve la société agraire traditionnelle que la dominance et l'influence de l'Église catholique romaine avait réussi à maintenir au Québec plus longtemps qu'ailleurs en Amérique du Nord. Les libéraux de Taschereau étaient principalement opposés aux nationalistes tels que Henri Bourassa, éditeur de Le Devoir, et le prêtre catholique Lionel Groulx, éditeur de L'action canadienne-française.

Taschereau introduit une mesure en 1930 pour créer un conseil juif qui aurait permis une participation juive au plus haut conseil décisionnel en matière d'éducation au Québec, le Conseil de l'instruction publique du Québec. Les attaques verbales et journalistiques contre la population juive étaient fréquentes et souvent violentes dans une presse écrite qui voit dans la tentative de Taschereau de réformer le système confessionnel des écoles un exemple des juifs pour tenter de miner le christianisme. Résultat de cette opposition véhémente, la communauté juive est intimidée et n'insiste pas sur la question lorsque Taschereau est forcé de retirer le projet de loi et de proposer un compromis qu'il soumet d'abord à l'examen et à l'approbation de l'Église catholique romaine. Dans le projet de loi qui en résulte, les juifs sont renvoyés dans le système d'écoles protestantes, et le conseil juif n'a pas de pouvoir sauf celui de négocier une entente avec la commission scolaire protestante.

Louis-Alexandre Taschereau instaure également le monopole du gouvernement du Québec sur la vente des vins et spiritueux durant l'ère de la Prohibition aux États-Unis.

Il a créé des écoles des beaux-arts à Québec et Montréal et subventionne les œuvres scientifiques et littéraires. Il reçoit la Légion d'honneur française, l'ordre de Léopold belge, et est fait commandeur de l'Ordre de la Couronne belge.

Son gouvernement crée un certain mécontentement au sein du Parti libéral. L'aile gauche "radicale" du parti quitte les libéraux pour former un nouveau parti, l'Action libérale nationale. Paul Gouin, le fils de Lomer Gouin et petit-fils d'Honoré Mercier, se joint à ce nouveau parti. L'Action libérale nationale fusionne plus tard avec le Parti conservateur du Québec afin de former l'Union Nationale sous le leadership de Maurice Duplessis, qui devient célèbre en dénoncant publiquement la corruption du gouvernement libéral de Louis-Alexandre Taschereau devant le Comité des comptes publics de l'Assemblée législative.

Taschereau démissionne après que son frère Antoine ait avoué devant le Comité des comptes qu'il avait déposé sur son compte en banque personnel, les intérêts des fonds appartenant à l'Assemblée législative. L'élection de 1936 portant au pouvoir l'Union Nationale met fin à un règne libéral qui avait duré 40 ans.

Il a été inhumé le 9 juillet 1952 dans le cimetière Notre-Dame-de-Belmont, à Sainte-Foy (maintenant dans Québec).

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe

Liens externes

Précédé par Louis-Alexandre Taschereau Suivi par
Édouard Bouffard
Conservateur
Député de Montmorency
Libéral
Assemblée législative du Québec
1900-1936
Joseph-Félix Roy
Union nationale

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louis-Alexandre Taschereau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Louis-alexandre taschereau — Pour les articles homonymes, voir Taschereau (homonymie). Louis Alexandre Taschereau …   Wikipédia en Français

  • Louis-Alexandre Taschereau — Infobox President name = Hon. Louis Alexandre Taschereau order = 14th Premier of Quebec term start = July 8, 1920 term end = June 11, 1936 predecessor = Lomer Gouin successor = Adélard Godbout birth date = birth date|1867|3|5|mf=y birth place =… …   Wikipedia

  • Gouvernement louis-alexandre taschereau —        Article sur les législatures et les gouvernements québécois        Gouvernement Gouin …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Louis-Alexandre Taschereau —        Article sur les législatures et les gouvernements québécois        Gouvernement Gouin Gouvernement Taschereau …   Wikipédia en Français

  • Elzear-Alexandre Taschereau — Elzéar Alexandre Taschereau Pour les articles homonymes, voir Taschereau (homonymie). Cardinal …   Wikipédia en Français

  • Elzéar-alexandre taschereau — Pour les articles homonymes, voir Taschereau (homonymie). Cardinal …   Wikipédia en Français

  • Elzéar-Alexandre Taschereau — Pour les articles homonymes, voir Taschereau (homonymie). Elzéar Alexandre Taschereau Portrait du cardinal en 1871 …   Wikipédia en Français

  • Elzéar-Alexandre Taschereau — (* 17. Februar 1820 in Sainte Marie de la Beauce, Québec, Kanada; † 12. April 1898 in Québec) war der erste kanadische Kardinal. Seine Grabstätte befindet sich in der Kathedrale von Québec. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 1.1 Priester und Professor …   Deutsch Wikipedia

  • Elzéar-Alexandre Taschereau — (17 February 1820 ndash; April 12, 1898) was a Roman Catholic Archbishop of Quebec City and the first Canadian cardinal. His father was Jean Thomas Taschereau, a son of Gabriel Elzéar Taschereau, the patriarch of this rather remarkable French… …   Wikipedia

  • Taschereau (circonscription provinciale) — Taschereau Circonscription électorale provinciale Données clés Province  Québec (  Canada) Dép …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.