Ancien domaine présidentiel de la Nsele

Domaine de la Nsele

Le domaine de la Nsele est un parc agro-industriel conçu pour encourager l’activité agricole, situé à quelques dizaines de minutes de l’aéroport de Ndjili dans la commune rurale de Nsele à Kinshasa, sur la route de Kikwit et Kenge (RN1) à proximité du fleuve Congo.

Le coût du domaine a dépassé son rendement et fait maintenant partie de la dette du pays. Le projet n'est plus fonctionnel et est considéré comme un des éléphants blancs du Zaïre. [1]

Histoire

En 1966, le président Mobutu Sese Seko ouvre le Domaine présidentielle de la Nsele (DPN). Le domaine se développa fortement à la fin des années 1960 et au début des années 1970, principalement comme domaine présidentiel moderne comportant une imposante pagode chinoise et la luxueuse maison de Mobutu.

Une bonne douzaine de cadres européens —dont de nombreux Belges— et chinois furent appelés vers cette période pour développer des activités modèles d’élevage et d’agriculture, dont un vaste élevage de poulets en batterie, du bétail, ou encore une importante culture d’ananas et autres produits agricoles. Le domaine compta un vaste parc animalier, le Parc Président Mobutu, recouvrant plusieurs centaines d’hectares ainsi que des enclos abritant des lions, guépards, okapis, des chimpanzés, des zèbres, etc., une piscine olympique publique accueillant le public dont de nombreux habitants de Kinshasa —principalement le week-end.

C'est sur ce domaine que Mobutu, Étienne Tshisekedi, Justin Bomboko et Singa Udjuu rédigent le manifeste de la Nsele et fondent le MPR le 17 avril 1967.[2] Le parc voit apparaître le complexe du parti politique Mouvement populaire de la Révolution (MPR), symbolisé par la tour du MPR visible depuis Kinshasa et surtout depuis la terrasse de l’hôtel Okapi à Binza.

Le complexe MPR compta également des pavillons, des salles de réunions, ou salles de fêtes et autres installations typiques d'un centre de congrès. Le domaine compta une colline près de la grand route, colline sur laquelle furent construites les villas des cadres. De l'autre côté de la route se trouvait la cîté ouvrière, et en bordure du fleuve, le complexe du MPR, la piscine et plus à l'ouest, le parc animalier. À environ un kilomètre avant le domaine coule la rivière Nsele proprement dite. Autres lieux à noter aux alentours fut la station satellite terrestre de télécommunications, le port de pêche de Kinkole, et, à l'entrée du domaine se trouvaient autrefois des petits restaurants indigènes proposant de la moambe ou du « capitaine », délicieux poisson grillé. Au-delà de la Nsele, la grand route (RN1) mène vers l'intérieur des pays. Deux arrêts notables sont le pont de « Black River » ainsi que le passage du fleuve Kwango, après quoi la route mène vers l'intérieur des terres. En 1997, la route de la Nsele fut l'axe par lequel les troupes de Laurent-Désiré Kabila progressèrent vers la Ndjili, et enfin, Kinshasa.

Le 6 janvier 1991, c’est depuis ce domaine que Mobutu propose la constitution d'un gouvernement de transition élargi (gouvernement d'union nationale).[3]

Le domaine est laissé l’abandon après les pillages de 1991, et est occupé par les membres du nouveau gouvernement en 1997 et ensuite utilisé comme lot d’habitation. [4]

Références

  1. Illegitimate Debts - DRC, afrodad.org
  2. Société et homme politique zaïrois, Éditions du GEAPO, Centres d'échanges pour la démocratie et le développement.
  3. Transition, Congonline.com
  4. Dépeçage systématique du patrimoine foncier de l’Etat, Muin Murub Fed, Le Potentiel, 13 janvier 2006.
  • Portail de la République démocratique du Congo Portail de la République démocratique du Congo
Ce document provient de « Domaine de la Nsele ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ancien domaine présidentiel de la Nsele de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”