Alp Arslan

Alp Arslan[1] (1029[2] - 1072), est le deuxième sultan seldjoukide régnant de 1063 à 1072.


Biographie

À la mort de son oncle Toghrul-Beg le 4 septembre 1063[3], il doit éliminer ses compétiteurs Kavurd du Kerman et Kutulmuch, pour accèder au trône à Ravy le 27 avril 1064[4]. Il prend pour vizir le ministre Nizam al-Mulk (« Ordre du Royaume », 1018-1092) et lui abandonne l’administration de l'empire, se consacrant aux opérations militaires.

En 1064, il prend Ani et annexe une partie de l’Arménie. Au printemps 1067, il attaque les Byzantins. Il envahit le Pont et avance jusqu’à Césarée de Cappadoce qu’il met à sac (bataille de Césarée), tandis qu’une autre armée turque ravage la frontière de Cilicie[5]. L’'empereur byzantin Romain IV Diogène décide d'intervenir en Orient avec des troupes en grande partie composées de mercenaires[6]. Après avoir pris Hiérapolis (Manbij) aux musulmans en Syrie, il remporte une nouvelle victoire devant cette ville le 20 novembre 1068, puis repasse le Taurus sans avoir pu empêcher les Turcs de prendre Amorium en Galatie[5]. Le 10 décembre de cette même année, Alp Arslan, allié avec Gourgen II de Lorri, Aghsartan Ier de Kakhétie et l'émir de Tiflis, marche contre Bagrat IV de Géorgie. En quelques mois, ils ravagent et pillent les provinces de Kartli et d'Argvétie, avant de quitter la Géorgie en juillet 1069[7].

Vers 1070, Alp Arslan part en campagne en Syrie et vassalise Alep, mais assiège vainement Édesse[5]. Il envisage la réunification du monde musulman par la conquête de l’Égypte Fatimide. Pendant le printemps et l'été 1071, son vassal le Turkmène Atsiz attaque la Palestine, prend Ramla aux Fatimides et assiège Jérusalem qui est prise en juin/juillet 1073[8].

Romain Diogène, qui a quitté Constantinople le 13 mars 1071 avec une armée de 600 000 hommes, marche à travers l'Anatolie jusqu'à Théodosiopolis ; il prend Manzikert mais affaiblit ses forces en envoyant un contingent soutenir Roussel de Bailleul dans la région du lac de Van[5]. Alp Arslan part à sa rencontre avec 12 000 cavaliers turcs, renforcés par 4 000 ghulams (des soldats esclaves), et lui inflige une lourde défaite le 26 août à la célèbre bataille de Manzikert (Malazgirt, près du lac de Van). Romain IV Diogène, fait prisonnier, puis est libéré , mais est déposé et remplacé par Michel VII Doukas, ce qui rend caduques les dispositions du traité. Une période de guerre civile commence dans l'Empire byzantin, qui ouvre l'Anatolie au peuplement turc[5]. Alp Arslan se tourne vers la Transoxiane. Il est tué par traîtrise le 15 décembre 1072, par un prisonnier probablement acheté par l'ennemi, lors d’une campagne contre les Qarakhanides[9].

Son fils Malik Shah Ier lui succède.

Famille

Alp Arslan épouse une fille de Smbat Bagratouni et de Gourandoukht Bagration, fille de Georges Ier de Géorgie. Il eut deux enfants d'elle :


Précédé par Alp Arslan Suivi par
Tuğrul Bey
Grands Seldjoukides
(1063 - 1072)
Malik Shah Ier

Notes

  1. Turc : Alp, signifiant héros, héroïque,
    Arslan, signifiant lion,
    persan : ālp arslān, آلپ ارسلان,
    arabe : abû šujāʿ ʾalb ʾarslān "ʿaḍūd ad-dawla" muḥammad ben jaḡrī bek, أبو شجاع ألب أرسلان "عضد الدولة" محمد بن جغري بك,
    Adhûd ad-Dawla, arabe : Auxiliaire du pouvoir.
  2. (tr) Türk Sultanları, Alp Arslan donne 1033 comme année de naissance.
  3. René Grousset (1885-1952), « [PDF] L'empire des steppes, Attila, Gengis-Khan, Tamerlan », Payot, Paris, quatrième édition : 1965, première édition : 1938
  4. İbrahim Kafesoğlu, Gary Leiser A history of the Seljuks Southern Illinois University Press, 1988 (ISBN 0809314142 et 9780809314140)
  5. a, b, c, d et e Louis Bréhier, « Vie et mort de Byzance » sur http://bibliotheque.uqac.ca, Albin Michel, 1946
  6. Notamment des Turcs (Petchenègues) et des Franco-Normands (cf. Roussel de Bailleul et Robert Crispin)
  7. Nagendra Kr. Singh International encyclopaedia of Islamic dynasties Anmol Publications PVT. LTD., 2000 (ISBN 8126104031 et 9788126104031)
  8. Moshe Gil A history of Palestine, 634-1099 Cambridge University Press, 1997 (ISBN 0521599849 et 9780521599849)
  9. Louis Gabriel Michaud Biographie universelle ancienne et moderne, Volume 1 Desplaces, 1854

Voir aussi

Article connexe : Seldjoukides.

Documentation externe



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alp Arslan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alp Arslan — Sultan of Great Seljuq Reign 1064–1072 Coronation 27 April 1064 Full name Muhammad bin Da ud Chaghri Born 1029 …   Wikipedia

  • Alp Arslan — Alp Arslan, mit vollem Namen Diya ad Din Adud ad Daula Abu Schudscha Muhammad Alp Arslan (DMG Ḍiyāʾ ad Dīn ʿAḍud ad Daula Abū Šuǧāʿ Muḥammad Alp Arslan; * ca. 1030; † 15. Dezember 1072) war von 1063 bis 1072 Sultan der Großseldschuken. Sein… …   Deutsch Wikipedia

  • Alp-Arslan — Statue de Alp Arslan Alp Arslan[1] (1029[2] 1072), fut un sultan seldjoukide régnant de 1063 à …   Wikipédia en Français

  • ALP ARSLAN — (1030 env. 1072) sultan seldjoukide (1063 1072) Après avoir montré ses qualités militaires dans des campagnes victorieuses en Afghanistan et en Iran, Alp Arslan succède vers 1060 à son père Tchaghri Beg au Khorassan, puis en 1063 à son oncle… …   Encyclopédie Universelle

  • Alp Arslan — Saltar a navegación, búsqueda Alp Arslan humillando a Romano IV tras la Batalla de Manzikert Alp Arslan (1030 1072/1073) fue el segundo sultán de la dinastía Selyúcida, que anexó …   Wikipedia Español

  • Alp Arslan — (verstümmelt aus Olup Arslan, der tapfere Arslan), 1) Sohn Dauds, Neffe Togrulbegs, folgte, nachdem er nach seines Vaters Tode Khorasan verwaltet hatte, 1063 seinem Oheim als 2. Seldschukkensultan; st. 1072 auf einem Zuge wider Turgestan, zu Meru …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Alp-Arslan — born с 1030 died November? 1072/January 1073 Second sultan of the Seljūq dynasty, who added Georgia, Armenia, and much of Anatolia to his domains of Khorāsān and western Iran. He preferred conquest to governing and left the administration of his… …   Universalium

  • Alp Arslan — ( 1030–¿nov.? 1072/ene. 1073). Segundo sultán de la dinastía selyúcida. Anexó Georgia, Armenia y gran parte de Anatolia a sus dominios del Jurāsān y oeste de Irán. Prefirió conquistar a gobernar, y dejó la administración de su imperio en manos de …   Enciclopedia Universal

  • Alp Arslan — Ạlp Arslạn,   Mohammed Ibn Dawud, Seldschukensultan (1063 72), * um 1030, ✝ Dezember 1072; herrschte in Iran und Nordsyrien; Residenz war Isfahan. Bei Mantzikert besiegte er am 19. 8. 1071 den byzantinischen Kaiser Romanos IV. Diogenes und… …   Universal-Lexikon

  • ALP-ARSLAN —    (Brave Lion), a sultan of the Seljuk dynasty in Persia, added Armenia and Georgia to his dominions (1030 1072) …   The Nuttall Encyclopaedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”