Amin Maalouf
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maalouf.
Amin Maalouf
Amin Maalouf à la Comédie du livre de Montpellier, 23 mai 2009
Amin Maalouf à la Comédie du livre de Montpellier, 23 mai 2009

Activités écrivain
Naissance 25 février 1949
Beyrouth
Langue d'écriture français
Genres roman, essai, livret d'opéra
Distinctions Prix Goncourt (1993)
Prix Prince des Asturies des lettres 2010
Œuvres principales

Amin Maalouf (en arabe : أمين معلوف ['amīn maʕlūf]) est un écrivain franco-libanais né le 25 février 1949 à Beyrouth.

Il est élu à l'Académie française en 2011.

Sommaire

Biographie

Né à Beyrouth, les premières années de l'enfance d'Amin Maalouf se déroulent pourtant en Égypte, patrie d'adoption de son grand-père maternel. De retour au Liban, sa famille s'installe dans un quartier cosmopolite de Beyrouth, où ils vivent la majeure partie de l'année, mais passent l'été à Machrah, village du Mont-Liban dont les Maalouf sont originaires.

Son père, journaliste très connu au Liban, également poète et peintre, est issu d'une famille d'enseignants et de directeurs d'écoles. Ses ancêtres, catholiques, se sont convertis au protestantisme au XIXe siècle.

Sa mère est issue d'une famille francophone et catholique, dont une branche vient d'Istanbul, ville hautement symbolique dans l'imaginaire d'Amin Maalouf, la seule qui soit mentionnée dans chacune de ses œuvres[1].

La culture du nomadisme et du « minoritaire » qui habite son œuvre s'explique sans doute en partie par cette multiplicité des patries d'origine de l'écrivain, et par cette impression d'être toujours étranger : chrétien dans le monde arabe, ou Arabe en Occident.

Les études primaires d'Amin se déroulent à Beyrouth dans une école française de pères jésuites. Ses premières lectures se font en arabe, y compris les classiques de la littérature occidentale, mais ses premières tentatives littéraires, secrètes, se font en français, qui est pour lui, à cette époque, la « langue d'ombre », par opposition à la « langue de lumière », l'arabe[1].

Étudiant en sociologie et sciences économiques, il rencontre Andrée, éducatrice spécialisée, qu'il épouse en 1971. Il devient peu après journaliste pour le principal quotidien de Beyrouth, An-Nahar. Il y rédige des articles de politique internationale.

La guerre civile éclate en 1975, obligeant la famille à se retirer dans le village du Mont-Liban. Amin Maalouf décide rapidement de quitter le Liban pour la France, en 1976. Sa femme et leurs trois enfants le suivent quelques mois plus tard.

Il retrouve en France un emploi de journaliste dans un mensuel d'économie. Ses premières esquisses littéraires n'aboutiront, à cette époque, à aucune publication.

Ce n'est qu'en 1981 qu'il décroche son premier contrat d'édition, avec l'éditeur Jean-Claude Lattès, pour Les Croisades vues par les Arabes, qui sera publié en 1983. Il rencontre son premier succès de librairie avec Léon l'Africain, en 1986, et décide de se consacrer à la littérature. Suivent ensuite les romans Samarcande, sur le poète et savant persan Omar Khayyam et Les Jardins de lumière sur le prophète Mani, qui le consacrent comme une figure importante du roman historique d'inspiration orientale.

Le Premier Siècle après Béatrice, en 1992, est un roman d'anticipation, atypique, qui porte un regard inquiet sur l'avenir de la civilisation.

Il obtient en 1993 le prix Goncourt pour Le Rocher de Tanios, qui a pour décor les montagnes libanaises de son enfance. C'est à cette époque qu'il prend pour habitude de se retirer plusieurs mois par an dans une petite maison de pêcheur, sur l'île d'Yeu, pour y écrire.

Dans Les Échelles du Levant, en 1996, il parle pour la première fois de la guerre du Liban, qui l'a contraint à quitter son pays d'origine. Le Liban sera à partir de cette époque un thème de plus en plus présent dans son œuvre. Il publie en 1998 son deuxième essai, Les Identités meurtrières, pour lequel il obtient, en 1999, le prix européen de l'essai Charles Veillon.

Il s'essaye ensuite pour la première fois à l'écriture de livret d'opéra, avec L'Amour de loin, pour la compositrice finlandaise Kaija Saariaho. L'opéra est créé en août 2000 au festival de Salzbourg. Il rencontre, lors de sa tournée internationale, un bon accueil du public et de la critique. Sa collaboration avec Kaija Saariaho se poursuit et aboutit à la création de trois autres opéras, dont le dernier, Emilie, a été créé en 2010 à l'opéra de Lyon.

Son dernier roman à ce jour, Le Périple de Baldassare, est publié en 2000, l'auteur se consacrant plutôt depuis à la rédaction d'essais (Origines, en 2004, et Le Dérèglement du monde : Quand nos civilisations s'épuisent, en 2009).

En 2007-2008, il a présidé, pour la Commission européenne, un groupe de réflexion sur le multilinguisme, qui a produit un rapport intitulé « Un défi salutaire : comment la multiplicité des langues pourrait consolider Europe ».

Prix

Distinctions

Amin Maalouf est docteur honoris causa de plusieurs universités, en Belgique, au Liban, en Espagne ou au Portugal[3].

Le 23 juin 2011, il est élu, au premier tour de scrutin par 17 voix sur 24 (contre trois à Yves Michaud), au fauteuil 29 de l'Académie française succédant à Claude Lévi-Strauss[4].

Influences et inspirations

L'auteur se dit influencé, entre autres, par les œuvres de Thomas Mann, Albert Camus, Léon Tolstoï, Marguerite Yourcenar, Charles Dickens, Stefan Zweig, ainsi que par Omar Khayyam et la poésie de langue arabe[5].

Les romans de Amin Maalouf sont marqués par ses expériences de la guerre civile et de l’immigration. Ils sont caractérisés (entre autres) par des voyageurs ambulants entre les terres, les langues et les religions. Dans son livre Les Identités meurtrières, il s’indigne des comportements humains lorsque l’affirmation de soi va si souvent de pair avec la négation de l’autre. Humaniste, Amin Maalouf est convaincu que l’on peut rester fidèle aux valeurs dont on est l’héritier, sans pour autant se croire menacé par les valeurs dont d’autres sont porteurs.

Œuvres

Romans

Essais

Livrets d'opéra

Préfaces

Notes et références

Annexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Précédé par
Claude Lévi-Strauss
Fauteuil 29 de l’Académie française
2011-
Suivi par
Membre actuel

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amin Maalouf de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amin Maalouf — Amin Maalouf, 2009 Amin Maalouf (* 25. Februar 1949 in der Nähe von Beirut) ist ein französischer Schriftsteller libanesischer Herkunft. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Amin Maalouf — Saltar a navegación, búsqueda Amin Maalouf Amin Maalouf, en árabe: أمين معلوف (Beirut, 25 de febrero de 1949), escritor libanés. Trabajó como periodista en Beirut y fue enviado especial en zonas controvertidas como …   Wikipedia Español

  • Amin Maalouf — ( ar. أمين معلوف), born 25 February, 1949 in Beirut, is a Lebanese author. He writes in French, and his works have been translated into many languages. He received the Prix Goncourt in 1993 for his novel Rock of Tanios .He was the second of four… …   Wikipedia

  • Amin Maalouf — (25 de febrero, 1949) en Beirut, Líbano) es un escritor libanes Trabajó como periodista en Beirut hasta que comenzó la guerra civil en 1975, trasladándose a París como refugiado. Actualmente (2005) todavía vive alli. Maalouf escribe en francés, y …   Enciclopedia Universal

  • Amin (Name) — Amin, auch al Amin arabisch ‏الأمين‎, DMG al Amīn, ist ein arabischer Name mit der Bedeutung gewissenhaft oder vertrauenswürdig . In englischer Umschrift wird er oft als Ameen wiedergegeben. Inhaltsverzeichnis 1 Varianten 2 Bekannte Namenst …   Deutsch Wikipedia

  • Amin — In Arabic, Amin (name) for males means faithful, trustworthy . The female equivalent is Amina .People named Amin: * al Amin , nickname of Muhammad in his youth *Amin Ahsan Islahi *Amine Gemayel, the President of Lebanon from 1982 to 1988 *Amin… …   Wikipedia

  • Maalouf — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Amin Maalouf est un écrivain franco libanais né le 25 février 1949 près de Beyrouth. Camille Maalouf est un homme politique libanais né en 1950… …   Wikipédia en Français

  • Amin (name) — Infobox Given Name Revised name = Amin imagesize= caption= pronunciation= gender = meaning = region = origin = Arabic related names = footnotes = Amin is a male Arabic given name that means faithful, trustworthy . The female equivalent is… …   Wikipedia

  • Maalouf — Die Maaloufs (arabisch ‏معلوف‎, DMG Maʿlūf) sind einer der ältesten heute noch existierenden bedeutenden arabischen Stämme christlicher Religion. Sie tauchten bereits in den ältesten Stammesverzeichnissen der muslimischen Eroberer Syriens im …   Deutsch Wikipedia

  • Maalouf — Maalouf, Amin …   Enciclopedia Universal

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”