Alain Polaniok
Alain Polaniok
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau : France France
Naissance 19 septembre 1958
à Givet, Ardennes
Décès 12 septembre 2005 (à 46 ans)
à Saint-Germain-de-la-Grange, Yvelines
Taille 1,8 m (5 11)
Période pro. 1975 - 1993
Poste Milieu de terrain, défenseur droit
Parcours junior
Saisons Club
1964-1974 Drapeau : France OFC Charleville-Mézières
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
1974-1976 Drapeau : France CS Sedan 014 0(2)
1976-1980 Drapeau : France Stade de Reims 129 (28)
1980-1981 Drapeau : France FC Metz 029 0(2)
1981-1982 Drapeau : France Stade lavallois 040 0(3)
1982-1985 Drapeau : France Tours FC 122 (29)
1985-1986 Drapeau : France RC Paris 041 (11)
1986-1989 Drapeau : France Paris SG 045 0(2)
1987-1988 Drapeau : FranceAS Cannes 034 0(1)
1989-1993 Drapeau : France Red Star 107 (10)
1974-1993 Total 571 (88)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1994-2005 Drapeau : France FC Mantes
* Compétitions officielles nationales et internationales.

Alain Polaniok, né le 19 septembre 1958 à Givet (Ardennes)[1] et mort le 12 septembre 2005, est un ancien footballeur français puis entraîneur. Formé au poste d'attaquant, il joue ensuite au poste de Milieu de terrain ou de défenseur droit du milieu des années 1970 au début des années 1990.

Formé à l'OFC Charleville-Mézières, il joue dans neuf clubs différents et remporte à deux reprises le championnat de France de division 2 en 1984 avec le FC Tours et en 1986 avec le RC Paris. Il est également finaliste de la Coupe de France en 1977 avec le Stade de Reims et vice-champion de France en 1989 avec le Paris Saint-Germain.

Comme entraîneur, il ne dirige qu'un seul club, le FC Mantes pendant douze ans, qu'il parvient à faire monter de la division d'honneur régionale au CFA.

Sommaire

Biographie

Alain Polaniok est l'un des fils d'un ancien footballeur de l'OFC Charleville et de l'UA Sedan-Torcy, Henri Polaniok[2]. Il débute le football au sein de l'OFC Charleville à l'âge de six ans et poursuit sa formation au CS Sedan en 1974 où il retrouve son frère, Patrice[2]. Ses performances le font alors sélectionné en équipe de France cadets et il débute en division 2 l'année suivante[3] mais le club sedanais est relégué en fin de saison. Il est la même année sélectionné en équipe de France juniors pour disputer le Championnat d'Europe juniors en Hongrie. La France termine 4e du tournoi en perdant le match de la troisième place face à l'Espagne (3-0)[4].

En 1976, il passe un stage de détection à l'Olympique lyonnais puis fait un essai au Stade de Reims lors d'un match amical contre l'équipe du Gabon. Suite à ce match, il signe son premier contrat professionnel avec les Rémois le 6 août 1976[2]. Il fait ses débuts en division 1 le 4 décembre 1976 et ne quitte plus l'équipe première en jouant au poste de milieu de terrain ou d'attaquant[3]. En fin de saison, il dispute la finale de la coupe de France contre l'AS Saint-Étienne. Les Rémois, privés de Carlos Bianchi, s'inclinent 2-1 après avoir mené jusqu'à la 83e minute[5].

En début de saison suivante, Alain Polaniok et ses coéquipiers remportent la Coupe des Alpes face au Sporting Club de Bastia (3-1)[6], le club rémois termine ensuite 15e du championnat grâce aux 37 buts, sur les 42 du club, de Carlos Bianchi. Le départ de l'Argentin au Paris Saint-Germain, l'année suivante, fait chuter le club en division 2. Lors de cette saison à l'échelon inférieur, Alain Polaniok marque 16 buts et termine meilleur buteur du groupe B, à égalité avec le Tourangeau Bernard Ferrigno, le club termine 6e du groupe et ne parvient pas à remonter immédiatement.

Alain Polaniok rejoint pour la saison 1980-81 le FC Metz. Titulaire en début de saison, l'entraîneur messin Henryk Kasperczak lui préfère ensuite José Souto, Philippe Hinschberger ou Vincent Bracigliano. Malgré ces 26 matchs dont 20 comme titulaire[7], il n'est pas conservé en fin de saison et signe alors au Stade lavallois. Il doit attendre la 6e journée du championnat pour obtenir sa première titularisation mais ne quitte plus ensuite l'équipe première[3] et parvient avec ses coéquipiers à la 5e place de division 1. En fin de saison, , le 13 juin 1982, il remporte, avec les Lavallois, la coupe d'été. les « Tangos » s'imposent face à l'AS Nancy-Lorraine (3-2), Alain Polaniok marquant deux buts dont celui de la victoire[8].

Il quitte le Stade lavallois sur ce succès et s'engage avec le FC Tours, le club atteint les demi-finales de la coupe de France mais doit s'incliner à ce stade face au Paris Saint-Germain (7-3 sur les deux matchs). En championnat, les Tourangeaux finissent 18e et doivent passer par les barrages. Ils s'inclinent face au Nîmes Olympique (4-2 sur les deux matchs) et Alain Polaniok connaît, pour la deuxième fois de sa carrière, la relégation. Le FC Tours réussit à remonter immédiatement en remportant le groupe B de division 2 puis la finale de division 2 face à l'Olympique de Marseille, vainqueur de l'autre groupe (4-3 sur les deux matchs). Le retour en division 1 ne dure cependant qu'un an, les Tourangeaux finissent 19e du championnat et quittent de nouveau l'élite.

Alain Polaniok signe alors au RC Paris, autre relégué de division 1. Le club parisien termine 1e du groupe de division 2 avec la meilleure attaque et la meilleure défense puis remporte la finale des groupes de division 2 en battant l'AS Saint-Étienne (4-3) sur les deux matchs. Non conservé par le Matra Racing qui engage de nombreuses stars, il rejoint le Paris Saint-Germain qui vient d'être sacré champion de France.

Au Paris SG, il vit une saison difficile et ne dispute que quinze matchs de championnat. Avec le club parisien, il joue cependant la finale du trophée des champions, le 23 janvier 1987, à Pointe-à-Pitre mais doit s'incliner face aux Girondins de Bordeaux (1-0)[9]. La saison suivante, il est prêté à l'AS Cannes qui vient d'être promu en division 1. Les Cannois terminent 12e et Alain retourne à Paris l'année suivante où l'entraîneur Tomislav Ivic en fait un titulaire au milieu de terrain. Les Parisiens sont leaders du championnat jusqu'à la 35e journée où une défaite au stade Vélodrome face au second, l'Olympique de Marseille leur fait perdre le titre au profil de leur adversaire. Le Paris SG termine vice-champion à trois points seulement de l'Olympique de Marseille[10]. Alain Polaniok signe la saison suivante au Red Star où il termine sa carrière en 1993.

Il effectue ensuite une carrière d'entraîneur et dirige les joueurs du FC Mantois à partir de novembre 1993[11]et réussit à faire montée le club de la division d'honneur régionale au CFA en trois ans[4]. En fin de saison 2005, il quitte le club après douze ans à sa tête pour vivre un nouveau challenge[12].

Alain Polaniok meurt le 12 septembre 2005 et en son hommage, le 29 mai 2010, la mairie de Mantes-la-Ville a rebaptisé le stade Fleurier, stade Alain-Polaniok[13].

Palmarès

Joueur

  • International France cadets, juniors, militaires et espoirs.

Entraîneur

  • Champion de Paris/Ile de France de division d'honneur en 2001 avec le FC Mantois.

Statistiques

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel d'Alain Polaniok durant sa carrière de joueur professionnel[14].

Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupe d'Europe
Division Matchs Buts Matchs Buts Type Matchs Buts
1975 - 1976 CS Sedan-Ardennes Drapeau de France France Division 2 14 2 ? ? - - -
1976 - 1977 Stade de Reims Drapeau de France France Division 1 16 0 6 0 - - -
1977 - 1978 Stade de Reims Drapeau de France France Division 1 29 2 2 0 - - -
1978 - 1979 Stade de Reims Drapeau de France France Division 1 33 3 4 1 - - -
1979 - 1980 Stade de Reims Drapeau de France France Division 2 34 16 5 6 - - -
1980 - 1981 FC Metz Drapeau de France France Division 1 26 2 3 0 - - -
1981 - 1982 Stade lavallois Drapeau de France France Division 1 33 1 7 2 - - -
1982 - 1983 FC Tours Drapeau de France France Division 1 38 8 9 1 - - -
1983 - 1984 FC Tours Drapeau de France France Division 2 34 14 5 0 - - -
1984 - 1985 FC Tours Drapeau de France France Division 1 35 6 1 0 - - -
1985 - 1986 RC Paris Drapeau de France France Division 2 33 8 8 3 - - -
1986 - 1987 Paris SG Drapeau de France France Division 1 15 1 1 0 C1 1 0
1987 - 1988 AS Cannes Drapeau de France France Division 1 33 1 1 0 - - -
1988 - 1989 Paris SG Drapeau de France France Division 1 33 1 5 0 - - -
1989 - 1990 Red Star Drapeau de France France Division 2 34 2 1 0 - - -
1990 - 1991 Red Star Drapeau de France France Division 2 28 5 1 0 - - -
1991 - 1992 Red Star Drapeau de France France Division 2 30 1 4 0 - - -
1992 - 1993 Red Star Drapeau de France France Division 2 9 2 - - - - -
Total 507 75 63 13 - 1 0

Lien externe

Notes et références

  1. Problème concernant la date de naissance du joueur. La date du 13 avril 1958 à Brest, annoncée dans de nombreuses sources, est fausse.
  2. a, b et c Disparition d'Alain Polaniok sur www.allezsedan.com. Mis en ligne le 13 septembre 2005, consulté le 18 avril 2011
  3. a, b et c Alain Polaniok, l'éternel espoir trop vite parti sur lestade.over-blog.fr. Consulté le 18 avril 2011
  4. a et b Le FC Mantois en état de choc après la mort d’Alain Polaniok sur 251.pressflex.net. Mis en ligne le 21 septembre 2005, consulté le 20 avril 2011
  5. Coupe de France Saison 1976 - 1977 sur www.fff.fr, FFF. Consulté le 18 avril 2011
  6. (en) Erik Garin, « Cup of the Alps 1977 » sur www.rsssf.com, RSSSF. Mis en ligne le 30 octobre 2004, consulté le 18 avril 2011
  7. FC Metz-La fiche d'Alain Polaniok sur www.fcmetz.com, FC Metz. Consulté le 20 avril 2011
  8. (en) Erik Garin, « France Summer Cup 1982 » sur www.rsssf.com, RSSSF. Mis en ligne le 2 janvier 2009, consulté le 20 avril 2011
  9. (en) Erik Garin, « Trophée des Champions "Gabriel Hanot" » sur www.rsssf.com, RSSSF. Mis en ligne le 20 février 2009, consulté le 20 avril 2011
  10. Championnat de France 1988/1989 sur www.om4ever.com. Consulté le 20 avril 2011
  11. Polaniok a la niaque sur 251.pressflex.net. Mis en ligne le 19 février 2003, consulté le 20 avril 2011
  12. Olivier Meurillon succède à Alain Polaniok sur www.leparisien.fr, Le Parisien. Mis en ligne le 19 mai 2005, consulté le 20 avril 2011
  13. Alain Polaniok entraîneur du FC Mantois 78 sur www.mairie-manteslaville.fr. Consulté le 20 avril 2011
  14. Fiche d'Alain Polaniok sur www.footballdatabase.eu. Consulté le 20 avril 2011

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alain Polaniok de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • FC Mantes — Football Club Mantois 78 Football Club Mantois 78 Club fondé en …   Wikipédia en Français

  • Football Club Mantois 78 — Infobox club sportif FC Mantois 78 …   Wikipédia en Français

  • Football club mantois 78 — Club fondé en …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Joueurs Du Paris Saint-Germain — Cet article présente la liste des footballeurs jouant ou ayant joué au Paris Saint Germain Football Club. Effectif actuel (2007 2008) Paris SG Effectif professionnel actuel 1 Coupet  • …   Wikipédia en Français

  • Liste des joueurs du PSG — Liste des joueurs du Paris Saint Germain Cet article présente la liste des footballeurs jouant ou ayant joué au Paris Saint Germain Football Club. Effectif actuel (2007 2008) Paris SG Effectif professionnel actuel 1 Coupet  • …   Wikipédia en Français

  • Liste des joueurs du Paris Saint-Germain — Cet article présente la liste des footballeurs jouant ou ayant joué au Paris Saint Germain Football Club. Effectif actuel (2011 2012) v · d · …   Wikipédia en Français

  • Liste des joueurs du Paris Saint-Germain Football Club — Liste des joueurs du Paris Saint Germain Cet article présente la liste des footballeurs jouant ou ayant joué au Paris Saint Germain Football Club. Effectif actuel (2007 2008) Paris SG Effectif professionnel actuel 1 Coupet  • …   Wikipédia en Français

  • Liste des joueurs du paris saint-germain — Cet article présente la liste des footballeurs jouant ou ayant joué au Paris Saint Germain Football Club. Effectif actuel (2007 2008) Paris SG Effectif professionnel actuel 1 Coupet  • …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Joueurs Du Stade De Reims — Cet article présente la liste des joueurs du Stade de Reims. Liste exhaustive de tous les joueurs du Stade de Reims ayant participé au moins à un match en Championnat officiel avec l équipe première, des saisons 1945 1946 à 2006 2007. Les matches …   Wikipédia en Français

  • Liste des joueurs du Stade de Reims — Cet article présente la liste des joueurs du Stade de Reims. Liste exhaustive de tous les joueurs du Stade de Reims ayant participé au moins à un match en Championnat officiel avec l équipe première, des saisons 1945 1946 à 2006 2007. Les matches …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”