Ahbach

L'A.P.B.I.F.[1], est une association, proselyte, caritative et scientifique musulmane fondée en 1930 au Liban par sheikh Ahmad al-'Ajuz (arabe : أحمد بن محي الدين العجوز) dont le siège principal se trouve à Beyrouth, au Liban. Elle soutient les thèses et les vues des habach, courant de l'islam. Elle a des positions anti-wahabites et anti ikhwans. L'association, comme son nom l'indique, ne pratique pas l'activisme politique dans les pays où elle est installée. Son but étant d'enseigner uniquement sa vision de la religion musulmane.

Sommaire

Le domaine religieux

L'A.P.B.I.F. suit les pas du sheikh {Abdullah al-Harari}, grand savant de l'islam et ex mufti de Somalie a l'age de 18 ans. L'association investit pour l'éducation dans les sciences religieuses. Elle transmet des cours de religion mixtes aux hommes, femmes et enfants et organise de nombreuses activités (tournois de football, fêtes religieuses...). Elle soutient également des clubs sportifs et des activités culturelles. Elle gère des instituts, des centres islamiques et des mosquées dans plus de 50 pays à travers le monde, présente dans les pays arabes et asiatiques mais également établie en Amérique du Nord, en Australie et en Europe et dispose de plusieurs médias et publications[2]..

L'association a reçu le soutien des plus grandes institutions religieuses comme Al-Azhar en Égypte, mais aussi de Tunisie, de Turquie et également de pays asiatiques comme l'Indonésie[réf. nécessaire].Antoine Sfeir, journaliste, professeur en relations internationales et directeur de Cahier de l'Orient fait un commentaire assez élogieux sur l'association : « Le ahbachite a une connaissance quasi parfaite de l'islam, ce qui n’est en général pas le cas des prédicateurs des autres courants[3][réf. incomplète]. »

Position à l'égard des takfyri

L'APBIF tente aussi de se démarquer des « takfiri », accusés de rendre mécréant une partie des musulmans : « Nous ne rendons pas licite l’assassinat des gens qui travaillent au service des gouvernements pour le simple fait qu’ils gouvernent avec des lois non tirées du Coran et nous ne déclarons pas permis de faire couler le sang des personnes âgées, des femmes et des enfants pour le simple fait qu’ils vivent dans ces pays. Nous condamnons ces groupuscules » proclament-ils[réf. nécessaire].

Ils considèrent que les événements qui ont eu lieu durant ces dernières décennies à travers le monde sont la conséquence d’idées propagées par Sayyid Qutb, qu'ils considèrent comme l’une des têtes pensantes de l’extrémisme et de la déviation car il déclara apostats la plupart des gouverneurs des pays musulmans, ce qui rappellerait la pensée des khawarij[4].

Situation actuelle au Liban et relations extérieures

Certains politologues prétendent[réf. nécessaire] que l'association serait au service de la Syrie, d'autres qu'elle serait appuyée par les autorités libanaises. L'association défend cependant son indépendance[5] tout en ayant de bonnes relations avec la Syrie qu'elle considère comme élément stabilisateur pour le Liban multi-communautaire. Le financement de l’APBIF reposerait sur les dons de membres ou de sympathisants[réf. nécessaire].

Historique de l'implication politique au Liban

Le mouvement politique a été fondé en 1983 et dirigé jusqu'en 1995 par Nizar Halabi, mort assassiné à Beyrouth par des membres du groupe Usbat al-Ansar[réf. souhaitée]. Depuis 1995, le Président de l'Association est le docteur Houssam Qaraqirah.

Deux des membres de l'Association, Dr. Adnan Trabulsi et Hadj Taha Naji, furent élus aux élections parlementaires en 1992. Lors des élections législatives de 2005, leurs candidats ont réalisé autour de 17,5% des suffrages, mais ont été battus par ceux du Courant du Futur de Hariri.

Notes et références

  1. Association des Projets de Bienfaisance Islamiques en France
  2. Par exemple son magazine Manar Al-Houda ou encore namradio.com
  3. Voir la publication d'Antoine Sfeir : "Radiographie des courants et des mouvements islamistes[réf. incomplète]"
  4. Les kharijites sont un courant apparu, peu après la mort du prophete Mouhammad, consistant à déclarer mécréants ceux qui jugent et qui gouvernent avec d'autres lois que la loi coranique, ainsi que ceux pratiquant les grands péchés. Ceci a impliqué dès cette époque de rendre mécréants certains compagnons du Prophète (voir bataille de Siffin)
  5. Voir sur apbif.org : « Nous ne sommes au service d'aucun Etat, quand bien même nous proposerait-on un financement. », déclaration qui suivrait les paroles d'Abdullah al-Harari (en) a déclaré : « Nous ne sommes au service d'aucun Etat qui nous financerait, Dieu le sait plus que tout autre, et celui qui nous attribue le contraire, Dieu le jugera[réf. souhaitée]. »

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ahbach de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AICP — Ahbach L Association des Projets de Bienfaisance Islamiques, surnommée Ahbach, est une organisation[1] religieuse musulmane sunnite fondée en 1930 au Liban par le cheikh Ahmad al Ajuz. Sommaire 1 Le domaine religieux 2 Situation actuelle au Liban …   Wikipédia en Français

  • APBIF — Ahbach L Association des Projets de Bienfaisance Islamiques, surnommée Ahbach, est une organisation[1] religieuse musulmane sunnite fondée en 1930 au Liban par le cheikh Ahmad al Ajuz. Sommaire 1 Le domaine religieux 2 Situation actuelle au Liban …   Wikipédia en Français

  • Nohn — Nohn …   Wikipedia

  • Dreis-Brück — Dreis Brück …   Wikipedia

  • Ahr — Ahrverlauf Daten Gewässerkennzahl …   Deutsch Wikipedia

  • Dreimühlen-Wasserfall — Gesamtansicht Der Wasserfall Dreimühlen ist ein Wasserfall des Ahbachs in der Gemarkung Üxheim Ahütte. Er befindet sich im Dreieck der Ortschaften Ahütte, Niederehe und Nohn in der Kalkeifel. Er ist nach der benachbarten Ruine Dreimühlen benannt …   Deutsch Wikipedia

  • Houssam Qaraqirah — est un leader religieux et un homme politique libanais. Il a été élu en 1995 à la tête des Ahbach, l Association des Projets de Bienfaisance Islamiques au Liban, suite à l assassinat de son prédécesseur, Cheikh Nizar Halabi. Sous son leadership,… …   Wikipédia en Français

  • Tawassoul — Dans l islam, Al Tawassoul (arabe : التوسل) signifie la notion d intercession auprès de Dieu. Elle fait l objet d explications par les fondateurs des quatre écoles de jurisprudence (fiqh) musulmane. Le concept d intercession, malgré le… …   Wikipédia en Français

  • Liste der Kulturdenkmäler in Dreis-Brück — In der Liste der Kulturdenkmäler in Dreis Brück sind alle Kulturdenkmäler der rheinland pfälzischen Ortsgemeinde Dreis Brück aufgeführt. Grundlage ist die Denkmalliste des Landes Rheinland Pfalz (Stand: 15. März 2011). Inhaltsverzeichnis 1… …   Deutsch Wikipedia

  • Asharisme — L Ash arisme est une école théologique de l islam tout comme le Maturidisme, développée par Abû Al Hasan Al Ach arî (873 935), descendant du compagnon de Mahomet Abû Mûsâ Al Ash arî, issu de la tribu yéménite des Ash arites. Les adhérents à cette …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”