Acre (Israel)

Acre (Israël)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Acre.
Acre
(he) עַכּוֹ – (ar) عكّا
Blason de Acre
Données générales
Pays Israël Israël
District District nord
Région historique Galilée
Date de création env. 1500 av. J.-C.
Situation géographique et statistique
Localisation de Acre en Israël
Acre
Coordonnées
32° 55′ 39″ Nord
       35° 04′ 54″ Est
/ 32.927585, 35.081603
Superficie
13.533 km2
Population
46 300 hab.
(2008)
Densité
3 421 hab./km²
Google Earth – Mapquest
Politique
Maire Shimon Lankry (1998–)
http://www.akko.org.il/

Acre (en hébreu עַכּוֹ, Akko ; en arabe عكّا, Akka ; appelée Ptolémaïs sous l'Antiquité ; aussi connue dans le monde chrétien sous le nom de Saint-Jean-d’Acre) est une ville d’Israël, située au nord de la baie de Haïfa, sur un promontoire et dotée d'un port en eaux profondes.

Acre est située à 152 km de Jérusalem et dépendant administrativement du district nord. Cette ville côtière donne son nom à la plaine d'Acre qui comporte plusieurs villages. Son ancien port de commerce florissant dans l'Antiquité, est devenu une zone de pêche et de plaisance de moindre importance.

Sommaire

Lieux remarquables

En raison notamment du prestige de l'héritage historique légué par les différentes civilisations qui se sont succédé dans cette cité, Acre est membre de l'Organisation des villes du patrimoine mondial (UNESCO).

Notamment, il est possible d'observer :

  • des vestiges datant de l'époque des Templiers dont un tunnel conduisant à une forteresse du XIIIe siècle et qui aurait permis d'évacuer une partie de la ville lorsqu'elle tomba en 1291 aux mains des Mamelouks
  • les fortifications successives de la ville
  • la mosquée Al Jezzar
  • la citadelle, face au large, a été ravagée en 1291 et les Ottomans ont achevé de la démanteler au XVIIIe siècle, réemployant toutes les pierres pour construire la muraille maritime
  • certains lieux saints du bahaïsme.

Histoire

Antiquité

Cette ville de Galilée connaît une présence humaine continue depuis 1500 av. J.-C. Sur le plan historique, elle fut mentionnée pour la première fois sous le règne du pharaon Thoutmosis III (-1479/-1425 av. J.-C.) et son nom apparaît également plus tard dans la Bible hébraïque sous le nom de Akko (Juges 1, 31), ainsi que dans le Nouveau Testament dans les Actes des Apôtres (21, 7a – Voyage de saint Paul vers Jérusalem).

En l’an 700 avant l’ère chrétienne, elle est dominée par Assyriens avant d'être intégrée, trois siècles plus tard, aux territoires conquis par Alexandre le Grand, puis au IIIe siècle av. J.-C. par Ptolémée II, souverain d’Égypte qui débaptisa son nom en Ptolémaïs. Ce nom sera conservé jusqu’au Moyen Âge.

Conquête arabe et croisades

Un canon à l'entrée de la vieille ville

Tour à tour assyrienne, égyptienne, grecque et romaine, la ville d'Acre sera également partie de l'empire byzantin avant d'être conquise en 638 par l'empire ottoman. Cette domination s'achève avec Baudoin Ier, le 26 mai 1104, lorsque la ville tombe aux mains des croisés. Reprise par le sultan Saladin, le 9 juillet 1187, elle est reconquise par le roi Richard Cœur-de-Lion durant la troisième croisade en juillet 1191. Elle devient au XIIIe siècle la capitale du Royaume de Jérusalem et le principal port de Terre sainte.

L'installation de l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem et la fondation de l'Hôpital apportent à la ville un nouveau nom, celui de Saint-Jean-d'Acre. Jusqu'en 1291, la ville sera un grand centre intellectuel, non seulement chrétien mais aussi juif. En effet, de nombreux Juifs, souffrant de persécutions en Occident, se rendent en Terre Sainte. Le rabbin Yehiel de Paris y fonde une yeshiva qui sera connue au-delà de la Terre Sainte. Nahmanide, grand kabbaliste d'Espagne le remplacera. En 1291, la ville est prise par les mamelouks. Cette date marque la fin du royaume latin de Jérusalem et de la présence occidentale en Terre Sainte.

Durant les croisades, la vielle ville d'Acre était divisée en quartiers contrôlés par des marchands venus de tout le pourtour méditerranéen.

Dans l'empire ottoman

Jardin de la mosquée ottomane

Durant cette période, de nombreux ordres religieux s'installent à l'intérieur de la ville, notamment les ordres mendiants, c'est-à-dire les Franciscains ainsi que les Dominicains. La ville compte un grand nombre d'églises. Ces dernières pouvant être paroissiales ou bien au service d'un ordre particulier. En plus des églises, les ordres monastiques possédaient des bibliothèques dans lesquelles étaient conservées les manuscrits enluminés de l'atelier d'Acre. D'après Folda, c'est le roi Louis IX qui aurait fondé cet atelier lors de son séjour dans la ville.

La ville fera son retour au cœur de l'actualité du monde lorsque, le 20 mai 1799, commence le siège de Saint-Jean-d'Acre. Du côté des assiégés, les Turcs commandés par Djezzar Pacha et une flotte britannique commandée par l'amiral Smith. Les Français n'ont ni artillerie ni provisions. Après huit assauts, ils doivent renoncer.

Au vingtième siècle

En 1918, après la Première Guerre mondiale et dans le contexte du démembrement de l'empire ottoman, cette ville passe au sein du mandat britannique en Palestine.

Vladimir Jabotinsky dans la prison d'Acre

Sa citadelle est connue en Israël et à l'étranger, pour avoir été un centre de détention britannique avant la création de l'État hébreu. Parmi ses plus célèbres prisonniers, Vladimir Jabotinsky, le père de la droite politique israélienne, ainsi que Shlomo Ben Yosef, un activiste de l'Irgoun, qui y fut exécuté.

Le Plan de partage de la Palestine de 1947 prévoyait l'incorporation de la ville à l'État arabe projeté. Mais après le rejet du plan par les Palestiniens, la ville fut conquise par la Haganah le 17 mai 1948 et incorporée à l'État d'Israël.

Le port de St-Jean-d’Acre

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens et documents externes

  • Portail des croisades Portail des croisades
  • Portail du patrimoine mondial Portail du patrimoine mondial
  • Portail d’Israël Portail d’Israël

Ce document provient de « Acre (Isra%C3%ABl) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Acre (Israel) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Acre (Israel) — Acre עַכּוֹ Ciudad de Israel …   Wikipedia Español

  • Acre, Israël — Acre (Israël) Pour les articles homonymes, voir Acre. Acre (he) עַכּוֹ – (ar) عكّا …   Wikipédia en Français

  • Acre (Israel) — Hotels: Palm Beach Hotel Acre (Seaside Location) …   International hotels

  • Acre, Israel — Akko redirects here. For other uses, see Akko (disambiguation). Acre Hebrew transcription(s)  – Hebrew עַכּוֹ …   Wikipedia

  • Acre (Israël) — Pour les articles homonymes, voir Acre et Akka. Acre (he) עַכּוֹ – (ar)  …   Wikipédia en Français

  • Acre (disambiguation) — Acre may refer to:*Acre, a unit of land area measurement *Acre, Israel, the English name for the ancient city called Akko in Hebrew and Akka in Arabic *District of Acre, an administrative district of Palestine, between 1800 and 1948 *Acre (state) …   Wikipedia

  • Acre — I (Del ingl. acre.) ► sustantivo masculino METROLOGÍA Medida inglesa de superficie equivalente a 4840 yardas cuadradas. II (Del lat. acer, áspero.) ► adjetivo 1 Se aplica al sabor u olor que es fuerte y picante. 2 Se aplica a lo que tiene… …   Enciclopedia Universal

  • Acre — El término Acre puede referirse a los siguientes artículos: Acre (unidad de superficie), una medida de superficie usada principalmente en el Reino Unido y Estados Unidos. Acre (Brasil), un estado de Brasil localizado en el noroeste del país. Acre …   Wikipedia Español

  • ACRE — (Heb. עַכּוֹ, Acco, Akko; Ar. ﻋَﻜﺎَّ ʿAkkā; Ptolemais; St. Jean d Acre) coastal city in northern Israel situated on a promontory at the northern end of the Bay of Haifa, 14 mi. (23 km.) north of Haifa, in the Acre Coastal Plain. Ancient Acre… …   Encyclopedia of Judaism

  • Acre Railway Station — ( he. תחנת הרכבת עכו, Taḥanat HaRakevet Akko ) is an Israel Railways passenger station serving the city of Acre (Akko) and the surrounding towns and villages. Location The station is situated on the North South coastal line. The Station is… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”