-4000000

-4000000

Échelle des temps géologiques

Diagramme de l'Échelle des temps géologiques.

L'échelle des temps géologiques est un système de classement chronologique utilisé, notamment en géologie, pour dater les événements survenus durant l'histoire de la Terre. Les premières échelles des temps géologiques trouvent leur source au XVIIIe siècle mais prennent une forme de datation précise avec Arthur Holmes, dans les années 1930. Celui-ci publie une première échelle en 1937 et il est aujourd'hui reconnu comme le père de l'échelle des temps géologiques.

Bénéficiant du croisement de plusieurs disciplines scientifiques, celles concernant notamment les techniques de datation, la science de la chronostratigraphie ne cesse de s'enrichir, et les échelles doivent être périodiquement mises à jour, avec des âges numériques donnés avec une précision accrue.

Tous les quatre ans, l'Union internationale des sciences géologiques (UISG) organise le Congrès géologique international dont la 34e édition va se dérouler du 02 au 10 août 2012[1] à Brisbane, en Australie. À l'occasion de la tenue de ces congrès, la Commission internationale de stratigraphie, qui dépend de l’UISG, statue officiellement sur la dénomination et le calibrage des différentes divisions et subdivisions des temps géologiques. Ces congrès sont également parrainés par d'autres organismes nationaux, comme la Commission de la carte géologique du monde (CCGM), établie à Paris.

Histoire de la Terre cartographiée en 24 heures.

Les dernières échelles publiées intègrent notamment les magnétochrones (inversions du champ magnétique terrestre) et comportent 5 à 6 niveaux et sous-niveaux normalisés. D'anciennes nomenclatures, notamment celles des ères Primaire, Secondaire, et Tertiaire, ont ainsi été abandonnées au profit de subdivisions plus précises et rigoureuses. Les échelles présentées dans cet article sont basées sur les publications de la Commission internationale de stratigraphie.

L'échelle des temps géologiques débute généralement avec l'âge estimé de la Terre, soit plus de 4,6 milliards d'années.

Sommaire

Échelle synoptique linéaire des temps géologiques

Vue globale

Agrandissement sur l'éon Phanérozoïque

Agrandissement sur l'ère Cénozoïque

échelle en Ma


NB : Chaque partie terminale d'une échelle est développée dans l'échelle qui suit.

Échelle des temps géologiques

Éon Ère Période[2] ou
Système
Époque ou
Série
Étage Bornes Évènements majeurs Fossiles spécifiques
Ma[3] ±[4][5]

P
H
A
N
É
R
O
Z
O
Ï
Q
U
E




C
É
Quaternaire[6] Holocène Atlantique

Boréale

0,011784* - Agriculture et sédentarisation  
Pléistocène[6] Tarantien 0,126* -

Cycles glaciaires dans l'hémisphère Nord ;
extinction des mammifères géants ;
évolution de l'homme moderne

Homo sapiens
H. neander-
thalensis

H. antecessor
H. erectus
Ionien 0,781** -
Calabrien 1,806* -
Gélasien[6] 2,588* - H. ergaster
H. habilis
N
O
Z
O
Ï
Q
U
E


Tertiaire[7]
Néogène Pliocène Plaisancien 3,600* -   Abel, Lucy
Zancléen 5,332* -  
Miocène Messinien 7,246* - Séparation de la lignée humaine et de la lignée des chimpanzés   Toumaï, Orrorin
Tortonien 11,608* -  
Serravallien 13,82* -
Langhien 15,97 -
Burdigalien 20,43 -
Aquitanien 23,03* -
Paléogène Oligocène Chattien 28,4 0,1    
Rupélien 33,9* 0,1
Éocène Priabonien 37,2 0,1 Nombreuses nouvelles espèces de petits mammifères (cétartiodactyles, rongeurs…).  
Bartonien 40,4 0,2
Lutétien 48,6 0,2
Yprésien 55,8* 0,2
Paléocène Thanétien 58,7* 0,2 Premiers périssodactyles, glires, primates  
Sélandien 61,1* 0,2
Danien 65,5* 0,3

M
É
S
O
Z
O
Ï
Q
U
E


Secondaire
[7]

Crétacé Supérieur Maastrichtien 70,6* 0,6 Isolement de l’Euramérique ;
extinction des dinosaures ;
premiers mammifères placentaires.
Ammonites
Campanien 83,5 0,7
Santonien 85,8 0,7
Coniacien 89,3 1,0
Turonien 93,6* 0,8
Cénomanien 99,6* 0,9
Inférieur Albien 112,0 1,0 Isolement de l'Afrique
Aptien 125,0 1,0
Barrémien 130,0 1,5
Hauterivien 133,9 2,0
Valanginien 140,2 3,0
Berriasien 145,5 4,0
Jurassique Supérieur
Malm
Tithonien 150,8 4,0

Mammifères marsupiaux,
premiers oiseaux ;
premières plantes à fleurs.

Kimméridgien 155,6** 4,0
Oxfordien 161,2 4,0
Moyen
Dogger
Callovien 164,7 4,0  
Bathonien 167,7* 3,5
Bajocien 171,6* 3,0
Aalénien 175,6* 2,0
Inférieur
Lias
Toarcien 183,0 1,5 Division de la Pangée
Pliensbachien 189,6* 1,5
Sinémurien 196,5* 1,0
Hettangien 199,6** 0,6
Trias
Supérieur Rhétien 203,6 1,5 Premiers dinosaures,
mammifères ovipares ;
algues calcaires dans les mers.
Cératites
Norien 216,5 2,0
Carnien 228,7* 2,0
Moyen Ladinien 237,0* 2,0
Anisien 245,0** 1,5
Inférieur Olenekien 249,7** 0,7
Indusien 251,0* 0,4

P
A
L
É
O
Z
O
Ï
Q
U
E

Primaire[7]

Permien Loping'ien Changxing'ien 253,8* 0,7 Extinction massive du Permien
(90 % des espèces marines, 70 % des vertébrés)
 
Wuchiaping'ien 260,4* 0,7
Guadalupéen Capitanien 265,8* 0,7    
Wordien 268,0* 0,7
Roadien 270,6* 0,7
Cisuralien Kungurien 275,6** 0,7    
Artinskien 284,4** 0,7
Sakmarien 294,6** 0,8
Assélien 299,0* 0,8
Carbonifère Pennsylvanien
cf. Silésien
Gzhélien(Stéphanien) 303,4 0,9 Insectes géants ;
premiers sauropsides (reptiles) ;

arbres primitifs de grande taille ; fossilisation importante de matière organique

 
Kazimovien 307,2 1,0
Moscovien 311,7 1,1
Bashkirien 318,1* 1,3
Mississippien
cf. Dinantien
Serpoukhovien 328,3 1,6  
Viséen 345,3* 2,1
Tournaisien 359,2* 2,5
Dévonien Supérieur Famennien 374,5* 2,6 Crise de la faune marine ;
premiers vertébrés terrestres ;
premières plantes à graines ; premiers arbres.
Archaeopteris
Frasnien 385,3* 2,6
Moyen Givétien 391,8* 2,7 Plantes ligneuses : prêles, fougères  
Eifelien 397,5* 2,7
Inférieur Emsien 407,0* 2,8  
Praguien 411,2* 2,8
Lochkovien 416,0* 2,8
Silurien Pridolien Pridolien 418,7* 2,7 « Sortie des eaux » :
premières plantes terrestres,
arthropodes terrestres.
Euryptérides
Cooksonia
Ludlowien Ludfordien 421,3* 2,6
Gorstien 422,9* 2,5
Wenlockien Homérien 426,2* 2,4
Sheinwoodien 428,2* 2,3
Llandovérien Télychien 436,0* 1,9
Aéronien 439,0* 1,8
Rhuddanien 443,7* 1,5
Ordovicien Supérieur Hirnantien 445,6* 1,5 Prédominance des invertébrés Graptolites
Katien 455,8* 1,6
Sandbien 460,9* 1,6
Moyen Darriwilien 468,1* 1,6
Dapingien 471,8* 1,6
Inférieur Floien 478,6* 1,7
Trémadocien 488,3* 1,7
Cambrien Furongien Étage 10 492,0 - « Explosion cambrienne » :
faune de Burgess,
premiers chordés
Trilobites, Conodontes
Étage 9 496,0 -
Paibien 499,0* 2,0
Série 3 Guzhangien 503,0* -
Drumien 506,5* -
Étage 5 510,0 2
Série 2 Étage 4 517,0 -
Étage 3 521,0 -
Terreneuvien Étage 2 528,0 - Trichophycus pedum
Fortunien 542,0* 1,0
Fin du Précambrien[8] 635* - Organismes archaïques de classement incertain ;
métazoaires bilatériens
faune de l'Édiacarien

P
R
O
T
É
R
O
Z
O
Ï
Q
U
E

NÉO Édiacarien
Cryogénien Varangien 650 - Glaciation Varanger  
Sturtien 850* -
Tonien 1000* - Formation du continent Rodinia
MÉSO Sténien 1200* - Eucaryotes multicellulaires Acritarches
(Pyramimonadales)
Ectasien 1400* -
Calymnien 1600* -
PALÉO Stathérien 1800* - Emergence du continent Columbia Stromatolites
Orosirien 2050* - Premiers eucaryotes ;
atmosphère riche en dioxygène O2 ;
Grande oxydation ; couches rouges ;
glaciation huronienne
Rhyacien 2300* -
Sidérien 2500* -

A
R
C
H
É
E
N

NÉOARCHÉEN[9]   2800 - Bactéries ; archées ; photosynthèse (cyanobactéries) ;
disparition du méthane CH4 ;
gisements de fer rubanés.
MÉSOARCHÉEN   3200 -
PALÉOARCHÉEN   3600 -  
ÉOARCHÉEN   4000 -

H
A
D
É
E
N

  4600 - Formation des océans par condensation de l'eau de l'atmosphère composée de N2, de CO2 et de CH4 ; refroidissement de la Terre ; solidification de la croûte terrestre ;
Grand bombardement tardif.


Notes et références

  1. | Union internationale des sciences géologiques
  2. Les paléontologues font souvent référence à des stades de développement de la vie plutôt qu'à des périodes géologiques précises. La nomenclature est assez complexe. L'usage ancien était que le Primaire soit l'équivalent du Paléozoïque, le Secondaire celui du Mésozoïque, le Tertiaire celui du Paléogène, du Miocène et du Pliocène et le Quaternaire celui du Pléistocène et de l'Holocène. Le système de couleurs choisi est celui de la Commission de la carte géologique du monde. Voir : Projet:Sciences de la Terre.
  3. Le temps indiqué dans la colonne est celui du début de la période.
  4. Les dates et incertitudes proposées sont celles de la « International Stratigraphic Chart 2008 » et des Points Stratotypiques Mondiaux (PSM) de la Commission internationale de stratigraphie. Ces incertitudes sont essentiellement liées aux erreurs relatives à la datation. Voir en:Geologic_timescale pour plus d'information.
  5. Les dates avec un * indiquent les Points Stratotypiques Mondiaux (PSM) acceptées par la communauté scientifique international. Celles avec ** sont en cours d'acceptation (prévu 2009). (Cf.http://stratigraphy.science.purdue.edu/gssp/index.php?parentid=all). (Recherché le 03 Août 2009).
  6. a , b  et c La ratification de la définition de la base du Quarternaire Système/Période (et le toit du Néogène Système/Période), et la redéfinition de la base du Pléistocène Époque/Série (et le toit du Pliocène Époque/Série) ont été approuvé par la majorité de l'Union internationale des sciences géologiques le 29 Juin 2009. (Cf.http://www.stratigraphy.org/upload/IUGS%20Ratification_Q%20&%20Pleistocene.pdf).
  7. a , b  et c Le Cambrien et les périodes géologiques postérieures étaient autrefois classées en ères Primaire, Secondaire, et Tertiaire ; ces dénominations ont été abandonnées (cf. http://www.stratigraphy.org/bak/geowhen/TQ.html).
  8. Des découvertes récentes (surtout postérieures à 1980) ont fortement modifié notre vision de la géologie et des événements géologiques et paléontologiques précambriens. Le Précambrien désignait l'ensemble des éons Protérozoïque, Archéen et Hadéen.
  9. Les ères géologiques du Néoarchéen, du Mésoarchéen, du Paléoarchéen et de l'Éoarchéen sont disposées sur 2 colonnes par pure question de forme.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


  • Portail des sciences de la Terre et de l’Univers Portail des sciences de la Terre et de l’Univers
  • Portail de l’origine et de l’évolution du vivant Portail de l’origine et de l’évolution du vivant
  • Portail de la paléontologie Portail de la paléontologie
  • Portail du Cénozoïque Portail du Cénozoïque

Ce document provient de « %C3%89chelle des temps g%C3%A9ologiques ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article -4000000 de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”