AKM-59
L'AKM standard
L'AKMS pour parachutiste avec chargeur 10 coups
L'AIM roumain standard avec chargeur 10 coups
Soldat afghan au combat utilisant une FEG AMD 65 hongroise.

L'AKM est la version en tôle emboutie de l'AK-47 afin d'en réduire les coûts de production. Il a remplacé son prédécesseur dans l'Armée rouge puis dans celles des pays du Pacte de Varsovie. Produit massivement, il représente l'essentiel des Kalachnikov utilisés dans le monde. Les médias confondent souvent AK-47 et AKM.

Sommaire

Présentation

La construction de la carcasse se fait par estampage et rivetage mais la crosse et le garde main sont réalisés en contreplaqué de bouleau, léger et peu coûteux. Le mécanisme de détente est pourvu d'un retardateur pour interdire la percussion précoce (avant verrouillage) d'une cartouche. Par ailleurs, le cylindre de récupération des gaz est aussi amélioré et la hausse, auparavant graduée jusqu'à 800 mètres, est portée jusqu'à 1 000. Les résultats sont spectaculaires, la masse de l'arme chutant de 4,3 à 3,14 kg, le coût et le temps de construction sont aussi considérablement réduits. Une nouvelle baïonnette est conçue pour être articulée sur son fourreau rigide, formant ainsi une pince destinée à couper les fils de fer barbelés. La version avec crosse pliante en métal embouti destinée aux équipages de blindés, aux parachutistes et aux fantassins des BMP, nommée AKMS, porte la longueur de l'arme de 868 à 699 millimètres.

En 1963, en une nouvelle refonte, l'AKM est équipé d'un compensateur de recul, un embout biseauté qui contre en partie la tendance de l'arme à remonter lors du tir. La baïonnette est aussi modernisée, sa forme est retravaillée et son fourreau est dorénavant en matière plastique. Cette dernière remplacera définitivement le bois dans la construction de l'arme en 1974 et sera le matériau de certains chargeurs. Les AKM peuvent être dotés de nombreux accessoires, par exemple le silencieux PBS et la lunette de tir de nuit NSPU. Un lance-grenade adaptable sous le canon est aussi développé pour l'AKM, le 6G15, lançant des grenades de 40 mm.

Dérivés et copies

Allemagne de l'est

La VEB Fahrzeug und Waffenfabrik Ernst Thälmann, sise dans la ville de Suhl, produisit pour le compte de la NVA et l'exportation plusieurs versions : les MPi-KM (AKM), MPi-KMS-72 (AKMS), KK-MPi Mod.69 (arme de formation du soldat en .22LR). Ses armes utilisaient massivement le plastique pour les garnitures. La crosse type squelette du KMS-72 se replie sur la face du FA. Simple et solide, elle est reprise par les fabricants égyptiens, polonais et roumains sur leurs productions actuelles.

Bulgarie

Corée du Nord

La Corée du Nord produit ses propres dérivés de l'AKM. Dénommées Type-68 et Type-68,1 selon qu'il s'agit de dérivés du AKM ou de l'AKMS et qu'ils disposent d'une crosse rabattable ou non.

Cuba

Les modestes moyens industriels de Cuba lui a permis de fabriquer une AKM munie d'une crosse fixe pesant sans chargeur 3 315 g. Les soldats et conseillers cubains l'ont utilisé durant la guerre sud-africaine de la frontière.

Égypte

Les arsenaux d'État égyptiens ont produit le MISR (nom arabe de l'Égypte) avec l'aide de techniciens venus de RDA. Le MISR à crosse fixe est identique au modèle soviétique et pèse avec un chargeur vide 3 445 g. Le Misr a commencé sa vie comme une copie égyptienne presque identique, à l'intérieur du pays produite d'AKMS russe. Le Misr a été rapidement changé pour convenir aux méthodes de production égyptiennes, dont la crosse pliante ; un peu plus tard, garde-main en bois et la poigne (prise) de pistolet ont été remplacés par du plastique et le couvre-culasse a été modifié ainsi pour permettre le montage de la plupart d'optique standard OTAN. Cette arme était toujours l'arme personnelle principale de l'armée de terre égyptienne en 2006. Le Misr a été aussi utilisé par les armées de l'Irak du Maroc et du Rwanda. Une version civile/de police du Misr, appelé ARM, sans tenon de baïonnette se vend bien aux États-Unis.

Hongrie

Les militaires hongrois ont utilisé d'abord des AKM-63. Elle se distingue par le remplacement du garde-main par une seconde poignée-pistolet. Son encombrement est de 88 cm pour 3 125 g. Cette arme produite par la FÉG fut suivie d'une AMD-65 pour armer les parachutistes présentant un canon court, une crosse repliable et mesurant 65-85 cm pour une masse minimum de 3,2 kg. L'ajout d'un manchon lance-grenade donna naissance au AMP-69.

Fabriquée depuis 1977, la version courante est identique aux versions d'origine soviétique sous la forme des AK-63D/E (AMM/AMMSz en Hongrie), 85M/SA 85M (export/tir sportif et chasse aux États-Unis) NGM 5,56 (mélange AKM/AK-74).

Pologne

La Fabryka Broni Radom a produit une version identique au modèle soviétique qu'elle livra à l'Armée polonaise sous le nom de. "PMKM" et "PMKM" pour la version para.

Roumanie

Les Arsenaux roumains (connus ensuite comme Romtechinica-Ratmil) produisent depuis 1963 des copies munies de deux poignées et utilisant du contreplaqué dites AIM/PM-63 ou AIMS/PM-65 pour la version à crosse repliable. Ces armes ont été livrées à l'armée roumaine et largement exportées en Géorgie, en Irak, en Jordanie en Libye (qui en fournit une partie à l'IRA), en Palestine (la CIA fournissant même aux Contras des AIM saisis par Tsahal). Elles ont ainsi connu la Révolution roumaine et la Guerre des dix jours aux mains des Slovènes.

Fiche technique AKM/AKMS soviétique

  • Munition : 7,62 mm M43
  • Longueur
    • totale : 880 mm
    • crosse repliée (AKMS) : 640 mm
  • Masse
    • avec chargeur vide : 3 300 g
    • en ordre de combat : 4 100 g
  • Canon : 414 mm
  • Chargeur(s) : 30/40/75 cartouches
  • Cadence de tir : 600 coups/min

Diffusion

Dans le monde en guerre

Dans la fiction

Symbolique du soldat du Pacte de Varsovie, du Vietcong ou du guérillo, l'AKM-59 est notablement visible dans XIII (Triptique Pour Maria/El Liberador/Trois montres d'argent), Portés disparus/Portés disparus 2/Portés disparus 3.

Sources

Cet article est issu de la lecture des revues spécialisées de langue française suivantes :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article AKM-59 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AKM est-allemandes — AKM 59 L AKM standard L AKMS pour …   Wikipédia en Français

  • AKM — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.   Sigles d’une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres   Sigles de quatre lettres …   Wikipédia en Français

  • AKMS — AKM 59 L AKM standard L AKMS pour …   Wikipédia en Français

  • Fusil d'assaut Type 68 — AKM 59 L AKM standard L AKMS pour …   Wikipédia en Français

  • RK 56 TP — AKM 59 L AKM standard L AKMS pour …   Wikipédia en Français

  • RK 72 — AKM 59 L AKM standard L AKMS pour …   Wikipédia en Français

  • AK-47 — Pour les articles homonymes, voir AK 47 (homonymie). Kalachnikov AK 47/AKM AK 47 de Type II …   Wikipédia en Français

  • AK-47S — AK 47 Pour les articles homonymes, voir AK 47 (homonymie). Kalachnikov AK 47/AKM …   Wikipédia en Français

  • AK47 — AK 47 Pour les articles homonymes, voir AK 47 (homonymie). Kalachnikov AK 47/AKM …   Wikipédia en Français

  • AK 47 — Pour les articles homonymes, voir AK 47 (homonymie). Kalachnikov AK 47/AKM …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”