Catus


Catus

44° 33′ 26″ N 1° 20′ 16″ E / 44.5572222222, 1.33777777778

Catus
Église Saint-AstierAncien prieuré Saint-Jean
Église Saint-Astier
Ancien prieuré Saint-Jean
Administration
Pays France
Région Midi-Pyrénées
Département Lot
Arrondissement Cahors
Canton Catus
Code commune 46064
Code postal 46150
Maire
Mandat en cours
Claude Taillardas
2001-2008
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Cahors
Démographie
Population 929 hab. (2007)
Densité 44 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 33′ 26″ Nord
       1° 20′ 16″ Est
/ 44.5572222222, 1.33777777778
Altitudes mini. 130 m — maxi. 341 m
Superficie 21,32 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Catus est une commune française, située dans le département du Lot et la région Midi-Pyrénées.

Sommaire

Géographie

La commune est traversée par la rivière Vert, à moins de 20 km de Cahors

Histoire

Catus doit son nom à l'installation de Romains dès 250 après J.C. En effet, catus "chat" en latin et langue romaine, qui « selon la légende », a indiqué où se trouvait la source d'eau qui a permis l'expansion du village. Cette source, est toujours visible au-dessus du village et alimente principalement le lac artificiel du même nom.

Administration

Hôtel de ville
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Claude Taillardas    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[1])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007
621 653 647 775 807 906 917 929
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

  • Lac Vert
  • Gouffre de Laberrie
  • Église paroissiale Saint-Astier, ancien prieuré Saint-Jean [2],[3], il est mentionné pour la première fois en 1095 comme dépendance de l'abbaye Saint-Michel de Cluse (Italie). Les bâtiments sont construits au XIIe siècle. Après les destructions de la guerre de Cent Ans, des restaurations sont faites. L'église construite au XIe siècle est restaurée au XVe et XVIe siècles. Le prieuré est vendu comme bien national à la Révolution.
    Les différentes parties du prieuré ont été classées ou inscrites au titre des monuments historiques : la salle capitulaire a été classée le 4 mars 1891, l'église, le 10 juin 1908, les façades et toitures des immeubles bordant la place de l'église, inscrites le 20 novembre 1942, les vestiges des bâtiments conventuels de la parcelle 185 ont été inscrites le 30 août 1995, les vestiges des bâtiments conventuels de l'aile est abritant la salle capitulaire et ceux de l'aile nord, à l'exception des aménagements modernes de la parcelle 186, et l'ancienne aire du cloître ont été classés le 20 novembre 1998[4].
  • Église de Salvezou avec ses peintures murales, ancienne chapelle castrale datant du XIVe et XVIe siècles, a été inscrite sur l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques le 17 septembre 1990[5].
  • Tour Dépétrat, ou tour des Anglais, ancienne demeure de notable, rue de la République.
  • Maison du Prieur, impasse de la Tour, avec une tour d'escalier, construite après la sécularisation du prieuré.


Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. Catus sur le site de l'Insee
  2. Mireille Bénéjeam-Lère - Le prieuré Saint-Jean de Catus - pp.205-230, dans Congrès archéologique de France. 147e session. Quercy. 1989 - Société Française d'Archéologie - Paris - 1993
  3. Marguerite Vidal, Jean Maury, Jean Porcher - Quercy roman - pp.25-26 - Éditions Zodiaque (collection "la nuit des temps n°10) - La Pierre-qui-Vire - 3e édition - 1979 ISBN 978-2-7369-0143-1
  4. Ancien prieuré Saint-Jean, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  5. Ancien prieuré Saint-Jean, sur la base Mérimée, ministère de la Culture

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Colette Chantraine, La Bouriane, Gourdon - Souillac. Sarlat et la vallée de la Dordogne, p. 26-29, Les éditions du Laquet, Martel, 1996 (ISBN 2-910333-17-5)

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Catus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Catus — may refer to:* The Latin word for cat * Catus, a commune of the Lot département, in France It was an inca market where the traded clothing,llama wool,fish, food,jewellery,and rugs …   Wikipedia

  • Catus [1] — Catus (lat.), Katze …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Catus [2] — Catus (röm. Myth.). so v.w. Catius …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Catus [3] — Catus, 1) Sext. Alius C., 198 v. Chr. Consul, Verfasser des Aelianum jus. 2) Sext. Älius C., Consul 4 n. Chr.; von ihm u. Sentius die Aelia Sentia lex …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Catus — Catus, Katze …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • CATUS — vide Firmius …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Catus, S. — S. Catus, M. (19. Jan.). Im Mart. Rom. kommt an diesem Tage mit andern afrikanischen Martyrern ein hl. Catus vor, der aber nach Bollandus identisch ist mit S. Caja. S. S. Paulus …   Vollständiges Heiligen-Lexikon

  • catus — (ka tu) s. m. Cas, aventure. •   S étant fait raconter derechef Tout le catus, LA FONT. Psaut. Inusité.. ÉTYMOLOGIE    Corruption badine du mot cas …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • catus — चतुस् …   Indonesian dictionary

  • catuṡ — चतुश् …   Indonesian dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.