6e bataillon de chasseurs alpins
6e bataillon de chasseurs alpins
Insigne du 6e BCA.jpg

insigne du 6e BCA

Période 18401994
Pays Drapeau de France France
Branche Armée de terre
Type Bataillon de Chasseurs Alpins
Rôle Infanterie de montagne.
Devise Serrer les dents
Inscriptions sur l’emblème Voir étendard unique des chasseurs
Guerres Guerre de Crimée
Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Algérie
Fourragères à la couleur du ruban de la Légion d'honneur
Décorations Croix de guerre 1914-1918 six citations à l'ordre de l'armée

Le 6e bataillon de chasseurs alpins (6e BCA) est une unité militaire dissoute de l'infanterie alpine française (chasseurs alpins) qui participa notamment aux deux conflits mondiaux.

Sommaire

Création et différentes dénominations

  • 1840 : création du 6e bataillon de chasseurs à pied (6e BCP),
  • 1842 : devient 6e bataillon de chasseurs d'Orléans,
  • 1844 : redevient 6e bataillon de chasseurs à pied (6e BCP),
  • 1888 : devient le 6e bataillon alpin de chasseurs à pied[1] (6e BACP),
  • 1914 : le 2 août, il met sur pied le 46e bataillon de chasseurs alpins,
  • 1916 : devient le 6e bataillon de chasseurs alpins (6e BCA),
  • 1942 : dissolution du bataillon,
  • 1944 : nouvelle formation du bataillon,
  • 1994 : dissolution du bataillon.

Historique des garnisons, campagnes et batailles

  • 1845 : 6 compagnies à Alger et 2 compagnies et le dépôt à Toulouse

Second Empire

De 1871 à 1914

Première Guerre mondiale

Rattachements successifs

1914

fourragère aux couleurs du ruban de la Légion d'honneur

1915

  • Juin-octobre: Opération au Linge: prise du Petit-Reichaker

1916

1917

1918

  • Somme
    • Bois des Brouettes
    • le Gros Hêtre
    • 12 juillet: Castel
    • 23 juillet: Bois en Z
    • Morizel
  • Picardie
  • Aisne
    • Plateau de Moisy
    • Mont des Singes

Entre-deux-guerres

Seconde Guerre mondiale

1940

Le 6e BCA fait partie du corps expéditionnaire français en Scandinavie (CEFS) et participe à l'expédition de Narvik au sein de la 27e demi-brigade de chasseurs.
De retour de Norvège le bataillon reste en Angleterre. Fin juin 1940, répondant à l'appel du 18 juin du général de Gaulle, 60 chasseurs alpins dont 31 volontaires sur un effectif de 730 hommes environ se rallient à la France libre. Les 670 autres rentrent en France et serviront dans l'armée d'armistice.

1941

1942

  • dissolution en 1942 avec l'occupation de la zone libre.

1943

1944

1945

De 1945 à nos jours

Traditions

Insigne

L'insigne du bataillon représente une hirondelle traversant un cor de chasseurs.
L'origine de cet insigne date de la période où le bataillon stationnait à Nice. A l'automne, il quittait ses quartiers niçois pour passer l'hiver en montagne. Il revenait dans ses quartiers à Nice au printemps, en même temps que les hirondelles.

Devise

Serrer les dents

Drapeau

Comme tous les autres bataillons et groupes de chasseurs, le 6e BCA ne dispose pas d'un drapeau propre. (Voir le Drapeau des chasseurs).

Sa Flamme : Bleu et Jaune

Décorations

Le 6e BCA est décoré de la Légion d'Honneur, ce qui explique que sa fourragère rouge

Chant

  • "Le 6e est là, il est un peu là!"
  • "Encore un carreau, encore un carreau" (variante et refrain de La Protestation).
  • La lune est claires, la ville dort

Chefs de corps

  • 1840 : chef de bataillon Forey
  • 1845 : chef de bataillon Antoine Bauyn de Perreuse
  • .
  • 1859 : chef de bataillon de Potier
  • .
  • 1915 : chef de bataillon Melle-Desjardins
  • 1918 : chef de bataillon Petitpas
  • .
  • 1940 : chef de bataillon Celerier
  • 1940 : chef de bataillon de Reynies
  • 1942 : chef de bataillon Tannant
  • 1944 : chef de bataillon Roland Costa de Beauregard
  • 1963 : chef de bataillon Laurens
  • 1971 - 1972 :colonel Imbert
  • 1972: chef de bataillon Stephen Gonzalez de Linares
  • 1984: chef de bataillon lieutenant colonel jean-françois LANTHIER
  • 1987 : colonel Marc Allamand
  • 1988 - 1989 : lieutenant-colonel Baudry
  • 1990 : Lieutenant-colonel de Giuli

1992-1994 : colonel Neveux

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au bataillon

 1940 : narvik(norvege)

Personnalités ayant servi au sein du bataillon

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sources et bibliographie

Notes et références

  1. Par la loi du 24 décembre 1888, publiée au journal officiel le 27 décembre 1888.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 6e bataillon de chasseurs alpins de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 6e Bataillon de chasseurs alpins — 6ebataillon de chasseurs alpins insigne régimentaire du 6e B.C.A Période 1840 – 1994 Pays …   Wikipédia en Français

  • 6e bataillon de chasseurs à pied — 6e bataillon de chasseurs alpins 6ebataillon de chasseurs alpins insigne régimentaire du 6e B.C.A Période 1840 – 1994 Pays …   Wikipédia en Français

  • 27e bataillon de chasseurs alpins — Insigne du 27e BCA Période 30e janvier 1871 Pays …   Wikipédia en Français

  • 27e Bataillon de chasseurs alpins — insigne régimentaire du 27e B.C.A Période 30e Janvier 1871 Pays …   Wikipédia en Français

  • 11e bataillon de chasseurs alpins — Insigne du 11e BCA Période 1854 – 1990 …   Wikipédia en Français

  • 24e bataillon de chasseurs alpins — Le 24e bataillon de chasseurs Bataillon de la Garde est une unité militaire dissoute de l infanterie alpine française (chasseurs alpins) 24e BCA, puis de l infanterie mécanisée, 24e GCP qui participa notamment aux deux conflits mondiaux. 24e… …   Wikipédia en Français

  • 25e bataillon de chasseurs alpins — Insigne du 25e BCA Période 21 décembre 1870 – 15 novembre 1963 Pays …   Wikipédia en Français

  • 115e bataillon de chasseurs alpins — Période 10 mars 1915 – 31 mars 1919 Pays  France Branche Armée de Terre Type …   Wikipédia en Français

  • 46e bataillon de chasseurs alpins — Période 1914 – 1917 Pays  France Branche Armée de terre Type Bataillon de chasseurs a …   Wikipédia en Français

  • 30e bataillon de chasseurs alpins — Pays  France Branche Armée de terre Type Bataillon de Chasseurs Alpins Rôle Infanterie de Montagne …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”