Cadarache

Cadarache

Centre de Cadarache

Le CEA vu du château de Cadarache (Mars 2008)

Le centre d'études nucléaires de Cadarache est l'un des plus importants centres de recherche et développement pour l'énergie nucléaire en Europe; il comprend 19 installations nucléaires de base - dont une usine de retraitement du plutonium militaire - et emploie plus de 4100 personnes. Le centre de Cadarache a été créé par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) en 1959 pour étudier une nouvelle filière de réacteur : les réacteurs à neutrons rapides (RNR).

Cadarache est situé sur un site de 1 625 hectares au confluent du Verdon et de la Durance, sur la commune de Saint-Paul-lès-Durance dans les Bouches-du-Rhône, à une quarantaine de kilomètres au nord d'Aix-en-Provence, aux confins de trois autres départements (Alpes-de-Haute-Provence, Var et Vaucluse).

Les activités du centre du CEA/Cadarache sont réparties autour de plusieurs plates-formes de recherche et développement sur l’énergie nucléaire (fission et fusion) mais aussi sur les énergies nouvelles (biomasse, hydrogène, solaire, ...) et les études sur l'écophysiologie végétale et la microbiologie.


Sommaire

Liste des installations

Sur le site de Cadarache, on trouve 19 installations nucléaires de base.

Retraitement du plutonium militaire

Le centre de Cadarache comprend une usine de retraitement du plutonium militaire, l'Atelier de Technologie du Plutonium (ATPu), arrêtée en 2003 et aujourd'hui en démantèlement. Cette usine avait été mise en service en 1962 pour fabriquer du combustible à partir des rebuts de plutonium militaire européen et américain.

Prototypes de moteurs nucléaires

Dans le domaine militaire, c'est sur ce site que sont construits les prototypes destinés à l'étude de la propulsion nucléaire, pour équiper les sous-marins nucléaires. Le site héberge une installation nucléaire de base classée secrète (INBS) consacrée à la propulsion nucléaire.

Prototypes de réacteurs nucléaires de fission

Dans le domaine de la production de plutonium et d'électricité, le site de Cadarache dispose de plusieurs réacteurs expérimentaux :

  • Pégase : ancien réacteur expérimental reconverti pour l'entreposage
  • Sura : Réacteurs expérimental (Cabri & Scarabée) [1]
  • Phébus : réacteur expérimental utilisé pour des recherches sur la sûreté nucléaire [2]
  • Éole : réacteur d'enseignement (de type piscine)
  • Minerve : réacteur d'enseignement (de type piscine)
  • Rapsodie : réacteur arrêté et en démantèlement
  • Harmonie : ancien réacteur dont le démantèlement total s’est achevé le 5 octobre 2007[3]. Installation déclassée le 26 mai 2009 [4].

Recherches sur la fusion

Combustible nucléaire

  • CFCa : Complexe de fabrication des éléments combustibles au plutonium
  • LDAC : Laboratoire de découpe des Assemblages Combustibles (à l'arrêt)
  • MASURCA : Maquette de Surgénérateur à Cadarache
  • MCMF : Magasin Central des Matières Fissiles
  • LECA : Laboratoire d'examen des combustibles actifs
  • LEFCA : Laboratoire d'Études et de Fabrication expérimentales de Combustibles Avancés
  • LPC : Laboratoire de purification chimique
  • ATUe : Atelier de traitement de l’uranium enrichi (en démantèlement)
  • IRCA : Irradiateur de Cadarache (en démantèlement)

Déchets radioactifs

  • STED : Station de traitement des effluents et des déchets
  • STEL : station de traitement des effluents liquides
  • Agate : Atelier de gestion avancée et de traitement des effluents
  • CEDRA : Conditionnement et entreposage de déchets radioactifs
  • Chicade  : R&D sur les déchets nucléaires de faible et moyenne activité

Accidents et incidents

Explosion en mars 1994

Le 31 mars 1994, une violente explosion a eu lieu lors des opérations de démantèlement du réacteur nucléaire expérimental Rapsodie, elle a fait un mort et quatre blessés.[5] Cet accident a été classé en niveau 2 sur l'échelle des incidents nucléaires (échelle INES).

Incendie en novembre 2004

Un départ de feu s'est produit avant d'être maîtrisé sur des pièces radioactives dans le Centre de Cadarache.[6]

Panne sur une balance en mars 2006

Le 6 novembre 2006 à l'Atelier de technologie du plutonium (ATPu), d'Areva NC, des employés d'Areva-NC ont par deux fois chargé un broyeur avec des rebuts de pastilles de combustible MOX (mélange d'oxydes de plutonium et d'uranium). Une inspection de l'ASN, faite le 16 novembre, a conclu que la balance de contrôle du chargement du broyeur était cassée depuis mars 2006. La "masse critique" (+/- 16 kg de matière fissile) n’a pas été atteinte, mais bien au-delà des 8 kg autorisés, ce sont 13 kg de pastilles, équivalent à 3,9 kg de matière fissile, qui avaient été chargées dans le broyeur. Au-delà une réaction nucléaire aurait pu spontanément s'enclencher. L'incident a été rendu public par le CEA le 10 novembre 2006.

Ce sont la balance de pesage cassée, mais surtout des consignes "hors procédure" qui ont conduit à cet incident qui a été jugé par le CEA « sans conséquence pour l'environnement ou la santé » et ne nécessitant qu’un classement de niveau 1 sur l'échelle INES. Mais suite à « l'accumulation d'erreurs humaines » et aux « défaillances constatées dans les processus d'assurance de la qualité » démontrant des lacunes importantes dans la culture de sûreté de l'exploitant, l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire française) a annoncé le mardi 9 janvier 2007 avoir classé l'incident au niveau 2 de l'échelle internationale des événements nucléaires.[7]

Incendie en octobre 2008

Un incendie s'est produit le 1er octobre 2008 sur une installation non nucléaire [8]

Risque sismique

Le site de Cadarache est situé sur la faille d'Aix-en-Provence - Durance, de direction NNE-SSW, la plus active de France, et à proximité d'une autre, celle de la Trévaresse, de direction E-W, qui a engendré le plus grave séisme jamais enregistré en France, il y a presque 100 ans.

Selon l'Autorité de sûreté nucléaire, 6 installations du Centre devront être arrêtées pour tenue au séisme insuffisante[9] :

Selon le CEA - exploitant le site de Cadarache - certains bâtiments, conformes aux normes sismiques de l'époque, doivent être rénovés pour faire face à l'évolution des normes sismiques, mais le risque sismique est pleinement pris en compte dans la conception du projet ITER.


Références

  1. SURA sur le site de l'ASN
  2. Programme "Accidents grâves" sur le site de l'IRSN
  3. page "Les INB du Centre de Cadarache" sur le site internet du CEA Cadarache (lien vérifié le 08/01/2009)
  4. Arrêté du 26 mai 2009 portant homologation de la décision n° 2009-DC-0133 de l'Autorité de sûreté nucléaire du 31 mars 2009 portant déclassement de l'installation nucléaire de base n° 41, dénommée Harmonie, sur le territoire de la commune de Saint-Paul-lez-Durance (Bouches-du-Rhône), JORF n°0132 du 10 juin 2009 page 9388
  5. Actualités News Environnement : Explosion à Cadarache lors du démantèlement du réacteur nucléaire expérimental Rapsodie le 31 mars 1994
  6. 2 novembre 2004 : Incident à Cadarache - France 3 Méditerranée
  7. Dépassement de la limite de masse de matières nucléaires dans un procédé d'exploitation sur l'ATPu - ASN, 9 janvier 2007
  8. Incendie à Cadarache - Enviro2b, 2/10/2008
  9. http://www.asn.gouv.fr/regions/marseille/cadarache2000.pdf

Liens externes


  • Portail de la physique Portail de la physique
  • Portail de l’énergie Portail de l’énergie
  • Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Centre de Cadarache ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cadarache de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cadarache — Lage von Cadarache in Frankreich Cadarache ist ein Ke …   Deutsch Wikipedia

  • Cadarache — in Bouches du Rhône, Provence Alpes Côte d Azur, France is a research center for nuclear energy created in 1959 by the Commissariat à l Énergie Atomique . The center is on the commune of Saint Paul lès Durance.Located at… …   Wikipedia

  • Cadarache — Saltar a navegación, búsqueda Cadarache, centro de estudios nucleares creado en 1959 por la CEA (Commissariat à l Énergie Atomique) en Bouches du Rhône (Francia) sobre un terreno de 1 625 hectáreas. En 2005 fue seleccionado para servir de… …   Wikipedia Español

  • Cadarache — Cadarache, centro de estudios nucleares creado en 1959 por la CEA (Commissariat à l Énergie Atomique) en Bouches du Rhône (Francia) sobre un terreno de 1 625 hectáreas. En 2005 fue seleccionado para servir de emplazamiento a la construcción del… …   Enciclopedia Universal

  • Centre de Cadarache — 43° 41′ 15″ N 5° 45′ 43″ E / 43.6875, 5.76194 …   Wikipédia en Français

  • Centre De Cadarache — Le CEA vu du château de Cadarache (Mars 2008) Le centre d études nucléaires de Cadarache est l un des plus importants centres de recherche et développement pour l énergie nucléaire en Europe; il comprend 19 installations nucléaires de base dont… …   Wikipédia en Français

  • Centre de cadarache — Le CEA vu du château de Cadarache (Mars 2008) Le centre d études nucléaires de Cadarache est l un des plus importants centres de recherche et développement pour l énergie nucléaire en Europe; il comprend 19 installations nucléaires de base dont… …   Wikipédia en Français

  • ibis budget Manosque Cadarache — (Маноск,Франция) Категория отеля: 2 звездочный отель Адрес: Peage A 5 …   Каталог отелей

  • Le Relais du l' Abéou Cadarache — (Сен Поль ле Дюранс,Франция) Категория отеля: Адрес: Chemin de l …   Каталог отелей

  • Liste des installations nucléaires françaises — La liste des installations nucléaires françaises recense les installations industrielles ayant en France le statut d Installation nucléaire de base (INB), et autorisées en tant que telles par l Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Elles sont… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.