4e régiment de tirailleurs marocains
4e Régiment de Tirailleurs Marocains
4eRTM.jpg

Insigne régimentaire du 4e R.T.M

Période 1er janvier 192930 juin 1964
Pays Drapeau de France France
Branche Armée de Terre
Type régiment de tirailleurs
Rôle Infanterie
Ancienne dénomination 64e Régiment de Tirailleurs Marocains
Devise En avant avec joie
Inscriptions sur l’emblème Maroc 1925-1934
Abruzzes 1944
Garigliano 1944
Belfort 1944
Germersheim 1945
Indochine 1947-1954
Guerres Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine
Fourragères Aux couleurs du ruban de la Croix de Guerre 1914-1918 avec olive aux couleurs du ruban de la Croix de Guerre 1939-1945
Décorations Croix de guerre 1939-1945 trois palmes
Mérite Militaire Chérifien
Commandant Colonel Barthélémy

Le 4e Régiment de Tirailleurs Marocains (4e RTM) est une unité de l'armée de terre française.

Sommaire

Création et différentes dénominations

  • Par changement d'appellation du [[64e régiment de tirailleurs marocains], lui-même créé le 1er janvier 1920.
  • créé le 1er janvier 1929 par décision ministérielle du 11 avril 1928.
  • Dissous en 1964 devient 110e régiment d'infanterie motorisée.

Chefs de corps

  • Lieutenant-colonel Gansily, de janvier 1920 à février 1922
  • Colonel Georges, de février 1922 à juillet 1924
  • Colonel Duffour, de juillet 1924 à février 1925
  • Colonel Dulac, d'août 1925 à avril 1926
  • Colonel Dumesnil, d'avril 1926 à avril 1928
  • Colonel Beuajean, de mai 1928 à juillet 1930
  • Colonel Groener, de juillet 1930 à avril 1933
  • Colonel Bernard, de juin 1933 à juin 1935
  • Colonel Mellier, de juin 1935 à juin 1937
  • Colonel Beucler, de juin 1937 à mars 1940
  • Lieutenant-colonel Lesénéchal, de mars 1940 à décembre 1940
  • Colonel Bacque, de janvier 1941 à juin 1942
  • Colonel Schmidt, de juin 1942 à avril 1943
  • Colone Laparra, d'avril 1943 à avril 1944
  • Lieutenant-colonel Clair, de février 1945 à novembre 1946
  • Colonel Jay, de février 1947 à mai 1949
  • Colonel Gguigard, de mai 1949 à août 1951
  • Colonel Berthelot, de septembre 1951 à septembre 1953
  • Colonel Chrétiennot, de septembre 1953 à septembre 1955
  • Colonel Turnier, d'octobre 1955 à avril 1957
  • Colonel de la Brosse, de mai 1957 à avril 1959
  • Colonel Amarre, d'avril 1959 à avril 1961
  • Colonel Bicaise, d'avril 1961 à avril 1963
  • Colonel Barthélémy, d'avril 1963 à 30 juin 1964.

Historique du 4e régiment de tirailleurs marocains

Le 4e RTM a été créé le 1er janvier 1929 par changement de numéro : la décision ministérielle stipulait qu'à compter du 1er janvier 1929 le 64e RTM deviendrait le 4e RTM. Le 8e bataillon de tirailleurs marocains à Fès, les 10e et 11e bataillons à Taza étaient apparus au cours de la Première Guerre mondiale et n'étaient composés que d'engagés volontaires. Le 29 mars 1929 le 4e RTM perd son 1er bataillon, muté au 6e RTM et reçoit à la place le 2e bataillon de ce régiment. De 1929 à 1932, l'activité du 4e RTM se divise chaque année en deux périodes ; d'avril à octobre, le régiment participe aux opérations de pacification du Maroc. Au cours des combats menés de 1921 à 1934, 109 officiers, sous-officiers et tirailleurs ont été tués. À la mobilisation de 1939, le régiment débarque à Marseille et est dirigé vers Bourges, où il reçoit matériel et armement[1].

La Seconde Guerre mondiale

En avril 1940, le régiment prend position sur la Sarre au sud-est de Forbach. Au début du mois de mai, l'ennemi déclenche les hostilités. Les Allemands, plusieurs fois repoussés, réussissent leur percée vers la Champagne. Le 9 juin le 4e RTM assure en deuxième position la défense du canal de l'Aisne à la Marne. Le 11 juin 1940 dans la région de Reims, le 4e RTM subit une attaque aérienne et subit de lourdes pertes : les 15 et 17 juin 1940, 80 sous-officiers et tirailleurs succombent après avoir joint leurs efforts au 6e RTA. À la fin de la campagne de France, le 4e RTM n'existe plus en tant qu'unité combattante. Pour sa conduite héroïque le régiment fut cité à l'Ordre de l'armée.

Le 4e RTM est dissous au camp de la Courtine, son dépôt de guerre continuant de fonctionner à Taza.

De novembre 1940 à novembre 1943, au cours des quarante mois qui suivent la malheureuse campagne de France , trois événements marquent profondément l'histoire du 4e RTM, à savoir la reconstitution du régiment le 1er novembre 1940, le débarquement de l'armée américaine en Afrique du Nord le 8 novembre 1942 et le départ du régiment de Bizerte vers l'Italie le 19 novembre 1943.


De 1945 à nos jours

  • Jusqu'en 1964 : garnison à Donaueschingen, en Allemagne, avec, de 1956 à 1962 un bataillon à Reutlingen où s'effectuaient les classes ainsi que la sélection pour les EOR.
  • Dissous par décision ministérielle no 5876/EMAT/I.O.S en date du 8 mai 1964. Le procès verbal de dissolution a été transcrit le 30 juin 1964 par l'intendant militaire André Druoton.

Faits d'arme faisant particulièrement honneur au régiment

La relation des faits d'armes au cours de la Première Guerre mondiale vient de la filiation des 3 bataillons constituant le 4e Marocains. Le 8e Bataillon de Tirailleurs Marocains était le plus ancien. Créé à Sidi Ali le 1er août 1916, il avait combattu au sein du 1er RMTM, à Verdun en 1916 et 1917 ainsi que sur l'Aisne en 1918. Les 10e et 11e Bataillons de Tirailleurs Marocains formés le 1er avril 1918 étaient en France de juin 1918 à mai 1919.

Pendant la seconde guerre mondiale, la campagne d'Italie, Carigliano, Monte Cassino 1943/1944. Débarquement en Provence dans le golfe de St Tropez. Libération de Briançon, Belfort, Lauw (ce village a été libéré par une compagnie du 4ième RTM commandé par le lieutenant Maurice HENRY qui deviendra par la suite Général de Corps d'Armée et président d'honneur de l'amicale des anciens du 4ième RTM) et a participé a la libération du sud-est et de l'est de la France. Campagne d'Allemagne jusqu'en Autriche.

La guerre d'Indochine : le bataillon Nicolas du 4e régiment de tirailleurs marocains (I/4e RTM) à la Bataille de Điện Biên Phủ.

Traditions et uniformes

Devise

En avant avec Joie

Décorations

Il porte la fourragère fourragère aux couleurs du ruban de la Croix de Guerre 1939-1945.

Fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914 1918 avec olive aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1939 1945

Drapeau

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[2]:

4e régiment de tirailleurs marocains - drapeau.svg

Personnages célèbres ayant servi au 4e RTM

  • Décret NOR : PREX0004518D, du 6 décembre 2000 portant concession de la Médaille militaire.
  • M. Boukhriss (Mohammed), de nationalité marocaine, ancien sergent au 4e régiment de tirailleurs marocains, 3 citations et 1 blessure de guerre.
  • M. El Baouchi (Mohamed), de nationalité marocaine, ancien caporal au 4e régiment de tirailleurs marocains, 1 citation et 1 blessure de guerre.
  • M. Benhafid (M'hammed), de nationalité marocaine, ancien tirailleur de 1re classe au 4e régiment de tirailleurs marocains, 2 citations.

Général VERHAEGHE, Général HENRY en tant que lieutenant à libéré le village de Lauw en Alsace en 1944.


Sources et bibliographie

  • Jean Verhaeghe, L'histoire d'un régiment de Tirailleurs Marocains "Le 4ième RTM", édité par le service historique de l'Armée de terre 'Château de Vincennes'
  • Pierre Dailler et Maurice Henry,Les Bataillons de Marche en Indochine 1947-1954 "Le 4ième RTM", édité par le service historique de l'armée de terre 'Château de Vincennes'

Notes et références

  1. général Jean Verhaeghe "Histoire d'un régiment de tirailleurs marocains 1920-1964
  2. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 4e régiment de tirailleurs marocains de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 4e regiment de tirailleurs marocains — 4e régiment de tirailleurs marocains 4e Régiment de Tirailleurs Marocains Insigne régimentaire du 4e R.T.M Période 1er janvier 1929 – 30 juin 1964 Pays …   Wikipédia en Français

  • 4e régiment de spahis marocains — Le 4e Régiment de Spahis Marocains appartenait à la 4e Division Marocaine de Montagne au sein de la Première Armée française durant la Seconde Guerre mondiale. Il participa à la libération de la Corse, combattit durant la campagne d Italie, la… …   Wikipédia en Français

  • 4e régiment de tirailleurs tunisiens — Période Décembre 1884 – 1956 Pays  France Branche Armée de terre Type …   Wikipédia en Français

  • 4e regiment de tirailleurs tunisiens — 4e régiment de tirailleurs tunisiens 4e régiment de tirailleurs tunisiens Insigne régimentaire du bataillon de marche du 4e RTT Période Décembre 1884 – 1956 Pays …   Wikipédia en Français

  • 4e régiment de tirailleurs algériens — 4e régiment de tirailleurs tunisiens 4e régiment de tirailleurs tunisiens Insigne régimentaire du bataillon de marche du 4e RTT Période Décembre 1884 – 1956 Pays …   Wikipédia en Français

  • 64e regiment de tirailleurs marocains — 64e régiment de tirailleurs marocains 64e Régiment de Tirailleurs Marocains Période 1er Janvier 1920 – 1er Janvier 1929 Pays  France Branche Armée de Terre Type …   Wikipédia en Français

  • 64e régiment de tirailleurs marocains — Période 1er Janvier 1920 – 1er Janvier 1929 Pays  France Branche …   Wikipédia en Français

  • 1er régiment de tirailleurs marocains — Insigne régimentaire du 1er R.T.M (4e modéle) …   Wikipédia en Français

  • 2e régiment de tirailleurs marocains — Le 2e Régiment de Tirailleurs Marocains ou (2e R.T.M) était un régiment d infanterie appartenant à l Armée d Afrique qui dépendait de l armée de terre française. 2e Régiment de Tirailleurs Marocains Insigne régimentaire du 2e R.T.M …   Wikipédia en Français

  • 2e regiment de tirailleurs marocains — 2e régiment de tirailleurs marocains Le 2e Régiment de Tirailleurs Marocainsou (2e R.T.M) est une unité de l armée de terre française. Sans son Empire, la France ne serait qu’un pays libéré. Grâce à son Empire, la France est un pays vainqueur. le …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”