Fourragere

Fourragère

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Liste des plantes fourragères.

La fourragère est une décoration portée en uniforme par les membres d'une unité militaire (régiment, navire, etc.) ou civile (par exemple le corps de sapeurs-pompiers) française, elle-même décorée à l'occasion de faits de guerre ou de bravoure particuliers.

La fourragère est portée par les membres de l'unité exclusivement durant leur temps de service au sein de cette unité. La fourragère étant l'attribut signifiant une décoration collective, elle n'est que rarement portée à titre individuel. (voir sommaire au numéro 7 ci-dessous).

Sommaire

Origine

Elle remonte à la fin du XVIe siècle. Elle vient du milieu agricole, c'était à l'origine une simple corde à fourrage portée autour de l'épaule par les dragons autrichiens sans ferrets. Napoléon Ier lui donna l'appellation de fourragère aux couleurs différentes ; hussards en jaune et artilleurs en rouge. elle sera supprimée à la fin de la guerre de 1870. En avril 1916, une décision ministérielle française entérinait la fourragère telle que nous la connaissons. Le modèle français fut suivi par de nombreux pays.

Description et port

Il s'agit d'une cordelette tressée qui se porte à l'épaule gauche de l'uniforme. Une des extrémités de la tresse a la forme d'un trèfle, l'autre extrémité porte un ferret, c'est-à-dire une pièce métallique conique, selon un texte du 21 avril 1916, le ferret de la fourragère est en métal uni, il existe des ferrets ciselés de motifs aux armes ou emblémes miltaires. Au-dessus du ferret se trouve un nœud à quatre tours et une cordelette.

Habituellement, le trèfle et la cordelette sont passés dans le bouton de l'épaulette de l'uniforme (côté gauche), la tresse passant sous l'aisselle. La fourragère peut aussi se porter « en bataille » : dans ce cas-là, la cordelette est accrochée à un bouton du plastron.

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Type de fourragère

La fourragère peut-être de différentes couleurs en fonction de la médaille décernée et/ou du nombre de citations (nombre de fois où l'unité a été "citée" pour faits exceptionnels).

Double, rouge et verte rayée de rouge

Aux couleurs de la légion d'honneur et de la croix de guerre 1914-1918.

Cette fourragère est portée par les unités citées à 9, 10 ou 11 occasions à l'ordre de l'armée. Si ces citations ont été attribuées lors de la Première Guerre mondiale, la fourragère est simple. Si les citations ont été accordée lors de la Seconde Guerre mondiale, la fourragère porte une olive à moitié rouge et à moitié rouge rayée de vert, les deux moitiés séparées par un anneau blanc (cf infra).

Bien que les textes aient prévu une fourragère double aux couleurs de la légion d'honneur et de la médaille militaire (pour les unités citées 12, 13 ou 14 fois à l'ordre de l'armée) et une fourragère double aux couleurs de la légion d'honneur (pour les unités citées 15 fois ou plus), ces fourragères n'ont jamais été attribuées. Aucune unité n'a été cité plus de 11 fois lors d'un même conflit.[1]

Rouge

Aux couleurs de la Légion d'honneur.

Cette fourragère est portée par les unités citées à 6, 7 ou 8 occasions à l'ordre de l'armée. Si ces citations ont été attribuées lors de la première guerre mondiale, la fourragère est simple. Si les citations ont été attribuées sur des théâtres d'opérations extérieurs, la fourragère porte au-dessus du ferret une "olive" bleue et rouge. Si les citations ont été accordées lors de la seconde guerre mondiale, la fourragère porte une olive à moitié rouge et à moitié rouge rayée de vert.

Jaune rayée de vert

Lorsqu'elle est aux couleurs de la Médaille militaire.

Cette fourragère est portée par les unités citées à 4 ou 5 occasions à l'ordre de l'armée. Si ces citations ont été attribuées lors de la première guerre mondiale, la fourragère est simple. Si les citations ont été attribuées sur des théatres d'opérations extérieurs, la fourragère porte au-dessus du ferret une "olive" bleue et rouge. Si les citations ont été accordées lors de la seconde guerre mondiale, la fourragère porte une olive à moitié jaune rayée de vert et à moitié rouge rayée de vert.

Verte rayée de rouge

Aux couleurs de la Croix de guerre 1914-1918 ou de la Croix de guerre 1939-1945. Cette fourragère est portée par les unités citées à 2 ou 3 occasions à l'ordre de l'armée. Si ces citations ont été attribuées lors de la première guerre mondiale, la fourragère est simple. Si les citations ont été accordées lors de la seconde guerre mondiale, la fourragère porte une olive rouge rayée de vert.

Bleue et rouge

Aux couleurs de la Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieures

Cette fourragère est portée par les unités citées à 2 ou 3 occasions à l'ordre de l'armée.

Verte rayée de noir

Aux couleurs de l'Ordre de la Libération.

Cette fourragère est portée par les unités décorées de la croix de la Libération.

Bleue, blanche et rouge

Pour les sapeurs-pompiers

Différentes fourragères

Olives

Les olives permettent de différencier les conflits dans lesquels ont été obtenues les citations de l'unité. Elles peuvent également se superposer. Ainsi une unité portant une fourragère jaune rayée de vert avec une olive rouge rayée de vert aura reçu 4 ou 5 citations lors de la première guerre mondiale et 2 ou 3 pendant la seconde guerre mondiale.

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Obtention

Port à titre collectif

Les premiers régiments et unités auxquels la fourragère de la Croix de guerre a été conférée [2]

  • 152e, 224e, 329e régiments d’infanterie.
  • 1er, 22e, 27e bataillons de chasseurs.
  • 3e bataillon de marche d’infanterie légère d’Afrique.
  • 3eet 8e régiments de marche de zouaves.
  • 4e et 8e régiments de marche de tirailleurs.
  • 2e régiment du 1er étranger.
  • 2e régiment du 2e étranger.
  • Compagnies 14/5 et 14/15 du 4e génie.
  • Compagnies 10/2 et 10/3 du 6e génie.
  • 61e régiment d’artillerie de campagne.
  • Escadrille MF1.
  • Escadrille N67.
  • 1er groupe d’aviation de bombardement.
  • 3e goum à cheval du Maroc.
  • 1er Régiment Mixte d'Infanterie Coloniale (RICM).

Port à titre individuel

Lorsqu'un individu (civil ou militaire) a participé à toutes les opérations, tous les faits d'armes ou de bravoure qui ont permis l'attribution de la décoration de l'unité, il conserve le droit de porter cette fourragère "à titre individuel" (et avec l'autorisation du chef de sa nouvelle unité) même lorsqu'il a quitté l'unité d'origine. Il doit alors arborer sur sa fourragère un écusson portant le numéro de l'unité qui a obtenu la fourragère.

Pays-Bas

Les unités militaire néerlandaises et étrangères décorées de la croix de 4e classe de l’ordre militaire de Guillaume, la plus haute distinction du pays, arborent une fourragère de couleur orange.

Belgique

Le système de décoration belge permet le port de fourragères. Ces fourragères ont été créées par arrêté royal du 26 octobre 1918. On distingue plusieurs fourragères :

  • Aux couleurs de la croix de guerre (vert et rouge) : récompense les unités citées aux moins deux fois à l'ordre de l'armée.
  • Aux couleurs de l'ordre de Léopold (amarante), avec plusieurs classes depuis 1953
    • 3e classe : récompense les unités citées aux moins quatre fois à l'ordre de l'armée. Le ferret de la fourragère est en bronze.
    • 2e classe : récompense les unités citées aux moins huit fois à l'ordre de l'armée. Le ferret de la fourragère est en argent
    • 1re classe : récompense les unités citées aux moins seize fois à l'ordre de l'armée. Le ferret de la fourragère est en or.
  • Aux couleurs de l'ordre de l'étoile africaine (bleu clair) : récompense les unités citées lors des conflits au Congo.

Les citations obtenues lors de différents conflits peuvent s'additionner. Les fourragères sont portées sur l'épaule gauche par les membres de l'unité présents lors du fait d'armes qui a valu la citation à l'unité et par la garde au drapeau et sur l'épaule droite par les membres de l'unité qui l'ont rejoint après l'obtention de la fourragère.

France

Article détaillé : Les fourragères françaises.

Précisions

  • Une fourragère est également un véhicule hippomobile destiné au transport des plantes fourragères.
  • Une fourragère ne doit pas être confondue avec les aiguillettes d'aide de camp.

Liens externes

Notes et références

  1. Le 3e régiment étranger d'infanterie a été cité 9 fois au cours de la première guerre mondiale, deux fois au cours de la seconde, et 4 fois dans les Théatres d'opérations extérieurs, ce qui fait un total de quinze citations, mais les citations obtenues au cours de différents conflits ne s'additionnent pas. Le régiment d'infanterie-chars de marine, le plus décoré de l'armée française, a été cité un total de dix-huit fois (dix fois lors de la première guerre, deux lors de la seconde, cinq au cours de guerres coloniales et une fois lors de la guerre du Liban).
  2. L’Illustration n° 3836 du 9 septembre 1916.
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Fourrag%C3%A8re ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fourragere de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fourragère — [ furaʒɛr ] n. f. • 1822; de 1. fourrager I ♦ 1 ♦ Champ consacré à la production du fourrage. Fourragère de luzerne. 2 ♦ Charrette, remorque servant au transport du fourrage. « Pendant qu on chargeait les sacs et les bagages sur deux fourragères… …   Encyclopédie Universelle

  • fourragère — [fo͞o rȧ zher′] n. [Fr < fourrager: see FORAGE, vi.] a colored, braided cord worn about the shoulder of a uniform; esp., such a cord awarded as a decoration to an entire unit of troops …   English World dictionary

  • Fourragère — Pour les articles homonymes, voir Liste des plantes fourragères. La fourragère est une décoration récompensant une unité militaire (régiment, navire, etc.) ou civile (certains corps de sapeurs pompiers français) pour faits de guerre ou de… …   Wikipédia en Français

  • Fourragère — The fourragère is a military award, distinguishing military units as a whole. The award has been firstly adopted by France, followed by other nations such as the Netherlands, Belgium and Portugal. France History The fourragère was instituted by… …   Wikipedia

  • FOURRAGÈRE — adj. f. Qui produit du fourrage. Les plantes fourragères. Culture fourragère. Il désigne aussi, comme nom en termes militaires, un Chariot destiné d’abord spécialement au transport des fourrages pour la cavalerie, mais subsidiairement à des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • fourragère — (fou ra jê r ) adj. f. 1°   Terme d agriculture. Plantes fourragères, plantes qu on cultive comme fourrage.    Culture fourragère, culture qui a pour but la production des fourrages. 2°   S. f. La pièce de terre la plus rapprochée de la métairie… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • fourragère — noun Etymology: French, from feminine of fourrager of forage, from fourrage forage Date: 1919 a braided cord worn usually around the left shoulder; especially such a cord awarded as a decoration to a military unit …   New Collegiate Dictionary

  • FOURRAGÈRE — adj. f. T. d Agricult. Il se dit Des plantes propres à être employées comme fourrage. Plantes fourragères …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • fourragère — /foor euh zhair /; Fr. /fooh rddann zherdd /, n., pl. fourragères / zhairz /; Fr. / zherdd /. (in French and U.S. military use) 1. an ornament of cord worn on the shoulder. 2. such a cord awarded as an honorary decoration, as to members of a… …   Universalium

  • fourragère — noun /fʊrəʒɛr/ A braided cord awarded to a military unit for distinguished service and worn on the left shoulder …   Wiktionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”