Bathilde
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bathylle.

Sainte Bathilde, ou Batilde, Bathylle, ou encore Beaudour, née vers 626 et morte le 30 janvier 680 à Chelles, est une reine des Francs et épouse de Clovis II.

Sommaire

Reine des Francs

Elle serait la fille de Sisoigne, prince d'Ascagnie, et aurait été réduite en esclavage par un roi anglo-saxon, ou par des pirates danois selon certaines sources. En 642, Erchinoald (ou Archambaut en français moderne), maire du palais, l'achète à York et l'amène dans le royaume franc. Il aurait souhaité l'épouser, mais celle-ci ne le veut pas et en informe Clovis II, roi de Neustrie et de Bourgogne (né en 632, et donc son cadet de six ans), qui l'épouse en 649. Elle n’accepte ce mariage qu’une fois l’accord de son père obtenu. D'autres historiens pensent qu' Archambaut l'a présentée au jeune roi (ou plutôt à sa mère Nanchtilde) pour conserver son rôle politique.

Plus âgée que son époux, elle l'aurait grandement influencé pour qu'il mène le royaume d'une main ferme, ce qui l'a amené à sanctionner durement ses deux plus jeunes fils qui s'étaient rebellés contre lui. Selon une légende, apparue cinq siècles après, dite des « énervés de Jumièges » (contée par Pierre de Ronsard), ils furent abandonnés dans une barque sur la Seine, et recueillis à l'abbaye de Jumièges. Clovis et Bathilde auraient été présents lors de leur entrée à l'abbaye. Cette histoire est démentie par les faits et la chronologie.

Elle lui donna entre autres enfants Clotaire III, roi de Neustrie et de Bourgogne, Childéric II, roi d'Austrasie, et Thierry III qui succède à Clotaire III.

Régence

À la mort de son mari, en 657, elle exerce la régence au profit du seul Clotaire, pour éviter de démembrer le royaume. Mais elle doit affronter le maire du palais Ébroïn, rival de saint Léger d'Autun, et la fronde des grands d'Austrasie qui veulent leur propre souverain. Elle accepte de laisser Childéric monter sur le trône d'Austrasie.

Bathilde veille au suivi des règles dans le clergé, et sous les conseils de saint Ouen de Rouen, l'évêque saint Eloi de Noyon et l'évêque Landry de Paris favorise l’Église en relevant des monastères et en fondant de nouveaux. Elle évite les conflits, veille à l’application de la justice, et envoie des missionnaires en Allemagne[1].

La tradition lui attribue l’interdiction des marchés d’esclaves sur ses terres, provoquant la disparition de l’esclavage dans les royaumes francs[2] : s’il semble certain que la fin des ventes d’esclaves remonte au VIIe siècle pour les Francs, il n’est pas certain qu’elles aient pris fin de son vivant. On lui attribue aussi l’abolition de l’impôt personnel sur les habitants d'origine gauloise, la capitation[3].

Elle fonde divers couvents :

Moniale

Finalement, en 664, elle est contrainte à se retirer dans le monastère de Chelles, l'une des ses fondations, avec le monastère de Corbie. Elle dota également d'autres monastères : Jumièges, Saint-Wandrille, etc. Elle meurt, à Chelles, le 30 janvier 680.

Elle est canonisée par le pape Nicolas Ier au IXe siècle, et selon Mgr Paul Guérin[4] « [...] Elle s'éteignit... dans le service de Dieu, le 30 janvier de l'an 680. La petite ville de Chelles a le bonheur de posséder encore les reliques de Sainte Bathilde. »

Articles connexes

Articles connexes

Liens externes

Sources

  • Paule Lejeune. Les reines de France. Paris : éd. Vernal et P. Lebaud, 1989, ISBN 2-86594-042-X, p. 44
  • Régine Pernoud. Les Saints au Moyen Âge. Paris : Librairie Plon, 1984. ISBN 2-259-01186-1

Notes et références

  1. Vie des Saints pour tous les jours de l'année (éd. D.F.T., Argentré-du-Plessis 2003
  2. Sainte Bathilde, une reine anti-esclavagiste Elle rendit la vente et l'achat d'esclaves définitivement illégaux, sans toutefois obliger les propriétaires, souvent d'ancienne origine gallo-romaine, des grandes exploitations d'affranchir les leurs immédiatement. Le système finit par s'éteindre. Quant aux captifs venus de l'étranger, et proposés à la vente comme on dirait aujourd'hui, elle décréta qu'ils devenaient obligatoirement libres sur le sol franc
  3. Pour ces deux abolitions, voir entre autres Régine Pernoud. Les Saints au Moyen Âge. Paris : Librairie Plon, 1984. p 206 et suivantes
  4. Vie des Saints pour tous les jours de l'année (éd. D.F.T., Argentré-du-Plessis 2003, p. 64

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bathilde de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bathilde — (Gesch.), so v.w. Batilde …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bathilde — Bathilde, s. Batilde …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Bathilde — (Batilde), s. Balthilde (Heilige) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Bathilde — Denkmal der Sainte Bathilde von Victor Thérasse (1796 1864) im Jardin du Luxembourg (Paris) Bathilde, auch Balthild, Baldhilda, Bathildis, (* um 630 in England; † 30. Januar wohl 680 in Chelles) war die Ehefrau des fränkischen Merowingerkönigs… …   Deutsch Wikipedia

  • Bathilde — Baldegund, Balthild, Balthilde, Bathilde althochdeutscher Ursprung, Bedeutung: kühne Kämpferin. Namensträgerin: Bathilde, Frau des fränkischen Merowingerkönigs Chlodwig II …   Deutsch namen

  • Bathilde — Provenance. Vient du germain bald et hild Signifie: audacieux et combat Se fête le 30 janvier. Histoire. D origine anglo xaxonne Bathilde est enlevée très jeune et vendue comme esclave. En 649, Clovis II la remarque et l épouse. Elle aura trois… …   Dictionnaire des prénoms français, arabes et bretons

  • Bathilde — Bathịlde,   Bạlthild, Balthịldis, fränkische Königin, ✝ 680/681, Gemahlin des Merowingerkönigs Chlodwig II.; gründete das Kloster Chelles, in dem sie auch bestattet wurde. Aus ihrem Grab stammt ein Leinenhemd, dessen farbige Stickereien… …   Universal-Lexikon

  • Bathilde — (ou Batilde ou Balthilde ou Bathylle ou Baudour ou Bautour) née en Angleterre, fille d un prince saxon, elle fut capturée par des pirates qui la vendirent en 641 en Gaule, à Clovis II, maire du palais, roi de Neustrie et de Bourgogne de 691 à 695 …   Dictionnaire des saints

  • Bathilde d'Orleans — Bathilde d Orléans Bathilde d Orléans, duchesse de Bourbon Naissance 9 juillet 1750 Saint Cloud Décès 10  …   Wikipédia en Français

  • Bathilde d'Orléans (1750-1822) — Bathilde d Orléans Bathilde d Orléans, duchesse de Bourbon Naissance 9 juillet 1750 Saint Cloud Décès 10  …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”