Basilique Saint-Marc de Venise

Basilique Saint-Marc de Venise

Basilique Saint-Marc de Venise
Vue générale de l'édifice
Vue générale de l'édifice

Nom local Basilica di San Marco a Venezia
Latitude
Longitude
45° 26′ 04″ Nord
       12° 20′ 23″ Est
/ 45.4344, 12.3398
 
Pays Italie Italie
Région Flag of Veneto.png Vénétie
Département Fichier:Provincia di Venezia-Stemma.png Venise
Ville Venise
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Basilique mineure
Rattaché à Archidiocèse de Venise (siège)
Début de la construction 828, reconstruite en 978
Fin des travaux XIVe siècle
Style(s) dominant(s) Byzantin
Classé(e) Patrimoine mondial (1987)
Localisation
  Géolocalisation sur la carte : Italie
Italy location map.svg
Basilique Saint-Marc de Venise

La basilique Saint-Marc (San Marco di Venezia en italien) est la plus importante basilique de Venise, construite en 828 sur la place Saint-Marc, adjacente et reliée au Campanile de Saint Marc et au Palais des Doges, proche du Grand Canal. Elle est un remarquable exemple d'architecture byzantine elle prendra modèle sur l'église des Saints-Apôtres de Constantinople construite par le Doge Giustiniano Participazio pour abriter les reliques sacrées de Saint Marc l'évangéliste, puissant saint protecteur de la ville. Elle brûla dans l'incendie qui ravagea le palais ducal en 976.

Districts venice.PNG
Basilique St Marc
Basilique St Marc

Localisation de la basilique sur un plan de Venise

Sommaire

Historique

En 828, Giustiniano Participazio, onzième Doge de la ville chrétienne de Venise, se cherche un nouveau puissant protecteur chrétien pour protéger la ville et pour remplacer saint Théodore afin de rivaliser avec Rome et son saint patron saint Pierre. Deux marchands vénitiens se débrouillent pour aller voler les reliques sacrées de saint Marc l'évangéliste dans la petite chapelle du petit port de pêche de Bucoles proche d'Alexandrie en Égypte où il avait souffert le martyre. La basilique est alors spécialement construite pour abriter ses reliques, auxquelles l'Eglise catholique prêtait à l'époque des pouvoirs divins. Il devient ainsi le puissant Saint Patron de Venise, avec son lion comme symbole de la ville (les symboles tétramorphes des autres évangélistes étant : l'ange pour Saint Matthieu, l'aigle pour Saint Jean et le taureau pour Saint Luc). Marc était venu évangéliser la région au Ier siècle par bateau et avait fait naufrage dans la lagune qui allait donner naissance en 452 à Venise. Un ange lui était apparu et lui avait alors dit ces mots : « Paix sur toi, Marc, mon évangéliste, tu trouveras ici le repos ».

Lors du Sac de Constantinople en 1204, les Vénitiens rapportèrent de l'hippodrome antique les quatre chevaux de bronze qui se trouvaient alors probablement sur les Carceres (stalles de départ), et les placèrent au-dessus de l'entrée de la basilique. En 1797, les chevaux seront ensuite ramenés à Paris comme "trésor de guerre" par les troupes françaises à la suite de la prise de la ville par Bonaparte durant la première campagne d'Italie. Placés sur l'Arc de triomphe du Carrousel jusqu'à 1815, la France les rendra alors aux Autrichiens, qui les restitueront à leur tour à la Cité des Doges.

Les chevaux ne sont pas les seules spolia rapportées de Constantinople pour orner la basilique : de nombreux éléments du décor sculpté de la grande église Saint-Polyeucte, construite au début du VIe siècle, et peut-être déjà en ruines au moment du sac de la capitale par les Croisés, sont également emportés et incorporés à la basilique. Ainsi les chapiteaux décorés de palmiers qui ornent la façade sud sont caractéristiques de cette sculpture architecturale d'influence sassanide de Saint-Polyeucte. Les Pilastri Acritani (« Piliers d'Acre ») qui s'élèvent devant la porte de cette même façade ne proviennent pas de Terre Sainte, comme leur nom pourrait le laisser penser, mais également de cette même église[1].

Une autre sculpture incorporée à la façade sud de la basilique provient encore de Constantinople : le groupe des Tétrarques de Saint-Marc, un ensemble statuaire en porphyre représentant les deux couples d'empereurs de la première Tétrarchie est le sujet de nombreuses légendes locales qui en font notamment des voleurs ou des meurtriers. L'identification en 1966 d'un fragment sculpté, retrouvé à Istanbul non loin du Myrelaion, comme constituant la partie manquante du pied gauche de la statue la plus à l'Est a permis de lever toute ambiguïté et d'attribuer cette œuvre à la capitale byzantine[2].

Photographies

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes

Voir aussi

Liens internes

Commons-logo.svg

Bibliographie

  • * (en) M. Perry, « Saint Mark's Trophies : Legend, Superstition and Archaeology in Renaissance Venice », dans Journal of the Warburg and Courtauld Institute, vol. 40, 1977, p. 27-49 .

Liens externes

Notes et références

  1. M. Harrison, A Temple for Byzantium, Londres, 1980, 40.
  2. Perry 1977, p. 39-45
  • Portail de l’architecture chrétienne Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail de l’histoire de l’art Portail de l’histoire de l’art
  • Portail du tourisme Portail du tourisme
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie

Ce document provient de « Basilique Saint-Marc de Venise ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Basilique Saint-Marc de Venise de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Basilique Saint-Marc De Venise — Vue générale de l édifice Nom local Basilica di San Marco a Venezia Latitude …   Wikipédia en Français

  • Basilique saint-marc de venise — Vue générale de l édifice Nom local Basilica di San Marco a Venezia Latitude …   Wikipédia en Français

  • Saint-Marc de Venise — Basilique Saint Marc de Venise Basilique Saint Marc de Venise Vue générale de l édifice Nom local Basilica di San Marco a Venezia Latitude …   Wikipédia en Français

  • Basilique Saint-Marc — Présentation Nom local Basilica cattedrale di San Marco Evangelista Culte Catholique romain Type …   Wikipédia en Français

  • Basilique Saint-Pierre de Rome — Basilique Saint Pierre 41° 54′ 08″ N 12° 27′ 12″ E / 41.90222, 12.45333 …   Wikipédia en Français

  • Saint Marc l'Évangéliste — Marc (évangéliste) Pour les articles homonymes, voir saint Marc. Marc né Jean surnommé Marcus, est un des premiers convertis au christianisme et à l évangélisation de l Empire romain par l apôtre Pierre. Il est disciple évangéliste des apôtres… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Marc (homonymie) — Saint Marc Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Saint Marc peut désigner Marc l un des apôtres de Jésus Christ et le pape Marc. Ils ont donné leur nom à plusieurs lieux et édifices religieux …   Wikipédia en Français

  • Saint-marc — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Saint Marc peut désigner Marc l un des apôtres de Jésus Christ et le pape Marc. Ils ont donné leur nom à plusieurs lieux et édifices religieux. La Saint… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Marc — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Saint Marc et Marc. Saint Marc (avec un tiret) peut désigner : Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Basilique Saint-Denis — Présentation Nom local Basilique de Saint Denis Culte Catholique romain …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”