Baie Mahault

Baie-Mahault

Baie-Mahault

Ajouter une image

Baie-Mahault#Héraldique
Détail
Administration
Pays France
Région Guadeloupe
Département Guadeloupe
Arrondissement Basse-Terre
Canton Baie-Mahault
Code Insee abr. 97103
Code postal 97122
Maire
Mandat en cours
Ary Chalus
2008-2014
Site internet Baie-mahault.net
Démographie
Population 27 906 hab. (2006)
Densité 606 hab./km²
Gentilé Baie-Mahaultiens
Géographie
Coordonnées 16° 16′ 00″ Nord
       61° 35′ 00″ Ouest
/ 16.266667, -61.583333
Altitudes mini. 0 m — maxi. 112 m
Superficie 46,02 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Baie-Mahault est une commune française, située dans le département de la Guadeloupe. Les habitants sont appelés les Baie-Mahaultiens

Sommaire

Géographie

Situation

En rouge le territoire communal de la commune Baie-Mahault.

Baie-Mahault est située à l'est de la Basse-Terre et intégrée à l'agglomération de Pointe-à-Pitre. Ville incontournable de par sa position, elle fait office de porte d'entrée pour l'île de la Basse Terre lorsqu'on vient de la Grande Terre. Sur son territoire se trouve la zone industrielle de Jarry Houelbourg qui est le cœur économique de la Guadeloupe.

Le Centre Commercial Destreland y est aussi implanté.

Les sections les plus connues sont Trioncelle, La Jaille, Calvaire, Moudong, Jarry, La Retraite, Beausoleil, Wonche, Destrellan et Belcourt (Condo, amandine, mérosier narbal,...).

Les communes limitrophes de Baie-Mahault sont Petit-Bourg, Le Lamentin, Pointe-à-Pitre (par le pont de la Gabarre) et Les Abymes (par le pont de l'Alliance).

Canton de Baie-Mahault arrondissement de Basse-Terre

Superficie : 4400 ha Population : 29 890 Habitants : les Baie-Mahaultiens

La commune de Baie-Mahault fait partie du département de la Guadeloupe. Elle porte le nom de " baie" et de " mahault" ou " mahot", qui est un arbre de la même famille que le palétuvier. Le territoire communal, qui occupe une importante partie de la vaste plaine du nord-est de la Guadeloupe a comme limites : . - la basse vallée de la grande Rivière à Goyave - les hauteurs de Prise-d'Eau - les culs-de-sacs marins reliés entre eux par la riviére Salée. .

Trois traits distinctifs caractérisent Baie-Mahault : . Cette commune est le point de rencontre naturelle entre deux îles qui forment la Guadeloupe, Grande-Terre et Basse-Terre. . Elle possède des terres agricoles d'une exceptionnelle richesse. Ses côtes s'ouvrent sur un site marin de grande qualité. Baie-Mahault possède des terres d’une qualité qui en font une région privilégiée pour le développement agricole. Ces sols sont maniables à 45 % et constituent une des richesses naturelles les plus importantes de la Guadeloupe. . Le territoire communal s’ouvre sur les plans d’eau calmes du Grand cul-de-sac marin par trois grandes baies : . - la baie du Lamentin, - la baie de Dupuy, - la baie de Baie-Mahault . La beauté reposante du paysage marin invite à la pratique des sports nautiques. . La diversité des paysages du territoire communal fait de Baie-Mahault une zone de loisirs et de détente qu’il convient à tout prix de préserver de la pollution.

Climat

Le climat y est de type tropical.

Urbanisme

La ville de Baie-Mahault vient de mettre en ligne un blog pour promouvoir l'information et le dialogue autour des projets d'urbanisme de la Municipalité. Ary Chalus, Maire de Baie-Mahault, explique le choix de la mise en ligne de ce blog pour favoriser le dialogue avec les populations pour la phase de concertation de l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme (PLU) de Baie-Mahault : "Ce moyen moderne, qui ouvre le débat aux internautes du monde entier, permet aussi bien de ne pas exclure ceux de nos compatriotes qui seraient momentanément exilés en même temps qu’il nous permet de bénéficier de l’expérience de personnes de toutes origines, pour peu qu’elles aient envie de la partager et qu’elles s’intéressent à BAIE-MAHAULT".

Toponymie

Selon le père Fabre, son nom viendrait de mahotou ou mahot, une variété de palétuvier abondante dans la région. En 1659, Charles Houël s'octroie cette région qui est ensuite érigée en marquisat, d'où son ancien nom de Houelbourg.

Histoire

Histoire et culture

«Un pays perdu par les eaux et tout à fait inhabitable». C'est ainsi que fut longtemps considérée la région de l'actuelle commune de Baie-Mahault, ouverte sur les deux baies de l'île, et dont une grande partie du territoire était, il y a seulement vingt ans, couverte de marécages.

Bien qu'ayant reconnu l'intérêt de ces terres hostiles à l'homme mais accueillantes pour le gibier, les tortues marines, et les lamantins, les premiers Européens installés dans l'île n'eurent de cesse de chercher à les accaparer en comblant les marécages. Durant plusieurs siècles, la canne à sucre constitua l'unique ressource économique du quartier.

Une grande partie des terrains agricoles lui est encore consacrée. Cependant, la zone industrielle de Jarry, face à Pointe-à-Pitre, entièrement gagnée sur la mangrove, a fait de Baie-Mahault le «poumon économique» de la Guadeloupe. C'est aussi Baie-Mahault qui accueille le plus grand centre commercial de l'île.

Le 19 janvier 1914, l'aviateur Reybaud, décollant de Destrellan sous les yeux d'une foule ébahie, accomplit l'exploit de survoler Petit-Bourg, Baie-Mahault et Pointe-à-Pitre avant de se poser en douceur à l'endroit d'où il avait décollé.

À l'extrémité du bourg, en contrebas de la place de la mairie, un embarcadère situé au bord du lagon est le point de départ de bateaux permettant de découvrir les îlets du Grand Cul-de-Sac et l'embouchure de la grande Rivière à Goyaves.

Longtemps restée inhabitée en raison de son insalubrité, Baie-Mahault n'est devenue commune à part entière qu'en 1837. Sa position en fait un point de passage obligé entre les deux parties de l'île.

Héraldique

Armes de Baie-Mahault

Les armes de Baie-Mahault se blasonnent ainsi : À compléter...

On sait très peu de choses sur ce blason.

Faits historiques

En 1659, lors du partage des terres de la Compagnie des îles d'Amérique, Charles Houël, l'un des coseigneurs de la Guadeloupe, s'octroie cette région qui est ensuite érigée en marquisat par le roi Louis XIV en 1660.

1735 – 1973 : La commune de Baie-Mahault compte plus de deux siècles. - Elle a connu l’ancien régime au cours de laquelle elle faisait partie du marquisat de Houelbourg et sa station navale fut au XVIIIe siècle renommée dans les petites Antilles. -

Baie-Mahault a participé avec passion au grand élan de la révolution de 1789 et a offert ses baies hospitalières aux flibustiers qui y avaient d’insoupçonnées batteries, ses mornes et vallons de la pointe Jarry. -

C’est à cet endroit que Victor Hugues, le conventionnel, a remporté sur les Anglais la décisive victoire du morne Savon. - Certains sites de la commune portent encore les noms de ceux qui ont dominé cette période. -

- HOUELBOURG – domaine de Monsieur HOUEL (capitaine aux gardes). - - JAILLE, jadis propriété de la famille LA JAILLE, famille de notaires parmi lesquels il faut citer le général de division LA JAILLE, sénateur de la Guadeloupe et président du comité. - DESTRELLAN, officier de la marine, ses biens furent confisqués et vendus comme biens nationaux, un fils de LA JAILLE épousa une demoiselle DESTRELLAN. - - BUDAN, émigré qui mourut au début du XIXe siècle. - - L’OFFICIAL qui fut notaire au début du XIXe siècle. - - VOUNCHE, propriété du sieur WOUNCHE, ex-maire de Baie-Mahault, acquise par la famille NOUY et dont une grande partie a fait l’objet d’une réforme foncière au bénéfice des petits agriculteurs. C’est là que se trouve le phare de la commune. -

Baie-Mahault au cœur de son histoire -

En 1802, répondant à l’appel de DELGRES et D’IGNACE, ses fils à peine libérés des fers, s’opposèrent victorieusement, sous la conduite d’IGNACE, à la rivière du Coin et au pont de la Gabarre, aux assauts de RICHEPANCE et PELAGE. -

Sous la révolution 1848 et la IIe République, le territoire de la commune fut le théâtre de grandes batailles politiques pour la démocratie et son fils adoptif l’agriculteur charpentier de la «Manche à Eau» Louisy MATHIEU, fut le premier député noir de Guadeloupe, en lieu et place de Victor SHOELCHER qui avait opté pour la Martinique. -

La IIIe République permet à l’un de ses fils Emmanuel CONDO de marquer la vie politique locale du sceau de la dignité. Nombreux furent par ailleurs les Baie-Mahautiens qui tombèrent sur les chars de bataille en 1914-1918 et 1939-1945, pour la cause de la France. -

Appartiennent à l’histoire les diverses actions de l’un de ses fils, Maurice SATINEAU, d’abord maire de Sainte-Anne, député puis sénateur de Guadeloupe, la part prise par les meilleurs des fils de la cité de la Résistance, combat pour la démocratie, le respect du suffrage universel, le droit au travail, les droits de l’homme et du citoyen et combat également pour la collectivité baie-mahaultienne, par l’exécution des tâches quotidiennes. - . Etre une cité à visage humain, voilà ce pourquoi, à travers l’Histoire, la commune de Baie-Mahault a toujours œuvré.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
2001-2014 Ary Chalus Divers droite Conseiller général
Les données antérieures ne sont pas encore mentionnées.

Jumelage

  • New York[réf. nécessaire]

Démographie

Évolution démographique
1999 2006
21 580 27 906
Nombre retenu à partir de 1962 : Population sans doubles comptes

Personnalités liées à la commune

  • E.Chammougon 1er
  • Félix Bréta, né à Baie-Mahault le 19 Avril 1872. fils d’une descendante d’esclave et d’un commerçant Béké de Pointe-à-Pitre comme le chevalier de Saint George dont il appréciait beaucoup la musique. Il fit au Lycée Carnot, à Pointe à Pitre toutes ses études. Il y passa, du reste, toute sa vie. Prix d’honneur de mathématiques et bachelier es-sciences en 1889, il fut immédiatement nommé répétiteur.

Grâce à sa qualité essentielle, l’énergie, une énergie sans faiblesse, il acquit vite sur les élèves un ascendant fait plus d’affection que de contrainte.

Dans l’étude dont il était chargé, maîtres et élèves travaillaient de concert, le maître bien plus que les élèves auxquels il donnait l’exemple.

Ce scientifique à l’esprit très ouvert se tourna vers les lettres et se mit à l’étude des langues vivantes, de l’espagnol qu’il poursuivait, et qui s’obtenait par concours : il s’aperçut qu’il était handicapé par son ignorance du latin ; alors, revenu aux Sciences, il se consacra à l’étude des Sciences Naturelles.

Sans hâte, sans guide, et aussi sans renoncer à aucune des fonctions, pour la plupart bénévoles, et très absorbantes, dont peu à peu, il avait assumé la responsabilité comme : chef d’orchestre de la Philarmonique, la Sourdine de Pointe à Pitre, Secrétaire Général de la Fédération des enseignants, Secrétaire de la Chambre d’Agriculture, Président de l’Association des anciens élèves du Lycée Carnot de Pointe à Pitre, Commissaire Régional des Eclaireurs de France, etc…., et, au contraire, tout en s’y dévouant avec ardeur et zèle, il prépara sa licence es-sciences naturelles qu’il passa en 1916.

Nommé plus tard chargé de cours, puis censeur, il ne négligea pas ses travaux personnels. En 1922, il soumit à l’Administration de la Colonie une carte géologique de la Guadeloupe.

En 1926, chargé de mission dans les ports de pêche, il rédigea un rapport documenté et suggestif qui retint l’attention. Aussi lui confia-t-on la direction d’un laboratoire de pêche et de produits maritimes où il se livra à l’étude des empoisonnements par le poisson.

Survint le cyclone de 1928. Chef du Servie de l’Instruction publique par intérim, il se trouva en face de difficultés qui semblaient insurmontables : les écoles, à peu près partout détruites ou très gravement endommagées, le lycée lui-même, très éprouvé et devenu le refuge d’une foule de pauvres gens sans foyers… En un mois, dans le local du Lycée réparé, fonctionnaient à la fois les classes du Lycée, les classes supérieures des Cours Michelet et des écoles primaires de Pointes à Pitre. Beaucoup plus vite que l’on ne l’espérait, s’ouvrirent, dans toutes les communes, grâce à des moyens de fortune, en attendant la restauration ou la reconstruction des écoles, des classes où les enfants recevaient l’instruction qui leur était due.

Nommé Chevalier de la Légion d’Honneur en 1934, puis admis à la retraite après avoir exercé le poste de Proviseur du Lycée Carnot, il se retira à Trois-Rivières, puis aux Saintes où il créa un Syndicat d’Initiative très actif. Ilen profita pour écrire son livre sur les Saintes, premier du genre, et toujours très actif, il continua d’étudier ce groupe d’îles si digne d’attention à tant d’égards.

Il a été emporté, à Paris, en mai 1938, par une soudaine et brutale crise cardiaque. Aujourd'hui il est complètement oublié de ses compatriotes. Il est enterré au cimetière de Trois-Rivières, ville où il vécut toute sa vie.

Économie

Monuments et lieux touristiques

PLAN DU NOUVEAU CHEMIN DE LA RIVIERE SALÉE (1766). - Auteur, Thévenet, ingénieur géographe. - Aquarelle (48.7 X 95 cm). 1/7415. - Atlas Moreau de Saint-.Méry. - Centre d'archives d'outre-mer Aix-en-Provence. Bouches-du Rhône. Ce plan représente la première route terrestre raccordant la Guadeloupe à la Grande-Terre. Elle est construite sur une levée de terre, et le passage de la rivière Salée s'effectue sur une gabarre, chaloupe pouvant contenir plusieurs chevaux et leurs cavaliers. Plus sûr, plus rapide, praticable par tous les temps et moins coûteux, ce chemin évite la traversée en mer et s'inscrit dans le cadre du plan d'établissement de la «nouvelle ville», à savoir Pointe-à-Pitre, Des ouvrages militaires sont prévus, figurés en jaune pour le retranchement de la troupe et des habitants de la Grande-Terre.


MAISON WONCH - Milieu du XIXème siècle - Bois - Cette maison de maître traditionnelle suit un plan carré avec galerie tout autour du bâtiment. Elle abrite les propriétaires éponymes d'une habitation qui couvre de vastes terres dans les hauteurs, vers les sections actuelles de Dorville et Calvaire. Le 31 décembre 1840, M. Wonch, ou Wounch, devient maire de Baie-Mahault et succède au comte d'Estrelan, premier maire de la commune.


Maison DESCAMPS - Milieu dit XIXéme siècle - Bois - Habitation Birmingham - Cette demeure est bâtie selon les plans traditionnels des maisons de maître à un étage. Gaston Descamps s'est associé avec trois de ses frères pour créer une société au capital constitué de l'habitation Birmingham et de l'usine de la Retraite. Il est par ailleurs maire de la commune à de nombreuses reprises entre 1848 et 1871.


CHEMINEE - Vers 1860 - Pierre et brique - Pointe Pasquereau - Cette cheminée témoigne de la modernisation de la sucrerie d' Auguste Nouy effectuée vers 1860 et accompagnée de l'arrivée d'une machine à vapeur. La sucrerie, établie vers 1820 sur une terre déjà cultivée, est durement touchée par l'épidémie de choléra de 1865 qui emporte soixante-dix des cent soixante travailleurs de la propriété. À partir de 1870, après un bail passé avec la société Souques, les cannes partent par chalands vers l'usine Darboussier, à Pointe-à-Pitre, et ne sont plus traitées sur place. Cette tombe de style néo-classique abrite les restes des familles Bidlet de la Quintinie et de Rozière, propriétaires de la Retraite. Jusqu'au début du XXe siècle, les habitants s'octroient le droit de se faire enterrer sur leurs terres.


MAISON DUPUY - Vers 1940 - Bois - Cette maison créole, construite à l'identique d'après un plan du milieu du XIXe siècle, est située sur un morne face à l'alizé, et appartient à l'habitation-sucrerie du même nom. De nombreuses portes-fenêtres et des lucarnes en chien-assis permettent une bonne ventilation.


ANCIENNE USINE ÉLECTRIQUE - Béton armé - Ancienne centrale électrique de Baie-Mahault - Ce bâtiment a été édifié après la Seconde Guerre mondiale afin de renforcer la production d’électricité de la première centrale. L’électrification de la Guadeloupe débute vers 1914 par l'installation de deux groupes électrogènes, à Basse-Terre et à Pointe-à-Pitre.

Eglise Saint-Jean-Baptiste

La première centrale à vapeur de 2750 kilowatts est construite en 1934 dans la commune de Baie-Mahault et inaugurée en 1936. Après 1946, cette première usine est complétée par la construction d’une centrale Diesel d'une puissance de trois fois 600 kilowatts.


ÉGLISE SAINT-JEAN-BAPTISTE - Début du XXe siècle (1933) - Architecte: Ali Tur - Béton armé - Cette église est située sur l'emplacement du sanctuaire précédent, ravagé par le cyclone de 1928 qui n'épargne que la base de l'autel et un bas-côté. La façade, qui mêle volumes pleins et arrondis, rappelle certaines églises fortifiées du sud-ouest de la France métropolitaine avec ses tours symétriques de part et d'autre du clocher médian. Le porche en saillie, ainsi que le clocher, sont percés de claustras qui confèrent une certaine légèreté à l'édifice et permettent le filtrage de la lumière.


Municipalités limitrophes

Rose des vents Les Abymes Rose des vents
Lamentin N Pointe-à-Pitre
O    Baie-Mahault    E
S
Petit-Bourg
Enclave:

Notes et références


Voir aussi

Article connexe

Liens externes

  • Portail de la Guadeloupe Portail de la Guadeloupe
Ce document provient de « Baie-Mahault ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baie Mahault de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baie-Mahault — Baie Mahault …   Deutsch Wikipedia

  • Baie-Mahault — 16° 16′ 00″ N 61° 35′ 00″ W / 16.266667, 61.583333 …   Wikipédia en Français

  • Baie-Mahault — French commune nomcommune=Baie Mahault mapcaption=Location of the commune (in red) within Guadeloupe région=Guadeloupe département=Guadeloupe arrondissement=Basse Terre canton=Baie Mahault intercomm= none as of 2007 insee=97103 cp=97122 maire=Ary …   Wikipedia

  • Baie-Mahault — Original name in latin Baie Mahault Name in other language Baie Mahault, La Baie Mahault State code GP Continent/City America/Guadeloupe longitude 16.26738 latitude 61.58543 altitude 18 Population 30551 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Canton de Baie-Mahault — Administration Pays France Région Guadeloupe Département Guadeloupe Arrondissement Basse Terre Code ca …   Wikipédia en Français

  • Canton De Baie-Mahault — Administration Pays France Région Guadeloupe Département Guadeloupe Arrondissement Basse Terre Code cantonal 971 04 …   Wikipédia en Français

  • Canton de baie-mahault — Administration Pays France Région Guadeloupe Département Guadeloupe Arrondissement Basse Terre Code cantonal 971 04 …   Wikipédia en Français

  • Kanton Baie-Mahault — Region Guadeloupe Département Guadeloupe Arrondissement Basse Terre Hauptort Baie Mahault Einwohner 28.379 (1. Jan. 2007) …   Deutsch Wikipedia

  • Canton of Baie-Mahault — PAGENAME is a canton in the Arrondissement of Basse Terre on the island of Guadeloupe …   Wikipedia

  • Édouard Chammougon — Mandats Député de la 3e circonscription de la Guadeloupe 28  …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”