Tabari


Tabari

Tabarî ou Muhammad bin Jarīr bin Yazīd al-Imām abū Ja`far at-ṯabarī (arabe : محمد بن جرير ب يزيد الإمام أبو جعفر الطبري) est né en 839 au Tabaristan en Iran, ce qui lui vaut son surnom de at-Tabarî. Il est un des plus précoces et des plus célèbres historiens[1] et exégètes perses du Coran. Musulman de tradition sunnite, il a passé l'essentiel de sa vie à Bagdad, écrivant tous ses ouvrages en arabe.

Eléments biographiques

Avant ses sept ans, il avait appris par cœur le Coran entier, au cours des deux années qui suivirent il avait fini l'étude des recueils classiques de hadiths. Il quitta le domicile familial à 12 ans pour aller étudier. Avant l'âge de 17 ans il partit pour Bagdad. Il espérait pouvoir y rencontrer Ahmad Ibn Hanbal mais celui-ci mourut peu de temps avant son arrivée. Après une année à Bagdad, il alla dans le sud de l'Irak où il étudia à Kufa et à Bassora. Il revint ensuite à Bagdad pour y rester huit ans.

Il partit de nouveau en voyage, mais cette fois pour découvrir la Syrie, la Palestine et l'Égypte. Vers 870 Tabarî revient à Bagdad pour y passer les cinquante-trois ans qui suivent, jusqu'à sa mort en 923. Ce dernier séjour à Bagdad a été entrecoupé de quelques aller-retours vers le Tabaristan et par un pèlerinage à La Mecque.

Ses œuvres

Tabarî a écrit des livres touchant à presque tous les domaines de la vie musulmane : histoire, commentaire du Coran (tafsīr, « exégèse »), recueil de hadiths, commentaires de droit (fiqh). Il s'est aussi intéressé à la médecine profitant de ses connaissances pour prescrire des remèdes à ses amis et étudiants.

Ses œuvres les plus connues et les plus volumineuses sont :

  • les Chroniques de Tabari, histoire des prophètes et des rois ;
  • le Jāmi` al-bayān `an ta'wīl āy al-Qur'ān, plus connu sous le nom de Tafsir At-Tabari ; il a été édité en 896 et 930. Ce tafsir allait devenir un des travaux de ce genre les plus connus et un des plus précoces. Il aurait été beaucoup plus long que les 3 000 pages imprimées actuelles et il se dit qu'un exemplaire original se trouve en Afghanistan. Des auteurs tels que Suyuti, Baghawi ou Ibn Kathir s'en sont fortement inspirés pour rédiger leurs tafsirs ;
  • Tahdhīb al-Athār (arabe : تهذيب الآثار), commencé par l'auteur mais non terminé ; il concerne les traditions rapportées des sahabahs.

Documents en liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tabari de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tabarî — Tabari Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam C …   Wikipédia en Français

  • tăbărî — TĂBĂRÎ, tábăr, vb. IV. intranz. 1. A se repezi la cineva, a da năvală asupra cuiva; a se năpusti. ♦ fig. A se adresa cuiva în mod insistent; a apostrofa pe cineva; a sări cu gura la cineva. ♦ (Rar) A se repezi, a veni în grabă. 2. (înv.) A şi… …   Dicționar Român

  • tabari — tabarì interj. kartojant nusakomas vaikščiojimas: Tabarì tabarì vaikščioja po kambarį Šk …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • Tabari — (izg. tabári), Abu Ja[b]̕far Muhamed[/b] (839 923) DEFINICIJA arapski teolog i povjesničar porijeklom iz Perzije; u djelu Komentari Kur ana prikupio sve dotadašnje interpretacije kuranskih tekstova i izvršio prvu potpunu egzegezu, riječ po riječ; …   Hrvatski jezični portal

  • Tabari — Tabari, s. Taberi …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Tábari — Tábari, Abu Dscha far Mohammed ibn Dscherîr, großer mohammedan. Historiker und Theolog, geb. 838 zu Âmul in Taberistan, gest. 923 in Bagdad, besuchte während der ersten Hälfte seines Lebens auf einer vieljährigen Studienreise alle Zentren des… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Tabarî — Tabarî, mohammed. Historiker und Theolog, geb. 839 zu Amol in Taberistan, gest. 921, berühmt durch sein großes, von der ältesten Zeit bis 914 n. Chr. reichendes Geschichtswerk (hg. unter Leitung von De Goeje, Leid. 1878 fg.) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • TABARI (AL-) — ヘABAR 壟 AL (839 923) Le plus illustre des historiens arabes. L’Histoire des rois et des peuples d’al ヘabar 稜 relate, année par année, l’histoire du monde musulman (à l’exception de l’Occident) pendant les trois premiers siècles de l’hégire; elle… …   Encyclopédie Universelle

  • Tabari — Abû Dscha far Muhammad Ibn Dscharīr Ibn Yazīd at Tabarī,‏أبو جعفر محمد بن جرير بن يزيد الطبري ‎, DMG Abū Ǧaʿfar Muḥammad b.Ǧarīr b.Yazīd aṭ Ṭabarī genannt at Tabarī (* 839 in Amol, Tabaristân; † 19. Januar 923 in Bagdad), war ein bedeutender… …   Deutsch Wikipedia

  • Ṭabarī, aṭ- — ▪ Muslim scholar Introduction in full  Abū Jaʿfar Muḥammad Ibn Jarīr Aṭ ṭabarī  born c. 839, , Āmol, Ṭabaristān [Iran] died 923, Baghdad, Iraq       Muslim scholar, author of enormous compendiums of early Islāmic history and Qurʾānic exegesis,… …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.