Aulos (Musique)

Aulos (musique)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aulos.
Joueuse d'aulos, médaillon d'un kylix de Brygos et du Peintre de Brygos, v. 490 av. J.-C., musée du Louvre

L'aulos (en grec ancien αὐλός / aulós) est un ancien instrument de musique à vent utilisé notamment en Grèce antique. Le musicien est appelé un aulète.

Le terme aulos est traditionnellement traduit par « flûte (double) »[1], mais il est plus proche du hautbois[2]. Il est composé d’un double tuyau percé de trois ou six trous et doté d'une anche double[3]. Il est fabriqué en roseaux, en bois ou même en ivoire. Il s’oppose au flageolet des bergers, la syrinx, qui ne possède pas d’anche ; on le qualifie donc parfois de flûte noble. Sa sonorité est aigrelette.

Selon la légende, l'aulos est inventé par Athéna pour imiter le thrène funéraire de Méduse[4] ; la déesse le jette ensuite au loin[5], s’étant aperçue que souffler dans l'instrument déforme ses traits[6]. L’aulos est récupéré par le satyre Marsyas qui l’utilise dans son concours contre Apollon, qui joue de la lyre[7].

L’aulos est très utilisé à l'époque archaïque, où elle accompagne la poésie lyrique[8]. Il est l'un des deux instruments appris par les jeunes Athéniens, avec la lyre[2]. Il passe ensuite de mode auprès des nobles ; Alcibiade refuse d'apprendre à en jouer, pour le même motif qu’Athéna, et précipite son déclin[9]. Son apprentissage reste enseigné au IVe siècle av. J.-C.[10], mais Aristote l'exclut de son programme d'enseignement[11]. À Athènes, l’aulos est donc surtout un instrument de musiciens professionnels. Elle est utilisée dans les banquets, aux funérailles ou encore pendant les sacrifices religieux, mais aussi dans la marine de guerre, pour rythmer les mouvements de rame[12].

Dans d’autres cités, l’aulos connaît davantage de vogue : Thèbes est un centre renommé[2]. À Sparte, l’aulos joue le rôle du fifre dans les armées occidentales à l’époque moderne : elle rythme la cadence pour les soldats et sert de support pour les chants de marche[13].

Notes

  1. Pierre Chantraine, Dictionnaire étymologique de la langue grecque, Klincksieck, Paris, 1999 (édition mise à jour) (ISBN 2-252-03277-4) à l'article αὐλός.
  2. a , b  et c Marrou, p. 202.
  3. A. A. Howard, « The Mouth-Piece of the Αὐλός », HSCP vol. 10 (1899), p. 19.
  4. Pindare, Odes [détail des éditions] [lire en ligne] (Pythiques, XII, 18-22).
  5. Mélanippide de Mélos, frag. 758 PMG ; groupe de bronzes de Myron, voir Pline l'Ancien, Histoire naturelle [détail des éditions] [lire en ligne] (XXXIV, 57) et Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne] (I, 24, 1).
  6. Déjà chez Mélanippide, repris par Palaiphatos, Histoires incroyables [détail des éditions] [lire en ligne] (47), Properce, Élégies [détail des éditions] [lire en ligne] (II, 30, 16-18) et Ovide, Fastes [détail des éditions] [lire en ligne] (VI, 697).
  7. Attesté d'abord dans la céramique à figures rouges de la fin du Ve siècle av. J.-C. ; Gantz, p. 95.
  8. Théognis de Mégare (I, 239-243).
  9. Plutarque, Vies parallèles [détail des éditions] [lire en ligne] (Alcibiade, II, 5-7).
  10. Xénophon, Mémorables (I, 2, 27).
  11. Aristote, Politique [lire en ligne] (VIII, 1341 a 18.
  12. Marrou, p. 352, note 25.
  13. Plutarque, Vie de Lycurgue (XXII).

Bibliographie

Commons-logo.svg

  • (en) Timothy Gantz, Early Greek Myth, Johns Hopkins University Press, 1993 [détail de l’édition], p. 86-87 et 95.
  • Henri-Irénée Marrou, Histoire de l'éducation dans l'Antiquité, vol. I Le monde grec, Seuil, coll. « Points », 1re édition 1948 (ISBN 2-02-006016-7)
  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
  • Portail de la musique Portail de la musique
Ce document provient de « Aulos (musique) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aulos (Musique) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aulos (musique) — Pour les articles homonymes, voir Aulos. Joueuse d aulos, médaillon d un kylix de Brygos et du Peintre de Brygos, v. 490 av. J. C …   Wikipédia en Français

  • Musique Grecque Ancienne — Leçon de musique, hydrie attique à figures rouges, v. 510 av. J. C., Staatliche Antikensammlungen (Inv. 2421) …   Wikipédia en Français

  • Musique Classique — Histoire de la musique classique occidentale Chronologie de la musique classique Chronologie de l opéra Musique des origines …   Wikipédia en Français

  • Musique Contemporaine — Histoire de la musique classique occidentale Chronologie de la musique classique Chronologie de l opéra Musique des origines …   Wikipédia en Français

  • Musique cultivée — Musique classique Histoire de la musique classique occidentale Chronologie de la musique classique Chronologie de l opéra Musique des origines …   Wikipédia en Français

  • Musique sérieuse — Musique classique Histoire de la musique classique occidentale Chronologie de la musique classique Chronologie de l opéra Musique des origines …   Wikipédia en Français

  • Musique Baroque — Histoire de la musique classique occidentale Chronologie de la musique classique Chronologie de l opéra Musique des origines …   Wikipédia en Français

  • Musique De La Période Classique — Histoire de la musique classique occidentale Chronologie de la musique classique Chronologie de l opéra Musique des origines …   Wikipédia en Français

  • Musique De La Renaissance — Histoire de la musique classique occidentale Chronologie de la musique classique Chronologie de l opéra Musique des origines …   Wikipédia en Français

  • Musique De La Rome Antique — Histoire de la musique classique occidentale Chronologie de la musique classique Chronologie de l opéra Musique des origines …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”