Roger Piantoni
Roger Piantoni
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de France France
Naissance 26 décembre 1931 (1931-12-26) (79 ans)
à Étain (Meuse)
Taille 1,74 m (5 9)
Poste attaquant
Parcours junior
Saisons Club
avant 1950 Drapeau de la France US Piennes
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
1950-1957 Drapeau de la France FC Nancy 239 0(92)
1957-1964 Drapeau de la France Stade de Reims 198 (145)
1964-1966 Drapeau de la France OGC Nice 048 0(20)
1950-1966 Total 485 (256)
Sélections en équipe nationale **
Années Équipe M. (B.)
1952-1961 Drapeau de France France 037 0(18)
* Compétitions officielles nationales et internationales.
** Matchs officiels.

Roger Piantoni (surnommé Bout d'chou), né le 26 décembre 1931 à Étain (Meuse), est un ancien footballeur international français.

Attaquant incontournable de l'équipe de France à la fin des années 1950, notamment lors de la Coupe du monde 1958, ce gaucher doté d'une puissante frappe de balle est considéré comme l'un des meilleurs joueurs français de l'époque[1]. Il est classé 5e meilleur buteur du championnat de France avec un total de 203 buts inscrits en Division 1.

Sommaire

Biographie

En club

Roger Piantoni passe sa jeunesse dans la cité minière de La Mourière (commune de Piennes en Meurthe-et-Moselle) où il est remarqué alors qu'il joue en compagnie de Thadée Cisowski au sein du club local de l'US Piennes. En 1949, il passe les tests pour intégrer l'équipe de France juniors pour le championnat d'Europe. Il est recalé pour capacité respiratoire insuffisante[2], Michel Platini connaîtra la même déconvenue.

FC Nancy

Il débute sa carrière à 19 ans au sein du FC Nancy lors de la saison 1950-1951. Son premier match est un RC Lens-FC Nancy (0-2) le 27 août 1950. Dès sa première saison, à 19 ans, il réussit l'exploit de devenir le meilleur buteur du championnat avec 28 buts. Il marque notamment un doublé lors de la première journée du championnat dans un match à l'extérieur contre le RC Lens (2-0), un quintuplé lors de la 28e journée face au Havre AC (6-1) et deux quadruplés lors du match retour contre le RC Lens (4-2) et contre le RC Strasbourg, lors de la dernière journée (5-1)[3]. En novembre 1952, il honore sa première sélection en équipe de France lors d'un match amical contre l'Irlande.

En sept saisons avec Nancy, il marque 92 buts mais il n'ouvre pas son palmarès avec cette équipe un peu tendre pour briller en championnat. En effet, l'OGC Nice, Lille et le Stade de Reims règnent sur le championnat français. Les Nancéiens de Piantoni et son coéquipier international Léon Deladerrière réalisent néanmoins quelques performances en Coupe de France atteignant notamment la demi-finale de l'édition 1950-1951 et surtout la finale en 1953. Le FC Nancy, mené par Jacques Favre, s'incline 2 à 1 face au Lille OSC le 31 mai 1953 à Colombes. Quelques mois plus tard, le 23 septembre 1953, les Nancéiens réussissent la belle performance de battre en match amical le Real Madrid sur son terrain de Chamartin (rebaptisé plus tard Santiago Bernabéu) par 4 buts à 2. Piantoni, à l'occasion de ce match qui est marqué par les débuts de Di Stéfano au Real inscrit à la 60e minute le quatrième but de son équipe.

Malheureusement pour les supporters lorrains, le FC Nancy doit faire face à d'importants problèmes financiers. Au cours de la saison 1956-1957 les Lorrains sont relégués en deuxième division et le club est contraint de laisser partir ses meilleurs joueurs. Piantoni est transféré pour 250 000 francs (25 millions d'anciens francs d'avant 1960)[4],[5] au Stade de Reims qui vient de vendre Raymond Kopa au Real Madrid.

Stade de Reims

Avec le Stade de Reims, renforcé également par Just Fontaine et Jean Vincent, il est champion de France dès sa première saison sous ses nouvelles couleurs, en 1958. Avec l'aide de ses coéquipiers fraichement débarqué dans la capitale de la Champagne, il parvient rapidement à faire oublier le départ de Raymond Kopa, le héros du Stade Auguste-Delaune, parti un an plus tôt au Réal Madrid. En mars 1958, il inscrit notamment un quadruplé face au rival régional, Sedan. Le 1er mai, Reims devient officiellement champion de France offrant du même titre, son premier trophée national à Piantoni, quelques semaines avant la Coupe de France 1958 remporté au dépens du Nîmes Olympique le 18 mai 1958. Le Lorrain dispute la finale mais sans marquer. Inscrivant 17 buts en 32 matches lors de l'édition 1957-1958, il marque 20 buts la saison suivante. Il apparait alors comme le parfait pendant de Just Fontaine sur le front de l'attaque rémoise qui domine le championnat de France durant les années 1950 et au début des années 1960.

A cette époque, Piantoni participe également avec plusieurs de ses coéquipiers rémois à la Coupe du monde 1958 en Suède, où la France d'Albert Batteux, également son entraineur en club, est battue en demi-finale par le Brésil de Pelé.

Après ses exploits en bleu, Piantoni retrouve les joutes hexagonales avec les Rémois mais l'équipe championne en titre a du mal à briller: il termine à une peu reluisante quatrième place à huit points de l'OGC Nice à l'issue de l'année. Le Lorrain, à titre individuel réussit pourtant sa saison avec 20 buts en 30 matches. Sur la scène européenne, les Rémois brillent cette saison-là puisqu'ils atteignent leur seconde finale de Coupe d'Europe des clubs champions de leur histoire. Dans une finale disputée à Stuttgart le 3 juin 1959, et que Piantoni dispute, ils cèdent face aux Espagnols du Real Madrid (0-2), triple champion d'Europe en titre.

Quelques semaines après la fin de cette remarquable épopée européenne, Piantoni et ses coéquipiers démarre pied au plancher l'édition 1959-1960 du championnat de France. Marquant 109 buts en 38 matches (!), il laisse finalement le Nîmes Olympique à sept points et le RC Paris, seul club capable de rivaliser offensivement à dix unités. C'est le second titre de Piantoni qui marque cette saison-là 18 buts (soit dix de moins que Fontaine). La saison 1960-1961 est moins glorieuse pour le Stade de Reims qui termine à 7 points de l'AS Monaco en mai, peu aidé il est vrai par la grave blessure qui frappe son attaquant vedette, Just Fontaine quelques mois plus tôt à la jambe (double fracture) et qui stoppe net sa carrière. Piantoni devient alors le buteur de l'équipe devenant même le meilleur réalisateur du pays cette saison-là, onze ans après son titre de meilleur buteur avec le FC Nancy.

Lors du match international France-Bulgarie,le 11 octobre 1959, il est agressé par Nicola Kovatchev qui lui brise le genou. La blessure nécessite plusieurs opérations et pénalise la suite de sa carrière[2],[1]. Cette blessure récurrente au genou qui lui fait traverser de longues périodes d'indisponibilité[6]. Lors de ses trois dernières saisons à Reims, de 1961 à 1964, il ne joue que 37 matchs de championnat, parvenant malgré tout à inscrire 23 buts[7]. Lors de la saison 1961-1962, à l'issue de laquelle les Rémois décroche leur sixième titre national et malgré ses soucis physiques, il réalise l'exploit d'inscrire 16 buts en seulement 18 matches.

Il inscrit son dernier but avec les Champenois le 3 mai 1964 lors d'une défaite à domicile (1-4) face à Valenciennes.

OGC Nice

En 1964, Piantoni rejoint l'OGC Nice, en deuxième division, où il réalise une saison pleine. Les Niçois remportent le championnat de deuxième division et gagnent ainsi leur promotion dans l'élite pour la saison suivante, à l'issue de laquelle le joueur annonce sa retraite sportive.

En sélection

Roger Piantoni reçoit sa première sélection le 16 novembre 1952 lors d'un match amical à Dublin opposant l'équipe de France à l'Irlande. Piantoni marque le but égalisateur des Français à la 67e minute[8].

En 1954, il ne participe pas à la coupe du monde en Suisse. Blessé quelques mois plus tôt lors d'un France-Italie, il ne peut se rétablir à temps[9].

Sélectionné pour la coupe du monde 1958, il est de la grande aventure suédoise qui amène les Bleus jusqu'en demi-finales (défaite face au grand Brésil de Pelé (2-5). Formant avec Just Fontaine et Raymond Kopa un trio d'attaquants redoutables, il s'impose alors comme l'un des éléments essentiels de son équipe lors de cette compétition. Le Lorrain dispute les cinq premiers matchs, pendant lesquels il marque quatre buts, dont le deuxième en demie face à la Seleção[10]. Il ne dispute pas le match pour la troisième place face à l'Allemagne (6-3) devant se faire opérer d'urgence de l'appendicite[2]. Il dispute son dernier match avec les Bleus le 28 septembre 1961 à l'occasion d'une rencontre qualificative pour la Coupe du monde 1962 face à la Finlande (5-1). À la 79e minute et sur coup franc, il inscrit le dernier but de sa carrière internationale.

De 1952 à 1961, Piantoni a disputé 37 matches sous le maillot bleu, inscrivant 18 buts.

Reconversion

Après avoir quitté Nice il devient entraîneur-joueur du club de Carpentras de 1967 à 1971[11].

Il est par la suite membre du Conseil fédéral de la Fédération française de football (FFF) du 29 août 1970 au 31 décembre 1988.

Resté attaché à la Lorraine et au club de Nancy, il contribue fortement à la révélation de Michel Platini[réf. nécessaire]. Il travaille également pendant plusieurs années comme commentateur de matchs de football sur Antenne 2 aux côtés de Michel Drucker puis de Bernard Père.

Une tribune du Stade Marcel-Picot où évolue l'AS Nancy-Lorraine porte son nom.

Palmarès

En sélection

En club

Stade de Reims

OGC Nice

FC Nancy

Personnel

Statistiques

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel de Roger Piantoni durant sa carrière de joueur professionnel[7],[13].

Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupe d'Europe Sélection
Division Matchs Buts Matchs Buts Type Matchs Buts Matchs Buts
1950 - 1951 FC Nancy Drapeau : France France Division 1 28 28 ? ? - - - 0 0
1951 - 1952 FC Nancy Drapeau : France France Division 1 29 11 ? ? - - - 0 0
1952 - 1953 FC Nancy Drapeau : France France Division 1 29 7 3 1 - - - 3 1
1953 - 1954 FC Nancy Drapeau : France France Division 1 31 8 4 1 - - - 5 3
1954 - 1955 FC Nancy Drapeau : France France Division 1 32 12 4 2 - - - 1 0
1955 - 1956 FC Nancy Drapeau : France France Division 1 34 17 5 5 - - - 6 5
1956 - 1957 FC Nancy Drapeau : France France Division 1 34 9 6 4 - - - 5 3
1957 - 1958 Stade de Reims Drapeau : France France Division 1 32 17 6 6 - - - 10 4
1958 - 1959 Stade de Reims Drapeau : France France Division 1 30 20 3 4 C1 9 5 1 0
1959 - 1960 Stade de Reims Drapeau : France France Division 1 26 18 4 0 - - - 2 0
1960 - 1961 Stade de Reims Drapeau : France France Division 1 36 28 5 6 C1 4 2 3 1
1961 - 1962 Stade de Reims Drapeau : France France Division 1 18 16 1 0 - - - 1 1
1962 - 1963 Stade de Reims Drapeau : France France Division 1 5 3 1 0 C1 1 0 0 0
1963 - 1964 Stade de Reims Drapeau : France France Division 1 14 4 3 3 - - - 0 0
1964 - 1965 OGC Nice Drapeau : France France Division 2 26 11 6 3 - - - 0 0
1965 - 1966 OGC Nice Drapeau : France France Division 1 16 6 - - - - - 0 0
Total 420 215 51 35 - 14 7 37 18

Annexes

Références

  1. a et b Roger Piantoni, om4ever.com. Consulté le 14 janvier 2011
  2. a, b et c Christophe Larcher, « Piantoni "Batteux a apporté une nouvelle philosophie" », dans France Football, no 2907, 25 décembre 2001, p. 27 
  3. Éric Lemaire, Le guide français et international du football, édition 96, Paris, Éditions De Vecchi, septembre 1995, 530 p. (ISBN 2-7328-2657-X), p. 144 
  4. « Roger Piantoni "Monsieur 25 millions" », dans Sport&Vie, no 16, septembre 1957, p. 40 
  5. Collectif, 100 ans de football en France, Atlas, 1982, 320 p. (ISBN 2-7312-0108-8), p. 218 
  6. Descamps et Hennaux, 50 ans de coupes d'Europe, L'Equipe 
  7. a et b Statistiques du joueur sur footballdatabase.eu
  8. Fiche de match Irlande - France sur ffff.fr. Consulté le 14 janvier 2011
  9. Roger Piantoni : « Si on avait joué à onze contre le Brésil… » sur football365.fr. Consulté le 14 janvier 2011
  10. Statistiques de Piantoni, FIFA. Consulté le 14 janvier 2011
  11. historique sur fc-carpentras.com. Consulté le 14 janvier 2011
  12. (en) Erik Garin et Sébastien Duret, « France Super Cup Finals - Details » sur www.rsssf.com, 20 février 2009. Consulté le 25 septembre 2011
  13. Roger PIANTONI sur fff.fr

Lien externe

Bibliographie

  • Bertrand Munier, AS Nancy Lorraine - Histoire d’un club - Au fil des saisons depuis 1935, Éditions Serpenoise, 2010 (ISBN 978-2-87692-747-6) 



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Roger Piantoni de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Roger Piantoni — (* 26. Dezember 1931 in Étain/Département Meuse) ist ein ehemaliger französischer Fußballspieler. Inhaltsverzeichnis 1 Kindheit und Jugend 2 Die Vereinskarriere 2.1 Stationen …   Deutsch Wikipedia

  • Roger Piantoni — Football player infobox playername = Roger Piantoni fullname = height = 1.74 m nickname = Justo dateofbirth = Birth date and age|1931|12|26|mf=y cityofbirth = Étain, Meuse countryofbirth = France currentclub = clubnumber = position = Striker… …   Wikipedia

  • Piantoni — Roger Piantoni (* 26. Dezember 1931 in Étain/Département Meuse) ist ein ehemaliger französischer Fußballspieler. Inhaltsverzeichnis 1 Kindheit und Jugend 2 Die Vereinskarriere 2.1 Stationen 3 …   Deutsch Wikipedia

  • Roger Marche — Pas d image ? Cliquez ici. Biographie Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Roger Boli — Pour les articles homonymes, voir Boli. Roger Boli, né le 26 septembre 1965 (1965 09 26) (46 ans) à Abidjan, est un ancien footballeur franco ivoirien. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Roger Courtois — Pour les articles homonymes, voir Courtois. Roger Courtois …   Wikipédia en Français

  • Stade Reims — Voller Name Stade de Reims Gegründet 1910/1931 Stadion …   Deutsch Wikipedia

  • Ligue 1 Orange — Ligue 1 Logo in der Saison 2008/09 Ligue 1 Atmosphäre im Prinzenparkstadion bei einem Spiel Paris SG gegen SM Caen im Jahr 2004 Die Ligue 1 …   Deutsch Wikipedia

  • Fußball-Weltmeisterschaft 1958/Frankreich — Dieser Artikel behandelt die französische Nationalmannschaft bei der Fußball Weltmeisterschaft 1958. Inhaltsverzeichnis 1 Qualifikation 2 Französisches Aufgebot 3 Spiele der französischen Mannschaft 3.1 Vorrunde …   Deutsch Wikipedia

  • Liste der Fußballtorschützenkönige (Frankreich) — Diese Liste nennt die Torschützenkönige der professionellen französischen Ligue 1 (bis 2002 Division 1 genannt) im Fußball seit 1932/33, und zwar sowohl den bzw. die erfolgreichsten Torschützen jeder einzelnen Saison als auch die erfolgreichsten… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”