Asbestos
Asbestos

Asbestos06.jpg

Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Estrie
Comté ou équivalent Les Sources
Statut municipal Ville
Constitution 8 décembre 1899
Maire
Mandat en cours
Hugues Grimard
2009-2013
Démographie
Population 6 819 hab. (2006)
Densité 229,8 hab./km2
Gentilé Asbestrien, ienne
Géographie
Coordonnées
géographiques
45° 46′ 00″ N 71° 55′ 59″ W / 45.766667, -71.93305645° 46′ 00″ N 71° 55′ 59″ W / 45.766667, -71.933056
Superficie 29,67 km2
Code géographique 40043

Géolocalisation sur la carte : l'Estrie

(Voir situation sur carte : l'Estrie)
Asbestos

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Asbestos

Asbestos est une ville du Québec située dans la MRC des Sources en Estrie[1]. Ses habitants sont les Asbestriens.

Le recensement de 2006 y dénombre 6 819 habitants[2].

Sommaire

Toponyme

« La nouvelle ville d'Asbestos a été créée le 8 décembre 1899. Elle est issue du regroupement de la ville d'Asbestos et de la municipalité de Trois-Lacs »[3].

Le nom de la ville vient du mot anglais pour l'amiante, asbestos, lui-même étant à l'origine un mot grec signifiant : indestructible.

Histoire

Industrie minière d'Asbestos, vers 1923

Le paysage actuel d’Asbestos est indissociable de l'activité industrielle qui s’est développée des suites de la découverte d'un important gisement d'amiante à la fin du XIXe siècle. La mine Jeffrey, avec un des puits miniers les plus grands au monde, les haldes minières, ses infrastructures routières et son parc industriel témoignent de l'importance de cette activité pour la ville et la région.

Asbestos aura connu grandes et petites misères au cours de son histoire, sous divers rapports. D'abord, l'industrie minière du début du siècle, utilisant des moyens et techniques rudimentaires, aura entrainé des accidents ininterrompus aussi bien dans le puits à ciel ouvert que dans les moulins. Les conditions déficientes au niveau de la santé et de l'environnement de travail auront laissé des séquelles mortelles chez de nombreux autres mineurs affectés par des maladies pulmonaires, couramment appelées amiantose[4],[5].

Plus tard, en 1949, le Syndicat des Mineurs d'Asbestos, devant ces conditions lamentables et conditions économiques déplorables des travailleurs, réussit à convaincre ses membres mineurs d'entamer une grève, devenue mémorable, qui aura duré plus de 8 mois, gagnant aussi d'autres mines d'exploitation d'amiante du Québec, dont Thetford Mines. Cette contestation causa des dommages sociaux irréparables au sein de la communauté locale entre grévistes et opposants (appelés scabs), entre les policiers appointés spécialement par le gouvernement de Duplessis et les leaders locaux.

Plus tard, dans les années 1970, des glissements et affaissements de terrains imprévus sur la frange du puits minier, puis un élargissement de son cratère immense nécessité par un développement commandé, entraineront la destruction de résidences riveraines, le déménagement de la population touchée vers un nouveau périmètre d'habitations, y compris la destruction de son centre-ville et de son patrimoine historique. Tout cela, allait modifier dorénavant tout son tissus social et culturel, anéantissant les témoignages de son passé.

Et comble de tout, la réputation intrinsèque du minerai de l'amiante allait connaître une opposition systématique aussi bien en Amérique qu'au niveau international[6].

Économie

Vésuvianite
provenant de la mine Jeffrey

Principales activités industrielles :

  • Mine Jeffrey : production d'amiante chrysotile. Elle ne fonctionne qu'environ 6 mois par an, pour combler une demande réduite de fibre de chrysotile[7].
  • Magnola (MAGnesium -NOranda - LAvalin) : production de barre de magnésium. Hélas, à cause de la concurrence chinoise inabordable au niveau des coûts de production, Noranda aura été forcée de fermer l'usine neuve avant même son inauguration et sa mise en marche. Une perte estimée à près d'un milliard de dollars. Comble de tout, ne pouvant être réutilisés à d'autres fins, les bâtiments sont maintenant en cours de démolition.

La ville a été durement touchée ces dernières années au plan économique en raison de la fermeture prématurée de l’usine Magnola et de la diminution de la production d’amiante chrysotile chez Mine Jeffrey. Le plus grand employeur de la région est aujourd'hui le Centre de santé et de services sociaux des Sources.

Tourisme et culture

Principales activités touristiques et culturelles :

À deux pas du centre-ville, les amateurs de plein-air profitent du site de villégiature des Trois-Lacs, du Club de Golf ou de la piste cyclable.

Le Festival des Gourmands est le principal événement festif de la ville, mais la musique accompagne la ville toute l’année grâce à l’Harmonie d’Asbestos, une institution longtemps reconnue dans toute la région durant les années 1945-60 et au Camp musical d’Asbestos, qui accueille de jeunes musiciens de partout au Québec.

Personnalités

  • Mario Grenier, animateur de radio.
  • Jason Dénommée (en), patineur artistique.
  • Jean Hamel, ancien joueur de hockey de la Ligue Nationale de Hockey.

Sport

Le nom des équipes de hockey de la ville d'Asbestos se nomment les Aztèques.

Municipalités limitrophes

Notes et références

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Asbestos de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • asbestos — [as bes′təs, azbes′təs] n. [ME asbestus < L asbestos < Gr, inextinguishable < a , not + sbestos < sbennynai, to extinguish: first applied in Gr & L to unslaked lime or a mineral other than asbestos] any of several grayish minerals, as …   English World dictionary

  • asbestos — (n.) 1650s, earlier albeston, abestus (c.1100), name of a fabulous stone, which, set afire, could not be extinguished; from O.Fr. abeste, abestos, from L. asbestos quicklime (which burns when cold water is poured on it), from Gk. asbestos, lit.… …   Etymology dictionary

  • asbestos — n. A silicate mineral that resists heat and can be woven into fire resistant material. The Essential Law Dictionary. Sphinx Publishing, An imprint of Sourcebooks, Inc. Amy Hackney Blackwell. 2008 …   Law dictionary

  • Asbestos — v. du Canada (Québec); 6 480 hab. Importante mine d amiante …   Encyclopédie Universelle

  • ASBESTOS — lapis ferrei coloris, qui accensus semel exstingui nequitur; eum Arcadia mittit, Solin. c. 7. In montibus Arcadiae nasci, Plin. l. 37. c. 10. habet. Qui idem Asbesti lini meminit quod in desertis adustisque Sole Indiae nasei prodit, sed rarum… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • asbestos — ► NOUN ▪ a highly heat resistant fibrous silicate mineral, used in fire resistant and insulating materials. ORIGIN from Greek, unquenchable …   English terms dictionary

  • Asbestos — For other uses, see Asbestos (disambiguation). Fibrous asbestos on muscovite …   Wikipedia

  • asbestos — asbestine /as bes tin, az /, asbestous, adj. asbestoid, asbestoidal, adj. /as bes teuhs, az /, n. 1. Mineral. a fibrous mineral, either amphibole or chrysotile, formerly used for making incombustible or fireproof articles. 2. a fabric woven from… …   Universalium

  • Asbestos — Asbestus As*bes tus, Asbestos As*bes tos (?; 277), n. [L. asbestos (NL. asbestus) a kind of mineral unaffected by fire, Gr. ? (prop. an adj.) inextinguishable; a priv. + ? to extinguish.] (Min.) A variety of amphibole or of pyroxene, occurring in …   The Collaborative International Dictionary of English

  • asbestos — [14] Originally, the word we now know as asbestos was applied in the Middle Ages to a mythical stone which, once set alight, could never be put out; it came from the Greek compound ásbestos, literally ‘inextinguishable’, which was formed from the …   The Hutchinson dictionary of word origins

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”