Art neolithique

Art néolithique

L'art néolithique est extrêmement diversifié dans ses expressions. Les préoccupations esthétiques au Néolithique s'expriment à travers la décoration des objets utilitaires (céramique, haches polies) mais aussi par la réalisation de sculptures, de parures et d'œuvres rupestres.

Il existe de grandes différences régionales. En Europe, l'art figuratif est souvent beaucoup plus schématique et moins réaliste que l'art animalier du Paléolithique. L'art néolithique du Sahara allie des représentations animales très réalistes et des figurs anthropomorphes souvent schématiques.

Sommaire

L’art néolithique européen

L’art mobilier néolithique

Outre de nombreux éléments ornementaux et cérémonials, l’art mobilier néolithique comprend une large gamme de formes de poteries et autres objets quotidiens. La céramique présente d’innombrables variantes (en fonction de la morphologie et de la décoration imprimée, gravée ou peinte). On peut citer à titre d’exemple :

  • la céramique imprimée du Cardial, propre des phases les plus anciennes du Néolithique méditerranéen et caractérisée par la décoration par impressions faites à l’aide de coquilles de mollusque ;
  • la céramique linéaire, que l’on trouve au cœur du continent et dont la décoration est gravée avec des motifs géométriques sous forme de rubans aux courbures sinueuses.

Dans le sud-est de l'Europe, du fait de l’influence orientale, la céramique peinte prédomine.

La sculpture connaît un développement précoce et original : pratiquement dans toutes les cultures néolithiques d'Europe orientale apparaissent, dès les phases anciennes, des figurines féminines de terre cuite mais aussi de pierre, supposées représenter une hypothétique « Déesse Mère » symbolisant la fertilité. Quelques exemplaires remarquables ont été mis au jour à Khirokitia dans le Néolithique précéramique de Chypre, à Sesklo et Dímini, en Grèce, et surtout, dans les cultures de Vinča, Serbie et de Cucuteni ou Hamangia en Roumanie. À Lepenski Vir en Serbie, des sculptures de pierre grossièrement taillées représentent des personnages d'aspect si particulier qu'ils ont été interprétés comme des êtres hybrides mi-hommes, mi-poissons.

Il existe également des parures, notamment des bracelets de schiste, des perles de collier en matériaux divers (pierre, os, coquille...), des pendentifs en os ou en canines animales, des figurines et des objets usuels décorés, presque toujours avec des motifs abstraits. À la fin du Néolithique apparaissent les premiers objets ornementaux en cuivre natif martelé.

L’art du Levant espagnol

L'art du Levant espagnol était rattaché au Mésolithique jusqu’à une époque récente. Il est désormais attribué au Néolithique. Certaines représentations rupestres mettent en scène des animaux domestiques (à Cogull notamment) et certains objets figurés (faucilles) permettent de supposer que les peintures ont entre 8 000 et 5 000 ans.

Il s’agit de peintures murales qui apparaissent dans les falaises rocheuses et les abris-sous-roche peu profonds en montagne et dans les zones escarpées des provinces méditerranéennes espagnoles, depuis Lérida jusqu'en Andalousie ; les sites de Cogull, Alpera et Barranco de la Valltorta peuvent être mentionnés, parmi tant d'autres.

Aucun art mobilier ne semble associé à ces peintures rupestres, réalisées avec des pigments naturels broyés et dilués dans des matières grasses animales. La thématique principale est liée à l'être humain et ses activités quotidiennes (scènes montrant le bétail, chasse, danses rituelles) ou même des scènes de luttes violentes. Le style est très spontané et vivace : les personnages forment d'authentiques scènes dynamiques. Les personnages sont représentés par des silhouettes stylisées et monochromes (rouge ou noir), plates et sans modelé.

Les mégalithes

Articles détaillés : Mégalithe et Mégalithisme.

Le phénomène mégalithique pourrait être considéré comme la première manifestation architecturale monumentale en Europe. Sa naissance paraît avoir lieu à la fin du Ve millénaire av. J.-C. dans plusieurs foyers simultanés le long de la façade atlantique, depuis Huelva (en Espagne), jusqu'aux Shetland et au Jutland. Chronologiquement, le mégalithisme perdure bien au-delà de la phase néolithique, pendant l'Âge du Bronze, notamment dans le nord. Il s’accompagne alors d’une évolution des procédés de construction.

Un mégalithe peut être défini comme une construction en pierres de grandes dimensions (megas : géant et lithos : pierre). Si la typologie se diversifie au cours des périodes postérieures, au Néolithique il existe essentiellement quatre types de monuments mégalithiques :

  • le menhir, qui consiste en une grande pierre brute dressée à la verticale, isolée ;
  • l'alignement, qui correspond à une association de plusieurs menhir en lignes ;
  • le cromlech , qui correspond à une association de plusieurs menhir en cercles ; ces cercles de pierre connaissent un développement important durant les Âges des métaux dans les îles Britanniques, où ils reçoivent le nom de henges" ;
  • le dolmen, tombe mégalithique collective composée d'au moins une chambre funéraire couverte à l’origine par un tumulus, qui a le plus souvent disparu depuis. Ce schéma est le plus commun, mais il existe de nombreuses variantes plus complexes ou plus simples. La chambre funéraire abritait généralement les restes de nombreux cadavres avec leur mobilier funéraire.

La décoration des mégalithes est généralement abstraite même si certains présentent aussi des sujets figurés schématiques. Trois régions principales ont livré des dolmens décorés : la Bretagne (dolmens de Barnenez et Jaillisse Kerionez par exemple), l'Irlande (New Grange ou Loughcrew, entre autres) et le Nord-Ouest de la péninsule Ibérique (Antelas et Padrão au Portugal, Granja de Tiñinuelo et El Soto en Espagne).

Les premières phases décoratives sont généralement abstraites (formes curvilignes et géométriques, cupules), gravées ou peintes. Avec le temps apparaissent des formes schématiques identifiables (armes, anthropomorphes, zoomorphes...). Ces décorations paraissent être néolithiques même si, dans certaines représentations, il est possible de reconnaître des objets métalliques impliquant une longue survivance chronologique.

Décoration en spirales de l’entrée de New Grange (Irlande)

Les pétroglyphes atlantiques sont associés aux monuments mégalithiques, dans les zones rocheuses de la façade atlantique, depuis l'embouchure du Tage, au Portugal, jusqu'aux îles Orcades en Grande-Bretagne en passant par la Galice, la France et l'Irlande.

Leur thématique paraît proche : motifs curvilignes, méandres, cupules, spirales, labyrinthes, carrés... Les représentations anthropomorphes ou zoomorphes sont rares. L’apogée de cet art correspond toutefois au IIe millénaire av. J.-C., c'est-à-dire l’Âge du Bronze. Il n'est pas rare que ce type de manifestations survive durant des phases plus tardives, comme il advient avec les henges britanniques. Cette décoration doit avoir une valeur fortement symbolique et doit représenter des concepts dont le contenu nous s'échappe.

Marin Mogor Petroglifo 3.jpg Petroglyph campolameiro galicia spain.jpg Petroglyphe galice.jpg
Pétroglyphes de la façade atlantique européenne

L'art néolithique du Sahara

Ce document provient de « Art n%C3%A9olithique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Art neolithique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Art Néolithique — L art néolithique est extrêmement diversifié dans ses expressions. Les préoccupations esthétiques au Néolithique s expriment à travers la décoration des objets utilitaires (céramique, haches polies) mais aussi par la réalisation de sculptures, de …   Wikipédia en Français

  • Art néolithique — L art néolithique est extrêmement diversifié dans ses expressions. Les préoccupations esthétiques au Néolithique s expriment à travers la décoration des objets utilitaires (céramique, haches polies) mais aussi par la réalisation de sculptures, de …   Wikipédia en Français

  • Neolithique — Néolithique Âges préhistoriques Holocène   La Tène   Protohistoire   Hallstatt …   Wikipédia en Français

  • NÉOLITHIQUE — Dès 1865, sir John Lubbock désignait par le terme de Néolithique, conformément à l’étymologie, ce qu’on appelait encore le nouvel âge de la pierre et qu’on continuera à qualifier d’âge de la pierre polie. Pourtant, en 1869, G. de Mortillet, dans… …   Encyclopédie Universelle

  • Art Préhistorique — La Vénus de Laussel, l une des plus célèbres Vénus paléolithiques Si les premières manifestations discrètes de l art préhistorique datent de la fin du Paléolithique moyen, celui ci ne prend une réelle ampleur qu au début du Paléolithique… …   Wikipédia en Français

  • Art prehistorique — Art préhistorique La Vénus de Laussel, l une des plus célèbres Vénus paléolithiques Si les premières manifestations discrètes de l art préhistorique datent de la fin du Paléolithique moyen, celui ci ne prend une réelle ampleur qu au début du… …   Wikipédia en Français

  • Art rupestre du bassin méditerranéen de la péninsule Ibérique — Art rupestre du bassin méditerranéen de la péninsule Ibérique * …   Wikipédia en Français

  • Art rupestre — préhistorique de la vallée du Côa …   Wikipédia en Français

  • Néolithique — Un village néolithique sur palafittes reconstitué sur le lac de Constance près de Unteruhldingen en Allemagne Le Néolithique est une période de la Préhistoire marquée par de profondes mutations techniques et sociales, liées à l’adoption par les… …   Wikipédia en Français

  • Art préhistorique — La Vénus de Laussel, l une des plus célèbres Vénus paléolithiques Si les premières manifestations discrètes de l art préhistorique datent de la fin du Paléolithique moyen, celui ci ne prend une réelle ampleur qu au début du Paléolithique… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”