Pierre Bourgault


Pierre Bourgault

Pierre Bourgault (East Angus, 23 janvier 1934 - Montréal, 16 juin 2003) a été tour à tour journaliste, homme politique, professeur d'université, éditorialiste et animateur de radio. Ardent défenseur de la langue française, éloquent[1], il a milité jusqu'à la fin de sa vie pour l'indépendance du Québec. Il est d'ailleurs un des pionniers du mouvement indépendantiste québécois. Au cours de sa carrière, Pierre Bourgault aurait écrit et prononcé près de 4 000 discours.

Sommaire

Biographie

Pierre Bourgault est né à East Angus, une petite ville située à l'est de Sherbrooke, en Estrie. Sa famille déménage bientôt à Cookshire, le village voisin. Sans avoir terminé ses études, il rêve de faire du théâtre et travaille bientôt pour Radio-Canada, comme acteur et régisseur. Dès 1960, il se positionne en défenseur du peuple, dénonçant les injustices, plaidant contre la peine de mort, en reconnaissant le droit à l'avortement, et prônant l'indépendance du Québec. En 1964, à seulement 30 ans, alors que le Québec est en plein cœur de la Révolution tranquille, il devient le président du Rassemblement pour l'indépendance nationale (RIN)[2].

Le 25 septembre 1967, il abandonne la direction du RIN et, en 1968, le parti est dissout. Il invite alors les membres du RIN à joindre, un par un, les rangs du Parti québécois, dirigé par René Lévesque, qui constituait un parti plus modéré, mais dont les anciens rinistes formeront à l'avenir l'aile radicale, aussi dite « pure et dure ». Le Parti québécois était issu d'une fusion entre le Mouvement Souveraineté-Association, fondé par René Lévesque après sa démission du Parti libéral du Québec, et un autre parti nationaliste récent, le Ralliement national de Gilles Grégoire. Les négociations avaient échoué, en vue d'une fusion initiale avec aussi le RIN, d'où ce geste unilatéral de Pierre Bourgeault. — Plus tard, Bourgault a déclaré que le sabordage du RIN fut la plus grande erreur de sa vie. — Il a de nombreuses divergences d'opinion avec René Lévesque, malgré des convictions politiques similaires, et quitte le Parti québécois en 1981.

Durant les années 1970, il est journaliste à l'édition française du magazine MacLeans, où il couvre l'effervescence culturelle de l'époque. Il participe activement à cette mouvance en signant un des hymnes du rock québécois de l'époque, Entr' deux joints, popularisé par Robert Charlebois. De 1976 à 2000, Bourgault est également professeur au département de communications de l'Université du Québec à Montréal, où il enseigne à plusieurs futurs communicateurs, dont le cinéaste Jean-Claude Lauzon, la journaliste Sophie-Andrée Blondin, le chroniqueur Nicolas Langelier, la journaliste et animatrice Josée DiStasio et l'acteur humoriste Guy A. Lepage. Au cours des années 1990, il est aussi chroniqueur pour Le Journal de Montréal et participe à de nombreuses émissions de télévision et de radio, dont (à la fin) Indicatif présent, où il tient une chronique quotidienne jusqu'à sa mort d'un cancer du poumon.

Ce Québécois a reçu des funérailles laïques à la basilique Notre-Dame de Montréal.

Bibliographie

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Québec quitte ou double, Montréal, Ferron, 1970
  • Oui à l'indépendance du Québec, Montréal, Quinze, 1977
  • Le plaisir de la liberté , Montréal, Lanctôt éditeur, 1987
  • Moi, je m'en souviens, Montréal, Stanké, 1989
  • Maintenant ou jamais, entretiens, Montréal, Stanké, 1990
  • Écrits polémiques 1. La Politique, Montréal, VLB éditeur, 1982
  • Écrits polémiques 2. La Culture, Montréal, VLB éditeur, 1983
  • Écrits polémiques 3. La Colère, Montréal, Lanctôt éditeur, 2003

Entrevue et documentaires

  • En janvier 2008, Manuel Foglia présentait le documentaire Paroles et Liberté, consacré à la vie et à l'action politique de Pierre Bourgault.

Honneurs

Notes et références

  1. Pierre Bourgault, « Un Québec unilingue français! (discours électoral) », Radio-Canada : extrait audio (6 min 14 s) et notes, émission Les Élections provinciales diffusée le 21 mai 1966. Consulté le 18 octobre 2010.
  2. Fernand Seguin (interviewer), « Bourgault, le politique », SRC, archives : extrait vidéo (7 min 02 s) et notes, émission Le Sel de la semaine diffusée le 20 décembre 1966. Consulté le 18 octobre 2010.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre Bourgault de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pierre Bourgault — Saltar a navegación, búsqueda Pierre Bourgault Presidente del Rassemblement pour l indépendance nationale 1964 – 1968 Datos personales Nacimiento 23 de enero de 1934 …   Wikipedia Español

  • Pierre Bourgault — Infobox Person name = Pierre Bourgault image size = caption = birth date = birth date|1934|1|23|mf=y birth place = East Angus death date = death date and age|2003|6|16|1934|1|23|mf=y death place = occupation = Politician spouse = religion =… …   Wikipedia

  • Pierre — is a French language form of the name Peter, and also occurs as surnames and place names. Pierre originally means rock or stone in French, following its Latin etym petrus (also common to Peter).Novels* , a novel by Herman Melville * Pierre (A… …   Wikipedia

  • Pierre Falardeau — (* 28. Dezember 1946 in Montreal; † 25. September 2009 ebenda) war ein kanadischer Regisseur aus der Bevölkerungsgruppe der frankophonen Kanadier. Nach seinem Studium der Anthropologie war Pierre Falardeau kurzzeitig als Lehrer tätig. In den… …   Deutsch Wikipedia

  • Bourgault — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Bourgault évoque les artisans de ce nom qui ont fait de Saint Jean Port Joli la capitale de l artisanat et de la sculpture sur bois. Jean Julien Bourgault …   Wikipédia en Français

  • Pierre Falardeau — Pour les articles homonymes, voir Falardeau. Pierre Falardeau Données clés Naissance 28 décembre 1946 Montréal, Québec, Canada Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Pierre-Barthélemy Gheusi — (Pseudonym: Norbert Lorédan, * 21. November 1865 in Toulouse; † 30. Januar 1943 in Paris) war ein französischer Schriftsteller, Journalist und Theaterleiter. Der Sohn eines Bankiers aus Castres studierte Jura in seiner Heimatstadt. Als entfernter …   Deutsch Wikipedia

  • Bourgault, Pierre — ▪ 2004       Canadian journalist and politician (b. Jan. 23, 1934, East Angus, Que. d. June 16, 2003, Montreal, Que.), was a staunch supporter of Quebec s secession from Canada, writing for separatist newspapers and staging numerous protests,… …   Universalium

  • Médard Bourgault — était un sculpteur québécois autodidacte né en 1897 à Saint Jean Port Joli, sur la Côte sud du Saint Laurent, et décédé en 1967. Il était le frère de Jean Julien Bourgault et d André Bourgault, aussi sculpteurs. Par la création d une École de… …   Wikipédia en Français

  • Medard Bourgault — Médard Bourgault Médard Bourgault était un sculpteur québécois autodidacte né en 1897 à Saint Jean Port Joli, sur la Côte sud du Saint Laurent, et décédé en 1967. Il était le frère de Jean Julien Bourgault et d André Bourgault, aussi sculpteurs.… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.