ArjoWiggins
Logo de la société ArjoWiggins
Création décembre 1990
Dates clés 1492 (première papeterie)
1953 (fusion d'Arjomari)
1990 (fusion d'A.-W.-A.)
2001 (nouveau statut)
Fondateurs Pierre Dufournier
Gordon Bond
Forme juridique SAS
Slogan « Vos idées prennent forme »
« Your ideas take shape »
Siège social Drapeau de France Issy-les-Moulineaux (France)
Direction Pascal Lebard, président d'ArjoWiggins et directeur général de Sequana Capital.
Actionnaires 100 % Sequana Capital
Activité Industrie papetière
Produits papier d'art, papier sécurisé, papier médicaux.
Société mère Sequana Capital
Sociétés sœurs Polyart-Arjobex (France)
Filiales Dalum (Danemark)
Gep (Italie)
Guarro (Espagne)
Effectif 7 400 employés
Site web www.arjowiggins.com
Capitalisation non-cotée en Bourse
Chiffre d’affaires 2 milliards d'euros

Issue de la fusion internationale de deux groupes papetiers en 1990, ArjoWiggins est la septième entreprise européenne d'industrie papetière, mais la première mondiale sur le segment du papier haut de gamme (chiffres 2008)[1].

Sommaire

Histoire

Historiquement, les entreprises à l'origine du groupe ArjoWiggins sont liées, comme toute entreprise papetières, à un cours d'eau sur leur lieu de fondation : river Dour en Angleterre (Wiggins), Grand Morin en France (Arjomari), Fox river aux États-Unis (Appleton), río Anoia en Espagne (Guarro).

Héritage industriel d'ArjoWiggins, 1469-1953

  • 1469 : sur le ruisseau Rupt-de-Raon (Arches), naissance des premières fabriques de papier à partir de moulins à grain reconvertis, avant officialisation juridique en 1492 (France).
  • 1698 : fondation de la papeterie de Ramon Guarro, en Catalogne à La Torre de Claramunt (Espagne).
  • 1761 : création du moulin de Buckland, site historique de fabrication de la marque Conqueror (Angleterre).
  • 1770 : création de la papeterie de Stoneywood près d'Aberdeen (Écosse).
  • 1828 : Félix Delagarde, propriétaire de la papeterie du Marais à Jouy-sur-Morin rachète la papeterie Sainte-Marie à Boissy-le-Châtel, constituant la Société des papeteries du Marais et de Sainte-Marie, une des premières SA françaises (France).
  • 1874 : création de la Dalum Papirfabrik, à Odense (Danemark).
  • 1889 : création d'Industria de Papel e Celulose de Salto (à Salto), première entreprise papetière au Brésil, par Melchert & Cia (Brésil).
  • 1890 : rachat de l'usine de Buckland (Conqueror) par le distributeur Wiggins-Teape (Royaume-Uni).
  • 1907 : création d’Appleton dans le Wisconsin, par Charles S. Boyd (États-Unis).
  • 1922 : rachat de la papeterie écossaise Pirie par Wiggins-Teape (Royaume-Uni).

D'Arjomari à Arjo-Wiggins-Appleton, 1953-1990

Logos des anciennes entreprises créatrices du groupe : Arjomari 1954, Arjomori-Prioux 1968, Wiggins-Teape-Appleton 1990.
  • 1954 : fusion de quatre papeteries concurrentes qui produisent des papiers à haute valeur donnant naissance au premier groupe papetier français ARJOMARI ; le nom du groupe provient des deux premières lettres des papeteries qui fusionnent : ARches (Vosges), JOhannot (Ardèche), MArais (Seine-et-Marne) et RIves (Isère).
  • 1962 : rachat des papeteries Delcroix par le groupe anglais Wiggins Teape (Belgique).
  • 1968 : la société Prioux-Dufournier rejoint Arjomari ; Le groupe devient Arjomari-Prioux.
  • 1970 : acquisition de Wiggins Teape par B.A.T. (British American Tobacco).
  • 1976 : acquisition des Papeteries Canson & Montgolfier par Arjomari Prioux.
  • 1978 : acquisition d’Appleton par British American Tobacco (B.A.T.).
  • 1988 : le groupe agro-alimentaire Saint-Louis (alors très diversifié) devient le principal actionnaire d'Arjomari-Prioux.
  • 1989 : acquisition de l'espagnol Guarro Casas et Bernard Dumas par Canson.
  • 1989 : Appleton et Wiggins Teape sont fusionnés par BAT pour former WigginsTeape Appleton p.l.c.
  • 1990 : WigginsTeape Appleton p.l.c. est revendu sur le marché par BAT. Naissance du groupe ArjoWiggins Appleton dit « AWA », issu de la fusion du français Arjomari-Prioux et de l'anglais Wiggins-Teape-Appleton (sous le statut de S.A.).

D'Arjo-Wiggins-Appleton à ArjoWiggins, 1991- 2008

  • 1991 : revente de la filiale portugaise Soporcel.
  • 1992 : OPE du groupe agroalimentaire français Saint-Louis.
  • 1993 : retour d'ArjoWiggins à la Bourse de Paris.
  • 1994 : fermeture de l'usine d'Ettlingen (Allemagne).
  • 1995 : crise interne au sein de la direction du groupe Arjo-Wiggins-Appleton.
  • 1997 : première implantation d'ArjoWiggins en Chine.
  • 1999 : ArjoWiggins prend achète Papel de Saltole (groupe Group Votorantim) réorganisation de Canson Brasil and ArjoWiggins Brasil. Fermeture de l'usine de Cardiff (Pays-de-Galles).
  • 2000 : OPA amicale : prise de contrôle à 100 % d'ArjoWiggins Appleton par Worms et Cie ; déjà propriétaire du groupe Saint-Louis, elle en cède l'essentiel à l'allemand Südzucker. Worms & Cie était une holding appartenant à l'italien IFI -G.Agnelli A de la famille Agnelli.
  • 2001 : naissance d'ArjoWiggins sous sa forme actuelle. Le groupe Sequana Capital (ex-Worms et Cie) se sépare de Appleton Inc. et réorganise son pôle industriel en trois unités distinctes : Antalis (distributeur de papier et de supports de communication), Carbonless Europe (producteur de papiers autocopiants), ArjoWiggins (producteur de papiers techniques et de création, basé en France), sous le statut juridique de SASU non-cotées.
  • 2002 : rachat du hollandais V.H.P. Security (papiers de sécurité). 2002 : échec de la tentative de contrat avec la Reserve Bank of India (Inde).
  • 2003 : deuxième plan social.
  • 2004 : réintégration de Carbonless Europe à ArjoWiggins.
  • 2005 : fermeture de l'usine de Fort-William (Écosse).
  • 2006 : vente de la marque Canson-Montgolfier au groupe Hamelin (ArjoWiggins conserve l'usine et fabriquera le Canson pour Hamelin).
  • 2007 : rachat du danois Dalum Papir[2]. 2007 : fermeture d'usine en Belgique.
  • 2008 : rachat au canadien Cascades de l'usine de désencrage Greenfield de Château-Thierry[3].
  • 2010 : vente de son usine de fabrication de papier de Moulin du Roy au groupe Hamelin.

Équipe dirigeante

L'histoire de la gouvernance d'ArjoWiggins est complexe, d'une part à cause du caractère multinational de l'entreprise créée par la fusion de deux groupes (la direction bicéphale avec un DGA ne durera qu'un an), d'autre part à cause des répercussions des crises mondiales cycliques du secteur papetier (ArjoWiggins n'étant pas producteur de pâte à papier), de par la modification de son statut (de SA à celui de SASU) et enfin de par les prises de contrôle de son capital par des holdings financières assez interventionnistes (et de l'évolution de celles-ci). Dans les premières années de sa fondation, le groupe a été marqué par les départ successifs des dirigeants des deux entreprises Arjomari et Wiggins-Appleton à l'origine de la fusion ; puis par opposition entre actionnaires français et actionnaires britanniques, soutenant chacun des dirigeants différents et des stratégies de développement différentes (en minorité relative au départ, l'actionnariat français va être majoritaire à partir de 1992, et les dirigeants de l'entreprise, anglo-saxon au départ, ne cesseront plus d'être français depuis, cas inverse de l'histoire d'autres sociétés comme CMB-Packaging). C'est cette dernière problématique qui aboutira au renvoi de Stephen Walls par le conseil d'administration, en 1992.

Avant même l'OPA définitive du groupe Worms sur ArjoWiggins-Appleton, la fin des années 1990 avait laissé présager beaucoup de changements à la tête de l'entreprise papetière. Alors sous contrôle (à 40 %) du groupe agroalimentaire Saint-Louis (dont la Worms était depuis les années 1980 l'actionnaire principal à 29 %), sa direction en était confié, sous la présidence de Bernard Dumon, à Alain Soulas (venant de la branche papetière de Saint-Gobain) depuis 1992[4]. Ce dernier sera écarté au profit de Philippe Beylier, sous la présidence suivante par Daniel Melin en 1995, lui-même démissionnaire au moment de la prise de contrôle complète de Saint-Louis par la Worms & cie en 1997[5].

Dans le contexte des restructurations, fusions, acquisitions ou reventes, et surtout de la crise mondiale du secteur papetier, ArjoWiggins a connu une succession de cinq directeurs généraux en dix ans. Au début des années 2000 et après la prise de contrôle et la réorganisation par le groupe Worms (qui créé la fonction de « vice-président non exécutif » d'AWA, dévolue président du directoire de Worms & Cie, Dominique Auburtin, puis introduit dans l'exécutif d'AWA Luca Paveri-Fontana, vice-président du conseil de surveillance de Worms & Cie), François Wanecq était à la fois président directeur général de la société Arjo-Wiggins-Appleton et président sortant du Copacel (organisme professionnel papetier), puis Vice-président en 2001 (dans le groupe Arjo Wiggins Appleton depuis 1995 en tant que directeur général de division, puis depuis 1999, il est directeur général de la division papiers fins, spéciaux et couchés, administrateur d'Arjo Wiggins Appleton Plc et PDG d'Arjo Wiggins SA et d'Arjo Wiggins Papiers Couchés SA ; il est maintenant dans le secteur de la céramique)[6]. Étaient dans son équipe : William Lebec (directeur général de la distribution en France) et Hervé Poncin (directeur général d'Arjomari Diffusion).

En place depuis 2004 dans le cadre de la restructuration du groupe, l'équipe dirigeante provisoire d'ArjoWiggins était dirigée par Gérard Bougniart comme président du directoire (ancien directeur du Pôle Impression/Écriture, issu de la fusion des activités Couchés Europe et Carbonless Europe). Le directoire était complété par Michel Durand (directeur général chargé du pôle Spécialités) et Mel de Vogüe (CFO). L’activité Art et Création est dirigée, quant à elle, par Thierry Tomasov. Sous la surveillance du propriétaire Sequana Capital, ils travaillaient sur un plan industriel à trois ans. Gérard Timbert, en tant que directeur des achats d'ArjoWiggins, était chargé des problèmes d'énergie et à l'origine de l'utilisation de l'énergie géothermique en usine du groupe (Roussillon).

Mais dès 2005, Charles Dehelly (ingénieur Arts et Métiers, proche de Thierry Breton, et ancien patron « redresseur » d'Equant et de Thomson) succédera à M. Gérard Bougniart à la présidence du Directoire ; avec les mains libres pour un programme ambitieux (« L'industrie papetière est à l'aube de modifications majeures. Dernière industrie lourde à ne pas avoir accompli sa restructuration au niveau mondial, elle va connaître en 2008 et 2009 une accélération de sa concentration et une spécialisation des acteurs »), et avec le programme de développement des syngergies (« Les rachats et fusions successives avaient fait de cette entreprise une fédération de PME, aux mains de baronnies, plutôt qu'un groupe intégré »)[7]. Et avec à ses côtés : Christian Jarrioz (Directeur Technologie, Recherche et Développement), Michel Vaissaire (directeur général du pôle Impression & Écriture), Emeric Thibierge (directeur artistique du groupe) ; rejoints ensuite par Isabelle Schirmer (directeur de la stratégie et du développement du groupe ArjoWiggins et membre du comité de direction).

Localement, le directeur des ventes France-Benelux est Christophe Balaresque.

Liste des dirigeants successifs d'ArjoWiggins
Années Noms Titre Nationalité Statut d'entreprise
1990-1992 Stephen Walls DG britannique Arjo-Wiggins-Appleton S.A.
1992-1996 Alain Soulas DG française Arjo-Wiggins-Appleton S.A.
1996-1999 Philippe Beylier DG française Arjo-Wiggins-Appleton S.A.
1999-2000 Ken Minton Pdt exécutif britannique Arjo-Wiggins-Appleton S.A.
2000-2001 Luca Paveri Fontana Pdt exécutif italienne S.A.S.U. ArjoWiggins
2001-2004 François Wanecq Pdt du Directoire française S.A.S.U. ArjoWiggins
2004-2005 Gérard Bougniart Pdt du Directoire française S.A.S.U. ArjoWiggins
2005-2008- Charles Dehelly Pdt du directoire française S.A.S.U. ArjoWiggins

Au-delà de cette succession rapide et de ces problématiques de dirigeance, se dégage quand même dans ses dix-huit années d'existence une continuité (en exceptant la présidence Walls) dans la stratégie du groupe ArjoWiggins, à savoir celle du positionnement sur les produits papetiers à haute valeur ajoutée, par rapport au positionnement sur la production de masse en filière intégrée qui est celle de ses concurrents nord-américains et scandinaves (International Paper, Stora Enso, UPM-Kymmene). ArjoWiggins ne produit pas de produit brut (pâte à papier), ni de papier de gammes grand public ou économique, et n'a cessé de se recentrer sur les secteurs de luxe et de haute-technologie papetière (papiers médicaux, papiers de sécurité, papier de création) en cédant ses actifs dans les secteurs plus communs (fabrication de papier brut au Portugal, fabrication de papier autocollant au Royaume-Uni). La seule nouveauté ou virage de pris, se situe avec la présidence Dehelly, sur les produits « verts », la filière du papier recyclé étant bien en place et avec une demande qui excède l'offre, à l'inverse de l'ensemble du milieu papetier depuis vingt ans.

Établissements

Au total aujourd'hui, le groupe ArjoWiggins compte dans ses ressources humaines 7 400 employés (3 500 en France), dont 800 cadres et 215 ingénieurs (cinquante en France au centre d'Apprieu).

Le schéma organisationnel est géographiquement réparti sur trois régions plate-formes internationales : Amérique du Nord et Amérique du Sud ; Europe-Moyen Orient-Afrique ; Asie-Pacifique. Cette organisation est opérationnelle pour : la direction des activités marketing et ventes ; le management et optimisation des ressources de la région sur le plan industriel, commercial et administratif dans le Groupe ; et l'aide pour chaque branche à identifier les opportunités potentielles régionales.

En ce qui concerne les sièges de divisions, plusieurs sont situés en France : le siège de la Division papiers abrasifs en Alsace (ArjoWiggins - Abrasive Papers Sales & Marketing Headquarters : 67960 Entzheim) ; le siège de la division papiers décoratifs est aussi en Alsace (à ArjoWiggins - Décorative papers ArjoWiggins S.A.S. : 67931 Lingolsheim) ; le siège de la division papier médicaux ArjoWiggins - Medical and Hospital Papers est au siège central d'Issy-Les-Moulineaux 92130 (comme le siège d'ArjoWiggins Security).

La liste des établissements d'Arjowiggins se répartit comme suit (1 siège social, 2 centres de recherche et développement, 30 usines de production, 22 bureaux de vente et directions commerciales ; le tout sur 22 pays) :

Europe :

  • Amélie-les-Bains (site de production) : Arjowiggins SAS, 66 110 Amélie-les-Bains, France (fabrique des papiers médicaux et hospitaliers).
  • Annonay (site de production) : ARJOWIGGINS SAS Papeteries Canson, 07104 Annonay Cédex, France (site historique de Johannot).
  • Apeldoorn (site de production) : VHP Security Papermill, Ugchelen BV Apeldoorn, Pays-Bas (fabrique de papier sécurisé d'une capacité de 5 000 tonnes, avec une centaine d'employés).
  • Apprieu (recherche et développement) : Arjowiggins SAS, 38 140 Apprieu, France.
  • Arches (site de production) : Arjowiggins SAS, 88 380 Arches, France ; Siret 38959432600024 (papier de luxe pour peintres, papiers pour abrasifs, papiers décor).
  • Basingstoke (bureau de vente) (direction commerciale) : Arjowiggins Fine papers Pty Ltd, Basingstoke, Royaume-Uni.
  • Bessé-sur-Braye (site de production) : Arjowiggins Papiers Couchés SA, 72 310 Bessé-sur-Braye, France (638 employés, travaille sur du papier couché recyclé).
  • Bor (site de transformation) : Arjowiggins Czech Republic Koncernovy Podnik s.r.o., Bor-U-Tachova, République Tchèque.
  • Chartham (site de production) : Arjowiggins Fine papers Pty Ltd, Chartham, Royaume-Uni.
  • Château-Thierry (site de production) : Greenfield S.A.S., 02 400 Château-Thierry, France (90 employés, spécialisée sur le désencrage de papier recyclé).
  • Clacton (site de production) : Arjowiggins Fine papers Pty Ltd, Clacton On Sea, Royaume-Uni.
  • Crèvecœur (site de production et direction commerciale) : Arjowiggins Security SAS, usine de Crèvecœur, 77 320 Jouy-sur-Morin, France (produit du papier sécurisé pour billets de banque, avec une centaine d'employés).
  • Dettingen (site de production) : Arjowiggins Deutschland Gmbh, Dettingen, Allemagne.
  • Gelida (site de production) : Guarro Casas SA, Barcelona, Espagne (site spécialisé sur les couvertures de papeterie).
  • Groot Bijgaarden (direction commerciale) : Arjowiggins Benelux Agena/Class Papier, Groot Bijgaarden, Belgique.
  • Issy-Les-Moulineaux (siège social et direction commerciale) : Arjowiggins SAS, 92 442 Issy-les-Moulineaux, France.
  • Ivybridge (site de production) : Arjowiggins Fine papers Pty Ltd, Ivybridges, Royaume-Uni.
  • Le Marais (direction commerciale) : Arjowiggins Security SAS, 77 320 Jouy-sur-Morin, France
  • Milan (bureau de vente) : Arjowiggins Italia Holdings S.r.l., Milano, Italie.
  • Naestved (site de production) : Dalum Papir, Næstved, Danemark (production de papier recyclé).
  • Naples (direction commerciale et site de production) : GEP Spa, Napoli, Italie (site spécialisé sur les documents sécurisés biométriques).
  • Neuilly-en-Thelle (direction commerciale et site de production) : Priplak SAS, 60 530 Neuilly-en-Thelle, France.
  • Odense (site de production) : Dalum Papir, Odense, Danemark (production de papier recyclé).
  • Prague (direction commerciale) : Arjowiggins CZ KP, Prague, République tchèque.
  • Rives (double site de production) : Arjowiggins Rives et Arjobex SAS (Polyart), 38 140 Rives-sur-Fure, France (papiers plastifiés).
  • Saint-Mars-la-Brière (direction commerciale et site de production) : Arjowiggins, 72 470 Saint-Mars-la-Brière, France.
  • Stoneywood (site de production) : Arjowiggins Fine papers Pty Ltd, Aberdeen, Royaume-Uni.
  • Strasbourg (direction commerciale) : Arjowiggins, Parc Club des Tanneries, 67 831 Lingolsheim Tanneries Cedex, France.
  • Turin (direction commerciale) : Arjowiggins SP Italia SRL, Torino, Italie.
  • Västerås (direction commerciale) : Arjowiggins Svenska AB, Västerås, Suède.
  • Varsovie (bureau de vente) : Arjowiggins Polska Sp., Warszawa, Pologne.
  • Wiesbaden (bureau de vente) : Arjowiggins Feinpapier GMBH, Wiesbaden, Allemagne.
  • Wizernes (site de production) : Arjowiggins Papiers Couchés SA, 62 570 Wizernes, France (320 employés).

Amérique du Nord :

  • Charleston (direction commerciale et site de transformation) : Arjowiggins Medical Inc, Charleston, SC, États-Unis.
  • Charlotte (direction commerciale et site de production) : Arjobex America, Charlotte, MI, États-Unis.
  • Combined Locks (site de production) : Appleton Coated LLC, États-Unis, WI (indirect).
  • Stamford (Connecticut) (bureau de vente) : Arjo Wiggins USA Inc, Stamford, CT, États-Unis.

Amérique du Sud :

  • Bogotá (bureau de vente) : Espacol Ltda, Bogotá, Colombie.
  • Buenos-Aires (direction commerciale et site de production) : Witcel SA, Buenos Aires, Argentine.
  • Caracas (bureau de vente) : Espave, Caracas, Venezuela.
  • México (bureau de vente) : Interpapel SA, México, Mexique.
  • Salto (direction commerciale et site de production) : Arjowiggins Ltda, Sao Paulo, Brésil (avec un roulement de 41 millions de dollars, travaille majoritairement pour les papiers de sécurité et billets de banque aux deux-tiers, et le tiers restant sur les papiers à dessin et papiers abrasifs ; production de 18 000 tonnes par an, avec 340 employés, sous certification ISO 9002).
  • Santiago (bureau de vente) : Espachile Ltda, Santiago, Chili.

Asie :

  • Hong Kong (direction commerciale) : Arjowiggins Speciality Papers Hong Kong UNIT, Integrale Solutions, Hong Kong S.A.R., Chine.
  • Dubaï (bureau de vente) : Arjowiggins Middle East, Dubai, Émirats arabes unis.
  • New-Delhi (bureau de vente) : Arjowiggins India Private Limited, New Delhi, Inde.
  • Shanghaï (direction commerciale) : Image Paper Asia, Shanghai, Chine.
  • Tokyo (direction commerciale) : Arjowiggins K.K. Yoyogi City, Tokyo, Japon.

Océanie :

  • Victoria (site de transformation) : Arjowiggins Pty Ltd Canson, Victoria, Australie.

Activités

Par domaines sectoriels, l'activité d'ArjoWiggins se réparti entre les secteurs :

  • Graphique (concerne la production les marchés de l'impression et de l'édition).
  • Communication (s'adresse aux marchés de la communication d'entreprise, avec trois activités :
    • = communication d'entreprise et publicité,
    • = emballage de luxe,
    • = papiers autocopiants et notices pharmaceutiques).
  • Sécurité et Technologie (regroupe 3 activités :
    • = la Sécurité (billets de banque, documents sécurisés : chéquiers, passeports biométriques, cartes à jouer pour les casinos),
    • = l'Industrie (papiers décor, papiers abrasifs...),
    • = Santé (emballages, couvertures hospitalières... normes ISO 9001, ISO 14001, ISO EN 11607).
L'entreprise d'édition Bordas, un des clients d'ArjoWiggins pour le papier recyclé (logo 2006).

Par technologies de production (plus de 1 500 brevets) sur 3 centres de recherche :

  • On peut signaler que 17 % du chiffre d'affaires du groupe se fait sur les nouveaux brevets. En technologie environnementale, on peut citer les produits de la gamme Skin (produits utilisent exclusivement des pulpes élémentaires exemptes de chlore (ECF) provenant d’arbres cultivés dans des forêts durables). En termes d’application au développement durable, toutes les usines d’Arjowiggins ont obtenu ou sont en voie d’obtenir la certification ISO14001 basée sur l’International Environmental Management Standard.

Par société filiale, on peut recroiser la répartition des secteurs d'activité :

  • Canson Brésil (papier d'art et de création) ; Canson France (papier d'art et de création) ; Canson USA (papier d'art et de création) ; Canson Pologne (papier d'art et de création) ; Conqueror (papiers fins) ; ArjoWiggins (papiers, papiers fins, impressions et transferts) ; Gep (sécurité) ; ArjoWiggins Security (sécurité) ; European Printed Products (spécialités) ; Polyart-Arjobex (spécialités) ; ArjoWiggins USA (spécialités) ; Guarro (spécialités) : 3 filiales en Amérique du Sud, 3 usines (Gelida à Barcelone, Campdevànol à Girona, et une troisième Creysse en Dordogne - Bernard Dumas).

De façon plus anecdotique, on peut signaler l'établissement du Bourray est labélisé APUR (Association des producteurs et utilisateurs de papiers-cartons recyclés) pour les produits « verts » du papier recyclé.

Finances

ArjoWiggins fait partie de la holding Sequana Capital. Sur ses segments de marché, ses produits se vendent à : 800 euros la tonne pour le papier couché courant, 2 000 euros la tonne pour le papier couché recyclé, et jusqu'à 12 000 euros la tonne pour le papier de sécurité pour les billets de banque (état du marché en 2008). Par segment d'activité, leur poids respectif au sein du chiffre d'affaires 2006 donne la répartition de : sécurité et technologie = 36 %, graphique = 33 %, communication = 32 %. Dans ses actifs, la société a aussi la particularité d'être dotée d'un patrimoine industriel énorme, héritage foncier de l'histoire des différentes anciennes entreprises à l'origine du groupe ArjoWiggins.

Les chiffres-clés :

Données financières en millions d'euros
2003 2004 2005 2006 2007
Chiffre d'affaires 2 022 1 977 1 935 1 926 2 054
Excédent brut d'exploitation de gestion 120 106 164 142 147
Résultat net 24 45 x x x
Résultat net courant 61 57 71 64 75
Marge d’exploitation 6 % 5,4 % 3,7 % 3,3 % 3,7 %
Flux de trésorerie opérationnel 94 66 165 106 68
Trésorerie nette 153 404 x x x
Capitaux employés x x 872 814 769
Endettement net x x 291 249 306
ROCE 10,5 % 9,4 % 8,2 % 7,8 % 9,8 %
Effectifs x employés x employés x employés x employés 7 400 employés

On peut aussi mesurer l'évolution financière par les données des actifs (1,081 milliard d'euros d'actif net réévalué, fin 2004). L'irrégularité des résultats peut néanmoins être relativisée au vu des chutes beaucoup plus brutales d'autres groupes papetiers (par exemple, -72 % sur ses résultats 2005 pour le scandinave UPM-Kymmene). La situation en 2008 restant tout de même tendue (hausse des coûts de l'énergie, hausse de l'euro, hausse du prix de la matière première), malgré certaines améliorations de résultats financiers[8] et le contexte sectoriel difficile[9]

Les restructurations :

  • Arjo-Wiggins-Appleton a connu une première vague de plans sociaux des Années 1990 (1992-1995), dans le cadre d'une mission d'urgence qui s'est soldée par la suppression de 700 postes en Europe (dont 200 en France), mais qui n'a permis qu'une rémission temporaire des résultats financiers[10]. Au départ, avec la présence d'Appleton dans le groupe, la SA A.W.A. comptait plus de 19 000 salariés.
  • Dans la première partie des années 2000, la SAS ArjoWiggins (7 800 salariés en 1999, après la cession d'Appleton et la triple séparation d'Antalis et Carbonless) a connu deux vagues de licenciements en Europe en 2001 et surtout 2003 : usines de Crèvecoeur (pourtant sur le secteur à forte valeur ajoutée des billets de banque, qui perd 1/3 de ses salariés), de Chartham, et d'Ivybridge.
  • La seconde partie des années 2000 voit d'abord un plan social en 2007 (concernant une cinquantaine de salariés sur ses sites français de Rives et de Charavines) ; faits dramatiques, mais sans commune mesure avec les vagues de licenciements à quatre chiffres annoncés dans les grands groupes papetiers International Paper et Stora-Enso. Puis l'annonce d'une réorganisation plus en profondeur pour éviter les doublons du groupe et réorienter les productions à faible valeur ajoutées hors de la Zone euro (Brésil, Chine) et réorienter les usines européennes vers les productions à haute valeur ajoutée[11].

Communication

Outils de communication

ArjoWiggins participe à titre d'exposant à des salons professionnels, comme : Lineapelle en Italie, le salon le plus important d'Europe dans son secteur industriel (avec 1 500 entreprises et 31 000 visiteurs de 108 pays) ; comme aussi Intergraphic (au titre des conférenciers cette fois-ci)[12], le salon français des industries graphiques ou encore LabelExpo ; et toutes les séries d'expositions Paperworld (Francfort, Los Angeles, Shanghaï).

A noter qu'en termes de communication évènementielle, le service communication du groupe est aussi capable de créer ses propres évènementiels : en 2004, ArjoWiggins avait présenté ses projets high-tech et ses recherches numériques au Muséum d'histoire naturelle de Londres[13].

Notes et références

  1. « Le classement des principaux producteurs de papier européens », Les Échos, 8 février 2008
  2. « Arjowiggins se renforce dans le haut de gamme avec le danois Dalum », J. Cavelier, Les Échos, 31 Juillet 2007
  3. L'Usine Nouvelle : Arjowiggins achète Greenfield et sa technologie « unique », 14/01/2008, Calire Garnier.
  4. Les Échos : « Saint-Louis place un Français à la tête d'Arjo Wiggins », 24 juillet 1992, p.4, Denis Cosnard
  5. Les Échos : « Holding : le rêve industriel laisse place à la logique financière », 24 février 1997, p.20, Anne Denis.
  6. « Carnet : Jean-Philippe Montel François Wanecq », Les Échos, 7 juin 2001 (p. 66)
  7. Propos cités dans La Tribune : « Pascal Lebard s'emploie à sortir le papetier Arjowiggins de l'ornière », 20/03/08, Marie-Caroline Lopez.
  8. Les Échos : « Le papetier Sequana pâtit des difficultés de sa filiale Arjowiggins » ; 24 avril 2008, C. L.
  9. « Les papetiers européens fragilisés par l'euro fort et la hausse des coûts d'énergie et des matières », Thibaut Madelin, Les Échos, 25 mai 2008
  10. « Industrie : Arjo Wiggins sur le point de se séparer de son directeur général Alain Soulas », Les Échos, 27 mars 1996, p. 8
  11. « Papier : plan social en prévision chez ArjoWiggins », Antoine Gaillard, Graphiline.com, 14 décembre 2006
  12. Quotidien en ligne Graphiline.com : Liste exhaustive des conférences du 10 janvier Intergraphic 2006, Actualités du 2 janvier 2006.
  13. « ArjoWiggins, un papetier qui ne veut plus dire son nom », F.N., Les Échos, 29 novembre 2006, p. 26

Bibliographie

  • Copacel (Syndicat national de l'industrie papetière française) : L'industrie française des papiers, cartons et celluloses : rapport annuel d'activité, Copacel 2006 (rapport d'activité).
  • Ferrière le Vayer, Marc : De la fin des familles à la mondialisation, L’industrie papetière française depuis 1945, ENP éditions, 2006 (ISBN 2-9525-8720-5)
  • Perrin, Jean-Claude : Glossaire du papetier : les mots expressions usités par le papetier depuis l'invention du papier à ce jour, Association Vergeures & pontuseaux, 2003 (ISBN 2-9520-1340-3)
  • Xerfi : Papier et carton, Xerfi, 2005 ; ISBN : na (étude de marché, collection "Secteurs 700").
  • Les Échos : « Industrie : Rumeurs de dissensions chez Arjo Wiggins », 8 décembre 1995, page 17, L.E.
  • Les Échos : « ArjoWiggins change à nouveau de patron », 17 juin 2004, p. 21, Valérie Leboucq.
  • Les Échos : « Arjo-Wiggins-Appelton se scinde en trois entités autonomes », 13 janvier 1999, p. 13, Valérie Leboucq.

Annexes

Articles connexes

Lien externe



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article ArjoWiggins de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arjowiggins — Logo de ArjoWiggins. Création décembre 1990 Dates clés 1492 (première papèterie) 1953 (fusion d Arjomari) 1990 (fusion d A. W. A. ) 2001 (nouveau statut) …   Wikipédia en Français

  • Arjowiggins — Logo Das Unternehmen Arjowiggins ist einer der weltweit führenden Papierhersteller mit Sitz in Issy les Moulineaux. Es besitzt 28 Werke in Europa mit etwa 8.000 Beschäftigten. Ab 1888 stellte es Papiersorten der Marke Conqueror her. In… …   Deutsch Wikipedia

  • Jouy-Sur-Morin — Pour les articles homonymes, voir Jouy et Morin. Jouy sur Morin …   Wikipédia en Français

  • Jouy-sur-Morin — Pour les articles homonymes, voir Jouy et Morin. 48° 47′ 43″ N 3° 16′ 21″ E …   Wikipédia en Français

  • Jouy-sur-morin — Pour les articles homonymes, voir Jouy et Morin. Jouy sur Morin …   Wikipédia en Français

  • Jouy sur Morin — Pour les articles homonymes, voir Jouy et Morin. Jouy sur Morin …   Wikipédia en Français

  • Jouy sur morin — Pour les articles homonymes, voir Jouy et Morin. Jouy sur Morin …   Wikipédia en Français

  • Sequana Capital — Création 2000 Dates clés 1848, 2005 …   Wikipédia en Français

  • Arjo Wiggins — Das Unternehmen Arjowiggins ist einer der weltweit führenden Papierhersteller mit Sitz in Issy les Moulineaux. Es besitzt 28 Werke in Europa mit etwa 8.000 Beschäftigten. Ab 1888 stellte es Papiersorten der Marke Conqueror her. In Deutschland… …   Deutsch Wikipedia

  • Rives (Isere) — Rives (Isère) Pour les articles homonymes, voir Rives. Rives Administration Pays France Région Rhône Alpes Département …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”