Arequipa
Arequipa
Blason de Arequipa
Héraldique
Drapeau de Arequipa
Drapeau

Administration
Pays Drapeau du Pérou Pérou
Région Arequipa
Province Arequipa
Code postal 04
Maire Alfredo Zegarra Tejada
Géographie
Coordonnées 16° 25′ 51″ Sud
       71° 30′ 56″ Ouest
/ -16.430816, -71.515503
Altitude 2 335 m
Superficie 292 353 ha = 2 923,53 km2
Démographie
Population 819 273 hab. (2005)
Densité 280,2 hab./km2
Localisation
Peru location map.svg
City locator 14.svg
Arequipa
Internet
Site de la ville http://www.muniarequipa.gob.pe/

Arequipa est la capitale de la région péruvienne du même nom, et la deuxième ville la plus peuplée du pays. La ville est située à plus de 2 335 mètres (7 550 pieds) d'altitude, au pied du volcan Misti, dans les Andes péruviennes.

Deux étymologies existent pour expliquer son nom : l'actuelle assure que le mot arequipa vient de l'Aymara ari (montagne) + kipa (locatif) et signifie à peu près près de la montagne ; une autre interprétation serait que le mot vient de la phrase quechua Ari, quepay qui signifie « Ici, restez vous ».

Dans la province aride d'Arequipa, les autorités péruviennes ont entrepris de rendre fertiles des milliers d'hectares désolés en domptant l'eau qui dévale de la Cordillère des Andes.

La ville possède en son centre le plus grand couvent du monde, le couvent Santa Catalina.

Sommaire

Histoire

Période pré-coloniale

Les trouvailles archéologiques indiquent que la vallée fertile où se trouve Arequipa a été occupée entre 5000 et 6000 avant JC.

Au XVe siècle la région, alors occupée par les Amérindiens aymara, fut conquise par les Incas et servit de base importante de ravitaillement de produits agraires pour l'empire.

Période coloniale

La ville moderne fut fondée le 15 août 1540 par Garcí Manuel de Carbajal, un émissaire du conquistador espagnol Francisco Pizarro. Un an plus tard, Charles V d'Espagne l'élève au rang de ville et lui confère les armes qu'elle conserve toujours aujourd'hui. L'arrivée de l'influence espagnole laissa de nombreuses reliques et l'architecture coloniale, ce qui rappelle au visiteur le passé colonial de cette ville, lorsqu'elle était la plus peuplée de l'ensemble du territoire du Pérou.

Période républicaine

Après l'indépendance péruvienne de l'Espagne, entre 1833 et 1834, l'écrivaine française Flora Tristan visita Arequipa dans le but de rencontrer la famille du côté de son père. Flora Tristan était la fille du diplomate péruvien Mariano Tristán y Moscoso. En 1838, elle publia à Paris les souvenirs de son voyage sous le titre Pérégrinations d'une paria. Elle décrit dans ce livre la réalité aréquipénienne de cette époque.

Les Indiens construisent des villages dans le désert péruvien

À 1 500 m, entre Arequipa et la côte pacifique, s'étend un haut désert au paysage de type saharien. Le sable blanc prend au soleil un aspect neigeux. Des familles d'Indiens en quête d'une zone cultivable s'y sont installées en raison de la proximité d'un barrage qui crée un nouveau moyen d'irrigation des vallées.

Place d'Armes d'Arequipa de nuit.

Personnalités associées à Arequipa

  • Hernando de Soto, économiste né en 1941 ;
  • Mario Vargas Llosa, écrivain et homme politique né en 1936 ;
  • Alfredo Rodríguez Ballón, pilote péruvien qui a donné son nom à l'aéroport international ;
  • Flora Tristan, écrivaine franco-péruvienne, raconte son voyage en 1833 à Arequipa dans « Les pérégrinations d'une paria » ;
  • Pedro Paulet, né en 1874 dans le district de Tiabaya, Arequipa. Ingénieur péruvien, pionnier de l'astronautique et de l'ère spatiale. Le scientifique allemand Wernher von Braun le considère comme le « Père de la science moderne des fusées ». Il fut le constructeur du premier moteur à propergols liquides.
  • Victor Andrés Belaúnde, avocat, 13e et 14e Président de l'Assemblée générale des Nations unies en 1958 et 1959.
  • Alex Olmedo, joueur de tennis, classé premier au monde en 1959.
  • Mariano Eduardo de Rivero y Ustariz, scientifique péruvien le plus notable du XIXe siècle.
  • Everardo Zapata Santillana, enseignant, auteur du best-seller « Coquito » pour enfants (méthode pour apprendre à lire et écrire). Initialement publié en 1955 à Arequipa, il est aujourd'hui utilisé dans 11 pays d'Amérique et en Espagne.

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi

Liens externes




Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arequipa de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AREQUIPA — Chef lieu du département homonyme, Arequipa, deuxième ville péruvienne, est située dans le sud du pays, à 2 300 mètres d’altitude, au pied des grands volcans Misti, Chachani et Pichupichu. Elle se trouve dans les Andes sèches: les pluies y sont… …   Encyclopédie Universelle

  • Arequipa —   [ ki ],    1) Hauptstadt des Departaments Arequipa, Südwestperu, 2 363 m über dem Meeresspiegel, am Fuß des Misti, zweitgrößte Agglomeration des Landes mit 762 000 Einwohner; häufig durch Erdbeben und Vulkantätigkeit beschädigt;… …   Universal-Lexikon

  • Arequīpa — Arequīpa, 1) Provinz der südamerikanischen Republik Peru, an der Küste, zwischen Lima u. Bolivia; 2100 QM., 180,000 Ew. Gebirg: Cordilleras de los Andes; Spitze: Huantayaya bei Iquipi, von Salzfelsen umgeben u. sehr reich an gediegenem Silber;… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • arequipa — (De Arequipa, ciudad peruana). f. Méx. dulce de leche …   Diccionario de la lengua española

  • Arequipa — (spr. kīpa), Küstendepartement von Peru, im N. von Ayacucho, Apurimac und Cuzco, im O. von Cuzco, Puno und Moquegua, im S. und W. vom Stillen Ozean begrenzt, 56,857 qkm groß mit (1896) 229,007 Einw. In den fruchtbareren Teilen des vom Vulkan von… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Arequipa — (spr. kihpa), Hauptstadt des Dep. A. im südl. Peru, 35.000 E.; nordöstl. der Vulkan von A. oder Misti (6100 m), der A. schon viermal zerstörte; mit meteorolog. Gipfelstation …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Arequipa — Arequipa, Hauptst. der gleichnamigen peruan. Provinz, die auf 1270 QM. 170000 E. zählt; die Stadt A. liegt am Westabhange der Anden, 7300 über dem Meere, ist Bischofssitz, hat blühende Industrie, Bergbau auf Gold und Silber, als Hafenorte… …   Herders Conversations-Lexikon

  • AREQUIPA — Urbs Americae meridional. in ora Peruviae regni, sub Archiepiscopo Lumensi. Parvi circuitus, sub Hispan. iuxta fluv. Quilcam …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Arequipa — [ä΄re kē′pä] city in S Peru: pop. 619,000 …   English World dictionary

  • Arequipa — Para otros usos de este término, véase Arequipa (desambiguación). Arequipa …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”