Archidiocèse de la Nouvelle Justinienne et de tout Chypre

Église orthodoxe de Chypre

Église de Chypre
(Εκκλησία της Κύπρου)
Fondateur(s) saint Paul puis Saint Barnabé
Autocéphalie/Autonomie déclarée 431
Autocéphalie/Autonomie reconnue 431
Primat actuel Archevêque Chrysostome II
Siège Nicosie, Chypre
Territoire primaire Chypre
Extension territoriale sans
Rite byzantin
Langue(s) liturgique(s) grec
Tradition musicale byzantine
Calendrier grégorien / julien révisé
Population estimée 525 000
Palais archiépiscopal à Nicosie avec la statue de l'éthnarque Makarios III

L'Église orthodoxe de Chypre ou simplement Église de Chypre ou parfois Église grecque orthodoxe de Chypre est une juridiction autocéphale de l'Église orthodoxe depuis 431. Le primat de l'Église porte le titre d'Archevêque de la Nouvelle Justinienne et de tout Chypre avec résidence à Nicosie (titulaire actuel : Sa Béatitude Chrysostome II depuis le 5 novembre 2006).

Pour la première fois de l'histoire, l'archevêque Chrysostome II s'est rendu à Rome du 13 au 16 juin 2007, où il a rencontré le pape Benoît XVI.

Sommaire

Histoire

L'Église de Chypre a été fondée par saint Paul, d'abord à Salamine (actuelle Famagouste ou Ammokhostos) puis à Paphos.

À l'origine, le primat de Chypre était archevêque de Salamine qui était alors le plus grand port de l'île. La ville fut détruite par un tremblement de terre au début du IVe siècle. Lorsqu'elle fut reconstruite, on lui donna le nom de Constantia en l'honneur de Constance II. Saint Épiphane de Salamine porta ainsi le titre d'archevêque de Constantia.

L'Église de Chypre a d'abord dépendu du siège d'Antioche puis l'autocéphalie lui a été accordée par le Concile d'Éphèse, 3e concile œcuménique, en 431 (Canon 8).

Sous l'empereur Zénon (474-491) on retrouve le tombeau de Barnabé disciple du Seigneur près de Constantia (ancienne Salamine). La tombe contenait un exemplaire de l'évangile selon saint Matthieu. Cette découverte importante a valu au primat de l'Église de Chypre l'honneur de recevoir de l'empereur le droit d'user de trois prérogatives impériales :

  • 1. Signer à l'encre rouge.
  • 2. Porter un sceptre impérial au lieu d'une crosse épiscopale.
  • 3. Porter une mandia rouge plutôt que violette.

C'était une façon de confirmer l'autocéphalie de l'Église de Chypre et de dissuader toute tentative de mise sous tutelle.

L'archevêque actuel de Chypre use toujours de ces trois privilèges impériaux.

Au moment de l'invasion arabe, au VIIe siècle, la ville est à nouveau détruite en 648. L'archevêque dût quitter l'île pour la région de l'Hellespont sous la protection de l'empereur Justinien II. Au Sud-Ouest de la presquîle de Cyzique (actuellement Erdek, Turquie), il établit une nouvelle ville appelée « Nova Justiniana » (Nouvelle Justinienne) en l'honneur de son protecteur. En 698 les Arabes furent chassés de Chypre et l'archevêque put regagner l'île. Il conserva dans son titre le nom de la ville de l'Hellespont. Il devint alors Archevêque de la Nouvelle Justinienne et de tout Chypre.

Les Croisés occupèrent l'île entre 1191 et 1571. Pendant cette période, la hiérarchie orthodoxe se trouva soumise à l'autorité latine. Le nombre des évêques fut ramené de quatorze à quatre.

Organisation

L'Église de Chypre comprend :

  • l'archevêché dont l'archidiocèse s'étend sur Nicosie et Famagouste

et cinq métropoles qui sont dans l'ordre honorifique :

Relations avec les autres Églises

L'Église est membre du Conseil œcuménique des Églises ainsi que du Conseil des Églises du Moyen-Orient.

Voir aussi

Épiphane de Chypre, Discours spirituel, Introduction traduction et notes de l'archimandrite Épiphanios Efthyvoulou, Limassol, CSO, 1999 (en français).

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Alban Doudelet, Les Orthodoxes grecs, Brepols (col. Fils d'Abraham), Turnhout, 1996 (ISBN 2503504671)
  • Portail des chrétiens d’Orient Portail des chrétiens d’Orient
Ce document provient de « %C3%89glise orthodoxe de Chypre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Archidiocèse de la Nouvelle Justinienne et de tout Chypre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Archidiocese de la Nouvelle Justinienne et de tout Chypre — Église orthodoxe de Chypre Église de Chypre (Εκκλησία της Κύπρου) Fondateur(s) saint Paul puis Saint Barnabé Autocéphalie/Autonomie déclarée 431 Autocéphalie/Autonomie reconnue 431 …   Wikipédia en Français

  • Archidiocèse De La Nouvelle Justiniane Et De Tout Chypre — Église orthodoxe de Chypre Église de Chypre (Εκκλησία της Κύπρου) Fondateur(s) saint Paul puis Saint Barnabé Autocéphalie/Autonomie déclarée 431 Autocéphalie/Autonomie reconnue 431 …   Wikipédia en Français

  • Archidiocèse de la Nouvelle Justiniane et de tout Chypre — Église orthodoxe de Chypre Église de Chypre (Εκκλησία της Κύπρου) Fondateur(s) saint Paul puis Saint Barnabé Autocéphalie/Autonomie déclarée 431 Autocéphalie/Autonomie reconnue 431 …   Wikipédia en Français

  • Archidiocèse de la nouvelle justiniane et de tout chypre — Église orthodoxe de Chypre Église de Chypre (Εκκλησία της Κύπρου) Fondateur(s) saint Paul puis Saint Barnabé Autocéphalie/Autonomie déclarée 431 Autocéphalie/Autonomie reconnue 431 …   Wikipédia en Français

  • Déclaration de Balamand — La Déclaration de Balamand est une déclaration adoptée le 23 juin 1993 au Monastère Notre Dame de Balamand au Liban à l occasion de la VIe Rencontre de la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre l Église catholique… …   Wikipédia en Français

  • Église orthodoxe chypriote — Église orthodoxe de Chypre Église de Chypre (Εκκλησία της Κύπρου) Fondateur(s) saint Paul puis Saint Barnabé Autocéphalie/Autonomie déclarée 431 Autocéphalie/Autonomie reconnue 431 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”