Antenor De Provence

Antenor de Provence

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Antenor.

Antenor, patrice de Provence vers les années 700-716.

Sommaire

Biographie

Non soumis aux Pippinides, Antenor représente les Mérovingiens en Provence à une époque où l'autorité de ceux-ci est contestée par les maires du Palais. On a pris argument des frappes monétaires [1] faites au nom des patrices pour montrer l'indépendance prise en Provence par rapport au pouvoir franc. Mais ces monnaies, des deniers d'argent, sont toutefois marquées de son monogramme.

En 697, il est présent à la cour de Childebert IV lorsque le roi refuse d'accorder à Drogon de Champagne, les propriétés que ce dernier estime lui revenir en raison des liens familiaux de sa femme. Sa présence à ce tribunal peut s'expliquer par son opposition à Pépin de Herstal et à la famille de ce dernier[2].

L'autorité d'Antenor en Provence repose sur ses possessions foncières et le contrôle des revenus ecclésiastiques et séculiers. Il a beaucoup de partisans ainsi que de nombreux opposants, dans et hors de son duché. A Marseille, il confisque des biens de l'abbaye de Saint-Victor[3] et ordonne d'en bruler les titres de propriété, ce qui met en évidence un usage des puissants de l'époque : confiscation des biens ecclésiastiques pour rétribuer leurs partisans.

Le texte de 780[4] qui nous renseigne sur ces spoliations, évoque également une révolte, probablement autour des années 714-716 ou selon Michel Rouche à partir de 696-697[5] ou 702[6], qui dresse Antenor contre Pépin de Herstal, puis contre Charles Martel. Le laconisme du texte ne permet de se rendre compte si cette rébellion peut être comparée aux révoltes aquitaines dont Charles Martel ne vient à bout que par l'extermination des élites et la politique de la terre brulée. Du silence des sources par rapport à tous ces faits peut cacher une histoire tragique, comme celle de la peste du VIe siècle, avec des conséquences sur la vie des hommes et le peuplement de la Provence. Comme en Aquitaine aussi, cette révolte se conjugue avec la présence des Sarrasins, provoquée contre les Francs.
D'après ce document, il aurait été remplacé par le patrice Metranus[7]

Voir aussi

Sources

  • (en) Patrick J. Geary, Before France and Germany, Oxford University Press, 1988.
  • Paul-Albert Février (dir.), Provence des origines à l'an mil, éd. Ouest-France Université, 1989.

Liens internes

Notes

  1. Celles d'Antenor sont connues par le trésor de Cimiez (Provence des origines à l'an mil, page 462). Ce trésor qui fut découvert en 1851 contenait 2.294 deniers d'argent dont 1.500 pièces de Marseille d'après Grierson. Le trésor aurait été enfoui entre 730 et 740.
  2. Before France and Germany, 205.
  3. Certains de ces biens (propriétés au nord de Digne) auraient été donnés à l'abbaye sous Charles Martel (715-741) par Adaltrude, la veuve de Nemfidius.
  4. Protocole rédigé à Digne en 780 contenu dans le cartulaire de Saint-Victor; ce protocole nous indique également une liste de patrices provençaux : Ansedertus, Nemfidius, Antenor, Metranus et Abbon.
  5. Michel Rouche, Jean Heuclin - Le choc des cultures: romanité, germanité, chrétienté, durant le haut moyen âge - Presses Univ. Septentrion, 2003 - (ISBN 2859397981), page 195 ici :
    La Provence, quant à elle, finit par devenir très facilement indépendante, faute de pouvoir central vers 696-697, sous la direction de son patrice Antenor.
  6. Michel Rouche, … - Histoire du Moyen Âge - Editions Complexes, 2005 – (ISBN 2804800423) , page 14 ici :
    Dans le Midi, la Bourgogne se fragmente en multiples citées dirigées par des princes locaux. La Provence fait de même à partir de 702, sous la direction du patrice Antenor
  7. On dispose de deniers marqués d'un M provenant du trésor de Nice-Cimiez. Pour Jean Lafaurie, la fabrication des monnaies d'argent commence vers 675, date de l'assassinat de Childéric II. Ces fabrications continuent jusqu'à l'avènement de Pépin le Bref en 751. La plupart de ces monnaies nous sont connues grâce à l'inventaire d'Arnold Morel-Fatio du Trésor de Nice-Cimiez et à la publication de Chabouillet en 1890. Le trésor qui fut découvert en 1851 contenait plus de 2.000 (2.294) deniers d'argent dont 1.500 pièces de Marseille d'après Ph.Grierson. Le trésor aurait été enfoui entre 730 et 740. Les deniers marqués d'un M, normalement anonymes, pourraient néanmoins être attribués au patrice Metranus (c.720).
  • Portail du Moyen Âge ancien Portail du Moyen Âge ancien
  • Portail de la Provence Portail de la Provence
Ce document provient de « Antenor de Provence ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antenor De Provence de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antenor de provence — Pour les articles homonymes, voir Antenor. Antenor, patrice de Provence vers les années 700 716. Sommaire 1 Biographie 2 Voir aussi …   Wikipédia en Français

  • Antenor de Provence — Pour les articles homonymes, voir Antenor. Antenor, patrice de Provence vers les années 700 716. Sommaire 1 Biographie 2 Un ou deux Antenor ? …   Wikipédia en Français

  • Antenor of Provence — Antenor was the Patrician of Provence in the last years of the seventh and first years of the eighth century. He was independent of Arnulfing authority and the representative of the Merovingian sovereign in Provence at a time when Arnulfing power …   Wikipedia

  • Nemfidius de Provence — Nemfidius, patrice de Provence vers les années 700 710. Sommaire 1 Biographie 2 Voir aussi 2.1 Sources 2.2 Liens internes …   Wikipédia en Français

  • Metranus de Provence — (c.690 ap. 732), dit aussi Métrane Patrice de Provence (c.716 732). Sommaire 1 Biographie 2 Notes et références 3 Voir aussi …   Wikipédia en Français

  • Comte de Provence — Liste des comtes et marquis de Provence Cet article liste les ducs, comtes, puis marquis de Provence. Le titre de comte de Provence devient ensuite tardivement un titre de courtoisie à la Cour. Sommaire 1 Recteurs, patrices et ducs de la Provence …   Wikipédia en Français

  • Comtes de Provence — Liste des comtes et marquis de Provence Cet article liste les ducs, comtes, puis marquis de Provence. Le titre de comte de Provence devient ensuite tardivement un titre de courtoisie à la Cour. Sommaire 1 Recteurs, patrices et ducs de la Provence …   Wikipédia en Français

  • Liste des comtes et marquis de Provence — Cet article liste les ducs, comtes, puis marquis de Provence. Le titre de comte de Provence devient ensuite tardivement un titre de courtoisie à la Cour. Sommaire 1 Recteurs, patrices et ducs de la Provence mérovingienne 1.1 Avant 561 :… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Comtes Et Marquis De Provence — Cet article liste les ducs, comtes, puis marquis de Provence. Le titre de comte de Provence devient ensuite tardivement un titre de courtoisie à la Cour. Sommaire 1 Recteurs, patrices et ducs de la Provence mérovingienne 1.1 Avant 561 :… …   Wikipédia en Français

  • Liste des comtes de Provence — Liste des comtes et marquis de Provence Cet article liste les ducs, comtes, puis marquis de Provence. Le titre de comte de Provence devient ensuite tardivement un titre de courtoisie à la Cour. Sommaire 1 Recteurs, patrices et ducs de la Provence …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”