Hombre (film)

Hombre (film)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hombre.

Hombre est un western américain de Martin Ritt, sorti en 1967

Sommaire

Fiche technique

Distribution

Début du film

Arizona, 1884. John Russel (Hombre, "Homme" en espagnol) est un jeune blanc élevé depuis l'enfance par les Apaches comme un des leurs, puis recueilli et adopté par le propriétaire de l'hôtel d'une petite ville. Adulte, Hombre a cependant choisi de retourner vivre avec les Apaches, dans leur réserve. À la mort de son père adoptif, Hombre hérite de l'hôtel. Il décide de le vendre pour acheter des chevaux, ce qui l'oblige à licencier la gérante, Jessie, une fille au grand cœur qui a roulé sa bosse. Le lendemain Hombre prend la diligence afin de gagner la ville. Voyagent en sa compagnie son ami Enrique Mendez, le cocher; Jessie ; le Professeur Alexander Favor agent des affaires indiennes, et son épouse, Audra[1] ; un jeune couple anodin (Lee et Doris Blake); et un baroudeur vulgaire et arrogant, Cicero Grimes. Pendant le voyage, les voyageurs serrés les uns contre les autres et secoués par les cahots bavardent. La conversation tombe sur les indiens , et Hombre prend leur défense : ils ont, dit-il, été trompés par le gouvernement qui les a parqué dans des zones arides sans ressources, les affamant, notamment par les malversations des directeurs des Bureaux des Affaires Indiennes, ces derniers détournant sans scrupules leur pourtant famélique pécule, par des malversations comptables, pour s'enrichir à leur dépens, allant jusqu'à critiquer la rudesse liée à leur dénuement.

Les voyageurs (Mrs. Favor en tête) ne supportent pas la présence d'un injuns-lover ("amoureux des indiens") à leurs côtés, l'expulsent de la diligence et le contraignent à faire le voyage sur le siège avant, à côté du cocher.

Le matin du deuxième jour, quatre bandits à la solde de Grimes arrêtent l'attelage, dévalisent les voyageurs, prennent en otage la femme du professeur et s'éloignent en les laissant pratiquement sans eau. Hombre, en mettant la main sur sa carabine Marlin cachée sur le toit de la diligence, réussit à abattre deux des bandits qui s'étaient attardés, justement ceux qui portaient le butin. Puis il entraîne dans le maquis la troupe des voyageurs désemparés. Les bandits, aidés par un desperado fine gâchette, vont se lancer à leur poursuite. D'un côté quatre bandits décidés et sans scrupules, munis d'une otage et de l'autre, deux femmes, un gamin sans grande jugeote, un vieillard aussi lâche que cupide et égoïste, un travailleur mexicain trop scrupuleux, et un "marginal" entre deux mondes, ayant pour atouts son expérience de la survie dans les bad-lands - et comme handicap son appartenance psychologique et culturelle au peuple indien faisant de lui un être infréquentable pour les blancs.

Analyse

Un des premiers film traitant du Génocide amérindien, bien que paradoxalement, aucun indien n'y soit montré ailleurs que dans les premières minutes du film, puis en fond d'écran, dans le générique de fin. Film éminemment politique, Martin Ritt dépeint les valeurs d'une Amérique WASP et sa moralité douteuse, à travers cette parabole sans fioritures mais riche d'enseignements, où le happy end n'est pas de mise, à travers le parcours d'un homme ordinaire, bien qu'endurci, qui ira jusqu'à faire le sacrifice de sa vie, pour sauver ses compagnons d'infortune, pourtant aussi bornés que fortement hostiles à sa présence.

Métaphore de l'ingratitude de la politique américaine vis-à-vis de ceux et celles qu'elle envoie en première ligne pour défendre ses propres intérêts; chicanos, peaux rouges, negers, niseis, whites trashs, et autres minorités ethniques ou religieuses, aussi méprisées que pourtant indispensables à sa prospérité économique, où l'esclavage n'a changé que dans les textes et les apparences mais non dans les faits.

Bien qu'officiellement adapté d'un roman de Elmore Leonard, ce film ressemble plus à une adaptation déguisée de la nouvelle de Guy de Maupassant "Boule de Suif".

La prostituée Boule de Suif étant ici remplacée par un indien et les prussiens, par des bandits, mais tous les éléments y sont présents :

Le voyage en diligence embarquant des personnages symbolisant les différentes classes sociales avec tout en bas l'indien, comme les bourgeois obligés de voyager avec une prostituée chez Guy de Maupassant.

Le mépris des blancs vis-à-vis de l'Indien comme le mépris des bourgeois vis-à-vis de la prostituée et de la même manière que Boule de Suif, l'indien se sacrifiera pour des gens qui ne le méritent pas. À l'instar d'autres films comme la chevauchée fantastique de John Ford ou 3h10 pour Yuma de Delmer Daves, Hombre est certainement une des meilleures, sinon la meilleure, adaptation du sujet de Boule de Suif, très loin devant l'adaptation cinématographique réalisée par Christian Jaque en 1945 qui ne fit qu'en trahir le message malgré un contexte historique fort similaire, où nombres de résistantes avérées, furent odieusement tondues et torturées par les résistant(e)s de la dernière seconde, sous prétexte d'avoir couché avec l'ennemi.

Références

  1. le professeur emporte avec lui § 12 000 en liquide, fruit des prévarications qui ont affamé pendant des années les indiens de la réserve ...

Liens internes

Boule de Suif

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hombre (film) de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Hombre (film) — Infobox Film | name =Hombre image size =175px caption =original film poster director = Martin Ritt producer = Irving Ravetch Martin Ritt writer = Elmore Leonard (novel) Irving Ravetch Harriet Frank Jr. starring =Paul Newman Fredric March Richard… …   Wikipedia

  • Hombre — Hombre, the Spanish word for man and sometimes used informally in English, may refer to:* Hombre (novel), a 1961 novel by Elmore Leonard * Hombre (film), a 1967 motion picture based on the novel starring Paul Newman, directed by Martin Ritt *… …   Wikipedia

  • Hombre de la esquina rosada — Autor Jorge Luis Borges Género Cuento Idioma Español …   Wikipedia Español

  • Hombre de la esquina rosada (película) — Hombre de la esquina rosada Título Hombre de la esquina rosada Ficha técnica Dir …   Wikipedia Español

  • Hombre tigre — Grabado en donde muestran un Hombre Tigre El Hombre tigre (en inglés weretiger o werecat) son criaturas del folclore, ficción, horror y ocultismo y suelen ser descritos como cambiantes como el caso del Hombre lobo, solo que en este caso se… …   Wikipedia Español

  • Un hombre — Hombre Título Un hombre Ficha técnica Dirección Martin Ritt Producción Irving Ravetch Martin Ritt …   Wikipedia Español

  • List of film director and actor collaborations — Film directors frequently choose to work with the same actor or actress across several projects. Such collaborations may span years or even decades. The following list has been alphabetized by the director s last name. A *Jim Abrahams / Lloyd… …   Wikipedia

  • Man nannte ihn Hombre — Filmdaten Deutscher Titel Man nannte ihn Hombre Originaltitel Hombre Produ …   Deutsch Wikipedia

  • Amor de hombre — Infobox Film name = Amor de Hombre image size = caption = director = Yolanda García Serrano Juan Luis Iborra producer = writer = Yolanda García Serrano Juan Luis Iborra narrator = starring = Loles León Andrea Occhipinti Pedro Mari Sánchez Armando …   Wikipedia

  • El hombre perseguido por un ovni — est un film espagnol réalisé par Juan Carlos Olaria, sorti en 1976. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Autour du film …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»