Christian Jaque


Christian Jaque

Christian-Jaque

Christian-Jaque
Nom de naissance Christian Maudet
Naissance 4 septembre 1904
Paris, France
Nationalité(s) Drapeau de la France Française
Décès 8 juillet 1994
Boulogne-Billancourt, France
Profession(s) Réalisateur, scénariste

Christian (Albert François) Maudet dit Christian-Jaque, né le 4 septembre 1904 à Paris XIXe, décédé le 8 juillet 1994 à Boulogne-Billancourt, est un réalisateur, scénariste et adaptateur de cinéma français.


Sommaire

Biographie

Christian-Jaque est le fils d'Édouard Maudet, directeur de fonderie, et de son épouse Joséphine Baumert. Il poursuit sa scolarité au collège Rollin à Paris. Bachelier, il effectue ensuite des études d'architecture aux Ecoles nationales supérieures des beaux-arts et des arts décoratifs, à Paris. En 1924, il dessine des affiches de cinéma pour une compagnie américaine, la First National, en collaboration avec Jacques Chabraison (ils signent leurs travaux de leurs prénoms accolés, celui de Chabraison étant simplifié ; Christian-Jaque conservera ce pseudonyme). Deux ans plus tard, il est journaliste pour la revue Cinégraph, puis devient décorateur de cinéma de 1927 à 1931.

Il a été l'époux de :

  • Germaine Spy (mariage le 3 février 1931) ;
  • l'actrice Simone Renant (mariage le 19 juin 1940, divorce en 1944) ;
  • l'actrice Renée Faure (mariage le 18 février 1947, divorce en 1953) ;
  • l'actrice Martine Carol (mariage le 15 juillet 1954, divorce en 1959) ;
  • Laurence Christol (veuvage) ;
  • Denise Morlot, qui fut sa scripte et son premier assistant réalisateur (mariage en 1992).

Sa filmographie, d'une longévité exceptionnelle, est monumentale. De 1932 (avec Le Bidon d'or) à 1977 (La Vie parisienne), il réalise pour le cinéma six courts métrages, trois sketches et cinquante-neuf longs métrages (il en coréalise trois autres et en laisse autant inachevés). De 1968 à 1985, il travaille sur une soixantaine de téléfilms. La liste des comédiens qu'il dirigea, à plusieurs reprises pour la plupart, donne le vertige : Fernandel, Albert Préjean, Mistinguett, Erich von Stroheim, Michel Simon, Robert Le Vigan, Marie Déa, Fernand Ledoux, Raymond Rouleau, François Périer, Harry Baur, Renée Faure, Bernard Blier, Jean-Louis Barrault, Renée Saint-Cyr, Jules Berry, Noël Roquevert, Micheline Presle, Louis Salou, Louis Jouvet, Viviane Romance, Jean Marais, Gérard Philipe, Maria Casares, Louis Seigner, Pierre Brasseur, Gina Lollobrigida, Daniel Gélin, Danielle Darrieux, Martine Carol, Edwige Feuillère, Charles Boyer, Jean-Louis Trintignant, Michel Piccoli, Brigitte Bardot, Sophia Loren, Robert Hossein, Marina Vlady, Virna Lisi, Bourvil, Alain Delon, Francis Blanche, Annie Girardot, Michèle Mercier, Jean Yanne, Claudia Cardinale, Guy Marchand, et tant d'autres...

Sous l'Occupation, Christian-Jaque réalise deux films pour la compagnie française à capitaux allemands Continental-Films. L'Assassinat du Père Noël et La Symphonie fantastique rencontreront un énorme succès public. Christian-Jaque finira la guerre dans les rangs des FFI.

Avec Martine Carol, sa quatrième épouse, il tourne six films mettant en valeur la beauté de sa femme, dont, en 1953, Lucrèce Borgia, en 1954 Madame du Barry, en 1955 Nana, et en 1957 Nathalie. En 1959, il réalise Babette s'en va-t-en guerre avec la toute jeune et très belle Brigitte Bardot.

Il a reçu les distinctions cinématographiques suivantes : Prix de la mise en scène au Festival de Cannes pour Fanfan la Tulipe (1952) ; prix de la Fraternité (1956), prix Fémina belge du cinéma (1956), grand prix au Festival de Karlovy-Vary (1956), Médaille d´argent du Film européen à Venise (1957), prix des Nations Unies à Londres (1957), Palme d´or (The Golden Laure Award) à Edimbourg (1957), prix des Associations de jeunesse en URSS pour Si tous les gars du monde ; César d´honneur pour l'ensemble de sa carrière (1985).

De plus, il a été élevé au rang de Chevalier de la Légion d´honneur, Officier de l´Ordre national du Mérite, Croix de guerre 39-45 et Commandeur des Arts et des Lettres.

Christian-Jaque est mort d'une crise cardiaque. Il repose à Paris, au cimetière du Père-Lachaise.

Citation

« Je me souviens que Christian Jaque divorça d'avec Renée Faure pour épouser Martine Carol. »

Georges Perec, Je me souviens.

Filmographie (réalisateur)

Bibliographie

  • CHAPUY Arnaud, Martine Carol filmée par Christian-Jaque : un phénomène du cinéma populaire, Paris, L'Harmattan, 2001, 125 p., coll. Champs visuels
  • CHIRAT Raymond et BARROT Olivier, Travelling : Christian-Jaque, automne 1976, n° 47, 112 p.
  • GILI Jean A. et LOURCELLES Jacques (dir.), 1895 : Christian-Jaque, octobre 1999, n° 28, 352 p.

Lien externe

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail de la réalisation audiovisuelle Portail de la réalisation audiovisuelle
Ce document provient de « Christian-Jaque ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Christian Jaque de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Christian-Jaque — (byname of Christian Maudet; 4 September 1904 – 8 July 1994) was a French filmmaker. He was married to actress Martine Carol from 1954 to 1959. Christian Jaque was born at Paris. At the 2nd Berlin International Film Festival his film Fanfan la… …   Wikipedia

  • Christian Jaque — (* 4. August 1904 in Paris, Frankreich; † 8. Juli 1994 in Boulogne Billancourt, Frankreich; gebürtig Christian Maudet) war ein französischer Regisseur. Leben und Werk Christian Jacque studierte zunächst in Paris Architektur, bevor er Filmkulissen …   Deutsch Wikipedia

  • Christian-Jaque — Christian Jaque; eigentlich Christian Maudet (* 4. August 1904 in Paris, Frankreich; † 8. Juli 1994 in Boulogne Billancourt, Frankreich) war ein französischer Regisseur. Inhaltsverzeichnis 1 Leben und Werk 2 Filmografie (Auswahl) …   Deutsch Wikipedia

  • Christian-Jaque — (Christian Maudet, dit) (1904 1994) cinéaste français. Il aborda tous les genres: comédies (François Ier, 1937), cape et épée (Fanfan la Tulipe, 1951), adaptations littéraires (Boule de Suif, 1945; la Chartreuse de Parme, 1947; Nana, 1954) …   Encyclopédie Universelle

  • Christian-Jaque —  Ne doit pas être confondu avec Christian Jacq. Christian Jaque Données clés Nom de naissance Christian Maudet Naissance 4 septembre 1904 Paris, France National …   Wikipédia en Français

  • Christian-Jaque — ▪ French director original name  Christian Albert François Maudet  born Sept. 4, 1904, Paris, France died July 8, 1994, Paris       one of the most commercially successful and prolific French motion picture directors, who was able to depict both… …   Universalium

  • Christian-Jaque — • КРИСТИА Н ЖАК (Christian Jaque) (наст. имя и фам. Кристиан Моде, Maudet) (p. 4.9.1904)    франц. режиссёр. Учился в Школе изящных иск в и Школе декоративных иск в. В кино с 1927 как декоратор, ассистент реж. Ж. Дювнвье, с 1932 режиссёр (к/м ф.… …   Кино: Энциклопедический словарь

  • Christian-Jaque — (Christian Maudet / Sep­tember 4, 1904, Paris, France July 8, 1994, Boulogne Billancourt, Hauts de Seine, France)    Intending to become an architect, he studied at the Ecole des Beaux Arts and the Ecole des Arts Déc­oratifs. From 1927 to 1930,… …   Encyclopedia of French film directors

  • Christian-Jaque — pseud. di Maudet, Christian …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • КРИСТИАН-ЖАК (Christian-Jaque) — (наст. имя и фам. Кристиан Моде Maudet) (1904 94), французский кинорежиссер. Фильмы: Пармская обитель (1947), Фанфан Тюльпан (1952), Если парни всего мира (1955), Бабетта идет на войну (1959), Веские доказательства (1963), Нефтедобытчицы (1971),… …   Большой Энциклопедический словарь