Elmore Leonard


Elmore Leonard
Elmore Leonard en 1989

Elmore John Leonard Jr., né le 11 octobre 1925 à La Nouvelle-Orléans en Louisiane, est un célèbre romancier et scénariste américain.

Sommaire

Biographie

Son père travaillait pour General Motors ; il était chargé de trouver des sites où General Motors pourrait implanter des usines, ce qui causa de nombreux déménagements de la famille Leonard. Même si Elmore Leonard est né à la Nouvelle-Orléans, il n'y vécut pas très longtemps. La famille déménagea souvent jusqu'à ses neuf ans, en 1934, où ils s'installèrent à Détroit dans le Michigan.

À cette époque deux évènements importants eurent lieu, qui influencèrent beaucoup Leonard dans ses écrits. Les gangsters comme Bonnie et Clyde faisaient la une des journaux du pays, tout comme l'équipe de baseball des Detroit Tigers. Au début des années 1930, Bonnie et Clyde étaient connus pour leur folie meurtrière, et furent abattus le 23 mai 1934. Les Detroit Tigers se qualifièrent pour les World Series de baseball en 1934. Ces évènements marquèrent Leonard, qui en conçut une fascination pour les sports et les armes.

Leonard fut diplômé de la University of Detroit Jesuit High School en 1943.

Elmore Leonard vit actuellement dans le Comté d'Oakland, Michigan, avec sa famille.

Style

Leonard ou « Dutch », comme il était parfois surnommé, connut ses premiers succès dans le monde de la fiction dans les années 1950, en publiant régulièrement des récits de western dans des pulps. Depuis, il s'est essayé au roman policier, et à d'autres genres, mais aussi à l'écriture de scénarios. Il fut salué par les critiques pour son réalisme et ses dialogues justes et forts. Son style prend souvent quelques libertés avec la grammaire dans l'intérêt d'accélérer l'histoire. Dans son essai Elmore Leonard’s Ten Rules of Writing, Leonard écrit : « Mais ma règle la plus importante est une règle qui résume les dix autres : “Si cela ressemble à de l'écrit, je le réécris”. »[1]

De nombreux romans de Leonard ont été adaptés en films, parmi lesquels Hombre en 1967, Get Shorty en 1995, Rum Punch (en 1997, sous le titre Jackie Brown) et plus récemment Be Cool, en 2005.

Œuvres

Romans

  • 1953 : The Bounty Hunters, publié en France sous le titre Les Chasseurs de primes (Rivages/Noir 2001)
  • 1954 : The Law at Randado, publié en France sous le titre La Loi à Randado (Rivages/Noir 2003)
  • 1956 : Escape from Five Shadows, publié en France sous le titre L'Évasion de Five Shadows (Rivages/Noir 2003)
  • 1959 : Last Stand at Saber River, publié en France sous le titre Retour à Saber River (Rivages/Noir 2005)
  • 1961 : Hombre, publié en France sous le même titre (Librairie des Champs-Élysées coll. Western 1967 ; Rivages/Noir 2004)
  • 1969 : The Big Bounce (actuellement inédit en France ; paraîtra chez Payot & Rivages)
  • 1969 : The Moonshine War, publié en France sous le titre La Guerre du whisky (Payot & Rivages 2010 ; Rivages/Noir 2011)
  • 1970 : Valdez is coming, publié en France d'abord sous le titre Valdez est arrivé ! (Gallimard Super Noire 1979 ; Série Noire 1992), puis sous le titre Valdez arrive ! (Rivages/Noir 2004)
  • 1972 : Forty Lashes Less One, publié en France sous le titre Le Zoulou de l'Ouest (Rivages/Noir 2002)
  • 1974 : Mr. Majestyk, publié en France sous le titre Monsieur Majestyk (Gallimard Série Noire 1989)
  • 1974 : Fifty-Two Pickup, publié en France sous le titre Paiement cash (Presses de la Cité coll. Danger Haute Tension 1987 ; France Loisirs 1989 – dans une anthologie comprenant aussi Le Jeu de la mort et La Brava)
  • 1976 : Swag, publié en France sous le titre Plus gros que le ventre (Gallimard Super Noire 1976)
  • 1977 : Unknown Man No. 89, publié en France sous le titre Gallimard Super Noire 1977 ; Série Noire 1998 & 2004 – couvertures différentes)
  • 1977 : The Hunted, publié en France sous le titre Le Don Quichotte du Sinaï (Gallimard Super Noire 1978 ; Série Noire 2005)
  • 1978 : The Switch, publié en France sous le titre La Joyeuse Kidnappée (Gallimard Super Noire 1979 ; Série Noire 1988 & 2005 – couvertures différentes)
  • 1979 : Gunsights, publié en France sous le titre Duel à Sonora (Rivages/Noir 2004)
  • 1980 : City Primeval, publié en France sous le titre La Loi de la cité, Grand Prix de la littérature policière en 1986 (Presses de la Cité coll. Danger Haute Tension 1985 ; France Loisirs 1986 ; Le Livre de poche 1987 ; Belfond 1996 ; Rivages/Noir 2007)
  • 1980 : Gold Coast, publié en France sous le même titre (Presses de la Cité coll. Danger Haute Tension 1986 ; France Loisirs 1987 ; Le Livre de poche 1988 ; Rivages/Noir 2010)
  • 1981 : Split Images (actuellement inédit en France)
  • 1982 : Cat Chaser, publié en France sous le titre Un drôle de pèlerin (Presses de la Cité coll. Danger Haute Tension 1985 ; France Loisirs 1986 ; Le Livre de poche 1987)
  • 1983 : Stick, publié en France d'abord sous le titre Stick (Presses de la Cité coll. Haute Tension 1984), puis sous le titre Stick, le justicier de Miami (J'ai lu 1985)
  • 1983 : La Brava, publié en France sous le même titre, Prix Edgar du meilleur roman policier en 1984 (Presses de la Cité coll. Danger Haute Tension 1984 ; Le Livre de poche 1989 ; France Loisirs 1989 – dans une anthologie comprenant aussi Le Jeu de la mort et Paiement cash ; Belfond 1996 ; Rivages/Noir 2010)
  • 1985 : Glitz, publié en France d'abord sous le titre Le Jeu de la mort (Belfond 1986 ; Presses de la Cité coll. Danger Haute Tension 1986 ; France Loisirs 1989 – dans une anthologie comprenant aussi Paiement cash et La Brava), puis sous le titre Glitz (Rivages/Noir 2008)
  • 1987 : Bandits !, publié en France sous le même titre (Presses de la Cité 1988 ; France Loisirs 1988 ; Le Livre de poche 1989 ; Rivages/Noir 2008)
  • 1987 : Touch (actuellement inédit en France)
  • 1988 : Freaky Deaky, publié en France sous le titre Les Fantômes de Detroit (Presses de la Cité 1989 ; Rivages/Noir 2006)
  • 1989 : Killshot, publié en France d'abord sous le titre D'un coup, d'un seul (Le Masque 1990 ; Le Livre de poche 1992), puis sous le titre Killshot (Rivages/Noir 2006)
  • 1990 : Get Shorty, publié en France sous le titre ZigZag Movie (Rivages/Thriller 1992, Rivages/Noir 1995 – 2 couvertures différentes)
  • 1991 : Maximum Bob, publié en France sous le même titre (Rivages/Thriller 1993, Rivages/Noir 1996)
  • 1992 : Rum Punch, publié en France sous le titre Punch Créole (Rivages/Thriller 1994, Rivages/Noir 1998)
  • 1993 : Pronto, publié en France sous le même titre (Rivages/Thriller 1996, Rivages/Noir 2000)
  • 1995 : Riding the Rap, publié en France sous le titre Beyrouth-Miami (Rivages/Thriller 1998, Rivages/Noir 2001)
  • 1996 : Out of Sight, publié en France sous le titre Loin des yeux (Rivages/Thriller 1998, Rivages/Noir 2002)
  • 1998 : Cuba Libre, publié en France sous le titre Viva Cuba libre ! (Rivages/Thriller 2000, Rivages/Noir 2003)
  • 1999 : Be Cool !, publié en France sous le même titre (Rivages/Thriller 2004, Rivages/Noir 2005)
  • 2000 : Pagan Babies, publié en France sous le titre Dieu reconnaîtra les siens (Rivages/Thriller 2003, Rivages/Noir 2009)
  • 2001 : Fire in the Hole (E-book, First Electronic Edition)
  • 2002 : Tishomingo Blues, publié en France sous le même titre (Rivages/Thriller 2005)
  • 2003 : A Coyote's in the House, publié en France sous le titre Un coyote dans la maison (Seuil 2005)
  • 2004 : Mr. Paradise, publié en France sous le même titre (Rivages/Thriller 2006 ; Rivages/Noir 2011)
  • 2005 : The Hot Kid, publié en France sous le titre Le Kid de l'Oklahoma (Rivages/Thriller 2008)
  • 2007 : Up in Honey's Room, publié en France sous le titre Hitler's Day (Rivages/Thriller 2009)[2]
  • 2009 : Road Dogs, publié en France sous le même titre (Rivages/Noir 2010)[3]

Nouvelles

  • 1998 : The Tonto Woman and other Western stories (recueil de dix-neuf nouvelles, toutes reprises dans l'ouvrage de 2004)
  • 2002 : When the Women Come Out to Dance (recueil de neuf nouvelles dont deux reprises dans l'ouvrage de 2004 : Hurrah for Capt. Early et The Tonto Woman), publiées en France sous le titre Quand les femmes sortent pour danser (Rivages/Écrits noirs 2005, Rivages/Noir 03/2009)
  • 2004 : The Completes Western Stories of Elmore Leonard (recueil de 30 nouvelles, réédité en 2006 en Grande Bretagne), publiées en France en trois volumes (la nouvelle The Tonto Woman n'est pas reprise) :
    1. Médecine apache (recueil de neuf nouvelles - Rivages/Noir 2008)
    2. 3 heures 10 pour Yuma (recueil de neuf nouvelles - Rivages/Noir, 2008)
    3. L’Homme au bras de fer (recueil de onze nouvelles - Rivages/Noir, 2009)
  • 2006 : Moment of Vengeance and other stories (recueil de sept nouvelles, déjà présentes dans l'ouvrage de 2004)
  • 2006 : Blood Money and other stories (recueil de sept nouvelles, déjà présentes dans l'ouvrage de 2004)
  • 2009 : Comfort to the Enemy (recueil[4] composé des deux nouvelles d'Elmore Leonard : Showdown at Chechtotah et Louly and Pretty Boy, publiées précédemment dans des anthologies de divers auteurs, la première en 2003, la seconde en 2005 ; et de Comfort to the Enemy, nouvelle policière publiée en quatorze épisodes dans le New-York Times en 2005).

Essais

  • 1977 : Le Pouvoir local de financement, essai politique édité par les Presses universitaires de Lyon
  • 2007 : Elmore Leonard’s Ten Rules of Writing, publié en France sous le titre Mes dix règles d'écriture (Hors collection/Rivages, 2009)

Filmographie

Adaptations à l'écran

Date Film ou téléfilm Roman ou nouvelle adapté(e)
1956 Moment of Vengeance (épisode de la série télévisée Schlitz Playhouse of Stars) Moment of Vengeance
1957 h 10 pour Yuma (3:10 to Yuma) de Delmer Daves Three-Ten to Yuma (parue pour la première fois en mars 1953 dans Dime Western Magazine)
1957 L'Homme de l'Arizona (The Tall T) de Budd Boetticher The Captives (parue pour la première fois en février 1955 dans Argosy)
1967 Hombre de Martin Ritt Hombre
1969 Une si belle garce d’Alex March The Big Bounce
1970 La Guerre des Bootleggers de Richard Quine The Moonshine War
1971 Valdez d’Edwin Sherin Valdez is coming
1974 Monsieur Majestyk de Richard Fleischer Mr. Majestyk
1985 Stick, le justicier de Miami de et avec Burt Reynolds Stick
1986 Paiement cash (52 Pick-up) de John Frankenheimer Fifty-Two Pickup
1988 Meurtre à Atlantic City (téléfilm) de Sandor Stern Glitz
1989 Cat Chaser d’Abel Ferrara Cat Chaser
1989 Randado, ville sans loi (Border Shootout, téléfilm) de Chris McIntyre The Law at Randado
1992 Split Images (téléfilm) de Sheldon Larry Split Images
1995 Get Shorty de Barry Sonnenfeld Get Shorty
1997 Jackie Brown de Quentin Tarantino Rum Punch
1997 La Rivière de la dernière chance[5] (téléfilm) de Dick Lowry Last Stand at Saber River
1997 Elmore Leonard's Gold Coast (téléfilm) de Peter Weller Gold Coast
1997 Pronto (téléfilm) de Jim McBride Pronto
1997 Touch de Paul Schrader Touch
1998 Maximum Bob (série télévisée) de différents réalisateurs : un pour chacun des sept épisodes[6] Maximum Bob
1998 Hors d'atteinte de Steven Soderbergh Out of Sight
2004 La Grande Arnaque, remake de George Armitage The Big Bounce
2005 Be Cool de F. Gary Gray Be Cool !
2007 h 10 pour Yuma (3:10 to Yuma), remake de James Mangold Three-Ten to Yuma
2009 Killshot de John Madden Killshot
2009 Sparks, court métrage de Joseph Gordon-Levitt Sparks (parue dans Quand les femmes sortent pour danser)
2010 Justified, série télévisée créée par Graham Yost Pronto

Scénarios originaux

Autres adaptations

À la télévision

Sont listés ci-après quatre téléfilms dont le héros Duell McCann (interprété par Alex McArthur) a été créé par Elmore Leonard dans Desperado, téléfilm de 1987.

  • 1988 : Desperado : le Retour de Duell McCall (The Return of Desperado) de E. W. Swackhamer
  • 1988 : Desperado: Avalanche at Devil’s Ridge de Richard Compton du 24 mai 1988
  • 1989 : Desperado: The Outlaw Wars de E. W. Swackhamer
  • 1989 : Desperado: Badlands Justice de E. W. Swackhamer du 17 décembre 1989


En 2003, Jason Smilovic et Peter Lefcourt créent la série télévisée Karen Sisco d’après le film Hors d'atteinte, lui-même adapté d’un roman de Leonard.

Bandes dessinées

Liens externes

Notes

  1. « My most important rule is one that sums up the 10. If it sounds like writing, I rewrite it. » [1]
  2. Le titre français du roman se rapproche de celui prévu à l’origine par l’auteur, Hitler’s Birthday, refusé par l’éditeur de la version anglaise (entretien accordé à Myriam Anderson, paru dans Le Figaro Magazine du 15 octobre 2007
  3. The Elmore Leonard Website - Weblog
  4. paru au Royaume-Uni le 16 avril 2009 aux éditions Weidenfeld and Nicolson
  5. diffusé sur France 3 en 2001
  6. on peut noter Barry Sonnenfeld, John David Coles, Marc Buckland, Todd Holland, etc.
  7. diffusé sur TF1 le 06 02 1993

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Elmore Leonard de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Elmore Leonard — (1989) Elmore Leonard (* 11. Oktober 1925 in New Orleans; eigentlich Elmore John Leonard, Jr.) ist ein US amerikanischer Schriftsteller, der vor allem durch seine Kriminalromane bekannt wurde. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Elmore Leonard — Infobox Writer name = Elmore Leonard birthdate=Birth date and age|1925|10|11|mf=y birthplace = New Orleans, Louisiana deathdate= deathplace= occupation= author, screenwriter genre= Pulp fiction, Westerns, crime fictionElmore John Leonard, Jr.… …   Wikipedia

  • Elmore Leonard — ➡ Leonard (I) * * * …   Universalium

  • Elmore Leonard — noun United States writer of thrillers (born in 1925) • Syn: ↑Leonard, ↑Elmore John Leonard, ↑Dutch Leonard • Instance Hypernyms: ↑writer, ↑author …   Useful english dictionary

  • Léonard — Leonard oder Léonard ist eine Form des Namens Leonhard. Inhaltsverzeichnis 1 Bekannte Namensträger 1.1 Vorname 1.2 Familienname 1.3 Künstlername // …   Deutsch Wikipedia

  • Elmore — ist der Name mehrerer Orte: in Australien Elmore (Australien) in Victoria in England: Elmore (England) in Gloucestershire in den Vereinigten Staaten: Elmore (Alabama) Elmore (Illinois) Elmore (Indiana) Elmore (Maine) Elmore (Minnesota) Elmore… …   Deutsch Wikipedia

  • Leonard (name) — Leonard is a common English language masculine given name and a surname.The given name and surname originate from the Old High German Leonhard containing the prefix levon ( lion ) and the suffix hardu ( brave or hardy ). The name has come to mean …   Wikipedia

  • Leonard — oder Léonard ist ein männlicher Vorname, siehe Leonard (Vorname) – dort auch Namensträger der Künstlername des Schweizer Sängers Leonard (* 1964) Leonard (Automobilhersteller), ein britischer Autohersteller der Künstlername des elfjährigen… …   Deutsch Wikipedia

  • Elmore — Infobox Given name 2 gender = masculineElmore may refer to:;Places *Elmore, Alabama, USA *Elmore County, Alabama, USA *Elmore County, Idaho, USA *Elmore, Gloucestershire, England *Elmore, Minnesota, USA *Elmore Township, Minnesota, USA *Elmore,… …   Wikipedia

  • Elmore John Leonard — noun United States writer of thrillers (born in 1925) • Syn: ↑Leonard, ↑Elmore Leonard, ↑Dutch Leonard • Instance Hypernyms: ↑writer, ↑author …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.