Hashim Thaci


Hashim Thaci

Hashim Thaçi

Hashim Thaçi
1er Premier ministre kosovar
(depuis l'indépendance de 2008)
ThaciHashim.jpg
{{{légende}}}

Actuellement en fonction
Mandat actuel
Depuis le 17 février 2008
Président(s) {{{président actuel}}}
Président fédéral {{{président fédéral actuel}}}
Président(s) de la République Fatmir Sejdiu
Président(s) de la Nation {{{président de la nation actuel}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'état actuel}}}
Souverain(s) {{{Souverain}}}
Monarque(s) {{{monarque actuel}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur actuel}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement actuel}}}
Législature(s) {{{législature actuel}}}
Majorité(s) {{{coalition actuel}}}
Vice-premier ministre {{{adjoint actuel}}}
Prédécesseur Lui-même

{{{mandat4}}}
{{{début mandat4}}} - {{{fin mandat4}}}
Président(s) {{{président4}}}
Président fédéral {{{président fédéral4}}}
Président(s) de la République {{{président de la république4}}}
Président(s) de la Nation {{{président de la nation4}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'état4}}}
Monarque(s) {{{monarque4}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur4}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement4}}}
Législature(s) {{{législature4}}}
Majorité(s) {{{coalition4}}}
Vice-premier ministre {{{adjoint4}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur4}}}
Successeur {{{successeur4}}}

{{{mandat3}}}
{{{début mandat3}}} - {{{fin mandat3}}}
Président(s) {{{président3}}}
Président fédéral {{{président fédéral3}}}
Président(s) de la République {{{président de la république3}}}
Président(s) de la Nation {{{président de la nation3}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'état3}}}
Monarque(s) {{{monarque3}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur3}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement3}}}
Législature(s) {{{législature3}}}
Majorité(s) {{{coalition3}}}
Vice-premier ministre {{{adjoint3}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur3}}}
Successeur {{{successeur3}}}

Premier mandat
(Province serbe sous administration de l'ONU)
9 janvier 2008 - 17 février 2008
Président(s) Fatmir Sejdiu
Président fédéral {{{président fédéral2}}}
Président(s) de la République {{{président de la république2}}}
Président(s) de la Nation {{{président de la nation2}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'état2}}}
Monarque(s) {{{monarque2}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur2}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement2}}}
Législature(s) {{{législature2}}}
Majorité(s) {{{coalition2}}}
Vice-premier ministre {{{adjoint2}}}
Prédécesseur Agim Çeku
Successeur Lui-même

{{{mandat1}}}
{{{début mandat1}}} - {{{fin mandat1}}}
Monarque(s) {{{monarque1}}}
Président(s) {{{président1}}}
Président fédéral {{{président fédéral1}}}
Président(s) de la République {{{président de la république1}}}
Président(s) de la Nation {{{président de la nation1}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'état1}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur1}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement1}}}
Législature(s) {{{législature1}}}
Majorité(s) {{{coalition1}}}
Vice-premier ministre {{{adjoint1}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur1}}}
Successeur {{{successeur1}}}

Autres fonctions
{{{fonction1}}}
Période
{{{début fonction1}}} - {{{fin fonction1}}}
Président(s) {{{président 1}}}
Président(s) de la République {{{président de la république 1}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'etat 1}}}
Monarque(s) {{{monarque 1}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur 1}}}
Premier ministre {{{premier ministre 1}}}
Président(s) du Conseil {{{président du conseil 1}}}
Président(s) du Gouvernement {{{président du gouvernement 1}}}
Chancelier(s) {{{chancelier 1}}}
Ministre(s) d'État {{{ministre d'état 1}}}
Ministre(s)-président(s) {{{ministre-président 1}}}
Chef(s) de cabinet {{{chef cabinet 1}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement 1}}}
Législature(s) {{{législature 1}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur 1}}}
Successeur {{{successeur 1}}}

{{{fonction2}}}
Période
{{{début fonction2}}} - {{{fin fonction2}}}
Président(s) {{{président 2}}}
Président(s) de la République {{{président de la république 2}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'etat 2}}}
Monarque(s) {{{monarque 2}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur 2}}}
Premier ministre {{{premier ministre 2}}}
Président(s) du Conseil {{{président du conseil 2}}}
Président(s) du Gouvernement {{{président du gouvernement 2}}}
Chancelier(s) {{{chancelier 2}}}
Ministre(s) d'État {{{ministre d'état 2}}}
Ministre(s)-président(s) {{{ministre-président 2}}}
Chef(s) de cabinet {{{chef cabinet 2}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement 2}}}
Législature(s) {{{législature 2}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur 2}}}
Successeur {{{successeur 2}}}

{{{fonction3}}}
Période
{{{début fonction3}}} - {{{fin fonction3}}}
Président(s) {{{président 3}}}
Président(s) de la République {{{président de la république 3}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'etat 3}}}
Monarque(s) {{{monarque 3}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur 3}}}
Premier ministre {{{premier ministre 3}}}
Président(s) du Conseil {{{président du conseil 3}}}
Président(s) du Gouvernement {{{président du gouvernement 3}}}
Chancelier(s) {{{chancelier 3}}}
Ministre(s) d'État {{{ministre d'état 3}}}
Ministre(s)-président(s) {{{ministre-président 3}}}
Chef(s) de cabinet {{{chef cabinet 3}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement 3}}}
Législature(s) {{{législature 3}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur 3}}}
Successeur {{{successeur 3}}}

{{{fonction4}}}
Période
{{{début fonction4}}} - {{{fin fonction4}}}
Président(s) {{{président 4}}}
Président(s) de la République {{{président de la république 4}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'etat 4}}}
Monarque(s) {{{monarque 4}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur 4}}}
Premier ministre {{{premier ministre 4}}}
Président(s) du Conseil {{{président du conseil 4}}}
Président(s) du Gouvernement {{{président du gouvernement 4}}}
Chancelier(s) {{{chancelier 4}}}
Ministre(s) d'État {{{ministre d'état 4}}}
Ministre(s)-président(s) {{{ministre-président 4}}}
Chef(s) de cabinet {{{chef cabinet 4}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement 4}}}
Législature(s) {{{législature 4}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur 4}}}
Successeur {{{successeur 4}}}

{{{fonction5}}}
Période
{{{début fonction5}}} - {{{fin fonction5}}}
Président(s) {{{président 5}}}
Président(s) de la République {{{président de la république 5}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'etat 5}}}
Monarque(s) {{{monarque 5}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur 5}}}
Premier ministre {{{premier ministre 5}}}
Président(s) du Conseil {{{président du conseil 5}}}
Président(s) du Gouvernement {{{président du gouvernement 5}}}
Chancelier(s) {{{chancelier 5}}}
Ministre(s) d'État {{{ministre d'état 5}}}
Ministre(s)-président(s) {{{ministre-président 5}}}
Chef(s) de cabinet {{{chef cabinet 5}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement 5}}}
Législature(s) {{{législature 5}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur 5}}}
Successeur {{{successeur 5}}}

{{{fonction6}}}
Période
{{{début fonction6}}} - {{{fin fonction6}}}
Président(s) {{{président 6}}}
Président(s) de la République {{{président de la république 6}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'etat 6}}}
Monarque(s) {{{monarque 6}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur 6}}}
Premier ministre {{{premier ministre 6}}}
Président(s) du Conseil {{{président du conseil 6}}}
Président(s) du Gouvernement {{{président du gouvernement 6}}}
Chancelier(s) {{{chancelier 6}}}
Ministre(s) d'État {{{ministre d'état 6}}}
Ministre(s)-président(s) {{{ministre-président 6}}}
Chef(s) de cabinet {{{chef cabinet 6}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement 6}}}
Législature(s) {{{législature 6}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur 6}}}
Successeur {{{successeur 6}}}

{{{fonction7}}}
Période
{{{début fonction7}}} - {{{fin fonction7}}}
Président(s) {{{président 7}}}
Président(s) de la République {{{président de la république 7}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'etat 7}}}
Monarque(s) {{{monarque 7}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur 7}}}
Premier ministre {{{premier ministre 7}}}
Président(s) du Conseil {{{président du conseil 7}}}
Président(s) du Gouvernement {{{président du gouvernement 7}}}
Chancelier(s) {{{chancelier 7}}}
Ministre(s) d'État {{{ministre d'état 7}}}
Ministre(s)-président(s) {{{ministre-président 7}}}
Chef(s) de cabinet {{{chef cabinet 7}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement 7}}}
Législature(s) {{{législature 7}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur 7}}}
Successeur {{{successeur 7}}}

{{{fonction8}}}
Période
{{{début fonction8}}} - {{{fin fonction8}}}
Président(s) {{{président 8}}}
Président(s) de la République {{{président de la république 8}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'etat 8}}}
Monarque(s) {{{monarque 8}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur 8}}}
Premier ministre {{{premier ministre 8}}}
Président(s) du Conseil {{{président du conseil 8}}}
Président(s) du Gouvernement {{{président du gouvernement 8}}}
Chancelier(s) {{{chancelier 8}}}
Ministre(s) d'État {{{ministre d'état 8}}}
Ministre(s)-président(s) {{{ministre-président 8}}}
Chef(s) de cabinet {{{chef cabinet 8}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement 8}}}
Législature(s) {{{législature 8}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur 8}}}
Successeur {{{successeur 8}}}

{{{fonction9}}}
Période
{{{début fonction9}}} - {{{fin fonction9}}}
Président(s) {{{président 9}}}
Président(s) de la République {{{président de la république 9}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'etat 9}}}
Monarque(s) {{{monarque 9}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur 9}}}
Premier ministre {{{premier ministre 9}}}
Président(s) du Conseil {{{président du conseil 9}}}
Président(s) du Gouvernement {{{président du gouvernement 9}}}
Chancelier(s) {{{chancelier 9}}}
Ministre(s) d'État {{{ministre d'état 9}}}
Ministre(s)-président(s) {{{ministre-président 9}}}
Chef(s) de cabinet {{{chef cabinet 9}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement 9}}}
Législature(s) {{{législature 9}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur 9}}}
Successeur {{{successeur 9}}}

{{{fonction10}}}
Période
{{{début fonction10}}} - {{{fin fonction10}}}
Président(s) {{{président 10}}}
Président(s) de la République {{{président de la république 10}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'etat 10}}}
Monarque(s) {{{monarque 10}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur 10}}}
Premier ministre {{{premier ministre 10}}}
Président(s) du Conseil {{{président du conseil 10}}}
Président(s) du Gouvernement {{{président du gouvernement 10}}}
Chancelier(s) {{{chancelier 10}}}
Ministre(s) d'État {{{ministre d'état 10}}}
Ministre(s)-président(s) {{{ministre-président 10}}}
Chef(s) de cabinet {{{chef cabinet 10}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement 10}}}
Législature(s) {{{législature 10}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur 10}}}
Successeur {{{successeur 10}}}

{{{fonction11}}}
Période
{{{début fonction11}}} - {{{fin fonction11}}}
Président(s) {{{président 11}}}
Président(s) de la République {{{président de la république 11}}}
Chef(s) de l'État {{{chef de l'etat 11}}}
Monarque(s) {{{monarque 11}}}
Gouverneur(s) général(aux) {{{gouverneur 11}}}
Premier ministre {{{premier ministre 11}}}
Président(s) du Conseil {{{président du conseil 11}}}
Président(s) du Gouvernement {{{président du gouvernement 11}}}
Chancelier(s) {{{chancelier 11}}}
Ministre(s) d'État {{{ministre d'état 11}}}
Ministre(s)-président(s) {{{ministre-président 11}}}
Chef(s) de cabinet {{{chef cabinet 11}}}
Gouvernement(s) {{{gouvernement 11}}}
Législature(s) {{{législature 11}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur 11}}}
Successeur {{{successeur 11}}}

Biographie
Nom de naissance {{{nom naissance}}}
Naissance 24 avril 1968
Flag of SFR Yugoslavia.svg Skenderaj (Kosovo,Yougoslavie)
Décès {{{décès}}}
{{{lieu du décès}}}
Nature du décès {{{nature}}}
Nationalité kosovare
Parti politique Parti démocratique du Kosovo (PDK, Partia Demokratike e Kosovës)
Conjoint {{{conjoint}}}
Enfants {{{enfants}}}
Diplômé de Université de Zurich
Université de Pristina
Profession {{{profession}}}
Résidence {{{résidence}}}
Signature {{{signature}}}

Coat of arms of the PISG of Kosovo.svg Coat of arms of Kosovo.svg
Premiers ministres kosovars

Hashim Thaçi (né le 24 avril 1968 à Skenderaj (en albanais) au Kosovo, est le Premier ministre du Kosovo depuis le 9 janvier 2008. Dirigeant du Parti démocratique du Kosovo (PDK), un des principaux partis politiques kosovar, il était pendant la guerre contre la Serbie (1998-1999) le chef de l'aile politique de l'Armée de libération du Kosovo (UÇK). Il participa notamment à des attaques militaires contre les populations civiles Serbes du Kosovo. Après la victoire du PDK aux élections de novembre 2007 (35% contre 22% pour la Ligue démocratique du Kosovo (LDK) de Fatmir Sejdiu, président de la République et successeur à la tête de la LDK de Ibrahim Rugova), Thaçi est devenu Premier ministre. Surnommé « Le Serpent » [1], il couronne à 39 ans une carrière qui l'a mené en un temps record de la lutte armée à la politique en proclamant l'indépendance du Kosovo le 17 février 2008.

Sommaire

Jeunesse

Hashim Thaçi est né dans une famille pauvre de la région de la Drenica, berceau du séparatisme albanais [1]. Il fit des études de philosophie et d'histoire à l'Université de Pristina, où il rejoint le Mouvement populaire du Kosovo, un groupe clandestin soutenu par le dictateur albanais Enver Hoxha jusqu'à sa mort en 1985 [2].

Au début des années 1990, Thaçi, alors un jeune montagnard, participe à la résistance passive aux autorités de Belgrade, alors que Slobodan Milosevic vient de retirer au Kosovo, en 1989, le statut de province autonome de la République fédérale de Yougoslavie.

Condamné par contumace à 22 ans de prison pour terrorisme par un tribunal serbe [citation nécessaire], notamment pour une attaque en mai 1993 contre une patrouille de la police serbe, il rejoint en 1993 la diaspora albanaise en Suisse, où il étudie les sciences politiques.

Alors qu'Ibrahim Rugova poursuit une politique pacifiste de résistance au régime de Belgrade, et que les Albanais du Kosovo se radicalisent progressivement, Thaçi décide en créant notamment l'UCK, de s'en prendre par la force via ce mouvement armé aux forces de police, militaire ou albanophone pro-serbe, groupe radicale qui n'hésite pas à s'en prendre, aux instances religieuses orthodoxes, très nombreuses au Kosovo, et notamment en faisant exploser, dés novembre 1998, des églises ou monastères (Prikup). De Suisse, il organise un trafic d'armes, principalement achetées en Albanie, à destination du Kosovo [2].

A la tête de l'aile politique de l'UCK

Article détaillé : guerre du Kosovo.

Il a 30 ans à peine quand il prend la tête de l'aile politique de l'Armée de Libération du Kosovo (UCK), pendant l'été de 1998, qui lutte contre les forces du régime de Slobodan Milosevic pendant la guerre du Kosovo (1998-1999). Il s'auto-proclame alors Premier ministre officieux du gouvernement provisoire du Kosovo, que Belgrade refuse de reconnaître. Soutenu par Washington et l'OTAN [2], l'UCK se renforce en 1997 pour contrôler en mai 1998, un quart du territoire du Kosovo [réf. nécessaire]. Athée, Thaçi écarte, lors du conflit, les islamistes étrangers (Saoudiens, Iraniens), qui tentaient de s'imposer au Kosovo comme ils l'avaient fait en Bosnie au début des années 1990 [1].

Eliminant ses rivaux au sein de l'UCK, il place des proches aux postes-clé du gouvernement [3]. A la tête de la délégation des indépendantistes kosovars lors de la conférence de Rambouillet (1999), il s'affirme comme modéré au sein de l'UCK, ce qui lui vaut le soutien de Washington. Il est néanmoins remarqué par la secrétaire d'Etat Madeleine Albright en raison de son refus de signer un accord ne prévoyant pas explicitement un référendum d'indépendance [1].

On le soupçonne d'avoir ordonné, en 1997-1998, un certain nombre d'assassinats contre ses rivaux en conjonction avec les services secrets albanais [2], dont le journaliste Ali Uka, mort en juin 1997 [2]; Ilir Konushevci, tué en avril 1998 quelques jours après avoir accusé Thaçi de profiter personnellement du trafic d'armes à destination de la guérilla [2]; ou Ahmet Krasniqi, dirigeant des Forces armées de la République du Kosovo, un groupe paramilitaire rival de l'UCK soutenu par Bujar Bukoshi, Premier ministre en exil du gouvernement d'Ibrahim Rugova [2]. Thaçi tout comme James Rubin, le porte-parole du Département d'Etat américain, ont nié cela, Rubin affirmant qu'il n'avait aucune preuves d'un « programme d'assassinats ou d'exécutions dirigé par le commandement » de l'UCK [2]. Bujar Bukoshi affirmait quant à lui que « les cadavres n'avaient jamais été un obstacle dans la carrière de Thaçi » [2].

Après l'échec de ces pourparlers, la campagne des bombardements de l'OTAN, le départ des forces serbes du Kosovo et l'installation de la Mission de l'ONU au Kosovo (Minuk), Hashim Thaçi est élu membre du Conseil administratif intérieure de la province. A partir de 1999, il devient un des interlocuteurs privilégiés de Washington et des Etats de l'Union européenne [1], et condamne en 2001 les émeutes albanaises au sud de la Serbie et en Macédoine [1]. L'année suivante, son rival, Ibrahim Rugova, est élu Président du Kosovo.

Près de dix ans plus tard, Hashim Thaçi a troqué son treillis pour un costume de bonne coupe, généralement agrémenté d'une cravate claire. Réputé méfiant, peu disert, voir même timide, Hashim Thaçi est récemment devenu plus volubile avec les étrangers après avoir acquis quelques rudiments d'anglais [1].

Le Parti démocratique du Kosovo (PDK)

Après la création du Parti démocratique du Kosovo (PDK), il poursuit la lutte pour un Kosovo indépendant mais lance plusieurs appels au dialogue avec Belgrade et prône la tolérance ethnique [citation nécessaire], bien que cette tolérance ne soit en fait qu'un camouflé visant a se donner bonne figure face aux instances européennes qui subventionne un Kosovo supposé être multi-ethnique, mais qui tend a devenir uniquement Albanais.

Activités criminelles

Hashim Thaçi a été accusé d'avoir financé les activités de l'UCK en participant à un trafic d'héroïne et de cocaïne à destination de l'Europe de l'Ouest.[4]

En juin 2003, il est brièvement arrêté à l'aéroport de Budapest, sur la base d'un mandat d'arrêt international lancé par Belgrade, puis libéré après une intervention du ministère des Affaires étrangères français[5].

Carla del Ponte, l'ex-procureur du Tribunal pénal international de La Haye, l'a aussi accusé, dans un livre publié en 2008 chez Feltrinelli, de s'être livré à des activités mafieuses, en particulier l'implication dans un trafic international d’organes prélevés à des Serbes déportés et tués [6]. Le Ministère des Affaires étrangères suisse (DFAE), dont dépend actuellement Carla del Ponte, ambassadrice à Buenos Aires, s'est distancé de ces accusations [6], tandis que l'organisation Human Rights Watch les a jugées "crédibles"[7].

Premier ministre et indépendance du Kosovo

Suite à la victoire du PDK aux législatives de novembre 2007, le président du Kosovo, Fatmir Sejdiu, le nomme Premier ministre en décembre. Il prend ses fonctions en janvier 2008, et déclare l'indépendance en février. Thaçi intègre plusieurs de ses opposants de la LDK au sein du gouvernement [1].

A la veille de l'indépendance, il s'est efforcé de rassurer les Serbes restés au Kosovo après la guerre. « Nous créons une nouvelle réalité et une nouvelle perspective. Nous fermons la porte du passé et ouvrons celui de l'avenir. Le Kosovo est la patrie de tous les citoyens », a-t-il dit lors d'une visite dans un village serbe [citation nécessaire].

Références

Voir aussi

Ce document provient de « Hashim Tha%C3%A7i ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hashim Thaci de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hashim Thaçi — 1.er Primer Ministro de Kosovo …   Wikipedia Español

  • Hashim Thaci — Hashim Thaçi, Juli 2008 Hashim Thaçi (* 24. April 1968 in Brocna/Burojë, Großgemeinde Skenderaj) ist ein kosovo albanischer Politiker. Er ist der erste Premierminister der Republik Kosovo seit ihrer Unabhängigkeitserklärung. Thaçi war… …   Deutsch Wikipedia

  • Hashim Thaçi — Mandats 1er Premier ministre kosovar (depuis l indépendance de 2008) …   Wikipédia en Français

  • Hashim Thaçi — Im Juli 2008 Hashim Thaçi ( Aussprache?/ …   Deutsch Wikipedia

  • Hashim Thaçi — Infobox Prime Minister name = Hashim Thaçi imagesize = 163px order = Prime Minister of Kosovo president = Fatmir Sejdiu deputy = Hajredin Kuçi Ramë Manaj term start = 9 January 2008 term end = predecessor = Agim Çeku successor = president2 =… …   Wikipedia

  • Thaci — Hashim Thaçi, Juli 2008 Hashim Thaçi (* 24. April 1968 in Brocna/Burojë, Großgemeinde Skenderaj) ist ein kosovo albanischer Politiker. Er ist der erste Premierminister der Republik Kosovo seit ihrer Unabhängigkeitserklärung. Thaçi war… …   Deutsch Wikipedia

  • Hashim Taci — Hashim Thaçi Hashim Thaçi 1er Premier ministre kosovar (depuis l indépendance de 2008) …   Wikipédia en Français

  • Hashim — (arabisch ‏هاشم‎, DMG Hāšim), auch Hashem, ist ein arabischer männlicher Vorname[1][2] und Familienname. Inhaltsverzeichnis 1 Namensträger …   Deutsch Wikipedia

  • Hashim (name) — Hashim (Arabic: ہاشم ) is a male Arabic given name.It means pulverizer, destroyer of evil, or generous.People named Hashim include: *Hashim ibn Abd Manaf *Hashim Amla *Hashim Thaçi *Hashim KhanPeople using it in their patronymic include: *Asad… …   Wikipedia

  • Thaçi — ist der Name folgender Personen: Hashim Thaçi (* 1968), albanischer Politiker des Kosovo Menduh Thaçi (* 1965), albanischer Politiker (Albanische Demokratische Partei) Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung m …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.