Grande Colombie


Grande Colombie

République de (Grande) Colombie
República de Colombia (es)

18191831

Drapeau
Blason

Drapeau et Blason

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Localisation de la Grande Colombie (en vert) dans le nord de l'Amérique du Sud.

Informations générales
Statut République
Capitale Bogotá
Histoire et évènements
17 décembre 1819 Proclamation de la République
19 novembre 1831 Dissolution de la fédération

Entités précédentes :

La Grande Colombie, nom que l'on donne à la République de Colombie de 1821 à 1831 pour la différencier de l'actuelle Colombie, est un pays né de l'indépendance d'une partie de l'Amérique du Sud envers l'Espagne.

Le 10 juillet 1810, les habitants de Bogotá instaurèrent la première assemblée représentative à défier l'autorité espagnole. L'indépendance ne fut proclamée qu'en 1813 et la République fut proclamée le 17 janvier 1819.

Simón Bolívar en fut le président et Francisco de Paula Santander le vice-président.

Elle fut scindée en trois pays en 1830 après la déclaration du général José Antonio Páez :

En 1903 les États-Unis séparèrent Panama et son canal de l'actuelle Colombie.

Sommaire

Fondation de la Grande Colombie

La vision prophétique de "la lettre de Jamaïque"

Après la chute de la Première République du Venezuela, Simón Bolívar s'exile en Jamaïque, où il rédige la "Lettre de Jamaïque", dans laquelle il a une vision prophétique de l'avenir de l'Amérique du Sud espagnole, et où il projette la création de la Grande Colombie.

Étymologie

Le choix du nom du pays revient à Simón Bolívar, il choisit de l'appeler Colombie en hommage à Christophe Colomb: "Cette nation s’appellera Colombie, afin de rendre justice et gratitude au créateur de notre hémisphère."[1]

Le congrès d'Angostura

Article détaillé : Congrès d'Angostura.
Maison du Congrès d'Angostura, Ciudad Bolívar où sont réunis la Nouvelle-Grenade et le Venezuela

Angostura (aujourd'hui Ciudad Bolívar), la capitale de la Guyane Venezuelienne sur l'Orénoque, est prise en juillet 1817. Simón Bolívar mène une campagne en Nouvelle-Grenade (Colombie actuelle), et par la victoire de Boyacá (7 août 1819) il libère le territoire, Bogotá est prise le 10 août 1819. Le gouvernement de la Nouvelle-Grenade est confié au général Santander. Un congrès est donc réuni à Angostura, qui vise à rassembler la Nouvelle-Grenade (qui a été conquise), et le Venezuela (en cours de conquête) en un seul État sous le nom de Colombie.

Le congrès de Cúcuta

Temple historique de Cúcuta, où se tint le Congrès de Cúcuta fondateur de la Grande Colombie
Article détaillé : Congrès de Cúcuta.

Le congrès consultatif de 1821 se réunit à Cúcuta pour rédiger la Loi Fondamentale de la République de Colombie (Constitution de la Grande Colombie).

Fonctionnement et institutions

Présidents et vice-présidents

Nom Dates du mandat Charge Carrière
Présidents de la République et Présidents par intérim
Simón Bolívar 7 décembre 1819 - 4 mai 1830 Président
(élections indirectes)
Général
Domingo Caicedo 4 mai 1830 - 13 juin 1830 Président par intérim Militaire et homme politique
Joaquín Mosquera 13 juin 1830 - 5 septembre 1830 Président
(élections indirectes)
Juriste, militaire et homme politique
Rafael Urdaneta 5 septembre 1830 - 3 mai 1831 Président par intérim Militaire et homme politique
Domingo Caicedo 3 mai 1831 - 21 novembre 1831 Président par intérim Militaire et homme politique
Vice-Président n'ayant pas exercé la présidence par intérim
Francisco de Paula Santander 7 décembre 1819 - 20 février 1827 Vice-Président, chargé du pouvoir exécutif Militaire

Découpage territorial

Carte de Grande Colombie, 1824.

Les territoires sont divisés durant le Congrès de Cúcuta en départements, eux-mêmes subdivisés en provinces. Ils se répartissent en trois districts :

  • District du Venezuela
    (District du Nord)
    • Département de l'Orénoque
      • Province de Guyana
      • Province de Cumaná
      • Province de Barcelona
      • Province de Margarita
    • Département de Zulia
      • Province de Coro
      • Province de Trujillo
      • Province de Mérida
      • Province de Maracaibo
    • Département de Venezuela
      • Province de Caracas
      • Province de Carabobo
    • Département d'Apure, créé en 1824[1]
      • Province de Barinas
      • province d'Achaguas
  • District de Nouvelle-Grenade
    (District du Centre)
    • Département de Boyacá
      • Province de Tunja
      • Province de Casanare
      • Province de Pamplona
      • Province de Socorro
    • Département de Cauca
      • Province de Popayán
      • Province de Buenaventura
      • Province du Chocó
      • Province de Pasto
    • Département de Cundinamarca
      • Province de Bogotá
      • Province d'Antioquia
      • Province de Mariquita
      • Province de Neiva
    • Département de Magdalena
      • Province de Santa Marta
      • Province de Carthagène
      • Province de Riohacha
    • Département de l'Isthme
  • District de Quito
    (District du Sud)
    • Département d'Azuay
      • Province de Cuenca
      • Province de Loja
      • Province de Jaén de Bracamoros y Maynas
    • Département de Quito
      • Province de Pichincha
      • Province d'Imbabura
      • Province de Chimborazo
    • Département de Guayaquil
      • Province de Guayaquil
      • Province de Manabi

Armée

Durant les années 1820, le budget de l'armée représente les 3/4 du budget national[2].

Dissolution de la Grande Colombie

La Grande Colombie , crée en 1819, commence sa dissolution en 1826; plusieurs facteurs sont à l'origine de cette crise.

Le séparatisme venezuelien prôné par le général Paez

La révolution séparatiste appelé La Cosiata , dirigée par le Général Paez en 1826, où la municipalité de Caracas et Valencia ignorent l'autorité du gouvernement de la Colombie et depuis 1821 demandent une réforme de la Constitution de Cúcuta.

La Convention d'Ocaña

Monument commémoratif de Simón Bolívar, Pont de Boyacá, Colombie. Il est symbole de l'indépendance de l'Amérique du Sud, c'est à cet endroit que se déroula la bataille de Boyacá qui ouvrira à Simón Bolívar la route de Bogotá.

Critique de la Constitution de Cúcuta et ouverture de la Convention

La Constitution de Cúcuta était critiqué à cause de sa tendance au centralisme à une époque où certains considéraient qu'il était difficile d’intégrer politiquement et administrativement trois pays avec des caractéristiques et des situations très différentes. La divergence de points de vue entre Bolivar et Santander provoque en 1827 la consolidation des partisans Bolivariens et Santanderiens. Des assemblées populaires et militaires se joignent à l´un ou l’autre groupe.

Le Congrès de la Grande Colombie décide de convoquer en 1827 la Grande Convention Nationale pour le mois de mars 1828, afin de réformer la constitution de 1821 pour tenter de résoudre les problèmes issus l´intégration. La convention s'installera officiellement le 9 avril 1828 dans la ville d´Ocaña, lieu qui était le plus central pour l´arrivée des Venezueliens, Néogranadiens, Quiteños et des régions de la Côte Atlantique. La convention se développe dans une ambiance d’intérêts de partis en présentant deux projets de réforme constitutionnelle.

Deux visions opposées

Les Bolivariens

Les Bolivariens sont des conservateurs (menés par Simón Bolívar), favorable à un État centralisé et s'appuyant sur l'Église. Ils proposent:

  • Des pouvoirs extraordinaires pour le président de la République en temps de guerre.
  • Un mandat présidentiel de huit ans.
  • Des droits de co-législateur accordés au président.
  • Une réunion annuelle avec les assemblées départementales
  • Une magistrature à vie pour les magistrats de la Haute Cour de Justice.
Les Santanderiens

Les Santanderiens sont des libéraux (menés par le général Santander, favorable à un État décentralisé, et à la prééminence de l'État dans l'enseignement et les affaires civiles, et un suffrage plus élargi. Ils proposent:

  • Un système politique fédéral.
  • Une séparation des pouvoirs publics
  • Un mandat de quatre ans pour le président de la République.
  • Un renforcement du pouvoir des départements.
  • Des élections pour les charges de fonctionnaires du pouvoir judiciaire.

Finalement, sans arriver à un accord, le 10 juin 1828 la convention se dissout et un peu plus tard, au mois d'août, la dictature de Bolivar s'imposera avec un grand appui populaire.

Le conflit contre le Pérou

Portrait de Simón Bolívar.

Le Pérou envahit la Grande Colombie dans la région de l'Équateur en 1828. Simón Bolívar intervient contre le Pérou, et celui-ci est défait en 1829.

Le règne de Bolivar

Premier Président de la Grande Colombie du 17 décembre 1819 au 4 mai 1830

La séparation de l'Équateur

Le 13 mai 1830, le "Departamento del Sur" (département du Sud) déclare son indépendance et devient l'Équateur.

La séparation du Venezuela

Une nouvelle Constitution est promulgué au Venezuela le 24 septembre 1830 sous l'impulsion du Général Paez. Le territoire du nouveau pays y est défini comme celui que couvrait en 1810 (avant toutes modifications) la "Capitainerie Général du Venezuela"[1].

La Grande Colombie dans la culture populaire

Notes et références

  1. a, b et c http://venezuelatina.com/tag/colombia/
  2. Cf. L'Amérique ibérique de 1570 à 1910, Thomas Calvo, Nathan Université, p246.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Grande Colombie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Grande-Colombie — République de (Grande) Colombie República de Colombia es 1819   1831 …   Wikipédia en Français

  • Guerre Grande Colombie-Pérou (1828-1829) — Guerre Colombie Pérou (1828 1829) Le Pérou en rouge, la Grande Colombie en bleue ; les territoires disputés en bi couleur. Informations générales Date 3 juin  …   Wikipédia en Français

  • COLOMBIE — La Colombie, ainsi baptisée en souvenir du découvreur des Amériques, présente l’une des plus étonnantes mosaïques de milieux naturels que l’on puisse trouver dans un ensemble andin pourtant riche en contrastes. Elle est, par son relief, la plus… …   Encyclopédie Universelle

  • Colombie (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Colombie, état d Amérique du Sud Grande Colombie, nom que l on donne à la République de Colombie de 1821 à 1830. Colombie Britannique province canadienne …   Wikipédia en Français

  • Colombie — Pour les articles homonymes, voir Colombie (homonymie). República de Colombia ( …   Wikipédia en Français

  • Colombie (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Colombie, état d Amérique du Sud Grande Colombie, nom que l on donne à la République de Colombie de 1821 à 1830. Colombie Britannique province canadienne …   Wikipédia en Français

  • Colombie Britannique — 54° N 125° W / 54, 125 …   Wikipédia en Français

  • Colombie britannique — 54° N 125° W / 54, 125 …   Wikipédia en Français

  • Colombie aux Jeux olympiques d'été de 2012 — Colombie aux Jeux olympiques Colombie aux Jeux olympiques d été de 2012 Code CIO  …   Wikipédia en Français

  • Grande-Bretagne aux Jeux olympiques d'hiver de 2010 — Grande Bretagne aux Jeux olympiques Grande Bretagne aux Jeux olympiques d hiver de 2010 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.