Francois de Mazieres


Francois de Mazieres

François de Mazières

François de Mazières, né le 22 mai 1960, est un haut fonctionnaire et homme politique français. Il est maire de Versailles depuis 2008.

Né le 22 mai 1960, à Tarbes, marié, un enfant. François de Mazières suit sa formation secondaire à Versailles, lycée Hoche puis à Saint-Jean-de-Béthune. A 13 ans, il est le plus jeune élève admis dans la classe d’art dramatique de Marcelle Tassencourt au Conservatoire national de région de Versailles qu'il fréquente jusqu'à son entrée à Sciences Po.

Sous-préfet, puis chef de cabinet du ministre des Finances, directeur général de la Fondation du Patrimoine, conseiller du Premier ministre entre 2002 et 2004. Il est actuellement président de la Cité de l'architecture et du patrimoine.

François de Mazières est chevalier de la Légion d'honneur (JO du 1er janvier 2009).

Sommaire

Élu de Versailles

Entre 1995 et 2008, il est adjoint au maire de Versailles, chargé de la Culture. Il dirige le « Mois Molière » qu'il a créé, avec l'aide de 200 bénévoles, depuis douze ans.

En décembre 2007, François de Mazières a décidé de constituer une liste (formée de membres de la société civile, de militants de l'UMP, du Modem et du Nouveau Centre) pour les élections municipales à Versailles, après avoir été choqué par l'accueil réservé par Étienne Pinte, alors maire de la ville, au nouveau président du château de Versailles, Jean-Jacques Aillagon, nomination qualifiée de « funeste » par Étienne Pinte[1].

La priorité de son programme est le développement économique. Il souhaite en ce sens réorienter le projet de cinéma multiplexe du quartier des Chantiers vers la construction de bureaux à usage professionnel. Il vise à transformer le plateau de Satory en éco-parc d'activités et de logements, relié à la ville et intégré au pôle de recherche de l'OIN Saclay Palaiseau Saint Quentin. Ce projet s'oppose ainsi à l'installation d'un circuit de Formule 1, défendue par l'ancienne équipe municipale.

La liste qu'il présente, « Union pour un nouveau souffle pour Versailles », a reçu le soutien du MoDem[2] et du Nouveau Centre. Elle est arrivée en tête au 1er tour avec 39 % des voix et l'a emporté au 2e avec plus de 63 %.

Mandats locaux

Carrière

1982 : diplômé de l'Institut d’études politiques de Paris et maîtrise de droit à Paris II.

1984 : Service militaire

1985-1987 : élève de l'École Nationale d'Administration.

1987-1989 : carrière préfectorale. Sous-préfet, directeur du cabinet du préfet de l'Allier. Il marque son passage par une grande exposition sur les lauréats des métiers d'art dans la grande cour de la préfecture.

1989-1990 : sous-préfet, directeur du cabinet du préfet de la région Franche-Comté (M. Georges Peyronne) ; il crée une grande campagne de sécurité routière, l'opération « Rouletoutdoubs » en partenariat avec les collectivités locales et l'entreprise Peugeot à Sochaux.

1989-1990 : chef de bureau au ministère de l'Intérieur, chargé de suivre les crédits des préfectures, mise en place d'un outil informatique permettant de suivre les performances comparées de celles-ci.

1990-1993 : en poste à l'inspection générale des finances, intégré en 1995

1993-1995 : chef de cabinet du ministre de l’Économie (M. Edmond Alphandery) où il suit également les questions de décentralisation.

1995 : élu maire-adjoint (UDF), il reçoit délégation de la culture du maire Étienne Pinte.

Juin 1996 : il crée le festival de théâtre et de musique « Le Mois Molière ».

1995-2001 : missions d’audit à l'inspection des Finances.

1998-1999 : rapporteur, puis rapporteur général du Conseil des impôts.

Juin 1999 : il écrit La culture n'est pas un luxe, la fin du jacobinisme culturel, essai sur l'analyse des politiques culturelles en France.

Juillet 1999 : il est élu président de la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC, fédération pluraliste des élus à la culture). Réélu en septembre 2001, il abandonne son mandat en mai 2002 (nommé président d'honneur).

avril 2001 : il est nommé directeur général de la Fondation du patrimoine.

A la Fondation du patrimoine, il lance les souscriptions, développe un site internet. Il prend l'initiative de créer le « G8 du patrimoine » rassemblant les huit grandes associations du patrimoine.

Il participe au groupe de travail restreint travaillant sur les questions culturelles pour le candidat Jacques Chirac.

Mai 2002 : nommé conseiller pour la culture et la communication du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. A Matignon, sa priorité est la loi sur le mécénat, qui portée par le ministre Jean-Jacques Aillagon sera adoptée en juillet 2003. Fort de son expérience locale, il joue un rôle très actif dans les arbitrages sur le train de mesures en faveur de la décentralisation culturelle.

Juillet 2004 : nommé président de la Cité de l'architecture et du patrimoine avec fonction également de direction générale.

2005 : nommé inspecteur général des finances. Membre du haut conseil pour l'éducation artistique et culturelle

Juillet 2006 : création d’une pièce de théâtre « Commedia Cathodique » présentée au festival d'Avignon, dénonçant les dangers de la télévision spectacle.

Septembre 2007 : inauguration de la Cité de l'architecture et du patrimoine par le Président Nicolas Sarkozy en compagnie de personnalités de l'architecture mondiale. Un événement unanimement salué par la presse.

Publications et divers

Livres publiés : « La culture n’est pas un luxe, ou la fin du jacobinisme français », préfacé par Jacques Rigaud, éditions ESKA 2000.

« Versailles en scène – l’aventure du Mois Molière », éditions Artlys 2006. Pièce de théâtre : « Commedia Cathodique », jouée en 2006-2007.

Publications dans Le Figaro et Le Monde sur les questions culturelles.

Membre du haut conseil pour l’éducation artistique et culturelle.

Membre du comité de rédaction de la revue Commentaire.

Notes & références

  • Portail de Versailles Portail de Versailles
  • Portail des Yvelines Portail des Yvelines
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « Fran%C3%A7ois de Mazi%C3%A8res ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Francois de Mazieres de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • François de Mazières — François de Mazières, né le 22 mai 1960, est un haut fonctionnaire et homme politique français. Il est maire de Versailles depuis 2008. Né le 22 mai 1960, à Tarbes, marié, un enfant. François de Mazières suit sa formation secondaire à Versailles …   Wikipédia en Français

  • Mazières-en-Gâtine — Mazières en Gâtine …   Wikipedia

  • Mazières-sur-Béronne — Mazières sur Béronne …   Wikipedia

  • Claude François Bidal d'Asfeld — Pour les autres membres de la famille, voir : Alexis Bidal. Claude François Bidal Marquis d Asfeld …   Wikipédia en Français

  • Claude Francois Bidal d'Asfeld — Claude François Bidal d Asfeld Claude François Bidal d Asfeld Surnom maréchal d Asfeld Naissance 2 juillet 1665 Paris Décès 7 mars 1743 (à 76 ans …   Wikipédia en Français

  • Le Mois Molière — L Avare ou l École du mensonge en 2009. Genre Théâtre Lieu …   Wikipédia en Français

  • Versailles — Pour les articles homonymes, voir Château de Versailles et Versailles (homonymie). 48° 48′ 19″ N 2° 08′ 06 …   Wikipédia en Français

  • Montreuil (Yvelines) — Versailles Pour les articles homonymes, voir Versailles (homonymie). Versailles Hôtel de ville …   Wikipédia en Français

  • Versaille — Versailles Pour les articles homonymes, voir Versailles (homonymie). Versailles Hôtel de ville …   Wikipédia en Français

  • Cité de l'architecture et du patrimoine — Informations géogr …   Wikipédia en Français