Extreme gauche en France


Extreme gauche en France

Extrême gauche en France

Cet article présente l'extrême gauche en France et ses différentes organisations actuelles.

Sommaire

Les mouvements trotskistes

Article détaillé : Trotskisme en France.

Le mouvement trotskiste en France se distingue par une présence visible dans la vie politique française et les luttes sociales. Deux figures sont particulièrement populaires en raison de leurs fréquentes apparitions télévisées et de leur score électoraux élevés à l’échelle de l’extrême gauche mondiale : Olivier Besancenot et Arlette Laguiller.

Ce courant se caractérise par la stabilité de trois courants majeurs depuis les années 1953-1956, malgré les changements de noms : la Ligue communiste révolutionnaire (section française de la IVe Internationale), Lutte Ouvrière (ou Union communiste (trotskyste), membre de l'UCI (Union communiste internationaliste), et le Courant communiste internationaliste (CCI), courant majoritaire du Parti des travailleurs, qui se revendique du trotskisme. Ces trois organisations disposent d’une présence effective dans les luttes sociales, d’une bonne implantation syndicale et associative, de quelques élus locaux, et bénéficient de financements publics en raison de leurs scores électoraux.

Par son fonctionnement propice aux discussions internes, la Ligue communiste révolutionnaire a attiré de nombreuses petites organisations trotskistes, qui estiment qu’il est plus intéressant de militer en son sein que de poursuivre une existence autonome. C’est le cas notamment de l’Alliance marxiste révolutionnaire, Voix des travailleurs, Pouvoir ouvrier, Socialisme international, Socialisme par en bas et d’une partie de la Gauche révolutionnaire. Le groupe subsistant de la Gauche révolutionnaire et le Groupe communiste révolutionnaire internationaliste pourraient faire de même dans le cadre du projet sur le nouveau parti anti-capitaliste initié par la LCR.

À l’inverse, les nombreuses scissions des organisations trotskistes ont entraîné la création d’un nombre considérable de groupes d’influence limitée, même s’ils disposent le plus souvent de quelques cadres syndicaux bien implantés localement. C’est le courant lambertiste (nom donné au courant trotskiste à l'intérieur du Parti des Travailleurs, par référence à son fondateur, Pierre Lambert) qui a le plus de branches, avec La Commune, Toute la vérité, Carré rouge, et les rameaux issus de la scission de Stéphane Just, dont proviennent le Comité communiste internationaliste (trotskiste), le Comité pour la construction du Parti ouvrier révolutionnaire, l’Abeille rouge… Il reste peu de scissions subsistantes de la Ligue communiste révolutionnaire, les plus notable étant la Ligue trotskiste de France et sa propre scission, le Groupe internationaliste.

Enfin, plusieurs courants trotskistes internationaux essaient de s’implanter en France en suscitant des organisations sœurs. Outre celles qui militent au sein de la Ligue communiste révolutionnaire, on peut citer La Riposte, qui a la particularité de militer dans le Parti communiste français, mais aussi des groupes plus restreints comme Le Militant, issu de la tendance trotskiste internationale Militant de Ted Grant ou encore Stratégie internationale, d'origine Argentine.

Le mouvement libertaire

Si une partie du "mouvement libertaire" tend à intervenir de façon traditionnelle dans la vie de la cité[évasif], c'est sans se reconnaître dans le qualificatif d'extrême gauche, le déniant avec parfois de violents textes ("les bras cassés de l'extrême-gauche" ou "les moines-soldats" sont des occurrences qui sont apparues au fil des années). Cependant une fédération comme la Fédération anarchiste (F.A.) étant synthétiste, différentes conceptions y ont parole.

Groupes issus du maoïsme

Le courant maoïste est apparu en France dans les années 1960, autour de l'opposition à la déstalinisation menée par Khrouchtchev, ce qui amena au soutien des positions du Parti communiste chinois et du Parti du Travail d'Albanie. Organisés dans le Parti Communiste Marxiste-Léniniste de France, qui fut interdit en 1968 et qui poursuivit ses actions dans la clandestinité, des scissions apparurent assez vite, la plus grave étant due à la rupture sino-albanaise, qui entraîna une division entre "pro-chinois" et "pro-albanais". Parmi les "pro-chinois" des différences apparurent, basés sur les différentes appréciations de la révolution culturelle.

Ce courant a très fortement décliné au cours des années 1975-1985. Aujourd'hui l'influence politique des maoïstes est quasi-inexistante.

Groupes de gauche communiste

Cette catégorie regroupe les courants dit aussi « communistes de gauche », notamment le communisme de conseils et le luxembourgisme.

  • Échanges et mouvement.
  • Mouvement Communiste.
  • Démocratie Communiste (Luxemburgiste).
  • Théorie Communiste.
  • Réseau Luxembourgiste International.

Autres mouvements proche des idées de l'extrême gauche

Note : Ces mouvement ne revendiquent pas forcément d'affiliation marxiste.

Notes et références

Articles connexes

  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail du marxisme Portail du marxisme
Ce document provient de « Extr%C3%AAme gauche en France ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Extreme gauche en France de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Extreme - получить на Академике актуальный промокод на скидку Спортмаркет или выгодно extreme купить с дисконтом на распродаже в Спортмаркет

  • Extrême-gauche en France — Cet article présente l extrême gauche en France et ses différentes organisations actuelles. Sommaire 1 Les mouvements trotskistes 2 Le mouvement libertaire 3 Groupes issus du maoïsme …   Wikipédia en Français

  • Extrême gauche en France — L extrême gauche en France est une classification qui remonte, comme l ensemble de la division gauche/droite, à la Révolution française. Bien que l extrême gauche regroupe de nombreux mouvements hétérogènes (trotskisme, anarchisme, gauche… …   Wikipédia en Français

  • Resultats electoraux de l'extreme gauche en France — Résultats électoraux de l extrême gauche en France Cet article fournit diverses informations sur les résultats électoraux obtenu par l extrême gauche en France. Sommaire 1 Régionales 1998 1.1 Alsace 1.2 Aquitaine …   Wikipédia en Français

  • Résultats électoraux de l'extrême-gauche en France — Cet article fournit diverses informations sur les résultats électoraux obtenu par l extrême gauche en France. Sommaire 1 Régionales 1998 1.1 Alsace 1.2 Aquitaine …   Wikipédia en Français

  • Résultats électoraux de l'extrême gauche en France — Article principal : Extrême gauche en France. Cet article fournit diverses informations sur les résultats électoraux obtenu par l extrême gauche en France. Sommaire 1 Régionales 1998 1.1 Alsace 1.2 Aquitaine …   Wikipédia en Français

  • Résultats électoraux de l'extrême gauche en france — Cet article fournit diverses informations sur les résultats électoraux obtenu par l extrême gauche en France. Sommaire 1 Régionales 1998 1.1 Alsace 1.2 Aquitaine …   Wikipédia en Français

  • Extrême-droite en France — Article principal : Extrême droite. En France, l apparition de l idée d une extrême droite remonte à la deuxième moitié du XIXe siècle et coïncide avec la fin de la monarchie. Parmi les idées caractéristiques des mouvements classés à l… …   Wikipédia en Français

  • Extreme gauche — Extrême gauche Le terme « extrême gauche » est employé pour désigner les courants politiques situés à gauche des partis socialistes et partis communistes traditionnels[1], c’est à dire les mouvements révolutionnaires qui militent pour l …   Wikipédia en Français

  • Extrème-gauche — Extrême gauche Le terme « extrême gauche » est employé pour désigner les courants politiques situés à gauche des partis socialistes et partis communistes traditionnels[1], c’est à dire les mouvements révolutionnaires qui militent pour l …   Wikipédia en Français

  • Extrème gauche — Extrême gauche Le terme « extrême gauche » est employé pour désigner les courants politiques situés à gauche des partis socialistes et partis communistes traditionnels[1], c’est à dire les mouvements révolutionnaires qui militent pour l …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.