Etrog


Etrog
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Etrog (homonymie).
Etrog diagram.jpg

L’etrog (hébreu : אתרוג) est l'un des cultivars de cédrat (Citrus medica), un agrume comme les espèces produisant les oranges et les citrons. Il constitue l'une des « Quatre espèces » utilisées lors d'une cérémonie particulière de balancement durant la fête juive de Soukkot, les trois autres étant le loulav (branche de dattier), le hadass (branche de myrte), et la aravah (branche de saule). (Voir les « Quatre espèces » pour une description complète et le symbolisme de cette cérémonie.)

Sommaire

Histoire

Le Lévitique 23:40 se réfère à l'etrog comme un pri etz hadar (פרי עץ הדר), litt. « le fruit du bel arbre » ou « d'un bel arbre », à moins que hadar ne désigne une espèce particulière. L'hébreu moderne traduit par « cédrat », sur la base de la définition rabbinique de letrog. Le nom arabe du fruit, itranj اترنج cousine avec l'hébreu. Litranj est lui aussi favorablement mentionné dans les hadith.

L'etrog est un fruit à croissance lente. L'arbre donne ses fruits vers trois ans[1]. Ceux-ci sont oblongs, et peuvent atteindre 15 cm de long. La pelure est épaisse, rénitente, odoriférante et couverte de protubérances; la pulpe est blanche et subacide. Lorsqu'on l'achète avant Soukkot, il est typiquement vert, et vire au jaune profond au cours de la semaine de la fête.

D'après la Halakha, l' etrog utilisé pour la mitzvah des « Quatre espèces » doit être sans défaut, de forme et état parfait. Un etrog qui possède encore un pitom à son bout (le pitom est une petite excroissance tombant généralement au cours du processus de croissance) est considéré comme particulièrement précieux. Les détails exacts quant au « meilleur » etrog possible sont consignés dans les grands ouvrages de Halakha. Du fait de la rareté des etroguim « parfaits », leur prix peut monter jusqu'à 1 000 €. De nombreuses histoires rapportent l'histoire d'humbles gens dans les shtetls d'Europe de l'Est dépensant des sommes princières pour avoir le privilège de posséder un etrog casher pour Soukkot. La forme du fruit, également appelée Guidoul, est particulièrement importante, ainsi que la propreté de la partie supérieure du fruit. Différentes autorités de la loi juive se disputent quant à la définition exacte de la « partie supérieure de l'etrog ». On admet généralement qu'il s'agit du tiers supérieur du fruit.

Etroguim en vente sur un marché de Tel Aviv

La mitzvah première de l'usage d'un etrog est le balancement des « Quatre espèces » juste avant la cérémonie du Hallel. Après la fête, certains bouillissent la pelure du fruit pour en faire de la confiture, des fruits confits ou des cakes aux fruits.

Les naturalistes modernes considèrent que l' etrog proviendrait du Nord de l'Inde, et serait arrivé dans les pays du bassin méditerranéen via les Mèdes ou les Perses; d'où l'origine du nom scientifique de l'espèce, Citrus medica (et des noms latins, non scientifiques, du fruit, Malum medica et Malum persica).

Il serait possible que les Juifs aient pris l'arbre avec eux de Babylone en Eretz Israël, lors du retour de l'exil à Babylone. Cependant, cette théorie a été rejetée par d'autres spécialistes (Isaac, Science 129:179-85, 1959). Andrews (Agr. Hist. 35(1):35-46, 1961) a pour sa part associé le mot biblique hadar à l'assyrien adaru (citron), ce qui indiquerait fermement que l' etrog se trouvait en mains juives aux temps bibliques.

Liens externes

Voir aussi

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Etrog de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Etrog — is the Hebrew name for the citron or Citrus medica . This is the standard romanization of the original lettering אֶתְרוֹג, which is according to the Sephardic pronunciation. Some follow the Ashkenazi version calling it esrog or esrig , by others… …   Wikipedia

  • ETROG — (Heb. אֶתְרוֹג), citrus fruit among the Four Species used on Sukkot. The Bible describes what is usually rendered as the fruit of a goodly tree (peri eẓ hadar; Lev. 23:40), traditionally interpreted as being the etrog (Citrus medica). The word… …   Encyclopedia of Judaism

  • Etrog — Der Etrog (hebräisch אתרוג, jiddisch Essrig) ist eine gelbgrüne Zitrusfrucht. Es handelt sich um eine Sorte der Zitronatzitrone (Citrus medica cedra). Inhaltsverzeichnis 1 …   Deutsch Wikipedia

  • etrog — /es rohg, reuhg, et /; Seph. Heb. /et rddawg /; Ashk. Heb. /es rddohg /, n., pl. etrogs, etrogim Seph. Heb. /et rddaw geem /; Ashk. Heb. /es rddoh gim/. Judaism. a citron for use with the lulav during the Sukkoth festival service. Also, ethrog,… …   Universalium

  • etrog — variant of ethrog …   Useful english dictionary

  • ETROG, SOREL — (1933– ), sculptor, painter, poet, filmmaker. Etrog was born in Jassy, Romania. In 1950, he immigrated with his family to Israel. He studied at the Israel Institute of Painting and Sculpture in Tel Aviv (1953–55). From 1955 to 1958, he was a… …   Encyclopedia of Judaism

  • Etrog (disambiguation) — Etrog is the Hebrew word for the Citron or Citrus medica .* For the Jewish religious rite utilizing the fruit; see Etrog* For the particular variety of citron bearing this name; see Variety etrog* Etrog may refer also to the rest of citron… …   Wikipedia

  • Etrog (political term) — Etrog has become an epithet in the Israeli politics for a politician whom journalists prefer not to criticize in order to pave his way to a certain political position, or in order to promote common interests. The first use of this metaphor is… …   Wikipedia

  • Etrog (homonymie) — L’etrog est le nom hébreu du cédrat (citrus medica), utilisé dans la tradition lors de la fête de Souccot. En dérivent : le nom de Sorel Etrog, sculpteur juif canadien, né en Roumanie le prix Etrog, équivalent canadien des Oscars, ainsi… …   Wikipédia en Français

  • Sorel Etrog — (born August 29, 1933) is a Romanian born Canadian sculptor.Renowned Canadian sculptor and painter Sorel Etrog was born in 1933, leaving his native Romania for Israel in 1950 where he studied at the Tel Aviv Art Institute. His first solo… …   Wikipedia