Saule


Saule
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saule (homonymie).
Aide à la lecture d'une taxobox Saule
 Salix pentandra
Salix pentandra
Classification de Cronquist
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Dilleniidae
Ordre Salicales
Famille Salicaceae
Genre
Salix
L., 1753
Classification APG III
Ordre Malpighiales
Famille Salicaceae

Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
les saules font partie des essences décoratives utilisées en zone tempérée, ils supportent la taille

Le saule (Salix) est un genre d'arbres, d'arbustes, d'arbrisseaux de la famille des Salicacées (Salicaceae). Il comprend 350 espèces environ, réparties à travers le monde, principalement dans les zones fraîches et humides des régions tempérées et froides de l'hémisphère nord.

  • Une rangée régulière de saules est dénommée une saulée[1].
  • Une saulaie est un endroit où poussent des saules, tout comme une saussaie, terme vieilli et régional.

Sommaire

Étymologie

Le terme français saule est issu du vieux bas francique *salha (Cf. vieil anglais salh, vieux haut allemand salaha), du germanique *salχaz [2],[3]. Il ne procède donc pas du latin salix, accusatif salĭcem qui, par contre, a donné en ancien français saus et sausse, conservés dans certains dialectes et dans le terme saussaie (de SALICETU) « saulaie ».

Caractères généraux

Les feuilles sont caduques, alternes, ovales ou lancéolées. Les fleurs sont réunies en chatons dressés mâles ou femelles, portés par des pieds différents (plantes dioïques). Chaque fleur est portée par un nectaire, qui correspond au périanthe, et protégée par une bractée ciliée. La fleur mâle, minuscule, comporte 2 à 5 étamines. La fleur femelle ne comprend qu'un seul ovaire, uniloculaire mais à deux carpelles. Les fleurs femelles fécondées forment des capsules à deux valves, qui libèrent des graines cotonneuses. Les saules peuvent être anémophiles (pollinisés par le vent) ou entomophiles (pollinisés par les insectes). Les nombreux hybrides rendent souvent la détermination difficile.

La cire blanche du saule et une lenticelle.

La plupart des Saules se couvrent à l'automne d'une cire blanche qui les protège pendant l'hiver. Comme toutes les cires, cette cire est hydrophobe, c'est-à-dire qu'elle ne laisse pas passer l'eau. Cette propriété protège l'arbre de la déshydratation pendant l'hiver mais rend aussi la respiration plus difficile. Pour résoudre ce problème, l'arbre est équipé de lenticelles.

Distribution

Saules et bouleaux sont les premiers arbres à coloniser les friches, surtout les berges de rivières, en effet le saule a besoin d'un terrain nu et de beaucoup de lumière; l'eau est un caractère important pour son développement. Il est plutôt acidicline et s'installera sur des sols à pH allant de 5.5 à 7.5. Il préfère les sols légers et humides tels que les alluvions des bords de cours d'eau.

Principales espèces

  • Salix acutifolia Willd.
  • Salix aegyptiaca L.
  • Salix alaxensis (Andersson) Coville
  • Salix alba L. - Saule blanc
  • Salix amplexicaulis Bory & Chaub.
  • Salix amygdaloides Andersson - Saule à feuille de pêcher
  • Salix ansoniana J. Forbes
  • Salix apennina A. K. Skvortsov - Saule des Apennins
  • Salix apoda Trautv.
  • Salix appendiculata Vill.
  • Salix arbuscula L.
  • Salix arctica Pall.
  • Salix argyracea E. L. Wolf
  • Salix arizonica Dorn
  • Salix armenorossica A. K. Skvortsov
  • Salix atrocinerea Brot.
  • Salix aurita L. - Petit marsault
  • Salix babylonica L. - Saule pleureur
  • Salix balfouriana C. K. Schneid.
  • Salix barclayi Andersson
  • Salix bebbiana Sarg.
  • Salix bicolor Willd.
  • Salix bikouensis Y. L. Chou
  • Salix bonplandiana Kunth
  • Salix brachycarpa Nutt.
  • Salix breviserrata Flod.
  • Salix burjatica Nasarow
  • Salix burqinensis Chang Y. Yang
  • Salix caesia Vill.
  • Salix calliantha J.Kern.
  • Salix calodendron
  • Salix candida Flüggé ex Willd.
  • Salix cantabrica Rech. f.
  • Salix capensis Thunb.
  • Salix capitata Y. L. Chou & Skvortsov
  • Salix caprea L. - Saule marsault
  • Salix capusii Franch.
  • Salix carmanica Bornm.
  • Salix caroliniana Michx.
  • Salix caspica Pall.
  • Salix cavaleriei H. Lév.
  • Salix chaenomeloides Kimura
  • Salix cinerea L. - Saule cendré
  • Salix cordata Michx.
  • Salix daphnoides Vill. - Saule daphné
  • Salix discolor Muhl.
  • Salix drummondiana Barratt ex Hook.
  • Salix elaeagnos Scop.
  • Salix eriocephala Michx.
  • Salix excelsa S. G. Gmel.
  • Salix exigua Nutt.
  • Salix fargesii Burkill
  • Salix floderusii Nakai
  • Salix fluviatilis Nutt.
  • Salix foetida Schleich. ex DC.
  • Salix fragilis L. - Saule fragile
  • Salix gilgiana (Seemen)
  • Salix glabra Scop.
  • Salix glauca L.
  • Salix glaucosericea Flod.
  • Salix gooddingii C. R. Ball
  • Salix gordejevii Y. L. Chang & Skvortsov
  • Salix graciliglans Nakai
  • Salix gracilistyla Miq.
  • Salix hastata L.
  • Salix hegetschweileri Heer
  • Salix helvetica Vill.
  • Salix herbacea L. - Saule herbacé
  • Salix hookeriana Barratt ex Hook.
  • Salix humboldtiana Willd. - Saule du Chili
  • Salix humilis Marshall
  • Salix hylematica C. K. Schneid.
  • Salix integra Thunb.
  • Salix irrorata Andersson
  • Salix japonica Thunb.
  • Salix jessoensis Seemen
  • Salix koreensis Andersson
  • Salix koriyanagi Kimura ex Goerz
  • Salix laggeri Wimm.
  • Salix lanata L.
  • Salix lapponum L.
  • Salix lasiolepis Benth.
  • Salix lemmonii Bebb
  • Salix lindleyana Wallace ex Andersson
  • Salix linearistipularis (Franch.) K. S. Hao
  • Salix longiflora Andersson
  • Salix longistamina Z. Wang & P. Y. Fu
  • Salix lucida Muhl.
  • Salix luctuosa H. Lév.
  • Salix magnifica Hemsl.
  • Salix matsudana Koidz. - Saule tortueux
  • Salix maximowiczii Kom.
  • Salix medwedewii Dode
  • Salix melanopsis Nutt.
  • Salix microstachya Turcz.
  • Salix mielichhoferi Saut.
  • Salix miyabeana Seemen
  • Salix moupinensis Franch.
  • Salix muscina Dode ex Flod.
  • Salix myricoides Muhl.
  • Salix myrsinifolia Salisb.
  • Salix myrsinites L.
  • Salix myrtilloides L.
  • Salix neowilsonii W. P. Fang
  • Salix nigra Marshall - Saule noir
  • Salix nivalis Hook.
  • Salix pantosericea Goerz
  • Salix paraplesia C. K. Schneid.
  • Salix pauciflora Koidz.
  • Salix pedicellata Desf.
  • Salix pellita Andersson
  • Salix pentandra L.
  • Salix petiolaris Sm.
  • Salix phlebophylla Andersson
  • Salix phylicifolia L.
  • Salix planifolia Pursh
  • Salix polaris Wahlenb.
  • Salix psammophila Z. Wang & Chang Y. Yang
  • Salix purpurea L. - Saule pourpre
  • Salix pyrenaica Gouan
  • Salix pyrifolia Andersson
  • Salix pyrolifolia Ledeb.
  • Salix rehderiana C. K. Schneid.
  • Salix repens L. - Saule rampant
  • Salix reptans Rupr.
  • Salix reticulata L.
  • Salix retusa L. - Saule à feuilles rétuses
  • Salix retusoides J.Kern.
  • Salix rorida Lacksch.
  • Salix rosmarinifolia L.
  • Salix sajanensis Nasarow
  • Salix salviifolia Brot.
  • Salix schwerinii E. L. Wolf
  • Salix scouleriana Barratt ex Hook.
  • Salix sericea Marshall
  • Salix serissima (L. H. Bailey) Fernald
  • Salix serpyllifolia Scop.
  • Salix silesiaca Willd.
  • Salix sitchensis C. A. Sanson ex Bong.
  • Salix siuzevii Seemen
  • Salix starkeana Willd.
  • Salix subopposita Miq.
  • Salix subserrata Willd.
  • Salix suchowensis W. C. Cheng
  • Salix sungkianica Y. L. Chou & Skvortsov
  • Salix taxifolia Kunth
  • Salix tenuijulis Ledeb.
  • Salix tetrasperma Roxb.
  • Salix triandra L. - Saule à trois étamines
  • Salix turanica Nasarow
  • Salix turfacea G. Haller ex Münchh.
  • Salix udensis Trautv. & C. A. Mey.
  • Salix uva-ursi Pursh
  • Salix variegata Franch.
  • Salix viminalis L. - Saule des vanniers ou osier vert
  • Salix vulpina Andersson
  • Salix waldsteiniana Willd.
  • Salix wallichiana Andersson
  • Salix wilhelmsiana M. Bieb.
  • Salix wilsonii Seemen
  • Salix yezoalpina Koidz.

Les Salix et l'homme

Blason de Widen, canton d'Argovie

Utilisation

Les saules sont cultivés principalement pour l'ornement, notamment le saule pleureur, de loin le plus connu dans les parcs et jardins.

Certaines espèces fournissent du bois, apprécié notamment pour la fabrication de manches d'outils, de gaule et des rameaux flexibles utilisés en vannerie (osier).

Certaines espèces particulièrement droites et solides (Salix calodendron, Salix cinerea, Salix caprea, Salix viminalis et leurs mélanges) sont utilisées pour la fabrication des fusains d'artistes.

L'écorce de saule est connue depuis l'Antiquité pour ses vertus curatives. Hippocrate conseillait déjà une préparation à partir de l'écorce du saule blanc pour soulager les douleurs et les fièvres. En 1829, un pharmacien français, après avoir fait bouillir de la poudre d'écorce de saule blanc dans de l'eau, concentre sa préparation. Il en résulte des cristaux solubles qu'il baptise salicyline (du latin salix). Plus tard on utilisera cet acide salicylique pour fabriquer l'acide acétylsalicylique ou plus communément « Aspirine ».

Avant l'invention de l'auxine de synthèse, on se servait de l'eau de saule pour faciliter le bouturage de tous types de plantes.

Symbolique poétique

Dans les mythologies orientales et chrétiennes, le saule est symbole d'immortalité.

Le saule jouit d'un ambassadeur célèbre : Alfred de Musset, qui appréciait cet arbre. Voici un extrait de son poème Le Saule : « Mes chers amis, quand je mourrai,
Plantez un saule au cimetière.
J’aime son feuillage éploré ;
La pâleur m’en est douce et chère,
Et son ombre sera légère
À la terre où je dormirai ».

Le vent dans les saules (The wind in the willows) est un roman de Kenneth Grahame, adapté en bande dessinées par Michel Plessix (voir Le Vent dans les saules (bande dessinée)).

Ennemis

Les chenilles des papillons de nuit (hétérocères) suivants (classés par famille) se nourrissent de saule :

- adèle de la scabieuse (Adelidae),
- cabère virginale,
- cidarie à bandes vertes,
- cidarie du peuplier,
- crocale aglosse,
- grande nayade,
- numérie poudrée,
- phalène ondulée (Geometridae),
- bombyx de l'aubépine,
- bombyx du chêne,
- bombyx feuille de l'yeuse,
- feuille-morte du chêne (Lasiocampidae),
- bombyx disparate (Lymantriidae),
- passagère,
- xanthie noisette,
- xyline du chêne (Noctuidae),
- bois veiné,
- bombyx dictaeoïde,
- bucéphale,
- demi-lune grise,
- notodonte dromadaire,
- notodonte porcelaine,
- vinule (Notodontidae),
- polyphème d'Amérique (Saturniidae),
- sphinx demi-paon,
- sphinx du peuplier (Sphingidae).

(Voir aussi ces papillons sur le Wiktionnaire)

Lien interne

Liens externes

Notes et références

  1. "saulée" dans le Dictionnaire français Définitions & Synonymes
  2. Voir également l'origine du mot Gaule pour l'évolution phonétique.
  3. Albert Dauzat, J. Dubois, H. Mitterand, Larousse étymologique, éditions Larousse.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saule de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • saule — saule …   Dictionnaire des rimes

  • Säule — Säule …   Deutsch Wörterbuch

  • saule — [ sol ] n. m. • v. 1225; frq. °salha; a éliminé l a. fr. saus, du lat. salix, salicis ♦ Arbre ou arbuste (salicacées) qui croît dans les lieux frais et humides. « Le saule trempe aux eaux brumeuses et les marie aux berges » (Gracq). Lieu où… …   Encyclopédie Universelle

  • Saulė — ( lt. Saulė, lv. Saule) is the common Baltic solar deity, treated as a feminine goddess in Lithuanian and Latvian mythology. Saulė / Saule is the conventional name for the Sun in Lithuanian/Latvian which originated from the Proto Baltic name *… …   Wikipedia

  • Säule — Säule, im allgemeinen, jede freistehende aufrechte Unterstützung einer senkrecht wirkenden Last, daher im Holzbau s.v.w. Pfosten oder Ständer (s.a. Hängesäule, Bd. 4, S. 735, Bundsäule oder Stuhlsäule, Bd. 2, S. 392 bezw. 514). Im Steinbau eine… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Saule — ist die Sonne in den baltischen Sprachen: litauisch Saulė, lettisch Saule, altpreußisch Saule. Rolle Die Sonne ist eine zentrale mütterliche Gestalt in der baltischen Mythologie. Unzählige Dainas sind ihr gewidmet. Oft wird die Sonne dort als… …   Deutsch Wikipedia

  • Saulė — Saule ist die Sonne in den baltischen Sprachen: litauisch Saulė, lettisch Saule, altpreußisch Saule. Rolle Die Sonne ist eine zentrale mütterliche Gestalt in der baltischen Mythologie. Unzählige Dainas sind ihr gewidmet. Oft wird die Sonne dort… …   Deutsch Wikipedia

  • Säule [2] — Säule (hierzu Tafel »Säulenordnungen«, mit Text), eine lotrechte, zylindrische oder schwach konische Stütze von Stein, Eisen oder Holz zur Übertragung der mehr oder minder ausgebreiteten, frei schwebenden Last einer Decke, eines Fußbodens, eines… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Saule — (Талси,Латвия) Категория отеля: 3 звездочный отель Адрес: Saules iela 19, Талси, LV 3201, Латв …   Каталог отелей

  • saule — SAULE. s. m. Arbre assez connu, qui croist dans des lieux aquatiques. Plançon de saule. branche de saule. un fossé bordé de saules …   Dictionnaire de l'Académie française

  • saulė — sáulė dkt. Rýtą sáulė pàteka, o vakarè nusiléidžia …   Bendrinės lietuvių kalbos žodyno antraštynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.