E.Leclerc


E.Leclerc
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leclerc.
Logo de E.Leclerc

Logo de E.Leclerc
Création 1949 à Landerneau (Finistère)
Fondateurs Édouard Leclerc
Forme juridique Société coopérative à capital variable
Slogan « chez E.Leclerc, vous savez que vous achetez moins cher »
Siège social Drapeau de France Ivry-sur-Seine (France)
Direction Michel-Édouard Leclerc
Activité Grande distribution
Effectif 94 000[1]
Site web www.mouvement-leclerc.com www.e-leclerc.com
Chiffre d’affaires 37,4 milliards d'euros (2010) avec le carburant [2]
+ 0.8%

E.Leclerc est une coopérative de commerçants et une enseigne de grande distribution à prédominance alimentaire d'origine française. Elle regroupe des magasins indépendants de plusieurs pays européens respectant les exigences de l'organisation.

Elle est adhérente de la centrale d'achat européenne Coopernic.

En 2008, E.Leclerc est l'enseigne leader sur le territoire français grâce à 16,4 % de parts de marché et 34,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Son principal concurrent sur ce marché est Carrefour, celui-ci possédant 13,2 % de parts de marché [3].

Le chiffre d’affaires de E.Leclerc a augmenté de 5 %, à 29,4 Mds € (hors carburants) en 2009.

L'organisation emploie un peu moins de 100 000 personnes[1].

En 2007, E.Leclerc se lance dans la téléphonie mobile avec E.Leclerc Mobile.

Sommaire

Chronologie

Centre commercial à Roques
Centre E.Leclerc de Avermes
Entrée d'un E.Leclerc dans le Var
  • 1949 : Édouard Leclerc ouvre son premier magasin, à Landerneau, en Bretagne [4]
  • 1956 : Ouverture de l'enseigne Leclerc vêtements
  • 1959 : Ouverture du 60e centre E-Leclerc à Issy-les-Moulineaux par Jean-Pierre Le Roch.
  • 1964 : Le magasin de Landerneau, s'agrandit, il devient le 1er hypermarché E.Leclerc.
  • 1969 : 75 centres se retirent pour former les futurs Intermarchés
  • 1970 : Création du Groupement d'achats des centres E.Leclerc (GALEC).
  • 1979 : Leclerc crée la société d'importation pétrolière SIPLEC
  • 1986 : Leclerc crée l'espace Le Manège à Bijoux
  • 1987 : Leclerc crée l'espace E.Leclerc Voyages
  • 1988 : Leclerc crée l'espace L'auto E.Leclerc, réseau de centres-auto. Ouverture d'une station-service sur autoroute.
  • 1991 : E.Leclerc lance une gamme premier prix, et créé la marque Tissaïa, première marque de vêtements E.Leclerc.
  • 1992 : Leclerc ouvre un premier magasin à Pampelune en Espagne et commence à se développer en Europe
  • 1994 : Ouverture du premier Espace Culturel E.Leclerc
  • 1995 : Leclerc ouvre un premier magasin à Varsovie en Pologne
  • 1995 : Leclerc arrête de distribuer des sacs plastiques jetables.
  • 1997 : Lancement de la Marque Repère.
  • 1998 : Ouverture de la 1re parfumerie E.Leclerc Une heure pour soi.
  • 1998 : Leclerc et le groupement Système U s'associaient en fanfare et créaient une centrale d'achat commune appelé « Lucie ». L'entente ne durera que trois ans, seule l'activité d'achat de carburant survécut et l'entité a été rebaptisée "Synergie" sans publicité[5].
  • 2001 : Leclerc s'allie en Italie avec CONAD, mais seulement dans les hypermarchés. Ceux déjà installés, changent leurs vieux nom, « Pianeta », dans l'actuel, en 4 ans.
  • Fin 2004, le nom de cette enseigne a été vendu par la famille Leclerc aux adhérents du groupement[6].
  • 2006 : E.Leclerc met en place un comparateur de prix, condamné[7] et fermé suite à plainte déposée par son concurrent Carrefour.
  • 2006 : En réaction aux mouvements de concentration dans l'industrie des biens de grande consommation, et à l'initiative de E.Leclerc, les grandes enseignes du commerce indépendant de 5 pays européens se regroupent en créant Coopernic.
  • 2007 : Après modification, le site internet du comparateur de prix est rouvert et déclaré licite après un jugement[8] suite à une nouvelle plainte déposée par le même concurrent[9].* Eté 2007 : Lancement du concept drive sous l'enseigne Express Drive à Roques sur Garonne (31) (environ 65 sites fin 2010 ; 125 prévus d'ici fin 2011)
  • 2008 : Débuts du système de self-scanning permettant aux clients d'utiliser une douchette Wi-Fi sur quelques magasins, sans nombre limité de produits. Ce service permet un passage beaucoup plus rapide en caisse.
  • 2009 : Le groupe français de grande distribution E.Leclerc va racheter au géant allemand de la distribution alimentaire Rewe une chaîne de 25 magasins "Billa" en Pologne, devenant ainsi la 4e enseigne d'hypers et supermarchés dans ce pays août 2009
  • 2010 : Le groupe Lancry rejoint le mouvement E.Leclerc en octobre 2010 et ouvre deux E.Leclerc à Lamentin en Martinique remplaçant ainsi ses deux magasins sous enseigne Carrefour situés Place d'Armes et le magasin Landy de Long-Pré[10].

Les Entités du Groupement

Approvisionnement

Les E.Leclerc sont approvisionnés de façon non obligatoire, par des centrales d'achats réparties par zones géographiques, il en existe 16 dont 2 en Ile-de-France (le découpage géographique n'est pas strict, ainsi deux magasins d'un même département peuvent dépendre de deux centrales d'achats différentes):

  • Scapnor : Société Centrale d'Approvisionnement de Paris Nord, basé à Bruyères-sur-Oise (95), approvisionne les magasins du nord de l'Ile-de-France
  • Scadif : Société coopérative Alimentaire d’Ile-de-France basée à Savigny-le-Temple (77), elle approvisionne 22 hypermarchés du sud de l'Ile-de-France.
  • Scapest : Société Coopérative d'Approvisionnement de Paris-Est basée à Saint-Martin-sur-le-Pré (51), elle approvisionne des magasins de Champagne-Ardenne et de Lorraine. Son président est Jean-Paul Pageau (fortune en 2010 estimée à 80 M€)[11], qui dirige également les hypermarchés de Saint-Brice-Courcelles et Champfleury et possède de plus des participations dans ceux de Vertus et de Romilly sur Seine[12].
  • Scarmor : Société Centrale d'Approvisionnement de l'Armorique basée à Landerneau (ville de naissance du groupe), elle est actuellement dirigée par Philippe Cousyn. Elle possède 34 000 m2 d'entrepôts à Landerneau et à Le Relecq-Kerhuon (près de Brest, surnommé ScaKer) et approvisionne 38 adhérent des départements du Finistère, du Morbihan et des Côtes-d'Armor, principalement les magasins à l'Ouest d'une ligne St-Brieuc/Lorient.
  • Scaouest : Société Coopérative d'Approvisionnement de l'Ouest, basée à Saint-Etienne-de-Montluc (44), approvisionne les magasins d'une partie des pays de la Loire (Loire-Atlantique, Vendée et Maine-et-Loire principalement) et quelques magasins bretons.
  • Socamaine : SOciété Coopérative d'Approvisionnement du Maine basée à Champagné (72, près du Mans), elle approvisionne 27 adhérents des départements de l'Ille-et-Vilaine à l'Indre-et-Loire, au Loiret et de l'Orne (soit 35 magasins). Les entrepôts de Champagne occupent 90 000 m2.
  • Scachap : Société Centrale d'Approvisionnement Charente-Poitou, basée à Ruffec (16). Elle approvisionne les magasins de la Région Poitou-Charente et du Limousin.
  • Scaso : Société Centrale d'Approvisionnement du Sud-Ouest basée à Cestas (33), elle approvisionne les magasins de la Gironde, du Lot-et-Garonne, de la Dordogne et de la Correze soit une quarantaine.
  • Scalandes : Société Centrale d'Approvisionnement des Landes basée à Mont-de-Marsan (40), elle approvisionne les adhérents des Landes, des Pyrénées-Atlantique, des Hautes-Pyrénées et du Gers.
  • Socamil : SOciété Coopérative d'Approvisionnement Midi et Languedoc basée à Tournefeuille (31, près de Toulouse) approvisionne les 26 adhérents des région Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon soit 32 magasins.
  • Lecasud : Leclerc Approvisionnement SUD est basée à Le Luc (83) et approvisionne les magasins du sud de la France, principalement en Provence-Côte d'Azur. Elle dessert 44 magasins à partir des 100 000 m2 d'entrepôts du Luc. Présidé par Anny Courtade qui exploite aussi les magasins de Saint-Raphaël et du Cannet[12]. Le directeur est Thierry Quaranta[13].
  • Socara : SOciété Coopérative d'Approvisionnement de Rhône-Alpes est basée à St-Quentin-Fallavier approvisionne les 38 magasins de la région Rhône-Alpes.
  • Scacentre : Société Centrale d'Approvisionnement du Centre est basée à Yzeure (03), elle approvisionne les magasins d'Auvergne, du Cher et de Saône-et-Loire
  • Scanormande : Société Centrale d'Approvisionnement Normande, basée à Lisieux (14), elle approvisionne les magasins de Normandie.
  • Scapalsace : Société Centrale d'Approvisionnement d'Alsace, basée à Colmar (68), elle approvisionne les magasins d'Alsace, de Franche-Comté, de Côte d'Or, et une partie de la Lorraine.
  • Scapartois : Société Centrale d'Approvisionnement d'Artois, basée à Tilloy-lès-Mofflaines(près d'Arras) (62), elle approvisionne les magasins de la Région Nord-Pas-de-Calais, de la Somme et de la Seine -Maritime.

Trois autres sont à l'étranger : Scaber pour l'Espagne, Cooplecnorte pour le Portugal et Scawar pour la Pologne.

Les produits d'électroménager, audiovisuel et informatique sont approvisionnés par trois plateformes nommées B.T. LEC (Bazar Technique LEClerc), situées à Reims (approvisionnant 255 magasins dont le Portugal, l'Andorre et la Slovénie), Nantes et Bordeaux[14].

Les E.Leclerc ont développé des concepts comme l'agence de voyage, les centres-auto, la parapharmacie, l'espace culturel et le manège à bijoux.

Scamark

La Scamark est un organisme s'occupant de la création et de la mise en vente des produits des MDD E.Leclerc que sont Marque Repère, Éco+ et Nos régions ont du talent. Cette structure a été créée par Jean-Pierre Gonthier, adhérent E.Leclerc à Orléans et propriétaire des hypermarchés de Fleury-les-Aubrais et d'Olivet, dont la fortune est estimée en 2010 à 67 M€[12],[15],[16].

Lucie

E.Leclerc disposait d'une centrale d'achat partenaire de celle de Système U nommée « Lucie » fondée en 1998. À cause de différends entre les deux enseignes, ils ont finalement décidé d'abandonner leur coopération au bout de trois ans seulement[5].

Les Unités Industrielles du Groupe

Pour assurer son indépendance face aux grands industriels, le groupe a décidé d'investir dans ses propres unités de fabrication de produit. L'investissement est nettement inférieur à son concurrent Intermarché en se limitant à deux produits: la viande et l'eau.

  • Kermené: une société de transformation de la viande et de salaison racheté en 1978 (les abattoirs Gilles) qui approvisionne en viande les centres E. Leclerc.
  • Aquamark : est une filiale de la scamark, elle possède une usine d'embouteillage d'eau de source à Laqueuille (Puy-de-Dôme), qu'elle distribue en tant que Marque Repère ou Éco+ dans les centre E.Leclerc[17] depuis 2005[18].

Leclerc en 2011

Principaux magasins

Selon leur C.A 2009 carburant inclus, voici les Leclerc qui se retrouvent dans le top 100 du magazine Linéaires[19]:

  1. Bois d'Arcy 185 M€ (41e), propriétaire Jean-Jacques Exmelin[12]
  2. Brest-Gouesnou 174,1 M€ (50e), propriétaire Edouard Leclerc[20]
  3. Blagnac 174 M€ (51e), propriétaire Rémy Nauleau[21]
  4. Saint-Orens 167 M€ (61e), propriétaire Rémy Nauleau[21]
  5. Echirolles 160,5 M€ (68e)
  6. Poitiers 156,2 M€ (75e)
  7. Saint-Herblain 154,4 M€ (77e)
  8. Saint-Médard-en-Jalles 153,7 M€ (80e), propriétaire François Levieux[22]

Notes et références

  1. a et b Pourquoi rejoindre le mouvement E.Leclerc ?, mouvement-leclerc.com
  2. http://www.lineaires.com/Distribution-et-magasins/Les-actus/Leclerc-les-resultats-2009-decryptes
  3. Les parts de marché des différentes enseignes d’hypermarché. Consulté le 22 février 2009
  4. vidéo: L'Ouest en mémoire (Ina) - L'aventure d'Edouard Leclerc 1959, reportage réalisé à Landerneau en 1959
  5. a et b Frédéric Carluer-Lossouarn, Lucie aurait 10 ans : retour sur un fiasco, Linéaires, n°239, septembre 2008, p.33
  6. A. BO., La famille Leclerc cède son nom aux adhérents du groupe, Les Échos, 17/12/2004
  7. La décision du tribunal de commerce de paris du 7 juin 2006
  8. La décision du tribunal de commerce du 29 mars 2007
  9. M.V., Comparer les prix est devenu l'enjeu d'une formidable bataille, www.lefigaro.fr, 05/04/2007 [lire en ligne]
  10. Magasin Rayon Boisson n°189 d'octobre 2010: page 24
  11. http://www.challenges.fr/classements/fortune.php?cible=1478
  12. a, b, c et d http://anti.grande.surfaces.over-blog.com/article-23354833.html
  13. http://www.varmatin.com/article/faits-divers/le-luc-les-salaries-de-lecasud-delogent-les-manifestants
  14. http://www.reims.cci.fr/IMG/pdf/ZOOM-17.pdf
  15. http://www.challenges.fr/classements/fortune.php?cible=2142
  16. http://www.societe.com/societe/olivet-distribution-325184596.html
  17. Communiqué de presse de Leclerc pour l'ouverture de l'usine Acquamarq. Consulté le 11 novembre 2009
  18. http://www.lsa-conso.fr/l-usine-de-production-d-eau-de-leclerc-en-construction,5589
  19. http://www.lineaires.com/Distribution-et-magasins/Les-actus/Le-top-100-des-hypers
  20. http://www.lsa-conso.fr/des-successions-en-douceur-chez-leclerc,83519
  21. a et b http://www.journaldunet.com/economie/distribution/enquete/ils-regnent-sur-les-hypermarches-leclerc/remy-nauleau-proprietaire-des-deux-plus-gros-leclerc-de-france.shtml
  22. http://www.journaldunet.com/economie/distribution/enquete/ils-regnent-sur-les-hypermarches-leclerc/francois-levieux-un-puissant-patron-beau-frere-de-michel-edouard.shtml

Voir aussi

Bibliographie

Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article : Ouvrage utilisé comme source pour la rédaction de cet article

  • Frédéric Carluer-Lossouam, Leclerc: enquête sur un système, Éd. Bertrand Gobin, novembre 2008 - [présentation en ligne]
  • Frédéric Carluer-Lossouam, L'Aventure des premiers supermarchés, Éd. du Boisbaudry, février 2007 (ISBN 978-2-9524139-1-6)
  • Association des centres distributeurs E. Leclerc, 50 ans, ce n'est qu'un début, Textuel, août 2000 (ISBN 2845970072)

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article E.Leclerc de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Leclerc (Panzer) — Leclerc Leclerc der Serie 2 Allgemeine Eigenschaften Besatzung …   Deutsch Wikipedia

  • LeClerc (surname) — Leclerc, Le Clerc, LeClerc (for North Americans of French descent only) and le Clerc are typical French or Francophone surnames which can refer to:* Bruno Leclerc (), French Canadian architect and banking executive; * Charles Leclerc (1772 1802) …   Wikipedia

  • Leclerc-Panzer — Leclerc Allgemeine Eigenschaften Besatzung 3 (Kommandant, Richtschütze, Fahrer) …   Deutsch Wikipedia

  • Leclerc Hypermarché — Leclerc ist eine französische Einzelhandelskette. Sie setzt sich aus unabhängigen Märkten zusammen, die gemeinsamen Anforderungen der Organisation entsprechen. Sie verfügen gleichzeitig über einen partnerschaftlichen Zentraleinkauf mit der Kette… …   Deutsch Wikipedia

  • Leclerc — steht für einen französischen Kampfpanzer, siehe Leclerc (Panzer) eine französische Handelskette, siehe E.Leclerc und den Familiennamen folgender Personen: Charles Leclerc d’Ostin (1772–1802), französischer General Félix Leclerc (1914–1988),… …   Deutsch Wikipedia

  • LECLERC (S.) — LECLERC SÉBASTIEN (1637 1714) Sébastien Leclerc est certainement le graveur le plus représentatif du règne de Louis XIV dont il est le contemporain presque exact et dont il transcrit avec rigueur et élégance les manifestations essentielles. Sa… …   Encyclopédie Universelle

  • LECLERC (maréchal) — LECLERC PHILIPPE DE HAUTECLOCQUE dit (1902 1947) maréchal de France Général français élevé à la dignité de maréchal à titre posthume en 1952. Ancien élève de Saint Cyr et de Saumur, Philippe de Hauteclocque est reçu premier à l’École de guerre.… …   Encyclopédie Universelle

  • Leclerc — puede referirse a: Philippe Leclerc de Hauteclocque (el general Leclerc), destacado militar francés de la Segunda Guerra Mundial. AMX 56 Leclerc, carro de combate de manufactura francesa. Georges Louis Leclerc, naturalista y botánico francés del… …   Wikipedia Español

  • Leclerc Mobile — Sommaire 1 Introduction 2 Notes et références 3 Voir aussi 3.1 Lien interne 3.2 Lien exter …   Wikipédia en Français

  • Leclerc (biographie) — Leclerc est un livre de l historien Jean Christophe Notin paru en 2005 et réédité en 2010. Sommaire 1 Contenu 2 Publication 3 Notes et références 4 Liens internes …   Wikipédia en Français

  • Leclerc — (Charles Victor Emmanuel) (1772 1802) général français; époux de Pauline Bonaparte (1797). En 1802, il commanda l expédition de Saint Domingue (auj. Haïti) contre Toussaint Louverture, qu il captura, mais il périt de la fièvre jaune. Leclerc… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.