Diplodocus


Diplodocus

Diplodocus

Comment lire une taxobox
Diplodocus
Squelette de Diplodocus carnegieiappartenant au Museum für Naturkunde.
Squelette de Diplodocus carnegiei
appartenant au Museum für Naturkunde.
Classification classique
Règne Animalia
Classe Reptilia
Ordre Saurischia
Sous-ordre Sauropodomorpha
Super-famille Sauropoda
Famille Diplodocidae
Genre
Diplodocus
Marsh, 1878
Espèces de rang inférieur
  • Diplodocus longus
  • Diplodocus carnegii
  • Diplodocus hayi
  • Diplodocus lacustris
Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png
Os chevron de la queue d'un Diplodocus.
Crâne de diplodocus au Smithsonian museum of Natural History, Washington D.C.

Le Diplodocus (« Double faisceau », en latin moderne) est un genre de dinosaure herbivore de grande taille appartenant à la famille des diplodocidés et des sauropodes. Ce genre compte actuellement[1] quatre espèces : Diplodocus longus, D. carnegiei, D. hayi, et D. hallorum. Les premiers fossiles sont découverts en 1877 par Samuel Wendell Williston, et Othniel Charles Marsh leur donne le nom de Diplodocus en 1878. Le terme provient du grec ancien διπλόος (diploos, « double ») et δοκός (dokos, « faisceau »), en référence à une série d'os chevrons de la partie ventrale de la queue que l'on pensait alors caractéristiques des diplodocus, mais qui est présent chez d'autres espèces de dinosaures et quelques mammifères comme les kangourous et les lamantins.

Les diplodocus vivaient dans la partie ouest de l'Amérique du Nord pendant la période Jurassique. Les fossiles de Diplodocus sont fréquents dans la Morrison Formation, une série de dépôts sédimentaires marins peu profonds et alluviaux datant de 147 à 150 millions d'années[2].

Sommaire

Description

Schéma du squelette d'un Diplodocus, en comparaison avec la taille d'un être humain actuel.

Les espèces de Sauropodes appartenant au genre Diplodocus possèdent une morphologie parmi les plus connues du grand public. Les spécimens de diplodocus sont les seuls dinosaures de très grande taille dont l'ensemble du squelette a été retrouvé[3]. Ces sont de grands dinosaures quadrupèdes se distinguant par un long cou et une longue queue en forme de fouet. Leurs pattes avants sont légèrement plus courtes que les pattes arrières, résultant en une posture relativement horizontale.

Le crane du Diplodocus est relativement petit, en comparaison avec la taille de l'animal, dont il est estimé qu'elle pouvait peut-être atteindre jusqu'à 35 mètres de longueur, dont 6 mètres pour le cou[4]. Les dents sont de petite taille et situées sur la partie antérieur de la mâchoire[5].

ancienne version de l'article

Il mesurait 26 m de long, 6 m au garrot (épaule), son cou mesurait 9 m et sa queue immense possédait une extrémité effilée comme un fouet. Ses membres étaient très massifs, terminés par quatre orteils, dont trois possédaient des griffes. Malgré sa taille, ses vertèbres présentent des cavités indiquant que son poids ne devait guère dépasser 12 tonnes. Le qualificatif « Double poutre » provient de la structure des vertèbres caudales, en chevrons doubles. Son cerveau, logé dans un crâne ressemblant à celui d'un cheval, était relativement petit. Ses dents étaient plutôt bizarres, en forme de crayon et situées à l'avant de la bouche.

Diplodocus a vécu à la fin du Jurassique, 150 millions d'années avant notre ère. On en a retrouvé des squelettes très complets en Amérique du Nord, dans les États du Colorado, de l'Utah et du Wyoming. Des moulages ont été offerts par Andrew Carnegie à différents musées. On peut en voir notamment au Muséum d'histoire naturelle de Londres, au Muséum Senckenberg de Francfort-sur-le-Main en Allemagne.

Le diplodocus se nourrissait de plantes poussant près du sol (fougères). On ne sait pas avec certitude s'il était capable de se redresser en reposant sur ses pattes arrière et sa queue. En revanche, on s'accorde généralement pour dire que sa queue ne traînait pas sur le sol, mais qu'il la portait redressée, dans le prolongement de son corps qu'elle servait à équilibrer. Il ne pouvait pas lever son cou, ses épaules l'en empêchant. Il se contentait de manger la végétation basse. Il était obligé d'avaler des gastrolithes pour digérer les plantes.

Il se déplaçait probablement en troupeau de vingt à trente individus pour se protéger des prédateurs. Cependant, les individus blessés ou âgés restaient des proies faciles. Les jeunes ne rejoignaient pas les troupeaux tout de suite, passant quelques années entre eux, durant lesquelles ils étaient vulnérables.

Tailles comparées des plus grands sauropodes connus (selon les schémas de squelettes établis par Scott Hartman et Ken Carpenter) :
Amphicoelias fragillimus
Bruhathkayosaurus matleyi
Sauroposeidon proteles
Argentinosaurus huinculensis
Diplodocus hallorum
Supersaurus vivianae

Notes et références

  1. Note : Les classifications évoluent en fonction des découvertes, et de nouvelles espèces sont susceptibles d'être intégrées ou retirées d'un genre ou d'une famille de dinosaure avec la découverte de nouveaux fossiles, ou de nouvelles techniques d'investigation. Certaines espèces ne sont connues que de quelques ossements ou fragments ayant laissé pensé à l'existence d'une espèce inconnue, mais ces hypothèses peuvent se voir invalidées par la découvertes de nouveaux fossiles plus complets, conduisant à un reclassement du fossile dans une espèce déjà identifiée.
  2. Christine C.E. & Peterson, F. (2004). "Reconstruction of the Upper Jurassic Morrison Formation extinct ecosystem—a synthesis". Sedimentary Geology 167, 309–355
  3. Lambert D. (1993)The Ultimate Dinosaur Book ISBN 0-86438-417-3
  4. The Dinosauria (seconde édition), Upchurch P, Barrett PM, Dodson P, éditeurs Weishampel DB, Dodson P, Osmólska H, 2004, page 316, University of California Press, ISBN 0-520-24209-2
  5. Evolution of Herbivory in Terrestrial Vertebrates, Upchurch, P. & Barrett, P.M. (2000). Chapitre 4 : The evolution of sauropod feeding mechanism. ISBN 0-521-59449-9
  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Diplodocus ».

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de la paléontologie Portail de la paléontologie
  • Portail de l’origine et de l’évolution du vivant Portail de l’origine et de l’évolution du vivant
  • Portail des dinosaures Portail des dinosaures
  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie

Ce document provient de « Diplodocus ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Diplodocus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Diplodocus — Skelettabguss von Diplodocus im Berliner Hauptbahnhof. Zeitraum Oberer Jura 155 bis 145 Mio. Jahre Fundorte Nordamerika …   Deutsch Wikipedia

  • diplodocus — [ diplɔdɔkys ] n. m. • 1890; lat. sc.; de diplo et gr. dokos « poutre », à cause des os doubles de ses vertèbres ♦ Reptile dinosaurien, dont on a trouvé les ossements fossiles dans le jurassique supérieur des montagnes Rocheuses. Le diplodocus… …   Encyclopédie Universelle

  • diplodocus — DIPLODÓCUS s.m. Dinozaurian erbivor lung de peste 25 m, având capul foarte mic, cu dinţi subţiri şi mici, cu gâtul şi coada foarte lungi. [var. diplodoc s.m. / < fr. diplodocus]. Trimis de LauraGellner, 22.02.2005. Sursa: DN …   Dicționar Român

  • diplodocus — ☆ diplodocus [dip läd′ə kəs, diplō′dəkəs ] n. [ModL < DIPLO + Gr dokos, main supporting beam: coined (1878) by O.C. Marsh (1831 99), U.S. paleontologist] any of a genus (Diplodocus) of huge, plant eating sauropod dinosaurs of the Jurassic and… …   English World dictionary

  • Diplodocus —   [griechisch dokós »Balken«], zu den Saurischiern gestellte Gattung 25 30 m langer, bis 5 m hoher und 10 t schwerer Dinosaurier aus dem oberen Malm des westlichen Nordamerika; Körper mit sehr langem Schwanz, langem Hals, kleinem, lang… …   Universal-Lexikon

  • diplodocus — → diplodoco …   Diccionario panhispánico de dudas

  • diplodocus — 1884, coined in Modern Latin in 1878 by U.S. paleontologist Othniel Charles Marsh (1831 1899) from Gk. diploos double (see DIPLOID (Cf. diploid)) + dokos a beam. So called for the peculiar structure of the tail bones …   Etymology dictionary

  • diplodocus — o diplodoco sustantivo masculino 1. Reptil del grupo de los dinosaurios, de gran tamaño, cabeza pequeña, cola y cuello largos: El diplodoco tenía una mandíbula muy blanda …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • diplodocus — m. Zool. Tipo de dinosaurio de hasta 25 m de longitud y cuello muy largo, propio del Jurásico superior en América del Norte …   Diccionario de la lengua española

  • Diplodocus —   Diplodocus …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.